ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Fentanyl-Janssen®:Janssen-Cilag AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Interactions

Effets d'autres médicaments sur Fentanyl-Janssen
Médicaments dépresseurs du système nerveux central (SNC)
Les médicaments agissant sur le système nerveux central, tels que les barbituriques, les benzodiazépines ou médicaments apparentés, les neuroleptiques, les anesthésiques généraux et d'autres dépresseurs non spécifiques du SNC (comme l'alcool), peuvent renforcer la dépression respiratoire induite par les opioïdes. Réduire la dose de Fentanyl-Janssen chez les patients ayant reçu ce type de médicaments exerçant un effet dépresseur sur le SNC. L'utilisation concomitante de ce type de médicaments et de Fentanyl-Janssen chez les patients respirant spontanément peut accroître le risque de dépression respiratoire, de sédation profonde, de coma et de décès (voir «Mises en garde et précautions»).
Inhibiteurs du cytochrome P450 3A4 (inhibiteurs du CYP3A4)
Le fentanyl est une substance soumise à une clairance élevée. Il est métabolisé rapidement et de façon extensive, principalement par le CYP3A4. Lors de l'administration de Fentanyl-Janssen, l'administration concomitante d'un inhibiteur du CYP3A4 peut entraîner une diminution de la clairance du fentanyl. Après administration d'une dose unique de Fentanyl-Janssen, la phase de risque de dépression respiratoire peut être prolongée, c'est pourquoi une prise en charge particulière et une surveillance plus longue du patient peuvent s'avérer nécessaires. Lors de l'administration de doses répétées de Fentanyl-Janssen, le risque de dépression respiratoire aiguë et/ou retardée peut être accru et nécessiter une diminution de la dose de Fentanyl-Janssen afin d'éviter une accumulation du fentanyl.
Le ritonavir (un puissant inhibiteur du CYP3A4) administré oralement a diminué de deux-tiers la clairance d'une dose intraveineuse unique de Fentanyl-Janssen, sans toutefois modifier les concentrations plasmatiques maximales du fentanyl. En revanche, l'itraconazole (un autre inhibiteur puissant du CYP3A4) n'a pas entraîné d'effet significatif sur la pharmacocinétique du fentanyl i.v. à une dose orale de 200 mg par jour pendant 4 jours. L'administration concomitante d'autres inhibiteurs puissants ou moins puissants du CYP3A4, tels que le voriconazole ou le fluconazole, et de Fentanyl-Janssen peut également entraîner une exposition accrue et/ou prolongée au fentanyl.
Inhibiteurs de la monoamine oxydase (inhibiteurs de la MAO)
Il est recommandé d'interrompre l'administration d'un inhibiteur de la monoamine oxydase (inhibiteur de la MAO) deux semaines avant tout geste chirurgical ou anesthésique.
Substances sérotoninergiques
L'utilisation concomitante de Fentanyl-Janssen et d'une substance sérotoninergique telle qu'un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS), d'un inhibiteur de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) ou d'un inhibiteur de la MAO peut augmenter le risque de syndrome sérotoninergique, un état potentiellement fatal.
Effets de Fentanyl-Janssen sur d'autres médicaments
La posologie d'autres médicaments déprimant le SNC doit être réduite après l'administration de Fentanyl-Janssen. Cela est particulièrement important après des interventions chirurgicales, car l'analgésie profonde est associée à une forte dépression respiratoire qui peut persister ou réapparaître pendant la phase postopératoire. L'administration d'un médicament dépresseur du système nerveux central, tel qu'une benzodiazépine ou un médicament apparenté, au cours de cette phase peut accroître le risque de dépression respiratoire de manière disproportionnée (voir «Mises en garde et précautions»).
En cas d'utilisation simultanée de Fentanyl-Janssen et d'étomidate, la clairance plasmatique totale et le volume de distribution de l'étomidate diminuent d'un facteur 2 à 3, tandis que la demi-vie n'est pas modifiée.
L'utilisation simultanée de Fentanyl-Janssen et de midazolam intraveineux entraîne une augmentation de la demi-vie plasmatique terminale et une diminution de la clairance plasmatique du midazolam.
La posologie de ces médicaments devra éventuellement être réduite en cas d'utilisation simultanée avec Fentanyl-Janssen.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home