ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Accueil - Information professionnelle sur Prezista 300 mg, Filmtabletten - Changements - 31.10.2018
174 Changements de l'information professionelle Prezista 300 mg, Filmtabletten
  • -Suspension orale 100 mg/ml: Arom.: Vanillinum et alia, Conserv.: méthyl-4-hydroxybenzoate (E219), hydroxypropylcellulose (produite à partir de coton génétiquement modifié), excipiens ad solutionem pro 1 ml.
  • +Suspension orale 100 mg/ml: arom.: Vanillinum et alia, conserv.: méthyl-4-hydroxybenzoate (E219), hydroxypropylcellulose (produite à partir de coton génétiquement modifié), excipiens ad solutionem pro 1 ml.
  • -Les patients qui éprouvent des difficultés à avaler les comprimés de Prezista peuvent utiliser la suspension orale de Prezista.
  • +Les patients qui éprouvent des difficultés à avaler les comprimés pelliculés de Prezista peuvent utiliser la suspension orale de Prezista.
  • -Dose recommandée de suspension orale de Prezista et de ritonavir* pour les patients pédiatriques préalablement traités
  • -Poids corporel (kg) Posologie (2× jour avec des aliments)
  • -≥10 kg-<11 kg# 200 mg (2 ml) de Prezista/32 mg (0,4 ml) de ritonavir
  • -≥11 kg-<12 kg# 220 mg (2,2 ml) de Prezista/32 mg (0,4 ml) de ritonavir
  • -≥12 kg-<13 kg 240 mg (2,4 ml) de Prezista/40 mg (0,5 ml) de ritonavir
  • -≥13 kg-<14 kg 260 mg (2,6 ml) de Prezista/40 mg (0,5 ml) de ritonavir
  • -≥14 kg-<15 kg 280 mg (2,8 ml) de Prezista/48 mg (0,6 ml) de ritonavir
  • +Dose recommandée pour les patients pédiatriques préalablement traités pesant de 10 kg à moins de 15 kg
  • +Poids corporel (kg) Forme galénique: suspension orale de Prezista (100 mg/ml) et solution orale de ritonavir (80 mg/ml)
  • + Posologie (2× jour avec des aliments)
  • +≥10 kg-<11 kg# 2 ml (200 mg) de Prezista/0,4 ml (32 mg) de ritonavir
  • +≥11 kg-<12 kg# 2,2 ml (220 mg) de Prezista/0,4 ml (32 mg) de ritonavir
  • +≥12 kg-<13 kg 2,4 ml (240 mg) de Prezista/0,5 ml (40 mg) de ritonavir
  • +≥13 kg-<14 kg 2,6 ml (260 mg) de Prezista/0,5 ml (40 mg) de ritonavir
  • +≥14 kg-<15 kg 2,8 ml (280 mg) de Prezista/0,6 ml (48 mg) de ritonavir
  • -* Suspension orale de ritonavir: 80 mg/ml
  • -Dose recommandée pour les patients pédiatriques traités préalablement avec Prezista et du ritonavir
  • +Dosage recommandé de Prezista et de ritonavir pour les patients pédiatriques traités préalablement pesant au moins 15 kg
  • -b Pour des raisons pratiques, les doses de darunavir de 375 mg et de 450 mg ont été arrondies respectivement à 3,8 ml et à 46 ml pour la posologie sous forme de suspension.
  • +b Pour des raisons pratiques, les doses de darunavir de 375 mg et de 450 mg ont été arrondies respectivement à 3,8 ml et à 4,6 ml pour la posologie sous forme de suspension.
  • -Chez les patients présentant des troubles légers à modérés de la fonction rénale (CrCl >30 ml/min), aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Toutefois, Prezista ne doit actuellement pas être utilisé chez les patients atteints d'une insuffisance rénale sévère (CrCl <30 ml/min) ou de néphropathie au stade terminal, étant donné que l'on ne dispose d'aucune donnée concernant la pharmacocinétique et la sécurité d'utilisation chez ces patients (voir «Contre-indications», «Mises en garde et précautions» et «Pharmacocinétique»).
  • +Chez les patients présentant des troubles légers à modérés de la fonction rénale (ClCr >30 ml/min), aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire. Toutefois, Prezista ne doit actuellement pas être utilisé chez les patients atteints d'une insuffisance rénale sévère (ClCr <30 ml/min) ou de néphropathie au stade terminal, étant donné que l'on ne dispose d'aucune donnée concernant la pharmacocinétique et la sécurité d'utilisation chez ces patients (voir «Contre-indications», «Mises en garde et précautions» et «Pharmacocinétique»).
  • -Patients atteints d'une insuffisance rénale sévère (CrCl <30 ml/min).
  • +Patients atteints d'une insuffisance rénale sévère (ClCr <30 ml/min).
  • -Lurasidone.
  • +Lurasidone, quétiapine (en cas de co-administration avec Prezista/cobicistat).
  • -Antiépileptiques (primidone, topiramate, phénytoïne, phénobarbital).
  • -Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE5) (vardénafil).
  • -Prezista ne doit pas être coadministré avec des médicaments contenant de la rifampicine ou du millepertuis (Hypericum perforatum), car l'administration concomitante peut diminuer significativement la concentration plasmatique du darunavir. Ceci peut entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance.
  • -Comme Prezista doit toujours être administré avec le ritonavir à faible dose, l'information destinée aux professionnels du ritonavir – et plus particulièrement, les contre-indications du ritonavir – devrait être consultée.
  • +Antiépileptiques (primidone, topiramate, phénytoïne, phénobarbital, carbamazépine avec Prezista/cobicistat).
  • +Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 (IPDE-5) (vardénafil avec Prezista/ritonavir, avanafil avec Prezista/cobicistat).
  • +Ticagrélor (antiagrégant plaquettaire).
  • +Les associations Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat ne doivent pas être co-administrées avec des médicaments contenant de la rifampicine ou du millepertuis (Hypericum perforatum), car l'administration concomitante peut diminuer significativement la concentration plasmatique du darunavir ou du cobicistat. Ceci peut entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance.
  • +Comme Prezista doit toujours être administré avec le ritonavir ou le cobicistat à faible dose, l'information destinée aux professionnels du ritonavir ou du cobicistat – et plus particulièrement, les contre-indications du ritonavir ou du cobicistat – devrait être consultée.
  • -La biodisponibilité orale absolue d'une dose unique de 600 mg de darunavir sans co-médication était de 37% environ, et elle a augmenté en cas d'administration simultanée de 100 mg de ritonavir 2 fois par jour à environ 82%. L'effet global de potentialisation pharmacocinétique par le ritonavir correspondait à une multiplication d'environ 14 fois l'exposition systémique au darunavir, quand on administrait une dose unique de 600 mg de darunavir par voie orale en association avec 100 mg de ritonavir deux fois par jour. On doit donc utiliser Prezista uniquement en association avec le cobicistat ou le ritonavir à faible dose comme potentialisateur pharmacocinétique (voir «Pharmacocinétique»).
  • +La biodisponibilité orale absolue d'une dose unique de 600 mg de darunavir sans co-médication était de 37% environ, et elle a augmenté en cas d'administration simultanée de 100 mg de ritonavir 2 fois par jour à environ 82%. L'effet global de potentialisation pharmacocinétique par le ritonavir correspondait à une multiplication d'environ 14 fois l'exposition systémique au darunavir, quand on administrait une dose unique de 600 mg de darunavir par voie orale en association avec 100 mg de ritonavir deux fois par jour. L'administration une fois par jour de 150 mg de cobicistat avec 800 mg de darunavir augmente l'exposition systémique au darunavir de la même manière que le ritonavir. On doit donc utiliser Prezista uniquement en association avec le cobicistat ou le ritonavir à faible dose comme potentialisateur pharmacocinétique (voir «Pharmacocinétique»).
  • -Le darunavir contient un groupe sulfamide. Prezista doit donc être utilisé avec précaution chez les patients ayant une allergie connue aux sulfamides. Dans les études cliniques sur Prezista/ritonavir, la fréquence et le degré de gravité d'une éruption cutanée chez les patients ayant ou non une allergie pré-existante aux sulfamides étaient comparables.
