ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Jext® 150 microgrammes/300 microgrammes, solution injectable en stylo prérempli:ALK-Abelló AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Adrenalinum ut Adrenalini tartras.
Excipients
Jext 150 microgrammes, solution injectable en stylo prérempli:
Natrii chloridum, Natrii metabisulfis (E223) 86 µg, Acidum hydrochloridum, Aqua ad iniectabile.
1 dose (0.15 ml) contient 0.375 mg de sodium.
Jext 300 microgrammes, solution injectable en stylo prérempli:
Natrii chloridum, Natrii metabisulfis (E223) 171 µg, Acidum hydrochloridum, Aqua ad iniectabile.
1 dose (0.3 ml) contient 0.749 mg de sodium.

Indications/Possibilités d’emploi

Jext est indiqué pour le traitement d’urgence, lors de réactions allergiques (anaphylaxies) à des piqûres ou morsures d’insectes, à des aliments, à des médicaments et à d’autres allergènes, et lors d’anaphylaxie idiopathique ou induite par l’effort.

Posologie/Mode d’emploi

Tout médecin qui prescrit Jext doit s’assurer que le patient soit pleinement informé en ce qui concerne aussi bien le moment de l’administration que le maniement du stylo prérempli. Voir à ce sujet « Remarques concernant la manipulation » et la partie détaillée « Instructions d’utilisation » qui se trouve à la fin de l’information professionnelle après la rubrique « Mise à jour de l’information ».
Chez l’enfant, il convient d’instruire également les parents et les enseignants en conséquence, chez l’adulte, il est recommandé d’instruire les proches parents.
Les patients à risque élevé d’anaphylaxie doivent être avertis de la nécessité d’avoir à tout moment et en tout lieu un stylo prérempli Jext à portée de main.
Mode d'administration
Jext est administré chez l’adulte et l’enfant par voie intramusculaire dans la face antéro-latérale de la cuisse. Le médicament peut être injecté à travers les vêtements ou directement sur la peau.
Jext doit être administré dès l’apparition des premiers symptômes d’une anaphylaxie. Il faut indiquer aux patients d’appeler le médecin d’urgence après avoir injecté la première dose de Jext afin de garantir immédiatement une aide d’urgence et de mettre en place une surveillance étroite de l’épisode anaphylactique et, le cas échéant, un traitement complémentaire.
Posologie usuelle
Adultes et enfants d’un poids supérieur à 30 kg
Jext 300 microgrammes
La dose habituelle est de 300 microgrammes d’adrénaline.
Enfants d’un poids compris entre 15 et 30 kg
Jext 150 microgrammes
La dose habituelle est de 150 microgrammes d’adrénaline.
Enfants d’un poids inférieur à 15 kg
Chez les enfants pesant moins de 15 kg, il n’est pas possible d’administrer une dose inférieure à 150 microgrammes d’adrénaline avec une précision suffisante. L’utilisation n’est donc pas recommandée, sauf s’il s’agit d’une situation qui représente un danger vital et que l’utilisation se fait sous surveillance médicale.
Instructions posologiques particulières
Lorsqu’une seule dose est considérée comme étant insuffisante afin d’éliminer les symptômes d’un choc anaphylactique, l’utilisation de deux stylos préremplis est également possible (voir également « Mises en garde et précautions »). Une seconde administration d’adrénaline avec un nouveau stylo prérempli Jext peut également avoir lieu 5 à 15 minutes après la 1re injection pour autant que la première dose ne montre pas d’effet clinique ou un effet clinique insuffisant.
Il est recommandé de prescrire deux stylos préremplis Jext aux patients qu’ils porteront toujours sur eux.
Les patients ou la personne les accompagnant doivent être informés que, après chaque utilisation de Jext, il faut :
·Appeler le médecin d’urgence et mentionner le terme « anaphylaxie », même si les symptômes semblent déjà s’améliorer (voir « Mises en garde et précautions »). De cette manière, l’aide médicale d’urgence peut être prodiguée immédiatement, et une surveillance étroite de l’épisode anaphylactique, ainsi qu’un traitement supplémentaire, le cas échéant, peuvent être mis en place.
·Les patients conscients doivent de préférence se coucher à plat en surélevant leurs pieds ou s’asseoir s’ils éprouvent des difficultés à respirer. Les patients ayant perdu connaissance doivent être placés en position latérale stable.
·Le patient doit si possible ne pas être laissé seul jusqu’à l’arrivée des secours médicaux.
Lors d’une injection de Jext 150 microgrammes, 0.15 ml de solution injectable est administré. Lors d’une injection de Jext 300 microgrammes, 0.3 ml de solution injectable est administré. Noter que le contenu n’est pas injecté en totalité. Pour des raisons de stabilité, il reste respectivement 1.25 ml et 1.1 ml de solution injectable dans le stylo prérempli.

