ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Propofol Labatec 10 mg/ml:Labatec Pharma SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Propofolum (2,6-Diisopropylphénol).
Excipients
Sojae oleum 100 mg/ml, Phosphatidum ovi depuratum, Glycerolum, Dinatrii edetas, Aqua ad iniectabilia.

Indications/Possibilités d’emploi

Induction et entretien d'une anesthésie générale chez les adultes et les enfants âgés de 6 mois et plus.
Sédation à court terme pour les procédures chirurgicales et diagnostiques chez les adultes et les enfants âgés de un mois et plus.
Sédation des adultes ventilés pendant un traitement en soins intensifs. La sédation des enfants de moins de 16 ans pendant un traitement intensif par Propofol Labatec est contre-indiquée.

Posologie/Mode d’emploi

Recommandations d'utilisation
Des analgésiques sont généralement nécessaires en plus de Propofol Labatec.
S'il existe un risque spécifique de surcharge graisseuse (fat overload), il est recommandé de surveiller les lipides sanguins et d'ajuster l'administration de Propofol Labatec en fonction des données.
Si le patient reçoit en même temps des lipides supplémentaires par voie intraveineuse, ceux-ci doivent être réduits, en tenant compte de la quantité de lipides fournie comme composant de l'émulsion de Propofol Labatec 10 mg/ml; 1,0 ml de Propofol Labatec contient environ 0,1 g de graisse.
Recommandations posologiques
Utilisation chez l'adulte
Induction de l'anesthésie générale chez l'adulte
Chez les patients non prémédiqués et prémédiqués, il est recommandé de titrer le Propofol Labatec en fonction de la réponse du patient jusqu'à ce que des signes cliniques indiquent le début de l'anesthésie (environ 40 mg/10 s chez des adultes de santé moyenne sous forme de bolus ou de perfusion). Les adultes de moins de 55 ans ont généralement besoin de 1,5 à 2,5 mg/kg de propofol.
La dose totale requise peut être réduite en réduisant la vitesse d'administration (20 à 50 mg/min).
Pour l'induction, Propofol Labatec peut être administré sous forme d'injection ou de perfusion lente. Pour réduire la douleur à l'injection, Propofol Labatec 10 mg/ml peut être mélangé avec de la lidocaïne.
Maintien de l'anesthésie générale chez l'adulte
L'anesthésie peut être maintenue soit par une perfusion (Propofol Labatec 10 mg/ml) soit par des injections répétées en bolus (Propofol Labatec 10 mg/ml).
Perfusion: Propofol Labatec 10 mg/ml peut être utilisé. La vitesse d'administration requise varie d'un patient à l'autre. Une profondeur d'anesthésie satisfaisante devrait être obtenue avec 4 à 12 mg/kg/h. Des débits de perfusion légèrement plus élevés peuvent s'avérer nécessaires dans les 10 à 20 premières minutes.
Injections en bolus répétées: Des injections de Propofol Labatec 10 mg/ml répétées en bolus peuvent être utilisées comme alternative à la perfusion. Des doses uniques de 25 à 50 mg (2,5 à 5 ml) sont recommandées en fonction de la réaction du patient.
Sédation à court terme de l'adulte pendant les procédures chirurgicales et diagnostiques
Le dosage est choisi en fonction de la profondeur de sédation souhaitée et de la réponse clinique.
En guise d'introduction, un adulte reçoit généralement 0,5 à 1,0 mg de propofol/kg p.c. pendant 1 à 5 minutes.
Lors de l'entretien, la dose est déterminée par la profondeur de sédation souhaitée et se situe généralement entre 1,5 et 4,5 mg de propofol/kg p.c./h chez l'adulte.
Si un approfondissement rapide de la sédation est nécessaire, 10 à 20 mg de propofol avec 10 mg/ml de Propofol Labatec peuvent être injectés en bolus en plus de la perfusion.
Les patients avec score ASA de grade 3 et 4 peuvent nécessiter une réduction de la dose et du débit de perfusion. Un dosage plus faible peut également être nécessaire chez les patients âgés de plus de 55 ans.
Sédation des adultes ventilés lors de soins intensifs