  • +Le darunavir contient un groupe sulfamide. Prezista doit donc être utilisé avec précaution chez les patients ayant une allergie connue aux sulfamides. Dans les études cliniques sur Prezista/ritonavir, la fréquence et le degré de gravité d'une éruption cutanée chez les patients ayant ou non une allergie préexistante aux sulfamides étaient comparables.
  • -L'analyse pharmacocinétique des populations particulières a indiqué que les paramètres pharmacocinétiques du darunavir ne sont pas affectés de manière significative chez les sujets atteints par le VIH présentant une insuffisance rénale modérée (CrCl entre 30 et 60 ml/min, n= 20). On ne dispose pas de données pharmacocinétiques pour les patients infectés par le VIH-1, atteints d'insuffisance rénale sévère ou de néphropathie au stade terminal (voir «Contre-indications en cas d'insuffisance rénale grave»). Comme le darunavir, le cobicistat et le ritonavir se lient en grande partie aux protéines plasmatiques, il est donc peu probable qu'ils soient éliminés en proportion importante par l'hémodialyse ou la dialyse péritonéale (voir «Pharmacocinétique»).
  • +L'analyse pharmacocinétique des populations particulières a indiqué que les paramètres pharmacocinétiques du darunavir ne sont pas affectés de manière significative chez les sujets atteints par le VIH présentant une insuffisance rénale modérée (ClCr entre 30 et 60 ml/min, n= 20). On ne dispose pas de données pharmacocinétiques pour les patients infectés par le VIH-1, atteints d'insuffisance rénale sévère ou de néphropathie au stade terminal (voir «Contre-indications en cas d'insuffisance rénale grave»). Comme le darunavir, le cobicistat et le ritonavir se lient en grande partie aux protéines plasmatiques, il est donc peu probable qu'ils soient éliminés en proportion importante par l'hémodialyse ou la dialyse péritonéale (voir «Pharmacocinétique»).
  • -Des maladies auto-immunes telles qu'une maladie de Basedow ont également été rapportées dans le cadre d'un syndrome de restauration immunitaire. Cependant, le délai d'apparition est plus variable et celles-ci peuvent survenir plusieurs mois après l'instauration du traitement (voir «Effets indésirables»).
  • +Des maladies auto-immunes, telles qu'une maladie de Basedow, ont également été rapportées dans le cadre d'un syndrome de restauration immunitaire. Cependant, le délai d'apparition est plus variable et celles-ci peuvent survenir plusieurs mois après l'instauration du traitement (voir «Effets indésirables»).
  • -Le darunavir est métabolisé par le CYP3A4. On pourrait attendre des médicaments qui induisent une activité sur le CYP3A qu'ils augmentent la clairance du darunavir, ce qui ferait baisser la concentration plasmatique de ce produit. L'administration concomitante du darunavir avec d'autres médicaments inhibant le CYP3A4 peut faire baisser la clairance du darunavir et entraîner une concentration accrue de darunavir (voir «Interactions»).
  • +Le darunavir, le ritonavir et le cobicistat sont métabolisés par le CYP3A4. On pourrait attendre des médicaments qui induisent une activité sur le CYP3A qu'ils augmentent la clairance du darunavir, du ritonavir et du cobicistat, ce qui ferait baisser la concentration plasmatique du darunavir, du ritonavir et du cobicistat. Le darunavir boosté par le cobicistat est plus sensible à l'induction du CYP3A que le darunavir boosté par le ritonavir (voir «Contre-indications» et «Interactions»). L'administration concomitante avec d'autres médicaments inhibant le CYP3A4 peut faire baisser la clairance du darunavir, du ritonavir et du cobicistat et entraîner une concentration accrue de darunavir, de ritonavir et de cobicistat (voir «Interactions»).
  • +Le profil d'interaction de Prezista peut varier selon le potentialisateur pharmacocinétique, ritonavir ou cobicistat, avec lequel il est utilisé. Ainsi, les recommandations concernant l'administration concomitante de médicaments avec Prezista peuvent être différentes selon le booster pharmacocinétique (ritonavir ou cobicistat) associé à Prezista.
  • +Sauf indications contraires, les recommandations posologiques figurant ci-dessous relatives à Prezista/ritonavir s'appliquent également à Prezista/cobicistat. Pour des informations sur les interactions avec le cobicistat, consulter l'information professionnelle du cobicistat.
  • +Prezista ne doit pas être administré avec d'autres agents antirétroviraux qui nécessitent également une potentialisation pharmacocinétique par le ritonavir ou le cobicistat.
  • +
  • -Aucune étude d'interaction n'a été menée avec le darunavir/cobicistat.
  • -Prezista doit être utilisé en association avec le cobicistat ou le ritonavir à faible dose en tant que potentialisateur pharmacocinétique. La prise de 150 mg de cobicistat avec 800 mg de darunavir une fois par jour agit sur la pharmacocinétique du darunavir de la même manière que le ritonavir. Pour les informations sur le cobicistat, consulter l'information professionnelle du cobicistat.
  • -Tableau 1: Médicaments qui ne doivent pas être co-administrés avec Prezista/ritonavir (voir aussi «Contre-indications»)
  • +Tableau 1: Médicaments qui ne doivent pas être co-administrés avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat (voir aussi «Contre-indications»)
  • -Amiodarone, bépridil, quinidine, disopyramide, dronédarone, flécaïnide, mexilétine, lidocaïne (systémique), propafénone CONTRE-INDIQUÉ en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. troubles du rythme cardiaque suite à une augmentation de la concentration plasmatique de l'antiarythmique (inhibition du CYP3A4 et/ou du CYP2D6).
  • +Amiodarone, bépridil, quinidine, disopyramide, dronédarone, flécaïnide, mexilétine, lidocaïne (systémique), propafénone CONTRE-INDIQUÉS en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. troubles du rythme cardiaque suite à une augmentation de la concentration plasmatique de l'antiarythmique (inhibition du CYP3A4 et/ou du CYP2D6).
  • -Phénobarbital, phénytoïne, primidone et topiramate CONTRE-INDIQUÉ en raison du risque de diminution de la concentration de darunavir, de ritonavir ou de cobicistat, pouvant entraîner une perte d'efficacité de Prezista (induction du CYP450 par le phénobarbital, la phénytoïne, la primidone, le topiramate et la carbamazépine).
  • +Phénobarbital, phénytoïne, primidone et topiramate CONTRE-INDIQUÉS en raison du risque de diminution de la concentration de darunavir, de ritonavir ou de cobicistat, pouvant entraîner une perte d'efficacité de Prezista (induction du CYP450 par le phénobarbital, la phénytoïne, la primidone et le topiramate).
  • +Carbamazépine CONTRE-INDIQUÉE car la co-administration de carbamazépine et de Prezista/cobicistat est susceptible de diminuer les concentrations plasmatiques de cobicistat et de darunavir, ce qui peut entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance.
  • -Astémizole, terfénadine CONTRE-INDIQUÉ en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. troubles du rythme cardiaque du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique d'astémizole ou de terfénadine (inhibition du CYP3A4).
  • +Astémizole, terfénadine CONTRE-INDIQUÉS en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. troubles du rythme cardiaque du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique d'astémizole ou de terfénadine (inhibition du CYP3A4).
  • -Rifampicine CONTRE-INDIQUÉ: La rifampicine est un puissant inducteur du métabolisme du CYP450. On ne doit pas utiliser Prezista/ritonavir en association avec la rifampicine, étant donné que leur co-administration peut entraîner des baisses significatives des concentrations plasmatiques de darunavir, ce qui pourrait causer une perte d'effet thérapeutique de Prezista.
  • +Rifampicine CONTRE-INDIQUÉE: La rifampicine est un puissant inducteur du métabolisme du CYP450. On ne doit pas utiliser Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat en association avec la rifampicine, étant donné que leur co-administration peut entraîner des baisses significatives des concentrations plasmatiques de darunavir, ce qui pourrait causer une perte d'effet thérapeutique de Prezista.
  • -Pimozide, sertindole CONTRE-INDIQUÉ en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. troubles du rythme cardiaque.
  • -Lurasidone CONTRE-INDIQUÉ car l'administration concomitante de lurasidone et de Prezista/ritonavir pourrait augmenter l'exposition à la lurasidone (inhibition du CYP3A4).
  • +Pimozide, sertindole CONTRE-INDIQUÉS en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. troubles du rythme cardiaque.