Contre-indications

En cas de réaction allergique mettant la vie du patient en danger, il n’y a pas de contreindication absolue à l’emploi de Jext.
Les patients atteints d’hypertension artérielle, de maladie coronarienne, d’arythmies cardiaques, d’hyperthyroïdie, de glaucome à angle étroit et de phéochromocytome développent cependant fréquemment des effets indésirables sévères sous adrénaline. Il convient ici d’évaluer soigneusement le bénéfice potentiel de l’administration de Jext par rapport à son risque.

Mises en garde et précautions

Jext doit être injecté exclusivement dans la face externe de la cuisse.
Le médecin doit avertir le patient de ne jamais s'injecter le produit dans la fesse !
Si l'injection est réalisée par un accompagnateur, celui-ci doit immobiliser la jambe du patient pendant l'injection pour minimiser le risque de blessures au niveau du site d'injection.
Le stylo prérempli est à usage unique. Ne réutiliser en aucun cas un stylo prérempli déjà utilisé.
Une injection involontaire dans les mains ou les pieds peut diminuer la circulation sanguine de la zone concernée et doit donc être évitée.
Si toutefois une injection est réalisée dans un site inapproprié, le patient doit immédiatement consulter un service d’urgence pour y recevoir les soins adéquats.
Une dose élevée ou une administration accidentelle d’adrénaline par voie intraveineuse, peut entraîner, en raison de la forte augmentation de la pression artérielle, des hémorragies cérébrales ou des troubles du rythme cardiaque engageant le pronostic vital.
Pour éviter toute injection intraveineuse, il est indispensable de suivre les instructions d’utilisation correcte du stylo prérempli.
Il convient d'expliquer le mode d'emploi en détail à tous les patients auxquels un Jext est prescrit de sorte qu'ils comprennent les possibilités d'emploi et l'utilisation correcte du stylo prérempli (voir « Posologie/Mode d'emploi »). Il est aussi vivement conseillé d'expliquer le mode d'emploi correct de Jext aux personnes de l'entourage du patient (p. ex. les parents, le personnel soignant, les enseignants) pour les cas d'urgence où leur intervention serait nécessaire.
L’effet hypertenseur puissant de l’adrénaline peut être supprimé par des médicaments vasodilatateurs à action rapide.
Chez les patients présentant une insuffisance circulatoire coronarienne, l’adrénaline peut provoquer une angine de poitrine.
Chez les patients atteints de cardiopathie, l'adrénaline doit être administrée avec une extrême prudence. Elle ne doit être prescrite à ces patients que si le bénéfice potentiel excède les risques possibles. Il en est de même des patients atteints de diabète sucré, d'hyperthyroïdie, d'hypertension artérielle, d'une pression intraoculaire élevée, d'insuffisance rénale sévère, Adénome de la prostate avec formation d'urine résiduelle, d'hypercalcémie, d'hypokaliémie ainsi que chez les patients âgés.
Chez les patients atteints de la maladie de Parkinson, l'adrénaline peut entraîner une aggravation transitoire des symptômes de cette maladie tels que la raideur musculaire et les tremblements.
Les femmes enceintes et les enfants d’un poids corporel inférieur à 30 kg qui s’injectent Jext 300 microgrammes, présentent un risque accru de développer des effets indésirables liés à l’administration d’adrénaline. Il en est de même pour les enfants d’un poids corporel inférieur à 15 kg, s’injectant Jext 150 microgrammes.
Chez les patients présentant une couche de tissu adipeux sous-cutanée prononcée, il existe un risque que l'adrénaline soit administrée dans le tissu sous-cutané, ce qui peut entraîner un ralentissement de l'absorption de l'adrénaline (voir « Pharmacocinétique/Distribution ») et un effet sous-optimal. Cela pourrait accroître la nécessité d'une deuxième injection de Jext.
Le patient/l'accompagnateur doit être informé de la possibilité d'une réaction biphasique en cas d'anaphylaxie, en l'occurrence d'une amélioration initiale suivie d'une réapparition des symptômes quelques heures plus tard.
Un long délai s’écoule souvent entre l’achat de Jext et une réaction allergique nécessitant l’emploi de l’adrénaline. Il convient d’indiquer aux patients de contrôler régulièrement la date de péremption du stylo prérempli Jext afin de s’assurer de le remplacer avant qu’elle n’expire.
Les patients souffrant d'asthme peuvent présenter un risque accru de réaction anaphylactique sévère.
Jext contient du métabisulfite de sodium qui peut, dans de rares cas, provoquer des réactions allergiques sévères et des bronchospasmes.
Mises à part ces restrictions, l’adrénaline est indispensable au traitement d’une anaphylaxie. C’est pourquoi les patients confrontés aux circonstances indiquées ci-dessus et les personnes susceptibles de devoir administrer un jour Jext à quelqu'un souffrant d’un choc anaphylactique, doivent être parfaitement informés des conditions dans lesquelles ils peuvent utiliser ce médicament.
Les patients doivent être avertis des risques d'allergies croisées, et les allergènes déclencheurs être examinés et caractérisés de façon spécifique si possible.
Ce médicament (Jext 150 microgrammes/300 microgrammes) contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par dose (0.15 ml/0.3 ml), c.-à-d. qu’il est essentiellement « sans sodium ».

