Ausdruck von http://www.oddb.org
Aktiferrin gouttes
Mepha Pharma AG

Composition

Principes actifs
Fer sous forme de sulfate de fer (II), DL-sérine.
Excipients
Conserv.: Sorbate de potassium (E 202), color.: caramel (E 150), arômes, éthanol (2 vol%), excipiens ad solutionem.

Indications/Possibilités d’emploi

Carence aiguë en fer, sous toutes ses formes, dans l'enfance.
Anémie hypochrome essentielle et anémie alimentaire du nourrisson ou du petit enfant.
Sidéropénie larvée.
Une carence en fer peut se produire en cas d'apport insuffisant (régime pauvre en fer, chez le nouveau-né par insuffisance de fer dans le lait maternel) et de résorption insuffisante de fer (p.ex. après gastrectomie, syndrome de malabsorption, diarrhées). De plus, le bilan du fer peut être déséquilibré par des hémorragies digestives ou urinaires (ulcères, tumeurs, parasites intestinaux, varices).
La carence en fer et son degré doivent être diagnostiqués précisément et confirmés par les analyses de laboratoire appropriées.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie usuelle

Enfants de 1–3 ans (10–15 kg)

2-3 × 18*

Nourrissons de 6–12 mois (8–10 kg)

2-3 × 13*

Nourrissons jusqu'à 6 mois (3–8 kg)

1-3 × 10*

* 4 gouttes par kg de poids corporel et par jour au maximum.
Tenir le flacon en position verticale pour prendre les gouttes.
Durée de traitement
La durée du traitement est fonction de l'importance de la carence en fer. Si le résultat du traitement (augmentation de l'hémoglobine d'environ 0,1 g/dl de sang/jour et 2–3 g/dl environ après 3 semaines) ne se fait pas sentir, il s'agit de vérifier la compliance du patient et le diagnostic de «carence en fer», et exclure toute perte de sang résiduelle (p.ex. maladie d'Osler). Le traitement doit être poursuivi 1–2 mois après la normalisation de la formule sanguine et de la sidérémie, de manière à remplir également les stocks de fer épuisés. La durée globale du traitement ne devrait pas dépasser 6 mois.
Modalité correcte de la prise
Certains aliments, et de nombreux médicaments peuvent considérablement réduire la résorption du fer, raison pour laquelle Aktiferrin doit se prendre à jeun, ou plusieurs heures avant ou après d'autres médicaments (voir «Interactions»).

Contre-indications

En cas d'hypersensibilité à l'égard de l'un des constituants.
Aktiferrin ne doit pas être administré en cas d'anémie sans carence en fer documentée (p.ex. anémie mégaloblastique secondaire à un déficit en vitamine B12), en cas d'intolérance connue (p.ex. lors de maladies inflammatoires graves du tractus gastro-intestinal), de maladies graves des reins et du foie, en cas d'accumulation de fer (hémochromatoses, hémolyses chroniques), et de certaines formes d'anomalies de l'utilisation du fer (anémies sidéroachrestiques, saturnisme, thalassémie, porphyrie cutanée tardive).

Mises en garde et précautions

Les anémies doivent toujours être traitées sous contrôle médical. Une anémie due à une carence en fer n'est pas une maladie en soi, mais le symptôme d'une maladie dont la cause doit être si possible traitée.
Chez les patients avec une protoporphyrie érythropoïétique, le fer peut conduire à une réapparition de symptômes.
La prudence est de rigueur chez les patients qui sont soumis à des transfusions sanguines répétées car on ajoute également du fer avec les érythrocytes, ce qui pourrait provoquer une surcharge en fer.
Il ne faut traiter une anémie hémolytique avec le fer que lorsqu'il y a simultanément une carence en fer, sinon il y a danger de surcharge en fer.
N'utiliser qu'avec toute la prudence requise des spécialités de fer en administration orale chez des patients souffrant de pathologies gastro-intestinales inflammatoires (p.ex. gastrite, ulcères gastro-duodénaux, maladie de Crohn, colite ulcéreuse).
En cas de retard de la vidange gastrique, de sténose du pylore et de diverticules prouvés au niveau du tractus gastro-intestinal, préférer les spécialités de fer liquides aux solides.
Les médicaments à base de fer sont toxiques s'ils sont administrés à des doses plus élevées que la posologie recommandée (voir «Surdosage»).