  • +Lurasidone CONTRE-INDIQUÉE car l'administration concomitante de lurasidone et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat pourrait augmenter l'exposition à la lurasidone (inhibition du CYP3A4).
  • +Quétiapine CONTRE-INDIQUÉE car l'administration concomitante de quétiapine et de Prezista/cobicistat pourrait augmenter l'exposition à la quétiapine (inhibition du CYP3A4).
  • +
  • -Dihydroergotamine, ergométrine, ergotamine, méthylergométrine CONTRE-INDIQUÉ en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. une ergotoxicité aiguë, qui se manifeste par un spasme vasculaire périphérique et une ischémie des extrémités ou d'autres tissus du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de dihydroergotamine, d'ergométrine, d'ergotamine ou de méthylergométrine (inhibition du CYP3A4).
  • +Dihydroergotamine, ergométrine, ergotamine, méthylergométrine CONTRE-INDIQUÉES en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. une ergotoxicité aiguë, qui se manifeste par un spasme vasculaire périphérique et une ischémie des extrémités ou d'autres tissus du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de dihydroergotamine, d'ergométrine, d'ergotamine ou de méthylergométrine (inhibition du CYP3A4).
  • -Lovastatine, simvastatine CONTRE-INDIQUÉ en raison des possibles effets graves, comme par ex. le risque d'une myopathie y compris d'une rhabdomyolyse du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de lovastatine ou de simvastatine (inhibition du CYP3A4). Recommandations posologiques pour l'atorvastatine, la pitavastatine, la pravastatine et la rosuvastatine, voir ci-dessous.
  • +Lovastatine, simvastatine CONTRE-INDIQUÉES en raison des possibles effets graves, comme par ex. le risque d'une myopathie y compris d'une rhabdomyolyse du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de lovastatine ou de simvastatine (inhibition du CYP3A4). Recommandations posologiques pour l'atorvastatine, la pitavastatine, la pravastatine et la rosuvastatine, voir ci-dessous.
  • -Elbasvir/grazoprévir CONTRE-INDIQUÉ car l'administration concomitante d'elbasvir/grazoprévir et de Prezista/ritonavir pourrait augmenter l'exposition au grazoprévir (inhibition du CYP3A4).
  • -Inhibiteurs de PDE5
  • -Vardénafil CONTRE-INDIQUÉ en raison de l'éventualité d'hypotension, syncopes et priapisme du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de vardénafil (inhibition du CYP3A4).
  • +Elbasvir/grazoprévir CONTRE-INDIQUÉS car l'administration concomitante d'elbasvir/grazoprévir et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat pourrait augmenter l'exposition au grazoprévir (inhibition du CYP3A4).
  • +Inhibiteurs de la PDE-5
  • +Vardénafil avec Prezista/ritonavir, avanafil avec Prezista/cobicistat CONTRE-INDIQUÉS en raison de l'éventualité d'une hypotension, de syncopes et de priapisme du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique des inhibiteurs de la PDE-5 (inhibition du CYP3A4).
  • +Antiagrégants plaquettaires
  • +Ticagrélor CONTRE-INDIQUÉ en raison d'une éventuelle augmentation de l'exposition au ticagrélor.
  • +
  • -Midazolam, triazolam administrés par voie orale CONTRE-INDIQUÉ en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. une sédation prolongée ou augmentée ou une dépression respiratoire du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de midazolam ou de triazolam administrés par voie orale (inhibition du CYP3A4).
  • +Midazolam, triazolam administrés par voie orale CONTRE-INDIQUÉS en raison de possibles effets graves et/ou pouvant menacer le pronostic vital, comme par ex. une sédation prolongée ou augmentée ou une dépression respiratoire du fait d'une augmentation de la concentration plasmatique de midazolam ou de triazolam administrés par voie orale (inhibition du CYP3A4).
  • +La liste d'interactions médicamenteuses figurant ci-dessous n'est pas exhaustive.
  • +
  • -Pour les informations sur les interactions avec le cobicistat, consulter l'information professionnelle du cobicistat.
  • -Prezista/ritonavir (600/100 mg deux fois par jour) n'a pas eu d'effet cliniquement significatif sur l'exposition au dolutégravir. Lors de comparaisons croisées avec des données pharmacocinétiques historiques, le dolutégravir n'a pas eu d'effet cliniquement significatif sur la pharmacocinétique du darunavir. Prezista/ritonavir peut être co-administré avec le dolutégravir sans ajustement posologique.
  • +Prezista/ritonavir (600/100 mg deux fois par jour) n'a pas eu d'effet cliniquement significatif sur l'exposition au dolutégravir. Lors de comparaisons croisées avec des données pharmacocinétiques historiques, le dolutégravir n'a pas eu d'effet cliniquement significatif sur la pharmacocinétique du darunavir. Les associations Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat peuvent être co-administrées avec le dolutégravir sans ajustement posologique.
  • -Certaines études cliniques suggèrent que le raltégravir peut provoquer une diminution modérée des concentrations plasmatiques du darunavir. À ce jour, l'effet du raltégravir sur les concentrations plasmatiques du darunavir ne semble pas être cliniquement significatif. L'administration concomitante de Prezista et d'une faible dose de ritonavir et de raltégravir est possible sans ajustement posologique.
  • +Certaines études cliniques suggèrent que le raltégravir peut provoquer une diminution modérée des concentrations plasmatiques du darunavir. À ce jour, l'effet du raltégravir sur les concentrations plasmatiques du darunavir ne semble pas être cliniquement significatif. L'administration concomitante de Prezista et d'une faible dose de ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de raltégravir est possible sans ajustement posologique.
  • -Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) n'a pas influencé de façon significative l'exposition à la didanosine. L'association de Prezista avec le ritonavir à faible dose et la didanosine peut se faire sans ajustement posologique.
  • -Il est recommandé d'administrer la didanosine à jeun. Celle-ci devrait être administrée 2 heures avant ou 2 heures après Prezista/ritonavir (qui doivent être pris avec des aliments).
  • +Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) n'a pas influencé de façon significative l'exposition à la didanosine. L'association de Prezista avec le ritonavir à faible dose ou de Prezista/cobicistat et de didanosine peut se faire sans ajustement posologique.
  • +Il est recommandé d'administrer la didanosine à jeun. Celle-ci devrait être administrée 2 heures avant ou 2 heures après Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat (qui doivent être pris avec des aliments).
  • -Le résultat d'une étude d'interaction avec le ténofovir (300 mg de fumarate de ténofovir disoproxil une fois par jour) a montré une augmentation de 22% de l'exposition systémique au ténofovir lors de la prise concomitante avec Prezista/ritonavir (300/100 mg deux fois par jour). Cette observation n'est pas considérée comme cliniquement significative. Aucune modification de l'excrétion urinaire du ténofovir ou du darunavir n'a été observée lors du traitement combiné. Le ténofovir n'a pas eu d'influence significative sur l'exposition au darunavir. On peut utiliser Prezista/ritonavir et le fumarate de ténofovir disoproxil en association, sans ajuster les posologies.
  • +Le résultat d'une étude d'interaction avec le ténofovir (300 mg de fumarate de ténofovir disoproxil une fois par jour) a montré une augmentation de 22% de l'exposition systémique au ténofovir lors de la prise concomitante avec Prezista/ritonavir (300/100 mg deux fois par jour). Cette observation n'est pas considérée comme cliniquement significative. Aucune modification de l'excrétion urinaire du ténofovir ou du darunavir n'a été observée lors du traitement combiné. Le ténofovir n'a pas eu d'influence significative sur l'exposition au darunavir. On peut utiliser Prezista, le ritonavir, le cobicistat ou le fumarate de ténofovir disoproxil en association, sans ajuster les posologies. La surveillance de la fonction rénale est indiquée lorsque Prezista/cobicistat est associé au fumarate de ténofovir disoproxil, en particulier chez les patients présentant une maladie systémique ou rénale sous-jacente ainsi que chez les patients prenant des agents néphrotoxiques.
  • +Emtricitabine/ténofovir alafénamide
  • +Lors de l'administration concomitante d'emtricitabine/ténofovir alafénamide et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat, la posologie recommandée d'emtricitabine/ténofovir alafénamide est de 200 mg/10 mg une fois par jour.
