ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Inegy®:MSD Merck Sharp & Dohme AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Effets indésirables

Les effets indésirables médicamenteux suivants ont été observés fréquemment (≥1/100, <1/10), occasionnellement (≥1/1000, <1/100), rarement (≥1/10'000, <1/1000) ou très rarement (<1/10'000), avec une incidence plus élevée sous Inegy (n = 2404) que sous placebo (n = 1340) et/ou avec une incidence plus élevée sous Inegy (n = 9595) que sous une statine seule (n = 8883):

Classes de systèmes d’organes

Effet indésirable

Fréquence

Infections et infestations

Rhinopharyngite

Rare

Affections du système immunitaire

Hypersensibilité

Rare

Troubles du métabolisme et de la nutrition

Anorexie, appétit réduit

Rares

Affections psychiatriques

Troubles du sommeil, insomnies

Occasionnels

Anxiété, dépression, libido réduite

Rares

Affections du système nerveux

Vertiges, céphalées, paresthésies

Occasionnels

Léthargie

Rare

Affections cardiaques et affections vasculaires

Bouffées vasomotrices, hypertension

Rares

Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales

Dyspnée, épistaxis

Rares

Affections gastro-intestinales

Douleurs abdominales, gêne abdominale, dyspepsie, flatulences, nausées, vomissements, ballonnement, diarrhée, sécheresse buccale, reflux gastro-œsopaghien

Occasionnels

Gastrite

Rare

Affections de la peau et du tissu sous-cutané

Prurit, éruption cutanée, urticaire

Occasionnels

Acné, alopécie, hyperhidrose, psoriasis

Rares

Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif

Myalgie

Fréquente

Arthralgie, spasmes musculaires, faiblesse musculaire, troubles musculosquelettiques, douleurs au niveau de la nuque, douleurs dans les extrémités, douleurs dorsales, douleurs musculosquelettiques

Occasionnels

Douleur de flanc, articulations gonflées, myopathie

Rares

Affections du rein et des voies urinaires

Pollakiurie

Rare

Affections des organes de reproduction et du sein

Dysfonction érectile

Rare

Troubles généraux

Asthénie, fatigue, malaise, œdèmes (y compris œdèmes périphériques et faciaux), douleurs (y compris thoraciques)

Occasionnels

Soif

Rare

Investigations

Taux accrus d’ALAT et/ou d’ASAT, taux accrus de CK dans le sang

Fréquents

Taux sanguins accrus de bilirubine, d’acide urique, taux accru de gamma-glutamyl transférase; INR accru, protéinurie, perte de poids, taux sanguin accru de phosphatase alcaline

Occasionnels

Taux sanguin accru de créatinine, taux sanguin accru d’urée, taux réduit d’hémoglobine

Rares

Valeurs de laboratoire:
Au cours d'études sur des administrations simultanées, l'incidence d'augmentations cliniquement significatives des transaminases sériques (ALAT et/ou ASAT ≥3× LSN de façon répétée) était de 1,7% sous Inegy. Ces augmentations étaient en général asymptomatiques, n'étaient pas associées à une cholestase et revenaient aux valeurs initiales soit à l'arrêt du traitement, soit au cours de celui-ci (voir «Mises en garde et précautions»). Des augmentations cliniquement significatives de la CK (≥10× LSN) ont été observées chez 0,2% des patients traités par Inegy.
Diabète sucré: la fréquence dépend de la présence ou de l'absence de facteurs de risque (glycémie à jeun ≥5,6 mmol/l, IMC >30 kg/m², taux accru de triglycérides, antécédents d’hypertension artérielle) (voir «Mises en garde et précautions»).
Expériences de post-marketing:
Les effets indésirables apparus sous Inegy correspondent à ce jour aux effets déjà connus observés sous l'ézétimibe et/ou la simvastatine.
Informations supplémentaires relatives aux principes actifs: à côté des effets secondaires du produit combiné mentionnés plus haut, d'autres effets secondaires, déjà rapportés pour les composants isolés au cours d'études cliniques et/ou après l'introduction sur le marché, peuvent également apparaître sous Inegy.
Ézétimibe
Affections hématologiques et du système lymphatique
Très rare: thrombocytopénie.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Fréquence inconnue: toux.
Affections gastro-intestinales
Très rare: pancréatite.
Fréquence inconnue: constipation.
Affections hépato-biliaires
Rare: hépatite.
Très rares: cholélithiase, cholécystite, ictère.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Rares: réactions d’hypersensibilité, y compris éruption cutanée, urticaire et très rarement anaphylaxie ou angio-œdème.
Très rare: érythème polymorphe.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif et des os
Très rares: rhabdomyolyse, myosite.
Affections vasculaires
Occasionnels: bouffées de chaleur.
Simvastatine
Affections hématologiques et du système lymphatique
Rare: anémie.
Affections du système immunitaire
Dans de rares cas, un syndrome d'hypersensibilité manifeste a été rapporté, associé à l'un ou à plusieurs des symptômes suivants: œdème angioneurotique, syndrome pseudo-lupus, polymyalgie rhumatismale, dermatomyosite, vasculite, thrombocytopénie, éosinophilie, accélération de la vitesse de sédimentation du sang, arthrite et arthralgie, urticaire, photosensibilité, fièvre, rougeur du visage, dyspnée et sensation générale de malaise.
Affections du système nerveux
Rare: neuropathie périphérique.
Très rare: atteinte de la mémoire.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Cas isolés: maladie pulmonaire interstitielle.
Affections gastro-intestinales
Rares: constipation, pancréatite.
Affections hépato-biliaires
Rare: hépatite/ictère.
Très rare: défaillance hépatique létale et non létale.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Rare: rhabdomyolyse.
Cas isolés de problèmes concernant le tendon d’Achille, rarement associés à une rupture du tendon d’Achille.
Fréquence inconnue: myopathie nécrosante immuno-médiée (voir «Mises en garde et précautions»).
Effets indésirables des statines
De très rares cas de myopathie nécrosante immune (immune-mediated necrotizing myopathy, IMNM) ont été rapportés sous statines. L'IMNM est caractérisée par une faiblesse musculaire proximale et des taux sériques accrus de créatine kinase, persistants malgré l'arrêt d'administration de la statine. Des examens de la musculature révèlent une myopathie nécrosante sans inflammation significative. Les médicaments immunosuppresseurs permettent une amélioration (voir «Mises en garde et précautions», Myopathie/Rhabdomyolyse).
Après l'introduction sur le marché, on a rapporté dans de rares cas des altérations cognitives (p.ex. perte de mémoire, oubli de mémoire, amnésie, atteinte de la mémoire, confusion) sous statines. Ces altérations cognitives ont été rapportées sous toutes les statines. Les rapports décrivent généralement des symptômes sans grande sévérité qui sont réversibles après l'arrêt de prise de la statine, avec des délais variables jusqu'à la survenue des symptômes (entre 1 jour et plusieurs années) et jusqu'à leur disparition (temps médian de 3 semaines).
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home