ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Montélukast Sandoz® granulé; Montélukast Sandoz® comprimés â mâcher; Montélukast Sandoz® comprimés pelliculés:Sandoz Pharmaceuticals AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Effets indésirables

Les effets secondaires, le plus souvent bénins, n'ont pas nécessité généralement l'interruption du traitement. L'incidence totale des effets secondaires apparus sous montélukast était semblable à celle des effets secondaires apparus sous placebo.
Le montélukast a été testé, dans le cadre d'études cliniques, chez près de 2600 patients asthmatiques âgés de 15 ans ou plus. Dans le cadre de deux études cliniques contrôlées par placebo de conception similaire, d'une durée de 12 semaines, seules une dyspepsie, des douleurs abdominales et des céphalées associées au médicament ont été rapportées chez des patients traités avec le montélukast. En outre, des maux de dents ont été rapportés mais aucun lien causal avec le médicament n'a été démontré. Le taux d'incidence de ces manifestations ne différait pas de manière significative d'un groupe de traitement à l'autre. Au cours d'études cliniques dont les durées de traitement étaient plus longues, pouvant aller jusqu'à deux ans, aucune différence au niveau du profil des effets indésirables n'est apparue.
Le montélukast a également été testé chez près de 475 patients pédiatriques souffrant d'asthme âgés de 6 à 14 ans. Au cours d'une étude clinique de 8 semaines, contrôlée par placebo, les seuls effets indésirables associés au médicament rapportés par plus de 1% des patients traités avec le montélukast et apparus avec une incidence plus élevée que sous placebo, étaient des céphalées. Le taux d'incidence de ces manifestations ne différait pas de manière significative d'un groupe à l'autre. Au cours d'études cliniques dont les durées de traitement étaient plus longues, pouvant aller jusqu'à six mois, aucune différence au niveau du profil des effets indésirables n'est apparue. Au cours d'études destinées à évaluer le taux de croissance, le profil de sécurité chez les patients pédiatriques s'est avéré consistant par rapport au profil de sécurité du montélukast décrit auparavant.
Le montélukast a également été testé chez 573 patients pédiatriques souffrant d'asthme âgés de 2 à 5 ans. Dans le cadre d'une étude clinique contrôlée par placebo, de 12 semaines, comme un effet indésirable associé au médicament chez >1% des patients traités avec le montélukast et avec une incidence plus élevée que chez les patients sous placebo, une soif a été rapportée. Les taux d'incidence de la soif n'étaient pas différents de manière significative entre les deux groupes de traitement.
Un nombre cumulé de 426 patients pédiatriques souffrant d'asthme âgés de 2 à 5 ans ont été traités avec le montélukast durant 3 mois au moins, 230 durant 6 mois ou plus et 63 durant 12 mois ou plus. Aucune modification n'est apparue dans le profil des effets indésirables lors d'un traitement plus long.
Le montélukast a également été testé chez 175 enfants asthmatiques âgés de 6 mois à 2 ans. Dans le cadre d'une étude clinique de 6 semaines contrôlée par placebo, comme des effets indésirables associé au médicament chez >1% des patients traités avec le montélukast et avec une incidence plus élevée que chez les patients sous placebo, des cas de diarrhée, d'hyperkinésie, d'asthme, de dermatite eczémateuse et d'éruption cutanée ont été rapportés. Le taux d'incidence de ces effets indésirables n'était pas significativement différent d'un groupe de traitement à l'autre.
Adultes de 15 ans et plus souffrant de rhinite allergique saisonnière
Le montélukast a été étudié pour le traitement de la rhinite allergique saisonnière chez 2199 patients âgés de 15 ans et plus dans le cadre d'études cliniques. Le montélukast, administré une fois par jour le matin ou le soir, était généralement bien toléré, et a présenté un profil de la sécurité similaire à celui du placebo. Dans le cadre d'études cliniques contrôlées par placebo, aucun effet indésirable associé au médicament n'a été observé chez ≥1% des patients traités avec le montélukast – et avec une incidence supérieure à celle relevée chez les patients sous placebo. Dans le cadre d'une étude clinique de 4 semaines contrôlée par placebo, le profil de la sécurité concordait avec celui d'études de 2 semaines. L'apparition de somnolence était comparable avec le placebo dans toutes les études.