  • -En raison des autres voies d'élimination utilisées par les autres INTI (zidovudine, zalcitabine, emtricitabine, stavudine, lamivudine et abacavir), qui sont principalement excrétés par la voie rénale, on ne s'attend à aucune interaction entre ces médicaments et Prezista/ritonavir.
  • +En raison des autres voies d'élimination utilisées par les autres INTI (zidovudine, zalcitabine, emtricitabine, stavudine, lamivudine et abacavir), qui sont principalement excrétés par la voie rénale, on ne s'attend à aucune interaction entre ces substances actives et Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat.
  • -L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de delavirdine peut augmenter la concentration de darunavir et de delavirdine (inhibition du CYP3A). Les posologies adéquates de Prezista/ritonavir et de delavirdine n'ont pas été déterminées. L'association de Prezista/ritonavir et de delavirdine n'est pas recommandée.
  • -Etravirine
  • -Dans une étude d'interactions avec Prezista/ritonavir (600/100 mg, 2× par jour) et l'étravirine, on a vu une diminution de l'exposition à l'étravirine de 37% en présence de Prezista/ritonavir et aucun changement important de l'exposition au darunavir. Donc Prezista/ritonavir peut être administré avec l'étravirine 200 mg 2× par jour sans ajustement posologique.
  • -Efavirenz
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de delavirdine peut augmenter la concentration de darunavir, de cobicistat et de delavirdine (inhibition du CYP3A). Les posologies adéquates de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de delavirdine n'ont pas été déterminées. L'association de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de delavirdine n'est pas recommandée.
  • +Étravirine
  • +Dans une étude d'interactions avec Prezista/ritonavir (600/100 mg, 2× par jour) et l'étravirine, on a vu une diminution de l'exposition à l'étravirine de 37% en présence de Prezista/ritonavir et aucun changement important de l'exposition au darunavir. Donc Prezista/ritonavir peut être administré avec l'étravirine 200 mg 2× par jour sans ajustement posologique. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'étravirine peut diminuer les concentrations de darunavir et/ou de cobicistat, ce qui est susceptible d'entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'étravirine n'est pas recommandée.
  • +Éfavirenz
  • +L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'éfavirenz peut diminuer les concentrations de darunavir et/ou de cobicistat, ce qui est susceptible d'entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'éfavirenz n'est pas recommandée.
  • +L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et de névirapine peut diminuer les concentrations de darunavir et/ou de cobicistat, ce qui est susceptible d'entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance. La co-administration de névirapine et de Prezista/cobicistat peut augmenter les concentrations de névirapine. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et de névirapine n'est pas recommandée.
  • -Dans une étude sur les interactions entre Prezista/ritonavir (800/100 mg, 1× par jour) et la rilpivirine (150 mg, 1× par jour), aucun effet cliniquement significatif sur l'exposition au darunavir n'a été observé. L'exposition à la rilpivirine a augmenté de 130% (2,3 fois) lorsqu'elle a été administrée en association avec Prezista/ritonavir. La différence n'étant pas considérée comme cliniquement significative, Prezista/ritonavir et la rilpivirine peuvent être associés sans ajustement posologique.
  • +Dans une étude sur les interactions entre Prezista/ritonavir (800/100 mg, 1× par jour) et la rilpivirine (150 mg, 1× par jour), aucun effet cliniquement significatif sur l'exposition au darunavir n'a été observé. L'exposition à la rilpivirine a augmenté de 130% (2,3 fois) lorsqu'elle a été administrée en association avec Prezista/ritonavir. La différence n'étant pas considérée comme cliniquement significative, Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat et la rilpivirine peuvent être associés sans ajustement posologique.
  • -Lors de l'emploi en association avec Prezista/ritonavir, la dose de maraviroc devrait se monter à 150 mg 2× par jour.
  • +Lors de l'emploi en association avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat, la posologie de maraviroc doit être de 150 mg 2× par jour.
  • -Aucune interaction entre des antiacides et Prezista/ritonavir n'est attendue. Prezista/ritonavir et les antiacides peuvent être co-administrés sans ajustement posologique.
  • +Aucune interaction entre des antiacides et Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat n'est attendue. Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat et les antiacides peuvent être co-administrés sans ajustement posologique.
  • -L'administration concomitante de ranitidine (150 mg deux fois par jour) et de Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) n'a pas eu d'influence sur l'exposition au darunavir. Prezista/ritonavir peut être co-administré avec des antagonistes des récepteurs H2 sans ajustement posologique.
  • +L'administration concomitante de ranitidine (150 mg deux fois par jour) et de Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) n'a pas eu d'influence sur l'exposition au darunavir. Les associations Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat peuvent être co-administrées avec des antagonistes des récepteurs H2 sans ajustement posologique.
  • -L'administration concomitante d'oméprazole (20 mg par jour) et de Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) n'a pas eu d'influence sur l'exposition au darunavir. Prezista/ritonavir peut être co-administré avec des inhibiteurs de la pompe à protons sans ajustement posologique.
  • +L'administration concomitante d'oméprazole (20 mg par jour) et de Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) n'a pas eu d'influence sur l'exposition au darunavir. Les associations Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat peuvent être co-administrées avec des inhibiteurs de la pompe à protons sans ajustement posologique.
  • -Une étude d'interaction sur Prezista/ritonavir (600/100 mg 2 fois par jour) et une dose unique de digoxine (0,4 mg) a montré une augmentation de 77% de l'AUCinfini de la digoxine (le rapport des Least Square Means [LSM] était de 1,77 avec un CI à 90% de 0,90 à 3,50). En cas de prise concomitante de Prezista/ritonavir, il est conseillé de prescrire d'abord la dose la plus basse de digoxine, puis de l'augmenter progressivement pour obtenir l'effet clinique désiré. La concentration sérique de digoxine doit être surveillée pour soutenir l'ajustement de la dose.
  • -Antibiotiques:
  • +Une étude d'interaction sur Prezista/ritonavir (600/100 mg 2 fois par jour) et une dose unique de digoxine (0,4 mg) a montré une augmentation de 77% de l'AUCinfini de la digoxine (le rapport des Least Square Means [LSM] était de 1,77 avec un CI à 90% de 0,90 à 3,50). En cas de prise concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat, il est conseillé de prescrire d'abord la dose la plus basse de digoxine, puis de l'augmenter progressivement pour obtenir l'effet clinique désiré. La concentration sérique de digoxine doit être surveillée pour soutenir l'ajustement de la dose.
  • +Antibiotiques
  • -Une étude d'interaction entre Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) et la clarithromycine (500 mg deux fois par jour) a montré une augmentation de 57% de l'exposition à la clarithromycine, tandis que l'exposition au darunavir n'a pas été influencée. Chez les patients dont la fonction rénale est normale, il est inutile d'ajuster la posologie du darunavir ou de la clarithromycine. Chez les patients présentant une atteinte rénale, les ajustements posologiques suivants doivent être envisagés: chez les patients présentant une clairance de la créatinine de 30–60 ml/min, il faudrait réduire la dose de clarithromycine de 50%.
  • +Une étude d'interaction entre Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) et la clarithromycine (500 mg deux fois par jour) a montré une augmentation de 57% de l'exposition à la clarithromycine, tandis que l'exposition au darunavir n'a pas été influencée. Sur la base de considérations théoriques, il faut s'attendre à ce que la clarithromycine augmente les concentrations plasmatiques de darunavir et/ou de cobicistat (inhibition du CYP3A). Les concentrations de clarithromycine pourraient être augmentées par l'administration concomitante de Prezista/cobicistat (inhibition du CYP3A). La prudence est de rigueur lorsque la clarithromycine est associée à Prezista/cobicistat. Chez les patients dont la fonction rénale est normale, il est inutile d'ajuster la posologie de Prezista/ritonavir, de Prezista/cobicistat ou de la clarithromycine. Chez les patients présentant une atteinte rénale, les ajustements posologiques suivants doivent être envisagés: chez les patients présentant une clairance de la créatinine de 30–60 ml/min, il faudrait réduire la dose de clarithromycine de 50%.