Une perfusion continue est recommandée pour la sédation des adultes ventilés en soins intensifs. La profondeur de sédation doit être surveillée régulièrement. Le débit de perfusion doit être fixé à la dose minimale nécessaire pour maintenir une sédation satisfaisante. Une sédation satisfaisante devrait être obtenue avec des doses de 0,3 à 4,0 mg/kg/h (voir «Mises en garde et précautions»).
La perfusion doit être interrompue progressivement pour minimiser le risque de symptômes de sevrage (agitation, anxiété).
Instructions posologiques particulières
Grade ASA 3 ou 4
Chez ces patients, l'induction doit être plus lente (environ 20 mg toutes les 10 secondes).
Patients âges (plus de 55 ans)
Les patients âgés de plus de 55 ans ont besoin de doses plus faibles de Propofol Labatec 10 mg/ml à la fois pour l'induction et l'entretien de l'anesthésie et pour la sédation dans les unités de soins intensifs. Lors de la détermination de la réduction de la dose, l'état général et l'âge du patient doivent être pris en compte. Propofol Labatec doit être titré en fonction de la réaction du patient.
Les patients présentant un grade ASA 3 et 4 ont besoin d'une réduction supplémentaire de la dose et du débit de perfusion.
Les injections en bolus ne doivent pas être utilisées chez les patients âgés, car elles peuvent entraîner une dépression cardiorespiratoire.
Utilisation chez l'enfant
Induction de l'anesthésie générale chez l'enfant
Les enfants de moins de 6 mois ne doivent pas être anesthésiés à l'aide de Propofol Labatec.
Pour induire une anesthésie chez l'enfant (plus de 6 mois), il est recommandé d'administrer Propofol Labatec lentement jusqu'à ce que les signes cliniques de début d'anesthésie soient perceptibles. La dose doit être adaptée à l'âge et/ou au poids. La plupart des patients âgés de plus de 8 ans ont besoin d'environ 2,5 mg/kg de propofol pour induire l'anesthésie. Les enfants âgés de 6 mois à 8 ans peuvent avoir besoin d'une quantité plus importante. Une dose plus faible est recommandée chez les enfants présentant un ASA de grade 3 et 4 (voir également les rubriques «Mises en garde et précautions» et «Effets indésirables»).
Pour réduire la douleur à l'injection, Propofol Labatec 10 mg/ml peut être mélangé de façon aseptique avec de la lidocaïne dans une seringue; 20 unités de Propofol Labatec 10 mg/ml sont mélangées avec 1 unité de solution injectable de lidocaïne à 0,5% ou 1% (sans additifs antimicrobiens) immédiatement avant l'utilisation (voir «Interactions»).
Maintien de l'anesthésie générale chez l'enfant
Propofol Labatec 10 mg/ml ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins de 6 mois.
L'anesthésie peut être maintenue par perfusion ou par injections répétées de bolus.
Les exigences en matière de dosage varient considérablement d'un patient à l'autre; des doses de 9 à 15 mg/kg/h permettent généralement d'obtenir une anesthésie satisfaisante.
Sédation à court terme de l'enfant à partir de l'âge de 1 mois pour les procédures chirurgicales et diagnostiques
Propofol Labatec 10 mg/ml ne doit pas être utilisé chez les enfants de moins d'un mois.
Le dosage est choisi en fonction de la profondeur de sédation souhaitée et de la réponse clinique. Pour l'initiation, la plupart des patients pédiatriques ont besoin d'une dose de 1 à 2 mg de propofol/kg p.c. pendant au moins 1 minute. La sédation est maintenue par le titrage de Propofol Labatec par perfusion jusqu'à obtention de la profondeur de sédation souhaitée. La plupart des patients pédiatriques ont besoin de 1,5 à 9 mg de propofol/kg p.c./h pour une sédation satisfaisante.
Si un approfondissement rapide de la sédation est nécessaire, 1 mg de propofol/kg peut être injecté en bolus avec 10 mg/ml de Propofol Labatec en plus de la perfusion. Les patients pédiatriques présentant un ASA de grade 3 et 4 peuvent avoir besoin d'une réduction de la dose et du débit de perfusion.
Sédation de l'enfant pendant les soins intensifs
Propofol Labatec ne doit pas être utilisé pour la sédation des enfants (<16 ans), car sa sécurité et son efficacité n'ont pas été prouvées (voir «Mises en garde et précautions»).

