Ausdruck von http://www.oddb.org
Differin
Galderma SA

Composition

Principes actifs
adapalène
Excipients
Crème : conserv. : E216, E218, phenoxyethanolum ; Excipiens ad unguentum.
Gel : propylène glycol ; conserv. : E218, phenoxyethanolum ; Excipiens ad gelatum.

Indications/Possibilités d’emploi

Crème : application externe en cas d’acné comédonienne légère à modérée du visage, de la poitrine et du dos.
Gel : application externe en cas d’acné comédonienne légère à modérée du visage, de la poitrine et du dos, en présence de comédons, de papules et de pustules.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie ordinaire (posologie journalière)
L’innocuité et l’efficacité de Differin Gel ou Crème n’ont pas été évaluées chez les enfants de moins de 12 ans.
Differin Crème ou Gel doit être appliqué manuellement une fois par jour sur la peau nettoyée, de préférence avant le coucher. Les zones concernées de la peau doivent être correctement séchées avant application.
Durée du traitement
L’amélioration clinique est visible en 4 à 8 semaines et progresse tout au long du traitement, soit jusqu’à 12 semaines.
Instructions spéciales pour la posologie
En cas d’irritations localisées et selon le degré de sévérité, l’utilisation de Differin peut être interrompue pendant 2 semaines après chaque période de 2 jours de traitement. Si nécessaire, le traitement par Differin peut être interrompu jusqu’à la disparition des symptômes.
Chez les patients dont le traitement a été interrompu à court terme ou dont la fréquence d’application a été réduite, le traitement peut être repris ou la fréquence d’application peut être à nouveau augmentée si la cause de l’adaptation du traitement a été éliminée.
Mode d’administration
Differin Crème et Gel sont destinés exclusivement à un usage externe.
L’utilisation de cosmétiques pour les yeux et les lèvres est autorisée. Les produits cosmétiques doivent toutefois être à base d’eau, les produits colorants tels que les fonds de teint et les poudres sont autorisés, mais seuls des produits hydratants non gras doivent être utilisés sur une peau sèche.

Contre-indications

Differin est contre-indiqué en cas d’hypersensibilité au principe actif, à l’un des excipients (méthylparabène, propylparabène) ou à d’autres composants de la crème ou du gel, selon la composition.
–Peau gercée, abîmée, dermatite aiguë et eczéma.
–Formes sévères d’acné vulgaire et formes d’acné secondaires comme par ex. la chloracné, car l’efficacité et la tolérance n’ont pas été évaluées.
–Grossesse
–Utilisation par les femmes qui planifient une grossesse

Mises en garde et précautions

Differin Crème ou Gel ne doit pas être utilisé par les femmes en âge de procréer si elles n’utilisent pas en même temps une méthode de contraception adaptée (voir la rubrique « Grossesse, allaitement »).
En cas de réaction indiquant une hypersensibilité à l’un des composants ou en cas de fortes irritations, le traitement par Differin doit être interrompu. Si le degré d’irritation locale le justifie, le patient doit être informé qu’il peut utiliser le médicament moins souvent, interrompre le traitement jusqu’à la disparition des symptômes ou arrêter totalement l’application de Differin. Differin ne doit pas entrer en contact avec les yeux, la bouche, les narines ou les muqueuses. Differin ne doit pas être appliqué sur les plaies ouvertes, l’eczéma et les coups de soleil graves.
En cas de contact accidentel avec les yeux, il convient de les rincer abondamment à l’eau tiède.
Phototoxicité : pendant le traitement par adapalène, l’exposition au soleil doit être réduite au minimum (voir « Interactions »).
Differin Gel contient :
du méthylparabène (E218), susceptible de causer des réactions allergiques (même après l’arrêt du traitement).
du propylène glycol, qui peut être irritant pour la peau.
Differin Crème contient du méthylparabène (E218) et du propylparabène (E216), susceptibles de causer des réactions allergiques (même après l’arrêt du traitement).

