ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Ketalar®:Pfizer PFE Switzerland GmbH
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Données précliniques

Toxicité chronique
Des études de toxicité après administration répétée (3-6 semaines) ont été menées sur des rats, des lapins, des chiens et des singes. Après administration i.p. répétée (pendant 7 jours) à des souris ou des rats, les animaux ont développé une tolérance significative à l'effet analgésique.
Toxicité sur la reproduction
Des études publiées menées sur des fœtus de macaques rhésus ont montré que l'administration d'anesthésiques (isoflurane) et de médicaments entraînant une sédation (propofol, kétamine) qui bloquent les récepteurs NMDA et/ou potentialisent l'activité de GABA augmente l'apoptose de neurones et d'oligodendrocytes dans le cerveau en développement de la descendance. La signification clinique de ces résultats non cliniques n'est pas claire. Des études menées chez des animaux juvéniles laissent supposer qu'il existe une corrélation entre la neuro-apoptose et des déficits cognitifs à long terme.
Pouvoir mutagène et tumorigène
L'effet mutagène du chlorhydrate de kétamine a été insuffisamment étudié. Les tests faits à ce jour n'ont pas donné de résultats indicatifs d'un effet mutagène, mais ils sont basés sur une méthode entachée d'insuffisances.
Il n'existe pas d'études animales sur un éventuel pouvoir cancérogène du chlorhydrate de kétamine, de sorte qu'il n'est pas possible de l'évaluer.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home