Contre-indications

Propofol Labatec ne doit pas être utilisé en cas d'hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients selon la composition. Propofol Labatec est contre-indiqué pour la sédation des enfants de moins de 16 ans en soins intensifs (voir «Mises en garde et précautions»).

Mises en garde et précautions

Propofol Labatec doit être administré par des anesthésistes qualifiés ou du personnel spécialement formé dans les unités de soins intensifs. Les patients doivent être surveillés en permanence et des installations doivent être prévues pour maintenir ouvertes les voies respiratoires, assurer la respiration artificielle et la réanimation, et de l'oxygène doit être fourni.
Propofol Labatec ne doit pas être administré par la même personne pratiquant le diagnostic ou la procédure chirurgicale.
Une hypotension et une apnée transitoires peuvent survenir lors de l'induction de l'anesthésie, en fonction du dosage de l'agent ainsi que de la prémédication et autres médicaments utilisés.
Propofol Labatec ne présente pas de propriétés vagolytiques. Combinée à une augmentation du tonus vagal, qui peut résulter d'une procédure chirurgicale ou de l'utilisation simultanée d'autres narcotiques et relaxants musculaires, une bradycardie peut survenir jusqu'à l'arrêt cardiaque/l'asystolie ou le bloc cardiaque complet. Il est donc recommandé d'administrer un anticholinergique en prémédication ou pendant l'anesthésie, surtout dans les cas où l'on peut s'attendre à une dominance vagale ou lorsque d'autres médicaments ayant un effet chronotrope négatif sont utilisés.
Très rarement, une période de perte de conscience peut survenir après l'intervention chirurgicale pendant laquelle le tonus musculaire peut être augmenté. Une perte de conscience peut également survenir après que le patient ait déjà réagi. Bien que cet état soit spontanément réversible, le patient inconscient doit recevoir des soins adéquats. La possibilité de cette complication doit faire l'objet d'une attention particulière dans le cadre d'une anesthésie ambulatoire.
Si Propofol Labatec est utilisé pour la sédation lors d'interventions chirurgicales, des mouvements involontaires peuvent se produire, comme avec d'autres substances sédatives. Cela peut être dangereux dans le cadre d'interventions chirurgicales nécessitant une immobilité totale.
La prudence s'impose chez les patients dont les fonctions cardiaques, pulmonaires, rénales ou hépatiques sont altérées et chez les patients hypovolémiques ou débilités (voir «Instructions spéciales de dosage»).
Il y a un risque possible de convulsions si Propofol Labatec est administré à des épileptiques.
Les patients souffrant de troubles du métabolisme des lipides ou dans d'autres situations où la prudence s'impose lors de l'utilisation d'émulsions lipidiques doivent être traités avec la prudence nécessaire.
Neurotoxicité pédiatrique: Dans des études animales publiées, il a été démontré que l'administration d'anesthésiques et de sédatifs bloquant les récepteurs NMDA et/ou renforçant l'activité du GABA pendant plus de trois heures, augmente l'apoptose neuronale dans le cerveau en développement et entraîne des déficits cognitifs à long terme. La signification clinique de cette découverte n'est pas claire. Cependant, sur la base de comparaisons entre espèces, on suppose que la fenêtre temporelle de vulnérabilité pour ces changements est corrélée aux expositions au cours du troisième trimestre et pendant les premiers mois de la vie. Mais chez l'homme, elle peut également s'étendre jusqu'à l'âge de trois ans environ (voir «Grossesse/allaitement» et «Données précliniques»).
