ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Resyl plus, gouttes:GSK Consumer Healthcare Schweiz AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Surdosage

Le traitement d'un surdosage dépend de la situation clinique et/ou les recommandations de Tox Info Suisse.
En cas de surdosage de Resyl Plus, les effets de la codéine sont prédominants.
Guaifénésine
En cas de surdosage, une relaxation musculaire peut être provoquée par la guaifénésine.
Des doses très élevées de guaifénésine peuvent entraîner des nausées et des vomissements.
En cas de vomissements, un traitement par remplacement des fluides est indiqué, et les électrolytes doivent être contrôlés en cas de besoin.
Codeine
Un surdosage de codéine peut se manifester directement (de manière aiguë) mais également à la suite d'un traitement de quelques jours à des doses particulièrement élevées ainsi qu'en présence d'une élimination ralentie et peut provoquer les symptômes suivants: augmentation des effets indésirables mentionnés ci-dessus, en particulier des effets sur le système nerveux central, dépression respiratoire, généralement myosis, souvent également nausées et vomissements, céphalées, rétention d'urine et constipation, occasionnellement (surtout chez les enfants) crampes, très forte somnolence voire stupeur, ataxie, faiblesse musculaire, peau froide et moite ainsi que parfois bradycardie et chute de la tension artérielle, convulsions, conduisant plus tard à une cyanose, un collapsus circulatoire et un coma.
Chez les enfants, le seuil toxique d'une dose unitaire de codéine est estimé à 2 mg/kg de poids corporel, et un surdosage aigu avec une dose unitaire de 5 mg/kg peut provoquer un décès.
Le traitement consiste à rétablir les échanges gazeux par intubation et ventilation assistée ou contrôlée. La dépression respiratoire due à la codéine sera traitée par l'administration d'une dose i.v. appropriée d'un antagoniste des opiacés comme par ex. la naloxone et sera accompagnée simultanément par les mesures nécessaires pour maintenir la respiration. Prière de se rapporter aux informations professionnelles concernant ces spécialités. En cas d'utilisation de naloxone, il convient de tenir compte de sa courte demi-vie.

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home