Enfants âgés de 2 à 14 ans souffrant de rhinite allergique saisonnière
Le montélukast a été examiné dans le cadre d'une étude clinique contrôlée par placebo de 2 semaines chez 280 enfants âgés de 2 à 14 ans, dans le traitement de la rhinite allergique saisonnière. Le montélukast, administré une fois par jour le soir, était généralement bien toléré et présentait un profil de sécurité similaire à celui du placebo. Dans le cadre de cette étude, aucun effet indésirable associé au médicament n'a été observé chez ≥1% des patients traités avec le montélukast et avec une incidence supérieure à celle observée chez les patients sous placebo.
Adultes dès 15 ans atteints de rhinite allergique perannuelle
Le montélukast a été examiné au cours de deux études cliniques de 6 semaines, contrôlées par placebo, chez 3235 patients adultes et adolescents âgés de 15 ou plus, dans le traitement de la rhinite allergique perannuelle. Le montélukast administré une fois par jour a été généralement bien toléré et a présenté un profil de sécurité similaire à celui observé chez les patients souffrant d'une rhinite allergique saisonnière. Une étude ayant impliqué des contrôles de routine répétés des valeurs de laboratoire a montré, durant le traitement de 6 semaines, des taux d'ALAT élevés chez 8 patients sur 619 sous montélukast par rapport à 0 patients sur 599 sous placebo. Au cours de ces deux études, aucun effet indésirable associé au médicament n'a été observé chez ≥1% des patients traités avec le montélukast et avec une incidence supérieure à celle observée chez les patients sous placebo. La fréquence sous montélukast des cas de somnolence était similaire à celle observée sous placebo.
Les effets indésirables ci-après ont été rapportés après l'introduction sur le marché:
Infections et infestations
Infections des voies respiratoires supérieures.
Troubles de la circulation sanguine et lymphatique
Tendance accrue aux hémorragies, thrombocytopénie.
Troubles du système immunitaire
Réactions d'hypersensibilité (y compris anaphylaxie et très rarement infiltration du foie par des éosinophiles). De très rares cas de syndrome de Churg-Strauss (CSS) ont été rapportés dans le cadre du traitement de patients asthmatiques avec montélukast (voir sous «Mises en garde et précautions»).
Troubles psychiatriques
Rêves anormaux, hallucinations, agitation y compris comportement agressif ou hostile, hyperactivité psychomotrice (y compris irritabilité, nervosité et tremblements), dysphémie (bégaiement), anxiété, dépression, désorientation, perturbation de l'attention, diminution de la mémoire, symptômes obsessifs-compulsifs, des idées et comportements suicidaires, somnambulisme, insomnie, tic.
Troubles du système nerveux
Somnolence, vertiges, paresthésie/hypoesthésie et très rarement crises convulsives.
Troubles cardiaques
Palpitations.
Organes respiratoires (troubles respiratoires, thoraciques et médiastinaux)
Épistaxis, éosinophilie pulmonaire.
Troubles gastro-intestinaux
Nausées, vomissements, dyspepsie, diarrhée.
Troubles hépato-biliaires
Taux accrus d'ALAT et d'ASAT, très rarement hépatite (y compris lésion hépatique cholestatique, hépatocellulaire et de type «mixed-pattern»).
Troubles cutanés et des tissus sous-cutanés
Angio-œdème, érythème polymorphe, érythème noueux, prurit, éruption cutanée, urticaire, hématomes.
Troubles musculosquelettiques
Arthralgie, myalgie y compris crampes musculaires.
Troubles rénaux et urinaires
Énurésie chez les enfants.
Troubles généraux et accidents liés au site d'administration
Asthénie/fatigue, œdèmes, fièvre.
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home