Les enfants de moins de 6 mois ne doivent pas être anesthésiés avec Propofol Labatec. Propofol Labatec ne doit pas être utilisé pour la sédation des enfants (<16 ans) au cours d'un traitement de soins intensifs, car sa sécurité et son efficacité n'ont pas été prouvées. On a signalé des effets indésirables graves (y compris des décès) dus à une utilisation inappropriée du propofol pour la sédation chez des patients de moins de 16 ans; cependant, une relation de cause à effet n'a pas été établie. Il a notamment été observé une acidose métabolique, une hyperlipidémie, une rhabdomyolyse et/ou une insuffisance cardiaque. Ces effets indésirables se sont produits le plus fréquemment chez les enfants souffrant d'infections respiratoires et ayant reçu des doses plus élevées que celles recommandées pour la sédation des adultes en soins intensifs.
Il a également été signalé des cas d'acidose métabolique, de rhabdomyolyse, d'hyperkaliémie, d'hépatomégalie, d'insuffisance rénale, d'hyperlipidémie, ''arythmie cardiaque, de modifications de l'ECG (élévation du segment ST incurvé, modifications de l'ECG similaires au syndrome de Brugada) et/ou d'insuffisance cardiaque à évolution rapide (dans certains cas fatale) qui ne répondaient généralement pas à un traitement de soutien inotrope. La combinaison de ces effets secondaires est appelée syndrome de perfusion du propofol.
Ont été touchés principalement (mais pas exclusivement) les patients souffrant de traumatismes crâniens et d'augmentation de la pression intracrânienne ou les enfants souffrant d'infections des voies respiratoires qui recevaient des doses plus élevées que celles recommandées pour la sédation des adultes en soins intensifs. Les facteurs suivants semblent augmenter le risque de développer ces effets indésirables: oxygénation réduite des tissus, dommages neurologiques graves et/ou septicémie, fortes doses d'une ou plusieurs des substances pharmacologiques suivantes: vasoconstricteurs, stéroïdes, inotropes et/ou propofol (généralement après avoir augmenté la dose avec des doses supérieures à 4 mg/kg/h pendant plus de 48 heures). Les utilisateurs doivent donc veiller à ne pas dépasser, autant que possible, une dose de propofol de 4 mg/kg p.c./h. Une attention particulière doit être accordée à l'apparition des effets indésirables mentionnés. Dès la première apparition des symptômes, réduire la dose ou modifier le sédatif. Lors de telles modifications de traitement, les patients présentant une pression intracrânienne accrue doivent bénéficier de mesures appropriées pour soutenir le flux sanguin cérébral.
L'EDTA forme des complexes avec des ions métalliques, dont le zinc. Lorsque Propofol Labatec est utilisé pendant une période plus longue, la substitution du zinc doit être envisagée, car le niveau de zinc dans le sérum peut baisser d'environ 5%. Cela est particulièrement vrai pour les patients prédisposés à une carence en zinc (patients souffrant de brûlures, de diarrhée, d'infections graves et patients souffrant de cirrhose du foie). La carence en zinc est connue pour provoquer retard de croissance, alopécie, dermatite, diarrhée, dysfonctionnement immunologique, troubles du développement, troubles psychologiques, atrophie gonadique, altération de la spermatogenèse ou malformations congénitales.

