ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Exforge®:Novartis Pharma Schweiz AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Effets indésirables

La sécurité d'emploi d'Exforge a fait l'objet de cinq études contrôlées incluant 5'175 patients dont 2'613 ont pris du valsartan en association avec de l'amlodipine.
Les effets indésirables sont énumérés selon leur incidence.
Fréquences
«Très fréquent» (>1/10), «fréquent» (>1/100, 1/10), «occasionnel» (>1/1'000, <1/100), «rare» (>1/10'000, <1/1'000), «très rare» (<1/10'000).
Au sein de chaque groupe d'incidence, les effets indésirables sont énumérés par ordre de gravité décroissant.
Infections et infestations
Fréquent: rhino-pharyngite, grippe.
Affections du système immunitaire
Rare: hypersensibilité.
Affections psychiatriques
Rare: angoisse.
Affections du système nerveux
Fréquent: céphalées.
Occasionnel: vertiges, somnolence, vertige positionnel, paresthésies.
Affections oculaires
Rare: troubles de la vision.
Affections de l'oreille et du labyrinthe
Occasionnel: vertiges rotatoires.
Rare: acouphènes.
Affections cardiaques
Occasionnel: tachycardie, palpitations.
Rare: syncope.
Affections vasculaires
Occasionnel: hypotension orthostatique.
Rare: hypotension.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Occasionnel: toux, douleurs au niveau du larynx.
Affections gastro-intestinales
Occasionnel: diarrhées, nausées, douleur abdominale, constipation, sécheresse buccale.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Occasionnel: éruption cutanée, érythème.
Rare: hyperhidrose, exanthème, prurit.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Occasionnel: tuméfaction articulaire, douleurs dorsales, arthralgie.
Rare: spasme musculaire, sensation de lourdeur.
Affections du rein et des voies urinaires
Rare: pollakiurie, polyurie.
Affections des organes de reproduction et du sein
Rare: dysfonction érectile.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Fréquent: œdème, œdème compressible, œdème de la face, œdème périphérique, fatigue, flush, asthénie, bouffées de chaleur.
Autres informations concernant le traitement combiné
Dans les études en double aveugle, contrôlées par substance active ou par placebo, l'incidence des œdèmes périphériques était statistiquement plus faible chez les patients sous traitement combiné (5.8%) que chez les patients traités par de l'amlodipine en monothérapie (9%).
Investigations
Très peu de patients hypertendus traités par valsartan/amlodipine ont présenté des modifications décelables des valeurs de base des examens de laboratoire. On a relevé une incidence légèrement plus importante d'élévation de l'azote uréique sanguin (BUN) dans le groupe amlodipine/valsartan (5.5%) et dans le groupe des patients traités par valsartan en monothérapie (5.5%) par rapport au groupe placebo (4.5%).
Information complémentaire sur les composants séparés
Les effets indésirables suivants n'ont pas été observés durant les études cliniques menées avec Exforge, mais sont survenus lors du traitement par les principes actifs isolés:
Amlodipine
Les autres effets indésirables relevés pour l'amlodipine en monothérapie, sans lien de causalité avec le médicament de l'étude sont énumérés ci-dessous.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Très rare: thrombocytopénie, leucopénie.
Affections du système immunitaire
Très rare: réactions allergiques.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Très rare: hyperglycémie.
Affections psychiatriques
Occasionnel: insomnie, modification de l'humeur.
Affections du système nerveux
Occasionnel: tremblements, hypoesthésie, troubles du goût.
Très rare: neuropathie périphérique, hypertension.
Affections oculaires
Occasionnel: diplopie.
Affections cardiaques
Très rares: arythmie, bradycardie, fibrillation auriculaire, tachycardie ventriculaire, infarctus du myocarde.
Affections vasculaires
Très rare: vascularite.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Occasionnel: dyspnée, rhinite.
Affections gastro-intestinales
Occasionnel: vomissements, dyspepsie.
Très rare: pancréatite, gastrite, hyperplasie gingivale.
Affections hépatobiliaires
Très rare: hépatite, ictère, augmentation des enzymes hépatiques (le plus souvent due à une cholestase).
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Occasionnel: alopécie, purpura, changement de coloration cutanée, photosensibilisation.
Très rare: angio-œdème, urticaire, érythème multiforme, syndrome de Steven Johnson.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Occasionnel: myalgies.
Affections du rein et des voies urinaires
Occasionnel: troubles mictionnels, nycturie.