Interactions

L'adrénaline n'est normalement administrée qu'avec une extrême prudence aux patients souffrant d'affections cardiaques. L'administration simultanée d'adrénaline et de médicaments prédisposant aux arythmies cardiaques comme les glucosides digitaliques, les diurétiques ou les quinines est normalement déconseillée.
Les effets de l'adrénaline peuvent être renforcés par les antidépresseurs tricycliques (ADT), les inhibiteurs de la monoamine-oxydase (IMAO) et les inhibiteurs de la catéchol-O-méthyltransférase (COMT), les hormones thyroïdiennes, la théophylline, l'ocytocine, les parasympatholytiques, certains antihistaminiques (diphénhydramine, chlorphéniramine), la lévodopa et l'alcool.
L'élévation de la pression artérielle induite par l'adrénaline peut être annulée par des médicaments vasodilatateurs d'action rapide ou des α-bloquants. Si une telle mesure est suivie d'une hypotension prolongée, il peut se révéler nécessaire d'administrer un autre médicament hypertenseur.
Attention: les effets β-stimulants de l'adrénaline peuvent être annulés par un traitement simultané par des bêtabloquants.
L’adrénaline inhibe la sécrétion de l’insuline et provoque de ce fait une élévation de la glycémie. Un ajustement de la dose d’insuline ou des antidiabétiques peut donc s’avérer nécessaire chez les diabétiques (Attention : tenir compte de la courte demi-vie de l’adrénaline).

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Les études chez l’animal ont montré des effets tératogènes.
Il n’existe pas d’études contrôlées pendant la grossesse, mais l’adrénaline traverse la barrière placentaire et peut provoquer chez le fœtus des tachycardies, des extrasystoles et des bruits cardiaques renforcés, ainsi qu’une anoxie fœtale. Jext ne doit donc pas être administré pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue.
Allaitement
L’adrénaline passe dans le lait maternel. L’adrénaline prise par voie orale est très rapidement métabolisée. Il est donc probable que les concentrations plasmatiques entraînant un effet pharmacologique ne soient pas atteintes. Jext ne doit pas être administré pendant l’allaitement, sauf en cas de nécessité absolue.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Après l'utilisation de Jext, il est recommandé aux patients de ne pas conduire de véhicule ni utiliser de machine, car il se peut qu'ils souffrent encore des symptômes du choc anaphylactique.