Interactions

Interactions pharmacocinétiques/pharmacodynamiques
L’adapalène est quasi stable lorsqu’il est exposé à l’oxygène et à la lumière. Chimiquement non réactif. Bien que les études menées sur les animaux et sur l’Homme aient démontré que l’adapalène n’avait aucune propriété phototoxique ou photoallergique, aucune expérience n’a cependant été réalisée sur l’adapalène après une longue exposition au soleil ou après une exposition à la lumière UV ; il convient donc d’éviter les longues expositions au soleil et à la lumière UV tout au long du traitement par adapalène.
Lors d’études cliniques expérimentales, l’indice d’irritation cumulatif avec administration combinée à 12 heures d’intervalle de Differin Crème ou Gel avec un gel à base de 10 % de peroxyde de benzoyle, une solution de 1 % de clindamycine ou une solution de 4 % d’érythromycine a permis de déterminer que ces trois combinaisons ne sont pas considérées comme irritantes.
L’absorption percutanée de l’adapalène est faible, les interactions avec les médicaments administrés par voie systémique sont par conséquent peu probables.
Rien ne prouve que l’effet des médicaments administrés par voie orale tels que les contraceptifs et les antibiotiques est perturbé par l’application topique de Differin.
Differin pouvant provoquer des irritations locales, l’utilisation simultanée de produits de peeling, de savons et de produits nettoyants agressifs, de substances desséchant la peau, de produits astringents ou irritants ou qui contiennent de l’alcool et du parfum peut aggraver ces irritations.

Grossesse, Allaitement

L’administration orale de rétinoïdes entraîne des malformations congénitales. Dans le cadre d’une utilisation conforme, les rétinoïdes topiques sont généralement considérés comme présentant une faible exposition systémique en raison d’une absorption cutanée minimale. Cependant, certains facteurs individuels (ex. : barrière de la peau abîmée, utilisation abusive) peuvent contribuer à augmenter l’exposition systémique.
Grossesse
–Differin Crème ou gel est contre-indiqué pendant la grossesse et chez les femmes envisageant une grossesse (voir « Contre-indications »).
–Differin Crème ou Gel ne doit pas être utilisé pendant la grossesse ou par les femmes en âge de procréer si elles n’utilisent pas une méthode de contraception fiable.
–Si une patiente tombe enceinte pendant le traitement, celui-ci doit être interrompu.
Allaitement
–On ne peut exclure un risque pour le nourrisson, c’est pourquoi Differin Crème ou Gel ne doit pas être utilisé pendant l’allaitement.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucun effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines.

Effets indésirables

Differin peut provoquer les réactions indésirables suivantes.
Les effets indésirables sont classés par classe de système d’organes selon le système MedDRA et par fréquence selon la convention suivante : effets indésirables très fréquents (chez ≥1/10 des patients), fréquents (chez ≥1/100, <1/10 des patients), occasionnels (chez ≥1/1 000, <1/100 des patients), rares (chez ≥1/10 000, <1/1 000 des patients), très rares (chez <1/10 000 des patients), indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquents : peau sèche ou irritée, sensations de brûlures, érythème.
Occasionnels : dermatite de contact, sensations désagréables, coup de soleil, prurit, desquamation, acné.
Fréquence indéterminée : dermatite allergique (dermatite de contact allergique), douleurs cutanées, gonflement de la peau, réactions semblables à une brûlure au site d’application, hypopigmentation de la peau, hyperpigmentation cutanée (dans la plupart des cas de « réactions semblables à une brûlure au site d’application », il s’agissait de cas semblables à des brûlures superficielles, mais des cas semblables à des brûlures du deuxième degré ont aussi été signalés).
Lésions oculaires :
Fréquence inconnue : irritation des paupières, érythème des paupières, prurit des paupières, œdème des paupières.
Affections du système immunitaire
Fréquence inconnue : réaction anaphylactique, angiœdème.
L’annonce d’effets secondaires présumés après l’autorisation est d’une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d’effet secondaire nouveau ou grave via le portail d’annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Signes et symptômes
Differin est destiné à un usage exclusivement externe. Une application renouvelée au cours de la journée n’améliore pas le résultat thérapeutique. Au contraire, cela peut entraîner de fortes rougeurs et une desquamation de la peau.
Les symptômes sont réversibles.
La toxicité aiguë après administration par voie orale chez la souris est de 10 ml/kg de poids corporel. Si une quantité supérieure de crème ou de gel est ingérée, il convient de faire effectuer une vidange gastrique par un médecin.
Traitement
La toxicité aiguë après administration par voie orale chez la souris est de 10 ml/kg de poids corporel. Si une quantité supérieure de crème ou de gel est ingérée, il convient de faire effectuer une vidange gastrique par un médecin.