Interactions

Propofol Labatec a été utilisé en association avec des anesthésiques rachidiens et épiduraux, avec les prémédications habituelles, des bloqueurs neuromusculaires, des anesthésiques par inhalation et des analgésiques; aucune incompatibilité pharmacologique n'a été observée.
Les taux sanguins de Propofol Labatec peuvent être élevés en présence de fentanyl.
Une leuco-encéphalopathie a été signalée chez des patients sous traitement par ciclosporine, qui recevaient simultanément des émulsions lipidiques (comme le propofol).

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Il n'existe pas de données cliniques concernant l'utilisation chez les femmes enceintes. Les études animales n'ont montré aucune toxicité sur la reproduction. Le risque potentiel pour l'Homme n'est pas connu.
En outre, des études animales publiées ont montré que l'administration d'anesthésiques et de sédatifs pendant plus de trois heures peut entraîner une neurotoxicité au niveau du cerveau en développement de la progéniture (voir «Mises en garde et précautions»).
Propofol Labatec ne doit donc pas être utilisé pendant la grossesse.
Le propofol traverse la barrière placentaire et peut provoquer une dépression néonatale. Propofol Labatec ne doit donc pas être utilisé en chirurgie obstétrique.
Allaitement
Il n'existe pas de données disponibles sur la sécurité de l'utilisation chez les femmes allaitantes.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Après une anesthésie générale, un temps de récupération approprié doit être assuré avant la sortie du patient.
Les patients doivent être informés que la capacité à conduire et à utiliser de machines peut être altérée pendant un certain temps après une anesthésie générale.

Effets indésirables

Les effets indésirables les plus souvent signalés, comme l'hypotension, sont des effets indésirables prévisibles des anesthésiques d'un point de vue pharmacologique.
Étant donné que l'anesthésie et les patients des unités de soins intensifs sont intrinsèquement exposés à un risque accru, les événements signalés en lien avec l'anesthésie et la médecine de soins intensifs peuvent également être causés par des interventions médicales ou par l'état du patient.
Très fréquent: >1/10; fréquent: >1/100 à <1/10; occasionnel: >1/1000 à <1/100; rare: >1/10'000 à <1/1000; très rare: <1/10'000
Infections et infestations
Très rare: fièvre postopératoire.
Affections du système immunitaire
Très rare: anaphylaxie, angio-œdème, bronchospasme, érythème et hypotension.
Affections du système nerveux
Des signes d'excitation peuvent se produire lors de l'induction d'une anesthésie par Propofol Labatec.
Fréquent: céphalées pendant la phase de réveil.
Rare: mouvements épileptiformes, notamment convulsions et opisthotonus pendant l'induction, l'entretien et la récupération.
Très rare: après l'intervention chirurgicale, il peut exister une période de perte de conscience pendant laquelle le tonus musculaire peut être augmenté.
Affections psychiatriques
Rare: humeur euphorique Affections cardiaques.
Fréquent: bradychardie.
Une bradycardie grave est rare.
Des cas isolés de progression vers une asystolie ont été signalés (voir «Mises en garde et précautions»).
Occasionnel: thromboses et phlébites.
Très rare: œdème pulmonaire.
Affections vasculaires
Fréquent: hypotension.
Occasionnellement, un apport de liquide par voie intraveineuse et une réduction de la vitesse d'administration de Propofol Labatec peuvent être nécessaires.
Affections des voies respiratoires, du thorax et du médiastin
Fréquent: apnée temporaire pendant l'induction.
Affections du tractus gastro-intestinal
Fréquent: nausée et vomissements pendant la phase de réveil.
Affections hépatobiliaires
Très rare: pancréatite.
Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif
Très rare: rhabdomyolyse.
Affections du rein et des voies urinaires
Très rare: décoloration de l'urine après un usage prolongé de Propofol Labatec.
Affections des organes reproducteurs et de la glande mammaire
Très rare: désinhibition sexuelle.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Très fréquent: douleur localisée; Elle peut survenir lors de l'injection au site d'injection et peut être réduite au minimum si Propofol Labatec 10 mg/ml est injecté dans les grosses veines de l'avant-bras ou du coude. Pour réduire la douleur à l'injection, Propofol Labatec 10 mg/ml peut également être mélangé avec de la lidocaïne (voir «Autres informations»: «Remarques concernant la manipulation»).
Effets indésirables après la mise sur le marché
Des rapports d'«utilisation non conforme à l'utilisation approuvée» ont montré qu'une dépression cardiorespiratoire peut se produire lorsque le schéma posologique pédiatrique (de 6 mois à 16 ans) est utilisé chez les nouveau-nés pendant l'induction de l'anesthésie (voir «Posologie/Application»).
Syndrome de perfusion du propofol: acidose métabolique, rhabdomyolyse, hyperkaliémie, hépatomégalie, insuffisance rénale, hyperlipidémie, arythmie cardiaque, modifications de l'ECG et/ou insuffisance cardiaque sont survenues au cours d'un traitement de soins intensifs, dans certains cas avec une issue fatale (voir «Avertissements et précautions»).
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Une surdose accidentelle peut provoquer une dépression cardiorespiratoire.
Traitement
La dépression respiratoire doit être traitée au moyen de la respiration artificielle avec de l'oxygène. La dépression cardiovasculaire nécessiterait l'abaissement de la tête du patient et, dans les cas graves, l'utilisation d'expanseurs plasmatiques et de vasopresseurs.