Effets indésirables

Fréquences: très fréquents (≥1/10), fréquents (≥1/100 à <1/10), occasionnels (≥1/1000 à <1/100), rares (≥1/10 000 à <1/1000), très rares (<1/10 000).
Les effets indésirables mentionnés ci-dessous sont des effets indésirables spécifiques de la classe thérapeutique que l’on attribue en général à l’adrénaline.
Ils peuvent ou non avoir été observés en rapport avec un traitement d’urgence par Jext.
Infections et infestations
Rares: De rares cas d'infections sévères de la peau et des tissus mous au site d'administration, incluant une fasciite nécrosante et une myonécrose provoquées par des Clostridia (gangrène gazeuse), ont été signalés lors de la surveillance post-commercialisation.
Affections du système immunitaire
Jext contient du métabisulfite de sodium (E223) qui, dans de rares cas, peut provoquer des réactions d'hypersensibilité sévères et des bronchospasmes, telles que des symptômes asthmatiques ou anaphylactiques d’intensité variable. Les symptômes anaphylactiques peuvent se traduire par des vomissements, une diarrhée, une détresse respiratoire, des troubles de la conscience et même des symptômes potentiellement létaux (voir « Mises en garde et précautions »).
Affections endocriniennes
Très rares : hyperglycémie.
Affections psychiatriques
Très rares : anxiété, inquiétude, agitation, insomnie, confusion, irritabilité, états psychotiques, perte de l’appétit.
Affections du système nerveux
Très rares : céphalées, tremblement, sensation de vertiges.
Affections cardiaques
Rares : un syndrome du tako-tsubo a été observé chez des patients traités par l'adrénaline.
Très rares : tachycardie, palpitations, arythmies cardiaques.
Affections vasculaires
Très rares : sensation de froid dans les extrémités, élévation de la pression artérielle.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Très rares : dyspnée.
Affections gastro-intestinales
Très rares : nausée, vomissement, hypersalivation.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Très rares : sécrétion de sueur.
Troubles généraux et anomalies au site d’administration
Très rares : faiblesse, réactions au site d’injection, telles que douleur et saignement.
Un rapport fait état d’une injection accidentelle dans les mains ou les doigts ayant provoqué une ischémie périphérique. Un traitement du patient peut s’avérer nécessaire après une injection accidentelle (par ex. infiltration avec un vasodilatateur).
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Un surdosage ainsi qu'une injection intraveineuse involontaire d’adrénaline peut provoquer une hémorragie cérébrale en raison de la forte augmentation de la pression artérielle.
Des vasodilatateurs d'action rapide ou des α-bloquants peuvent annuler l'effet hypertenseur de l'adrénaline. Si une telle mesure est suivie d'une hypotension prolongée, il peut se révéler nécessaire d'administrer un autre médicament hypertenseur.
En raison de la vasoconstriction périphérique avec une stimulation cardiaque simultanée, un surdosage peut également provoquer des œdèmes pulmonaires fatals. En cas d'œdème pulmonaire gênant la respiration, l'antidote à administrer est un α-bloquant d'action rapide tel que la phentolamine et/ou la ventilation en pression positive intermittente.
Le surdosage d'adrénaline peut en outre provoquer un ralentissement transitoire de l'activité cardiaque suivie d'une accélération, ce qui, dans certaines conditions, peut entraîner une arythmie ventriculaire multifocale critique devant être traitée par l'administration d'un β-bloquant.

Propriétés/Effets

Code ATC
C01CA24
Mécanisme d’action
L'adrénaline est une catécholamine sympathomimétique qui n'agit que brièvement, mais très rapidement sur les récepteurs α et β. Elle présente des propriétés bronchodilatatrices, vasoconstrictrices, chronotropiques positives et stimulantes pour le système nerveux central.
Pharmacodynamique
Par son effet sur les récepteurs α, l'adrénaline peut empêcher la forte chute de pression artérielle habituelle et la diminution du volume sanguin circulant lors d'un choc anaphylactique, car elle s'oppose à la vasodilatation qui survient et à l'augmentation de la perméabilité vasculaire qui l'accompagne.
Par son effet sur les récepteurs β, le tonus de la musculature lisse des bronches diminue, ce qui soulage la dyspnée et atténue le halètement.
L'adrénaline agit également contre le prurit, l'urticaire et l'angio-oedème.
Efficacité clinique
Aucune information.