Propriétés/Effets

Code ATC
D10AD03
Mécanisme d’action
L’adapalène est une substance semblable aux rétinoïdes et chimiquement stable aux propriétés anti-inflammatoires. À l’instar de la trétinoïne, l’adapalène se lie aux récepteurs spécifiques des cellules nucléées. En revanche, il ne se lie pas aux protéines des récepteurs du cytosole (contrairement à la trétinoïne).
L’adapalène en application topique a un effet comédolytique au stade de l’expérimentation animale (souris rhino). La souris rhino se caractérise par un grand nombre de structures semblables à des comédons dans la peau.
Il entraîne également une différenciation épidermique et une kératinisation anormales. Les deux processus jouent un rôle essentiel dans la pathogenèse de l’acné. L’adapalène normalise la cohésion des cellules folliculaires épithéliales et réduit la formation des micro-comédons.
L’effet anti-inflammatoire consiste à inhiber l’évolution ciblée (chimiotactique) et non ciblée (chimiocinétique) des leucocytes polymorphonucléaires humains en stimuli chimiques inflammatoires, ainsi qu’à inhiber le métabolisme de la lipoxygénase de l’acide arachidonique par la formation de médiateurs inflammatoires.
Crème
L’adapalène en crème n’agit pas particulièrement sur les lésions enflammées (papules, pustules), mais surtout sur les comédons.
Pharmacodynamique
Non pertinent.
Efficacité clinique
Non pertinent.

Pharmacocinétique

Absorption
L’absorption systémique de l’adapalène par la peau est faible chez l’Homme. Lors d’études cliniques, la concentration plasmatique après plusieurs applications était inférieure à la limite de détection de >0,15 ng/ml. De faibles quantités (maximum 0,06 % de produit appliqué) étaient présentes dans l’urine et dans les selles.
Distribution
Non pertinent.
Métabolisme
Les principales étapes du métabolisme sont notamment la déméthylisation, l’hydroxylation et la conjugaison.
Élimination
L’adapalène est principalement excrété par la bile.

Données précliniques

D’importantes quantités d’adapalène administrées par voie orale n’entraînent aucun effet indésirable neurologique, cardiovasculaire ou respiratoire.
L’administration orale d’adapalène chez la rate et la lapine à des doses relativement élevées (25 mg × kg–1 × d–1 ou plus, soit 625 fois la dose journalière recommandée pour une femme de 50 kg) a entraîné chez les deux animaux une faible incidence de malformations fœtales. Après administration orale de 5 mg × kg–1 × d–1 (soit 125 fois la dose clinique recommandée), aucune malformation fœtale n’a été constatée.
Des études d’embryotoxicité ont également été menées chez les rates et les lapines après application topique et ont entraîné une concentration plasmatique d’adapalène au moins 35 à 120 fois supérieure à l’utilisation clinique. À ces concentrations plasmatiques, une légère augmentation du nombre de fœtus présentant un nombre supplémentaire de côtes ou de vertèbres a été observée chez l’animal ; pas de malformation grave. Il a été démontré que la présence d’un nombre de côtes plus important chez le rat n’avait aucun impact sur le développement ultérieur ou la capacité de reproduction de la progéniture.
Lors d’études menées sur des lapins (jusqu’à 6 mois) et des souris (jusqu’à 2 ans), l’adapalène a été bien toléré en application topique. Les principaux troubles toxicologiques après administration orale chez les animaux peuvent s’expliquer par une hypervitaminose à la vitamine A ; cela se traduit par des perturbations du métabolisme osseux, une augmentation de la phosphatase alcaline et une anémie légère.
L’adapalène n’est pas mutagène.
Lors d’études menées sur les animaux tout au long de leur vie, les souris se sont vu administrer un traitement topique et les rats un traitement oral à base d’adapalène. Les résultats ont montré que l’adapalène ne présente aucun potentiel cancérigène pour l’Homme.

Remarques particulières

Stabilité
Le médicament ne doit être utilisé que jusqu’à la date de péremption indiquée sur l’emballage.
Remarques particulières concernant le stockage
Conserver à température ambiante (15 à 25 °C).
Tenir hors de la portée des enfants.

Numéro d’autorisation

54731, 52867 (Swissmedic).

Présentation

Differin Crème : tubes de 50 g [B].
Differin Gel : tubes de 50 g [B].

Titulaire de l’autorisation

Galderma SA, CH-6300 Zoug

Mise à jour de l’information

Juillet 2021