  • -L'administration concomitante de Prezista/ritonavir avec ces anticoagulants peut augmenter la concentration de ces anticoagulants (inhibition du CYP3A et/ou de la glycoprotéine P). La dose d'apixaban recommandée en association avec Prezista/ritonavir est de 2,5 mg deux fois par jour. Mais ceci uniquement si l'association est absolument nécessaire. Une surveillance clinique est recommandée. L'association de Prezista/ritonavir et de dabigatran étexilate doit être utilisée avec prudence et n'est pas recommandée en cas d'insuffisance rénale sévère. L'association de Prezista/ritonavir et de rivaroxaban n'est pas recommandée.
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat avec ces anticoagulants peut augmenter la concentration de ces anticoagulants (inhibition du CYP3A et/ou de la glycoprotéine P). L'association de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de rivaroxaban n'est pas recommandée. L'association de Prezista/ritonavir et de dabigatran étexilate doit être utilisée avec prudence et n'est pas recommandée chez les patients présentant une insuffisance rénale sévère. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'apixaban ou de dabigatran étexilate n'est pas recommandée. La dose d'apixaban recommandée en association avec Prezista/ritonavir est de 2,5 mg deux fois par jour. Mais ceci uniquement si l'association est absolument nécessaire. Une surveillance clinique est recommandée.
  • -L'administration de warfarine concomitamment avec Prezista/ritonavir peut influer sur les concentrations de warfarine. C'est pourquoi il est recommandé de surveiller les paramètres de la coagulation («International Normalized Ratio», INR, rapport international normalisé), lorsque la warfarine est administrée en association avec Prezista/ritonavir.
  • +L'administration de warfarine concomitamment avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat peut influer sur les concentrations de warfarine. C'est pourquoi il est recommandé de surveiller les paramètres de la coagulation («International Normalized Ratio», INR, rapport international normalisé), lorsque la warfarine est administrée en association avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat.
  • -Une étude d'interaction sur Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et carbamazépine (200 mg 2× par jour) a montré que l'exposition au darunavir administré en association avec le ritonavir n'était pas changée par la carbamazépine. L'exposition au ritonavir (AUC12 h) était diminuée de 49%. Pour la carbamazépine, l'AUC12 h était augmentée de 45%. Aucun ajustement posologique n'est recommandé pour Prezista/ritonavir. S'il y a nécessité d'associer Prezista/ritonavir et carbamazépine, les patients doivent être surveillés quant aux effets indésirables potentiels liés à la carbamazépine. Les concentrations de carbamazépine devraient être surveillées et la dose augmentée jusqu'à obtention de l'efficacité adéquate. En se basant sur les connaissances actuelles, une réduction de 25 à 50% de la dose de carbamazépine peut être nécessaire en présence de Prezista/ritonavir.
  • +Une étude d'interaction sur Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et carbamazépine (200 mg 2× par jour) a montré que l'exposition au darunavir administré en association avec le ritonavir n'était pas changée par la carbamazépine. L'exposition au ritonavir (AUC12h) était diminuée de 49%. Pour la carbamazépine, l'AUC12h était augmentée de 45%. Aucun ajustement posologique n'est recommandé pour Prezista/ritonavir. S'il y a nécessité d'associer Prezista/ritonavir et carbamazépine, les patients doivent être surveillés quant aux effets indésirables potentiels liés à la carbamazépine. Les concentrations de carbamazépine devraient être surveillées et la dose augmentée jusqu'à obtention de l'efficacité adéquate. En se basant sur les connaissances actuelles, une réduction de 25 à 50% de la dose de carbamazépine peut être nécessaire en présence de Prezista/ritonavir.
  • +L'administration concomitante de carbamazépine et de Prezista/cobicistat peut diminuer les concentrations plasmatiques de cobicistat et de darunavir, ce qui est susceptible d'entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance. L'administration concomitante de carbamazépine et de Prezista/cobicistat est contre-indiquée.
  • +Clonazépam
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de clonazépam peut augmenter les concentrations de clonazépam.
  • +Une surveillance clinique est recommandée en cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de clonazépam.
  • +Oxcarbazépine
  • +L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'oxcarbazépine peut diminuer les concentrations de darunavir et/ou de cobicistat, ce qui est susceptible d'entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'oxcarbazépine n'est pas recommandée. Le recours à d'autres anticonvulsivants doit être envisagé.
  • +
  • -Dans une étude d'interaction entre la paroxétine (20 mg par jour) ou la sertraline (50 mg par jour) et Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour), l'exposition au darunavir n'a pas été influencée par la présence de sertraline ou de paroxétine. En présence de Prezista/ritonavir, l'exposition à la sertraline a été diminuée de 49% et l'exposition à la paroxétine de 39%. Si la sertraline ou la paroxétine est co-administrée avec Prezista/ritonavir, il est recommandé d'ajuster la dose de l'ISRS avec attention, en fonction de l'évaluation clinique de l'effet antidépresseur. Par ailleurs, on doit surveiller l'effet antidépresseur chez les patients qui reçoivent une dose stable de sertraline ou de paroxétine, et qui commencent un traitement par Prezista/ritonavir.
  • +Dans une étude d'interaction entre la paroxétine (20 mg par jour) ou la sertraline (50 mg par jour) et Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour), l'exposition au darunavir n'a pas été influencée par la présence de sertraline ou de paroxétine. En présence de Prezista/ritonavir, l'exposition à la sertraline a été diminuée de 49% et l'exposition à la paroxétine de 39%. L'effet de l'association Prezista/cobicistat sur l'exposition à la sertraline ou à la paroxétine n'est pas connu. Sur la base de considérations théoriques, il faut s'attendre à ce que Prezista/cobicistat entraîne une augmentation des concentrations plasmatiques de ces antidépresseurs (inhibition du CYP2D6 et/ou du CYP3A).
  • +Si la sertraline ou la paroxétine est co-administrée avec Prezista/ritonavir, il est recommandé d'ajuster la dose de l'ISRS avec attention, en fonction de l'évaluation clinique de l'effet antidépresseur. Par ailleurs, on doit surveiller l'effet antidépresseur chez les patients qui reçoivent une dose stable de sertraline ou de paroxétine, et qui commencent un traitement par Prezista/ritonavir.
  • +Une surveillance clinique est recommandée lors de la co-administration de Prezista/cobicistat avec ces antidépresseurs et il peut s'avérer nécessaire d'ajuster la dose de l'antidépresseur.
  • +
  • -L'administration concomitante de ces antidépresseurs et de Prezista/ritonavir est susceptible d'accroître la concentration plasmatique de l'antidépresseur (inhibition du CYP2D6 et du CYP3A). Des effets indésirables, tels que nausées, vertiges, hypotension et syncopes ont été observés après l'administration concomitante de trazodone et ritonavir. L'administration concomitante de trazodone avec des inhibiteurs de CYP3A, tels que Prezista/ritonavir nécessite la plus grande prudence, et il convient d'envisager de réduire la dose de trazodone.
  • +L'administration concomitante de ces antidépresseurs et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat est susceptible d'accroître la concentration plasmatique de l'antidépresseur (inhibition du CYP2D6 et du CYP3A). La prudence est de rigueur lors de l'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de ces antidépresseurs. Une surveillance clinique est recommandée et il peut s'avérer nécessaire d'ajuster la dose de l'antidépresseur. Des effets indésirables, tels que nausées, vertiges, hypotension et syncopes ont été observés après l'administration concomitante de trazodone et ritonavir.
  • -L'itraconazole, le kétoconazole, le posaconazole et le voriconazole sont des inhibiteurs puissants du CYP3A4 et certains sont aussi des substrats du CYP3A4. L'administration systémique concomitante de ces antifongiques avec Prezista/ritonavir peut entraîner une élévation des taux plasmatiques du darunavir. Les concentrations plasmatiques de certains de ces antifongiques peuvent être augmentées en présence de darunavir/ritonavir. Ceci a été confirmé par une étude d'interaction dans laquelle l'administration concomitante de kétoconazole (200 mg deux fois par jour) et de Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) a augmenté de 212% l'exposition au kétoconazole et de 42% l'exposition au darunavir. Si une utilisation concomitante est nécessaire, la dose quotidienne ne doit pas dépasser 200 mg de kétoconazole ou d'itraconazole par jour. Une surveillance clinique est recommandée lors de la co-administration de Prezista/ritonavir et de posaconazole. L'administration concomitante de voriconazole et de darunavir/ritonavir n'a pas été étudiée. L'administration concomitante de voriconazole et de ritonavir (100 mg 2× par jour) a entraîné la baisse de l'AUC du voriconazole de 39% en moyenne. Le voriconazole ne devrait pas être administré aux patients recevant l'association darunavir/ritonavir, sans une évaluation correcte du rapport bénéfice/risque.