Pharmacocinétique

Absorption
La demi-vie plasmatique de l'adrénaline est d'environ 2,5 minutes.
Une étude exploratoire PK/PD a montré qu'après une injection de Jext, les courbes de concentration plasmatique moyenne en fonction du temps étaient biphasiques, avec le premier pic étant atteint dans un délai de 8 à 10 minutes environ, suivi d'une augmentation plus lente jusqu'à un second pic (plateau) après 30 à 40 minutes environ. Cependant, la forme des profils individuels de concentration plasmatique en fonction du temps était très variable. Les résultats suggèrent que l'absorption de l'adrénaline est plus lente chez les patients présentant une couche de tissu adipeux sous-cutanée prononcée (distance entre la peau et le muscle > 20 mm) que chez les patients présentant une couche de tissu adipeux sous-cutanée plus fine.
L'exposition au plasma dans les 16 premières minutes était visiblement comparable entre Jext et l'injection intramusculaire manuelle pour la population totale. Cependant, l'évaluation des données prenant en compte la distance entre la peau et le muscle (skin to muscle depth, STMD) a montré que l’exposition au plasma jusqu'à 30 minutes avec une valeur STMD > 20 mm était généralement plus faible avec Jext qu'avec l’injection intramusculaire manuelle.
Les estimations ponctuelles du taux de Jext par rapport à l'injection intramusculaire manuelle étaient de 0,39 (IC à 90 % 0,20-0,75) pour l’ASC0-8 min, de 0,56 (IC à 90 % 0,31-0,99) pour l’ASC0-16 min et de 0,66 (IC à 90 % 0,39-1,12) pour l’ASC0-30 min, ce qui indique une exposition constamment plus faible dans les 30 premières minutes après l'administration de Jext par rapport à l'injection intramusculaire manuelle pour la cohorte STMD > 20 mm.
Distribution
Après administration parentérale, l'adrénaline est rapidement distribuée dans le cœur, la rate, les tissus glandulaires et les nerfs adrénergiques. Environ 50 % se lient aux protéines plasmatiques. La barrière hémato-encéphalique est imperméable à l'adrénaline, mais celle-ci traverse le placenta et se retrouve dans le lait maternel.
Métabolisme
L'adrénaline est transformée en métabolites inactifs par les enzymes catéchol-Ométhyltransférase (COMT) et monoamine-oxydase (MAO). Ces métabolites sont : métanéphrine, acide vanillylmandélique (acide 3-méthoxy-4-hydroxy-mandélique), 3-méthoxy-4-hydroxyphénoglycol et acide 3,4-dihydroxymandélique.
Une grande partie de l'adrénaline est excrétée sous forme de métabolite dans l'urine.
L'adrénaline est métabolisée principalement par le foie et l’intestin, mais aussi par d’autres tissus (p. ex. les poumons).
Élimination
Une dose parentérale d'adrénaline est éliminée dans l'urine sous forme d'environ 40 % de métanéphrine, 40 % d'acide vanillylmandélique, 7 % de 3-méthoxy-4-hydroxyphénoglycol, 2 % d'acide 3,4-dihydroxymandélique et le reste sous forme de dérivés acétylés. Au total, 70 à 95 % environ d'une dose intraveineuse sont éliminés dans l'urine. Les métabolites sont présents sous forme conjuguée, de sulfates et de glucuronides. Seules de très petites quantités (environ 1 %) de l'adrénaline administrée sont excrétées sous forme inchangée.
Cinétique pour certains groupes de patients
Troubles de la fonction hépatique
Les affections hépatiques, notamment celles qui impliquent une limitation des activités enzymatiques de la catécholamine-O-transférase et de la monoamine-oxydase, peuvent entraîner un ralentissement de la dégradation de l'adrénaline.

Données précliniques

L’adrénaline est utilisée depuis des années dans le traitement d’urgence des allergies. Il n’existe aucune donnée préclinique pertinente pour l’utilisation de Jext.