Affections des organes de reproduction et du sein
Occasionnel: gynécomastie.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Occasionnel: douleur, malaise, douleurs thoraciques.
Investigations
Occasionnel: prise de poids, perte de poids.
Dans une étude à long terme, contrôlée par placebo, de l'amlodipine (PRAISE-2), incluant des patients atteints d'insuffisance cardiaque de classe NYHA III et IV et d'origine non ischémique, l'administration d'amlodipine a été suivie d'une incidence augmentée d'œdème pulmonaire bien que l'aggravation de l'insuffisance cardiaque ne montra pas de différence significative d'incidence par rapport au groupe placebo.
Risque d'infarctus du myocarde et aggravation d'une angine de poitrine: dans de rares cas, des patients, en particulier en présence d'une coronaropathie sévère, ont souffert d'un infarctus du myocarde aigu ou d'une aggravation d'une angine de poitrine (crises plus fréquentes, de durée plus prolongée ou plus sévères) après le début d'un traitement par des antagonistes du calcium ou après une augmentation de la dose. Des arythmies (dont bradycardie, tachycardie ventriculaire et fibrillation auriculaire) ont également été rapportées lors d'un traitement par des antagonistes du calcium. Ces événements indésirables sont difficiles à différencier de la maladie sous-jacente.
Valsartan
Les autres effets secondaires supplémentaires survenus lors d'études cliniques portant sur l'utilisation du valsartan en monothérapie dans le traitement de l'hypertension, sans lien de causalité avec le médicament testé, ont été les suivants:
Infections et infestations
Fréquent: infections virales.
Occasionnel: infections des voies respiratoires supérieures, pharyngite, sinusite.
Très rare: rhinite.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Occasionnel: neutropénie.
Très rare: thrombocytopénie, taux d'hémoglobine et d'hématocrite diminués.
Affections du système immunitaire
Très rare: hypersensibilité.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Occasionnel: taux du potassium dans le sang augmenté.
Affections psychiatriques
Occasionnel: insomnie, diminution de la libido.
Affections du système nerveux
Fréquent: obnubilation posturale.
Rare: obnubilation.
Affections cardiaques
Occasionnel: insuffisance cardiaque.
Très rare: troubles du rythme cardiaque.
Affections vasculaires
Très rare: vascularite.
Affections hépatobiliaires
Très rare: valeurs anormales de la fonction hépatique, y compris augmentation de la bilirubine dans le sang.
Affections gastro-intestinales
Très rare: vomissements.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Très rare: angio-œdème.
Fréquence inconnue: dermatite bulleuse.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Très rare: myalgie.
Affections du rein et des voies urinaires
Très rare: altération de la fonction rénale, défaillance rénale aiguë, insuffisance rénale, augmentation de la créatinine dans le sang.
Affections gravidiques, puerpérales et périnatales
Très rare: complications fœtales.
Investigations
Fréquent: augmentation du taux de créatinine dans le sang.
Dans les essais cliniques contrôlés, une neutropénie a été constatée chez 1,9% des patients traités par le valsartan et chez 1,6% de ceux traités par un inhibiteur de l'ECA.
Dans le cas de patients souffrant d'insuffisance cardiaque, une augmentation de plus de 50% de la créatinine a été observée chez 3,9% des patients traités par valsartan et chez 0,9% des patients du groupe placebo. Chez les patients avec un antécédent d'infarctus du myocarde récent, le pourcentage de doublement de la créatinine sérique était de 4,2% sous valsartan et de 3,4% sous captopril.
Chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, une élévation du potassium sérique de plus de 20% a été observée chez 10% des patients sous valsartan et chez 5,1% des patients sous placebo.
Chez les patients souffrant d'insuffisance cardiaque, une élévation de l'azote uréique sanguin (BUN) de plus de 50% a été observée chez 16,6% des patients sous valsartan et chez 6,3% des patients sous placebo.
D'autres effets indésirables observés au cours d'études cliniques réalisées après la commercialisation et au laboratoire dans l'indication hypertension artérielle sont énumérés ci-dessous selon le système de classes d'organes.
La fréquence des effets indésirables observés après la commercialisation et au laboratoire ne peut pas être estimée et est donc indiquée comme «fréquence inconnue».
Affections du système immunitaire
Fréquence inconnue: hypersensibilité, y compris maladie sérique.
Affections hépatobiliaires
Fréquence inconnue: augmentation des paramètres hépatiques, y compris augmentation des taux de bilirubine dans le sang.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home