  • +L'itraconazole, le kétoconazole, le posaconazole et le voriconazole sont des inhibiteurs puissants du CYP3A4 et certains sont aussi des substrats du CYP3A4. L'administration systémique concomitante de ces antifongiques avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat peut entraîner une élévation des taux plasmatiques de darunavir ou de cobicistat. Les concentrations plasmatiques de certains de ces antifongiques peuvent être augmentées en présence de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat. L'administration concomitante de voriconazole et de Prezista/ritonavir n'a pas été étudiée. L'administration concomitante de voriconazole et de ritonavir (100 mg 2 fois par jour) diminue l'AUC du voriconazole en moyenne de 39%. Lors de l'administration concomitante de Prezista/cobicistat, les concentrations plasmatiques de voriconazole peuvent être augmentées ou diminuées. Le voriconazole ne doit pas être co-administré chez les patients recevant Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat, sauf si l'évaluation du rapport bénéfices/risques justifie l'utilisation du voriconazole. L'administration concomitante de kétoconazole (200 mg deux fois par jour) et de Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour) a augmenté de 212% l'exposition au kétoconazole et de 42% l'exposition au darunavir. Si une utilisation concomitante est nécessaire, la dose quotidienne ne doit pas dépasser 200 mg de kétoconazole ou d'itraconazole par jour. Une surveillance clinique est recommandée lors de la co-administration de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de posaconazole.
  • +Clotrimazole et fluconazole
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de ces antifongiques peut entraîner une augmentation des concentrations de darunavir, de ritonavir, de cobicistat et/ou de l'antifongique.
  • +Une surveillance clinique est recommandée en cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de ces antifongiques.
  • -L'utilisation concomitante de colchicine et de Prezista/ritonavir peut augmenter l'exposition à la colchicine. Il est recommandé d'adapter la dose de colchicine comme suit: chez les patients sous Prezista/ritonavir, la dose recommandée de colchicine pour le traitement des crises de goutte est de 0,6 mg, suivie de 0,3 mg une heure plus tard. Ce cycle de traitement ne peut être répété qu'après 3 jours. Pour la prévention des crises de goutte chez les patients sous Prezista/ritonavir, la dose recommandée de colchicine est de 0,3 mg 1× par jour ou tous les 2 jours. Pour le traitement de la fièvre méditerranéenne familiale chez les patients sous Prezista/ritonavir, la dose maximale de colchicine est de 0,6 mg 1× par jour (une administration de 0,3 mg 2× par jour est possible). Chez les patients atteints d'insuffisance hépatique ou rénale, la colchicine est contre-indiquée en association avec Prezista/ritonavir.
  • +L'utilisation concomitante de colchicine et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat peut augmenter l'exposition à la colchicine. Il est recommandé d'adapter la dose de colchicine comme suit: chez les patients sous Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat, la dose recommandée de colchicine pour le traitement des crises de goutte est de 0,6 mg, suivie de 0,3 mg une heure plus tard. Ce cycle de traitement ne peut être répété qu'après 3 jours. Pour la prévention des crises de goutte chez les patients sous Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat, la dose recommandée de colchicine est de 0,3 mg 1× par jour ou tous les 2 jours. Pour le traitement de la fièvre méditerranéenne familiale chez les patients sous Prezista/ritonavir ou sous Prezista/cobicistat, la dose maximale de colchicine est de 0,6 mg 1× par jour (une administration de 0,3 mg 2× par jour est possible). Chez les patients atteints d'insuffisance hépatique ou rénale, la colchicine est contre-indiquée en association avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat.
  • -Une étude sur les interactions entre Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et artéméther/luméfantrine (80/480 mg, six doses après 0, 8, 24, 36, 48 et 60 heures) a révélé une augmentation de l'exposition à la luméfantrine d'un facteur 2,75, tandis que l'exposition au darunavir n'a pas été modifiée. L'exposition à l'artéméther et à son métabolite actif, la dihydroartémisine, a diminué respectivement de 16% et 18%. En l'état actuel des connaissances, un ajustement posologique ne s'avère donc pas nécessaire lors de l'association de Prezista et d'artéméther/luméfantrine. En raison de l'augmentation de l'exposition à la luméfantrine, cette association doit cependant être administrée avec prudence.
  • +Artéméther/luméfantrine
  • +Une étude sur les interactions entre Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et artéméther/luméfantrine (80/480 mg, six doses après 0, 8, 24, 36, 48 et 60 heures) a révélé une augmentation de l'exposition à la luméfantrine d'un facteur 2,75, tandis que l'exposition au darunavir n'a pas été modifiée. L'exposition à l'artéméther et à son métabolite actif, la dihydroartémisine, a diminué respectivement de 16% et 18%. Sur la base de considérations théoriques, il faut s'attendre à ce que Prezista/Cobicistat entraîne une augmentation des concentrations plasmatiques de luméfantrine.En l'état actuel des connaissances, un ajustement posologique ne s'avère donc pas nécessaire lors de l'association de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et d'artéméther/luméfantrine. En raison de l'augmentation de l'exposition à la luméfantrine, cette association doit cependant être administrée avec prudence.
  • -L'administration concomitante de Prezista/ritonavir peut diminuer la concentration plasmatique de darunavir (induction du CYP3A), ce qui peut entraîner une perte de l'effet thérapeutique de Prezista. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de rifapentine n'est pas recommandée.
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat peut diminuer la concentration plasmatique de darunavir (induction du CYP3A), ce qui peut entraîner une perte de l'effet thérapeutique de Prezista. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de rifapentine n'est pas recommandée.
  • +La co-administration de Prezista/cobicistat avec la rifabutine n'est pas recommandée. Si l'association de rifabutine et de Prezista/cobicistat s'avère nécessaire, la posologie recommandée de rifabutine est de 150 mg trois fois par semaine, à administrer à jours fixes (p.ex. lundi, mercredi, vendredi). En cas d'administration concomitante de Prezista/cobicistat et de rifabutine, une surveillance clinique à la recherche des éventuels effets indésirables associés à la rifabutine, incluant une neutropénie et une uvéite, est recommandée en raison de l'augmentation attendue de l'exposition à la rifabutine. Pour de plus amples informations, consulter l'information professionnelle de Rezolsta.
  • +
  • -Une augmentation de la concentration plasmatique de ces antinéoplasiques est attendue lors de l'association avec Prezista/ritonavir (inhibition du CYP3A), ce qui augmente la probabilité d'effets indésirables associés à ces médicaments. La prudence est de rigueur lors de l'association d'un de ces antinéoplasiques avec Prezista/ritonavir. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et d'évérolimus n'est pas recommandée.
  • +Une augmentation de la concentration plasmatique de ces antinéoplasiques est attendue lors de l'association avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat (inhibition du CYP3A), ce qui augmente la probabilité d'effets indésirables associés à ces médicaments. La prudence est de rigueur lors de l'association de l'un de ces antinéoplasiques avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et d'évérolimus n'est pas recommandée.
  • +Perphénazine
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de perphénazine peut augmenter les concentrations du neuroleptique (inhibition du CYP3A ou du CYP2D6).
  • +Une surveillance clinique est recommandée lorsque Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat est co-administré avec la perphénazine et une réduction de la dose du neuroleptique doit être envisagée.
  • +
  • -L'administration concomitante de rispéridone ou de thioridazine et de Prezista/ritonavir peut augmenter l'exposition à ces antipsychotiques (inhibition du CYP2D6 et/ou de la P-gp). Une diminution de la dose de rispéridone ou de thioridazine peut s'avérer nécessaire lors de l'association avec Prezista/ritonavir.
  • +L'administration concomitante de rispéridone ou de thioridazine et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat peut augmenter l'exposition à ces antipsychotiques (inhibition du CYP2D6 et/ou de la P-gp). Une surveillance clinique est recommandée en cas d'administration concomitante de Prezista/cobicistat et de rispéridone ou de thioridazine. Une diminution de la dose de rispéridone ou de thioridazine peut s'avérer nécessaire lors de l'association avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat.