Propriétés/Effets

Code ATC
N01AX10
Mécanisme d'action
Pharmacodynamique
Le propofol est un anesthésique général intraveineux à courte durée d'action, dont l'action se déclenche rapidement après environ 30 secondes. Le réveil est généralement rapide. Le mécanisme d'action est très peu connu, comme pour tous les anesthésiques généraux.
En général, lorsqu'il est utilisé pour induire et maintenir une anesthésie générale avec Propofol Labatec, on observe une diminution de la pression artérielle et une réduction du rythme cardiaque. Des modifications défavorables de l'hémodynamique se produisent rarement.
Une dépression respiratoire peut survenir après l'administration de Propofol Labatec. Ce médicament est qualitativement similaire aux autres anesthésiques intraveineux.
Propofol Labatec réduit le flux sanguin cérébral, la pression intracrânienne et le métabolisme cérébral. La réduction de la pression intracrânienne est plus prononcée chez les patients présentant une pression accrue.
En général, les nausées et vomissements postopératoires sont moins fréquents après une anesthésie par Propofol Labatec qu'après une anesthésie par des anesthésiques par inhalation.
Efficacité clinique
Aucune donnée n'est disponible

Pharmacocinétique

Absorption
Deux minutes après une injection i.v. de 2,5 mg/kg (dose d'induction), la concentration sanguine est d'environ 4 µg/ml. Le patient se réveille avec une concentration sanguine d'environ 1 µg/ml.
Si Propofol Labatec est perfusé pour maintenir l'anesthésie, le niveau sanguin s'approche asymptotiquement de la concentration à l'état d'équilibre pour le taux de perfusion correspondant.
Distribution
Le propofol est lié à environ 98% aux protéines plasmatiques. Le volume de distribution est d'environ 10 l/kg de poids corporel.
Métabolisme
Le propofol est inactivé par conjugaison ainsi que par hydroxylation et conjugaison ultérieure, en particulier dans le foie.
Élimination
La baisse de la concentration sanguine après une injection de bolus ou à la fin de l'anesthésie peut être décrite à l'aide d'un modèle à trois compartiments. Dans la première phase, la phase α, la demi- vie est de 2 à 4 minutes. Elle est suivie par la phase β. La demi-vie pour cette phase est de 30 à 60 minutes. La phase finale, plus lente, se caractérise par une redistribution à partir des tissus dont l'approvisionnement sanguin est moins bon.
Le débit total est de 1,5 à 2 l/min. Les conjugués du propofol et du quinol correspondants sont excrétés par les reins.
Le propofol est hautement lipophile avec une fraction de dose extrarénale (Qo) de 1,0.
Linéarité/non-linéarité
La pharmacocinétique est linéaire dans la plage de dosage recommandée.

Données précliniques

Des études publiées sur le macaque rhésus fœtal ont montré que l'administration d'anesthésiques (isoflurane) et de sédatifs (propofol, kétamine) qui bloquent les récepteurs NMDA et/ou renforcent l'activité du GABA, augmente l'apoptose neuronale et oligodendrocytaire dans le cerveau en développement de la progéniture. La signification clinique de ces résultats non cliniques n'est pas claire. Des études sur des animaux juvéniles suggèrent que la neuroapoptose est corrélée aux déficits cognitifs à long terme.
Carcinogénicité
Le propofol n'était pas mutagène dans les études de génotoxicité. Aucune étude de carcinogénicité n'a été réalisée. Des effets embryotoxiques ont été observés à des doses élevées, mais aucun effet tératogène n'est apparu.