Interactions

Le traitement martial doit être interrompu lors d'un traitement antibiotique par tétracyclines, du fait que ces dernières empêchent la résorption des médicaments.
Les antiacides à base d'Al, de Mg et de Ca, de même que la colestyramine peuvent également freiner la résorption du fer.
La réponse au traitement martial peut être retardée par l'administration concomitante de chloramphénicol.
L'abus chronique d'alcool peut entraîner une surcharge en fer sous l'effet d'une augmentation de sa résorption.
Certains analgésiques et sels d'or peuvent diminuer la résorption du fer.
La biodisponibilité d'autres médicaments (p.ex. quinolones, pénicillamine, méthyldopa, lévodopa et carbidopa) peut être diminuée par l'administration simultanée de médicaments à base de fer. Si un traitement simultané avec ces médicaments ne peut pas être évité, il faut respecter un intervalle posologique de 3 heures.
Le fer diminue l'absorption de la thyroxine chez les patients sous traitement substitutif par la thyroxine.
L'administration orale simultanée de spécialités de fer et de salicylates, de phénylbutazone ou d'oxyphenbutazone peut potentialiser leur effet irritatif sur la muqueuse digestive.
Les aliments et denrées coloniales ayant une teneur élevée en phytates (certains légumes, céréales), en phosphates (œufs) et en acides tanniques (surtout thé noir et café) diminuent la résorption du fer; les poissons et les aliments riches en acide ascorbique et autres acides de fruits par contre l'augmentent.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
On ne dispose pas d'études contrôlées, que ce soit chez l'animal ou chez les femmes enceintes, pour Aktiferrin. Pendant le premier trimestre de la grossesse, une alimentation équilibrée fournit généralement une quantité suffisante de fer. Toutefois, une administration supplémentaire de fer est souvent nécessaire aux 2ème et 3ème trimestres car alors le besoin accru en fer peut conduire à une carence. Il n'y a pas d'indications d'un risque pendant les 2ème et 3ème trimestres et le danger d'un effet néfaste pour le fœtus paraît peu vraisemblable.
Allaitement
Le fer passe dans le lait maternel (lié à la lactoferrine). Ce processus ne semble pas être corrélé avec la sidérémie de la mère, l'absorption de fer par la nourriture ainsi qu'avec la quantité de fer administrée par les médicaments. Il est donc peu probable que l'administration d'un médicament à base de fer à des mères qui allaitent ait pour conséquence le risque d'une intoxication par le fer ou l'élimination d'une carence en fer chez le nourrisson.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

L'influence d'Aktiferrin sur l'aptitude à la conduite et à travailler sur des machines n'a pas fait l'objet d'études spéciales. Toute influence négative de ce médicament est cependant plutôt improbable.

Effets indésirables

Les effets indésirables sont classés en fonction des catégories d'organes et de leur fréquence décroissante, comme suit:
Très fréquents (>1/10), fréquents (>1/100, <1/10), occasionnels (>1/1000, <1/100), rares (>1/10'000, <1/1000) et très rares (<1/10'000).
Troubles gastro-intestinaux
Occasionnels: troubles digestifs discrets, tels que sensation de réplétion, lourdeur gastrique, vomissement, constipation, diarrhée, coloration noire des selles.
Ces effets indésirables diminuent si le médicament est pris pendant ou juste après les repas (ce qui peut entraver l'absorption) ou si la posologie n'est augmentée que progressivement pour atteindre la dose souhaitée.
Remarques
Une coloration parfois noire des selles n'a aucune importance. Comme avec tout traitement de fer par voie orale, les selles deviennent plus foncées sous l'effet de l'élimination du fer non résorbé, ce qui peut donner un faux diagnostic de méléna. Une coloration des dents peut être prévenue par le brossage des dents immédiatement après la prise du médicament.
Troubles du système immunitaire
Des cas isolés de réactions allergiques, telles qu'exanthèmes pouvant aller jusqu'au choc anaphylactique, ont été signalés.

Surdosage

Aucun cas de surdosage ou d'intoxication par Aktiferrin n'a été déclaré à l'heure actuelle. Mais la littérature décrit des intoxications aiguës au fer, surtout chez l'enfant.
Un surdosage aigu de plus de 20 mg de fer/kg de poids corporel est potentiellement dangereux; à partir de 60 mg/kg, on peut craindre une évolution mortelle. Chez les petits enfants, une dose totale d'environ 0,5 g de fer peut déjà mettre en jeu le pronostic vital et des cas de décès ont été décrits à partir de 1–2 g.
Symptômes d'une intoxication aiguë par le fer
Sous l'effet nécrosant du fer, généralement après 1–1½ heure, apparaissent des vomissements, des douleurs abdominales et un méléna. Dans les cas graves, le décès peut survenir durant la phase précoce déjà.
Si la personne intoxiquée survit à cette phase initiale, suit une période de latence pouvant durer jusqu'à 24 heures. Peuvent alors apparaître tachycardie, chute tensionnelle, dyspnée, cyanose, acidose métabolique, choc cardiovasculaire et lésions hépatocellulaires, suivis d'un coma, la plupart du temps à issue fatale.
Les séquelles tardives d'une intoxication aiguë au fer peuvent se manifester 2–6 semaines après le surdosage, sous forme d'obstruction intestinale, de sténose pylorique et de cicatrices profondes dans l'oesophage, l'estomac et le duodénum.
Traitement lors d'intoxication aiguë par le fer
Le traitement consiste à pratiquer le plus rapidement possible un lavage gastrique et à déclencher des vomissements. L'administration de lait ou de charbon activé peut en outre diminuer ou freiner la résorption du fer. Mais il ne faut pas négliger le fait que déclencher des vomissements sur une paroi gastrique déjà lésée comporte le risque de perforation gastrique.
Après une intoxication grave, et surtout si le fer plasmatique est plus élevé que la capacité de liaison du fer (3,5–5 mg/l = 63–89 µmol), il faut administrer comme antidote la déféroxamine, un chélateur, par voie orale (5–10 g/100 ml de liquide) et parentérale (15 mg/kg/h i.v. jusqu'à max. 80 mg/kg/24 h).
S'il n'est pas possible d'évacuer du tube digestif une dose potentiellement létale d'une spécialité de fer par les mesures indiquées ci-dessus, envisager une exsanguino-transfusion et une intervention chirurgicale.
Le reste du traitement consiste à assurer le contrôle du collapsus circulatoire et des autres symptômes, dont surtout les troubles hydro-électrolytiques et le déséquilibre acide-base, selon les moyens conventionnels.
Un surdosage chronique (par surcharge prolongée en fer) peut se manifester par une hémosidérose et une hémochromatose. Cela se produit surtout lorsqu'une anémie réfractaire au traitement a été diagnostiquée par erreur comme anémie ferriprive.