  • -L'administration concomitante de quétiapine et de Prezista/ritonavir peut augmenter l'exposition à la quétiapine (inhibition du CYP3A). La dose de quétiapine doit être nettement diminuée lors de la co-administration avec Prezista. Pour de plus amples détails, consulter l'information professionnelle de la quétiapine.
  • +L'administration concomitante de quétiapine et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat peut augmenter l'exposition à la quétiapine (inhibition du CYP3A). La dose de quétiapine doit être nettement diminuée lors de la co-administration avec Prezista/ritonavir. Pour de plus amples détails, consulter l'information professionnelle de la quétiapine. L'administration concomitante de quétiapine et Prezista/cobicistat est contre-indiquée (voir «Contre-indications»).
  • -L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de bêtabloquants peut augmenter la concentration des bêtabloquants (inhibition du CYP2D6). Une surveillance clinique est recommandée lors de la co-administration de Prezista/ritonavir et de bêtabloquants et une réduction de la dose du bétabloquant doit être envisagée.
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de bêtabloquants peut augmenter la concentration des bêtabloquants (inhibition du CYP2D6). Une surveillance clinique est recommandée lors de la co-administration de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de bêtabloquants et une réduction de la dose du bétabloquant doit être envisagée.
  • -Les concentrations plasmatiques des inhibiteurs calciques peuvent augmenter en cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir (inhibition du CYP2D6 et/ou du CYP3A). La prudence est de mise et la surveillance clinique des patients est recommandée.
  • +Les concentrations plasmatiques des inhibiteurs calciques peuvent augmenter en cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat (inhibition du CYP2D6 et/ou du CYP3A). La prudence est de mise et la surveillance clinique des patients est recommandée.
  • -Ethinylestradiol et noréthistérone
  • -Les résultats d'une étude d'interaction entre Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et l'éthinylestradiol et la noréthistérone ont montré qu'à l'état d'équilibre l'exposition systémique à l'éthinylestradiol baissait de 44% et l'exposition à la noréthindrone de 14%.
  • -Ethinylestradiol et drospirénone
  • +Éthinylestradiol et noréthistérone
  • +Les résultats d'une étude d'interaction entre Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et l'éthinylestradiol et la noréthistérone ont montré qu'à l'état d'équilibre l'exposition systémique à l'éthinylestradiol baissait de 44% et l'exposition à la noréthindrone de 14%. L'effet de Prezista/cobicistat sur l'exposition à la noréthindrone n'est pas connu. Aucune recommandation posologique ne peut être faite pour l'utilisation de Prezista/cobicistat avec des contraceptifs oraux.
  • +Éthinylestradiol et drospirénone
  • -Budésonide, fluticasone, prednisone
  • -L'utilisation concomitante de budésonide, de fluticasone ou de prednisone par voie systémique ou en inhalation/par voie nasale et de Prezista/ritonavir peut augmenter la concentration plasmatique de ces corticostéroïdes. L'administration concomitante peut augmenter le risque d'effets indésirables systémiques des corticostéroïdes, y compris de syndrome de Cushing et de suppression surrénalienne. Une surveillance clinique est recommandée en cas de co-administration de Prezista/ritonavir et de prednisone. On devrait envisager d'autres médicaments, en particulier en cas d'utilisation à long terme.
  • +Les corticostéroïdes sont essentiellement métabolisés par le CYP3A (bétaméthasone, budésonide, fluticasone, mométasone, prednisone, triamcinolone).
  • +L'utilisation concomitante de corticostéroïdes et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat peut augmenter la concentration plasmatique de ces corticostéroïdes. L'administration concomitante peut augmenter le risque d'effets indésirables systémiques des corticostéroïdes, y compris de syndrome de Cushing et de suppression surrénalienne. Une surveillance clinique est recommandée en cas de co-administration de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de corticostéroïdes. On devrait envisager d'autres médicaments, en particulier en cas d'utilisation à long terme.
  • -Le dexaméthasone administré par voie générale est un inducteur du système CYP3A4 et peut donc réduire l'exposition au darunavir, ce qui pourrait entraîner une perte d'effet thérapeutique. On fera donc preuve de prudence si l'on utilise cette association médicamenteuse.
  • +La dexaméthasone administrée par voie générale est un inducteur du système CYP3A4 et peut donc réduire l'exposition au darunavir, ce qui pourrait entraîner une perte d'effet thérapeutique. On fera donc preuve de prudence si l'on utilise cette association médicamenteuse.
  • -L'utilisation concomitante de bosentan et de Prezista/ritonavir peut augmenter les concentrations plasmatiques de bosentan. Chez les patients qui ont reçu Prezista/ritonavir pendant au moins 10 jours, la dose initiale de bosentan doit être de 62,5 mg 1× par jour ou tous les 2 jours, selon la tolérance individuelle du patient. Lorsqu'un traitement par Prezista/ritonavir est instauré chez des patients sous bosentan, le bosentan doit être arrêté au moins 36 heures avant le début du traitement par Prezista/ritonavir. Le bosentan peut être repris à raison de 62,5 mg 1× par jour ou tous les 2 jours, selon la tolérance individuelle du patient, au plus tôt 10 jours après le début du traitement par Prezista/ritonavir.
  • +L'utilisation concomitante de bosentan et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat peut augmenter les concentrations plasmatiques de bosentan. Chez les patients qui ont reçu Prezista/ritonavir pendant au moins 10 jours, la dose initiale de bosentan doit être de 62,5 mg 1× par jour ou tous les 2 jours, selon la tolérance individuelle du patient. Lorsqu'un traitement par Prezista/ritonavir est instauré chez des patients sous bosentan, le bosentan doit être arrêté au moins 36 heures avant le début du traitement par Prezista/ritonavir. Le bosentan peut être repris à raison de 62,5 mg 1× par jour ou tous les 2 jours, selon la tolérance individuelle du patient, au plus tôt 10 jours après le début du traitement par Prezista/ritonavir. L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et de bosentan n'est pas recommandée.
  • +Eugrégoriques
  • +Armodafinil, modafinil
  • +Lors de l'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'armodafinil ou de modafinil, les concentrations de darunavir et/ou de cobicistat peuvent diminuer, ce qui est susceptible d'entraîner une perte de l'effet thérapeutique et le développement d'une résistance.
  • +L'administration concomitante de Prezista/cobicistat et d'armodafinil ou de modafinil n'est pas recommandée.
  • -Inhibiteurs de la protéase NS3-4A
  • -Une étude sur les interactions entre Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et bocéprévir (800 mg 3× par jour) a révélé une diminution de l'exposition au darunavir de 44% et une diminution de l'exposition au bocéprévir de 32%. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de bocéprévir n'est pas recommandée.
  • +Une étude sur les interactions entre Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et bocéprévir (800 mg 3× par jour) a révélé une diminution de l'exposition au darunavir de 44% et une diminution de l'exposition au bocéprévir de 32%. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de bocéprévir n'est pas recommandée.
  • -Une étude d'interaction avec Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et télaprévir (750 mg toutes les 8 heures) a révélé une baisse de l'exposition au darunavir de 40% et une baisse de l'exposition au télaprévir de 35%. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de télaprévir n'est pas recommandée.
  • +Une étude d'interaction avec Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) et télaprévir (750 mg toutes les 8 heures) a révélé une baisse de l'exposition au darunavir de 40% et une baisse de l'exposition au télaprévir de 35%. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de télaprévir n'est pas recommandée.
  • -L'administration concomitante de Prezista/ritonavir (800/100 mg par jour) et de siméprévir a augmenté la concentration de darunavir et de siméprévir (inhibition du CYP3A). Dans une étude d'interaction entre Prezista/ritonavir (800/100 mg par jour) et le siméprévir (50 mg par jour), l'exposition au siméprévir a augmenté d'un facteur 2,59 et l'exposition au darunavir d'un facteur 1,18. L'association de Prezista/ritonavir avec le siméprévir n'est pas recommandée.
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir (800/100 mg par jour) et de siméprévir a augmenté la concentration de darunavir et de siméprévir (inhibition du CYP3A). Dans une étude d'interaction entre Prezista/ritonavir (800/100 mg par jour) et le siméprévir (50 mg par jour), l'exposition au siméprévir a augmenté d'un facteur 2,59 et l'exposition au darunavir d'un facteur 1,18. L'interaction avec l'association Prezista/cobicistat n'a pas été étudiée. Sur la base de considérations théoriques, il faut s'attendre à ce que Prezista/cobicistat entraîne une augmentation des concentrations plasmatiques de siméprévir. Le siméprévir est susceptible d'entraîner une augmentation des concentrations plasmatiques de darunavir et/ou de cobicistat. L'association de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat avec le siméprévir n'est pas recommandée.