Remarques particulières

Incompatibilités
Propofol Labatec 10 mg/ml est incompatible avec les solutions pour injection et perfusion et ne doit pas être mélangé avec celles-ci avant utilisation (incompatible par exemple avec la solution de NaCl, la solution de lactate de Ringer). Si l'accès veineux est également utilisé pour d'autres médicaments, ceux-ci doivent être ajoutés à la fin de la ligne de perfusion. L'Atracurium et le Mivacurium, entre autres, sont incompatibles avec Propofol Labatec.
L'Atracurium et le Mivacurium ne doivent donc pas être administrés par la même voie de perfusion que Propofol Labatec sans rinçage préalable.
Exceptions: voir «Remarques concernant la manipulation».
Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.
Après ouverture et dilution, à utiliser dans un délai maximum de 6 heures. Éliminer tout le produit restant.
Chaque ampoule ou flacon est destiné à être utilisé pour un seul patient. Propofol Labatec ne doit être ouvert qu'immédiatement avant utilisation et, comme les autres émulsions lipidiques, doit être utilisé dans un délai maximum de 8 heures.
Remarques particulières concernant le stockage
Ne pas conserver au-dessus de 25 °C.
Ne pas congeler.
Conserver hors de portée des enfants.
Remarques concernant la manipulation
Agitez chaque emballage avant utilisation.
Propofol Labatec ne contient aucun agent de conservation et offre des conditions de croissance favorables aux micro-organismes. Par conséquent, toutes les mesures d'asepsie doivent être prises en compte pendant tout le processus de manipulation. Des filtres anti-germes ne peuvent pas être utilisés.
Lorsque l'administration est terminée, mais au bout de 8 heures au plus tard, le réservoir de Propofol Labatec et la tubulure de perfusion doivent être remplacés. Le Propofol Labatec restant ne doit plus être utilisé.
Propofol Labatec peut être injecté à travers une pièce en Y près du point d'injection en parallèle avec des perfusions de glucose à 5%, ou de glucose à 5% avec 0,18% de solution saline. Cependant, Propofol Labatec ne doit pas être mélangé avec une solution de NaCl avant utilisation.
Propofol Labatec peut également être dilué avec une solution de perfusion de glucose à 5%. Les flacons de perfusion en verre et en PVC et les poches de perfusion en PVC sont tous deux adaptés. La dilution ne doit pas être supérieure à 1:5 (2 mg de propofol par ml). Elle doit être préparée aseptiquement immédiatement avant son utilisation et utilisée dans un délai maximum de 6 heures.
Pour réduire la douleur à l'injection, Propofol Labatec 10 mg/ml peut être mélangé de façon aseptique avec de la lidocaïne dans une seringue; 20 unités de Propofol Labatec 10 mg/ml sont mélangées avec 1 unité de solution injectable de lidocaïne à 0,5% ou 1% (sans additifs antimicrobiens) immédiatement avant utilisation.
Propofol Labatec peut être administré non dilué à partir de flacons de perfusion ou de seringues en plastique. Si Propofol Labatec est utilisé non dilué pour maintenir l'anesthésie, il est recommandé d'utiliser une seringue ou une pompe volumétrique pour contrôler le débit de perfusion.
La perfusion de Propofol Labatec dilué doit être effectuée par un système de perfusion contrôlable (burette, compte-gouttes ou pompe volumétrique) pour éviter l'administration accidentelle de grandes quantités de Propofol Labatec. Le risque de perfusion non contrôlée doit être pris en compte lors de la détermination du volume maximal de liquide de perfusion dans le système.
Si un set de perfusion en PVC est utilisé, le conteneur de perfusion doit toujours être plein. Par conséquent, le volume requis de Propofol Labatec doit être prélevé dans la poche de perfusion et entièrement remplacé par le même volume de Propofol Labatec 10 mg/ml.

Numéro d’autorisation

67819 (Swissmedic)

Présentation

5 x 20 ml Ampoules (B)
5 x 20 ml Flacons (B)
1 x 50 ml Flacon (B)
1 x 100 ml Flacon (B)

Titulaire de l’autorisation

Labatec Pharma SA, 1217 Meyrin (Genève)

Mise à jour de l’information

Septembre 2019

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home