Propriétés/Effets

Code ATC
B03AA07
Mécanisme d'action
Aktiferrin est un médicament destiné au traitement des carences en fer. Il contient du sulfate de fer (II) et de la DL-sérine. Cette association améliore la résorption du fer.
Comme toutes les spécialités de fer, Aktiferrin n'a aucun effet sur l'érythropoïèse, ni sur une anémie non secondaire à une carence en fer.
Pharmacodynamique
Aucune donnée disponible.
Efficacité clinique
Aucune donnée disponible.

Pharmacocinétique

Absorption
Le fer administré par voie orale est absorbé dans le tube digestif proximal.
Le fer bivalent est absorbé à raison d'env. 10–15% par le duodénum et les premières anses jéjunales. Les mécanismes exacts de l'absorption du fer ne sont pas connus encore à l'heure actuelle. Mais certains indices font penser que la formation de chélates (complexes) instables avec des acides aminés y joue un rôle.
L'absorption du fer dépend dans une large mesure de l'importance de la carence en fer. Elle est la plus importante lorsque les taux d'hémoglobine sont abaissés et les réserves en fer épuisées, et elle diminue lorsque ces paramètres tendent à se normaliser. Elle ne peut être augmentée au-delà de la capacité de transport maximale des protéines vectrices, mais elle peut être diminuée par la prise concomitante de certains aliments et médicaments (voir «Interactions»).
Distribution
Dans le sang, le fer est lié à une glycoprotéine (la transferrine) sous sa forme trivalente, pour être transporté aux sites de formation du sang ou dans des stocks spécifiques. Ce stockage se fait par liaison à une protéine (l'apoferritine) sous forme de ferritine, entre autres dans le foie, la rate et la moelle osseuse.
Après normalisation du taux d'hémoglobine dans le sang et en cas de poursuite du traitement, les réserves biologiques de fer sont reconstituées en l'espace d'environ 4–12 semaines.
Le fer passe la barrière placentaire et diffuse en faibles quantités dans le lait maternel.
Métabolisme
Seul 1 mg de fer environ est éliminé par les cellules mortes de la peau et des muqueuses, par la bile et dans les urines.
La très grande majorité du fer libéré par la destruction de l'hémoglobine (20–30 mg chaque jour) est réutilisée par l'organisme, essentiellement pour la synthèse de nouvelle hémoglobine.
Élimination
voir «Métabolisme».
Cinétique pour certains groupes de patients
Aucune donnée pertinente n'est disponible.

Données précliniques

Aucune donnée pertinente n'est disponible.

Remarques particulières

Un emballage d'Aktiferrin gouttes contient une dose totale de fer qui, après absorption accidentelle, peut entraîner une intoxication grave, surtout chez le petit enfant. Par conséquent, ce médicament doit absolument être conservé hors de portée des enfants.
Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.
Remarques particulières concernant le stockage
Ne pas conserver au-dessus de 25°C. Conserver à l'abri de la lumière. Ne pas congeler et ne pas conserver au réfrigérateur.
Après ouverture de l'emballage, garder au réfrigérateur et utiliser dans les 30 jours suivants.
Conserver hors de la portée des enfants.
Remarque: les taches sur les tissus dues aux gouttes peuvent être enlevées par un détachant antirouille.

Numéro d’autorisation

40203 (Swissmedic).

Présentation

Aktiferrin gouttes: 30 ml (D)

Titulaire de l’autorisation

Mepha Pharma AG, Basel.

Mise à jour de l’information

Novembre 2019.
Numéro de version interne: 5.1