Remarques particulières

Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention « EXP » sur le récipient.
Remarques particulières concernant le stockage
Ne pas conserver au-dessus de 25°C. Ne pas congeler.
Conserver hors de portée des enfants.
Il convient de contrôler régulièrement la solution à travers la fenêtre de contrôle du stylo prérempli pour s’assurer qu’elle est limpide et incolore.
En cas de changement de couleur de la solution ou d’apparition d’un précipité ou au plus tard après expiration de la date de péremption, le stylo prérempli doit être éliminé et remplacé par un nouveau.
Remarques concernant la manipulation
Jext est conçu pour un emploi simple par les profanes et est à considérer comme médicament de premier secours. Il convient d’indiquer au patient de s’informer sur l’utilisation correcte de Jext avant un cas d’urgence, tant en ce qui concerne le moment de son administration que la manipulation du stylo prérempli (pour les autres instructions pour le patient et la personne accompagnant le patient relatives aux mesures à prendre après chaque utilisation de Jext, voir « Posologie/Mode d’emploi »). Des informations détaillées se trouvent à la fin de l'information professionnelle après la rubrique « Mise à jour de l'information ».
Chez l’enfant, il convient d’instruire également les parents et les enseignants en conséquence, chez l’adulte, il est recommandé d’instruire les proches parents.
Du matériel de formation relatif à l’utilisation, la conservation et l’entretien de Jext, y compris un stylo Jext d’entraînement sans aiguille et sans adrénaline, est disponible pour les médecins, les patients et les personnes prodiguant des soins. Celui-ci permet de s’exercer à l’utilisation correcte de Jext ou de l’enseigner aux autres personnes.
Plusieurs études publiées rapportent des problèmes quant à l’utilisation correcte des stylos préremplis en médicament d’urgence. Dans une étude réalisée chez 50 utilisateurs non formés à l’utilisation du stylo prérempli, 58 % ont utilisé Jext correctement, et le taux de réussite s’est élevé à 92 % après un entraînement.
Bien qu’il reste encore de la solution injectable dans le stylo prérempli après l’administration d’une dose de Jext, le stylo prérempli ne doit et ne peut être utilisé que pour une injection unique. Éliminer et remplacer le stylo prérempli après son usage.
Jext peut contenir une petite bulle d’air. Ceci n’influence pas l’utilisation du produit ni son efficacité.

Numéro d’autorisation

61315 (Swissmedic).

Présentation

Jext 300 microgrammes et Jext 150 microgrammes : boîtes de 1 stylo prérempli [B].

Titulaire de l’autorisation

ALK-Abelló AG, Volketswil.

Mise à jour de l’information

Janvier 2021
Instructions d’injection
Jext ne doit être injecté que sur la face antéro-latérale de la cuisse.
Le stylo prérempli est pressé simplement fermement contre la face externe de la cuisse. Il n’est pas nécessaire de le placer plus précisément dans la région de la face externe de la cuisse. La pression de Jext contre la cuisse active un piston sur ressort qui pousse une aiguille intégrée dans le muscle, à travers la membrane de la protection noire de l’aiguille, et injecte une dose d’adrénaline:

1. Prendre le stylo Jext dans la main dominante (la main avec laquelle l’utilisateur/l’utilisatrice écrit). Ce faisant, le pouce doit se trouver à proximité du capuchon de sécurité jaune.

2. Retirer le capuchon de sécurité jaune avec l’autre main. Ne retirer le capuchon de sécurité jaune qu’immédiatement avant l’utilisation, étant donné que celui-ci empêche une activation. Après retrait du capuchon de sécurité jaune, le stylo prérempli est activé immédiatement dès que la protection noire de l’aiguille de Jext est pressée contre la peau ou une autre surface.

3. Dans le cas où l'injection est réalisée par un accompagnateur, celui-ci doit immobiliser la jambe du patient pendant l'injection pour minimiser le risque de blessures au niveau du site d'injection.
Tenir la protection noire de l’aiguille à angle droit (environ 90°) par rapport à la face externe de la cuisse. La protection noire de l’aiguille doit être orientée vers le site d’injection. Ne placer en aucun cas la protection noire de l’aiguille de Jext sur ou à proximité du pouce, des doigts ou de la main. Une ischémie périphérique a été rapportée en cas d’injection accidentelle dans la main ou les doigts (voir « Mises en garde et précautions »).

4. Presser fermement la protection noire de l’aiguille contre la face externe de la cuisse jusqu’à ce qu’un déclic soit entendu. Le déclic confirme que l’injection a commencé. L’injection est déclenchée immédiatement, dès que la protection noire de l’aiguille est pressée fermement contre la peau ou une autre surface. Continuer à presser Jext fermement. Maintenir le stylo prérempli dans cette position pendant 10 secondes. Retirer ensuite le stylo prérempli.
L’injection est maintenant terminée et une bande en plastique blanche (Jext 300 microgrammes) ou bleue (Jext 150 microgrammes) est visible dans la fenêtre de contrôle du stylo prérempli. La protection noire de l’aiguille revient automatiquement en place et recouvre l’aiguille. La longueur de l’aiguille déclenchée et protégée après l’injection est d’environ 15 mm pour Jext 300 microgrammes et de 13 mm pour Jext 150 microgrammes.

5. Masser le site d’injection pendant 10 secondes.

Ensuite, une aide médicale d’urgence doit être immédiatement assurée.

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home