  • -En cas d'administration concomitante d'atorvastatine et de Prezista/ritonavir, il est recommandé de commencer, sous surveillance stricte, avec la dose la plus basse possible d'atorvastatine. On peut alors augmenter progressivement la dose d'atorvastatine en fonction de la réponse clinique.
  • +En cas d'administration concomitante d'atorvastatine et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat, il est recommandé de commencer, sous surveillance stricte, avec la dose d'atorvastatine la plus basse possible. On peut alors augmenter progressivement la dose d'atorvastatine en fonction de la réponse clinique.
  • -Si l'administration de pravastatine et de Prezista/ritonavir est nécessaire, il est conseillé de commencer avec la dose la plus basse possible de pravastatine et de l'augmenter progressivement, sous surveillance stricte, jusqu'à l'obtention de l'effet clinique désiré.
  • +Si l'administration de pravastatine et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat est nécessaire, il est conseillé de commencer avec la dose de pravastatine la plus basse possible, et de l'augmenter progressivement, sous surveillance stricte, jusqu'à l'obtention de l'effet clinique désiré.
  • -Une étude d'interaction ayant évalué Prezista/ritonavir (800/100 mg, 1× par jour) en association avec la pitavastatine (4 mg, 1× par jour) a entraîné une diminution de l'exposition à la pitavastatine qui a été considérée comme non cliniquement significative. Prezista/ritonavir et la pitavastatine peuvent être utilisés simultanément sans ajustement posologique.
  • +Une étude d'interaction ayant évalué Prezista/ritonavir (800/100 mg, 1× par jour) en association avec la pitavastatine (4 mg, 1× par jour) a entraîné une diminution de l'exposition à la pitavastatine qui a été considérée comme non cliniquement significative. L'effet de Prezista/cobicistat n'est pas connu. Prezista/ritonavir et la pitavastatine peuvent être utilisés simultanément sans ajustement posologique. Une surveillance clinique est recommandée lors de l'administration concomitante de Prezista/cobicistat et de pitavastatine et une diminution de la dose de pitavastatine doit être envisagée.
  • -Les concentrations plasmatiques de ces immunosuppresseurs peuvent augmenter très fortement en cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir. Il est recommandé de surveiller les concentrations thérapeutiques des agents immunodépresseurs, en cas de co-administration avec Prezista/ritonavir. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et d'évérolimus n'est pas recommandée.
  • +Les concentrations plasmatiques de ces immunosuppresseurs peuvent augmenter très fortement en cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat. Il est recommandé de surveiller les concentrations thérapeutiques plasmatiques des agents immunodépresseurs, en cas de co-administration avec Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et d'évérolimus n'est pas recommandée.
  • -L'utilisation concomitante de salmétérol et de Prezista/ritonavir n'est pas recommandée. En effet, l'association au salmétérol peut entraîner une augmentation du risque d'événements indésirables cardiovasculaires associés au salmétérol, tels qu'un allongement de l'intervalle QT, des palpitations et une tachycardie sinusale.
  • +L'utilisation concomitante de salmétérol et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat n'est pas recommandée. En effet, l'association au salmétérol peut entraîner une augmentation du risque d'événements indésirables cardiovasculaires associés au salmétérol, tels qu'un allongement de l'intervalle QT, des palpitations et une tachycardie sinusale.
  • -Les résultats d'une étude d'interactions portant sur Prezista/ritonavir et buprénorphine/naloxone ont montré que l'exposition à la buprénorphine n'était pas influencée par l'administration concomitante de Prezista/ritonavir. Des augmentations de 71%, 36% et 46% ont été constatées respectivement pour la Cmin, la Cmax et l'AUC du métabolite actif norbuprénorphine. La signification clinique de l'augmentation de ces paramètres pharmacocinétiques de la norbuprénorphine n'est toutefois pas établie. Un ajustement de la posologie de la buprénorphine n'était pas nécessaire. En cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de buprénorphine, une surveillance clinique attentive est recommandée.
  • +Les résultats d'une étude d'interactions portant sur Prezista/ritonavir et buprénorphine/naloxone ont montré que l'exposition à la buprénorphine n'était pas influencée par l'administration concomitante de Prezista/ritonavir. Des augmentations de 71%, 36% et 46% ont été constatées respectivement pour la Cmin, la Cmax et l'AUC du métabolite actif norbuprénorphine. La signification clinique de l'augmentation de ces paramètres pharmacocinétiques de la norbuprénorphine n'est toutefois pas établie. Un ajustement de la posologie de la buprénorphine n'était pas nécessaire. En cas d'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de buprénorphine, une surveillance clinique attentive est recommandée.
  • +Fentanyl, oxycodone, tramadol
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de fentanyl, d'oxycodone ou de tramadol peut augmenter les concentrations de ces analgésiques.
  • +Une surveillance clinique est recommandée lorsque Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat est co-administré avec ces analgésiques.
  • +
  • -Une étude d'interaction étudiant l'effet de Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) sur un traitement d'entretien stable par la méthadone a montré une diminution de l'AUC de 16% pour la R-méthadone. Selon la pharmacocinétique et les résultats cliniques, aucun ajustement de la dose de méthadone n'est nécessaire quand on commence à prendre Prezista/ritonavir simultanément. On conseille cependant une surveillance clinique, car on doit peut-être ajuster le traitement d'entretien.
  • -Inhibiteurs de PDE-5
  • +Une étude d'interaction étudiant l'effet de Prezista/ritonavir (600/100 mg 2× par jour) sur un traitement d'entretien stable par la méthadone a montré une diminution de l'AUC de 16% pour la R-méthadone. Selon la pharmacocinétique et les résultats cliniques, aucun ajustement de la dose de méthadone n'est nécessaire quand on commence à prendre Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat simultanément. On conseille cependant une surveillance clinique, car on doit peut-être ajuster le traitement d'entretien.
  • +Inhibiteurs de la PDE-5
  • -Dans une étude d'interaction, l'exposition systémique au sildénafil a été comparable lors d'une prise unique de 100 mg de sildénafil seul et lors d'une prise unique de 25 mg de sildénafil associé à Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour). L'utilisation concomitante d'inhibiteurs de PDE-5 et de Prezista/ritonavir pour le traitement de la dysfonction érectile nécessite une prudence particulière. Si l'utilisation concomitante de Prezista/ritonavir avec sildénafil ou tadalafil est indiquée, on recommande d'administrer une dose de sildénafil ne dépassant en aucun cas 25 mg en 48 heures, ou une dose de tadalafil ne dépassant pas 10 mg en 72 heures. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir et d'avanafil n'est pas recommandée.
  • +Dans une étude d'interaction, l'exposition systémique au sildénafil a été comparable lors d'une prise unique de 100 mg de sildénafil seul et lors d'une prise unique de 25 mg de sildénafil associé à Prezista/ritonavir (400/100 mg deux fois par jour). L'utilisation concomitante d'inhibiteurs de la PDE-5 et de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat pour le traitement de la dysfonction érectile nécessite une prudence particulière. Si l'utilisation concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat avec le sildénafil ou le tadalafil est indiquée, on recommande d'administrer une dose unique de sildénafil ne dépassant en aucun cas 25 mg en 48 heures, ou une dose maximale de tadalafil ne dépassant pas 10 mg en 72 heures. L'administration concomitante avec le vardénafil est contre-indiquée pour Prezista/ritonavir, tandis que pour Prezista/cobicistat, un ajustement posologique est recommandé (doses uniques maximales de 2,5 mg de vardénafil sur 72 heures). L'administration concomitante d'avanafil et de Prezista/ritonavir n'est pas recommandée et elle est contre-indiquée avec Prezista/cobicistat.
  • -La dose efficace et bien tolérée du sildénafil associé à Prezista/ritonavir pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire n'a pas encore été établie. Le risque d'événements indésirables associés au sildénafil (incluant troubles visuels, hypotension, érection prolongée et syncope) est plus élevé. Pour cette raison, l'administration concomitante de Prezista/ritonavir et de sildénafil pour traiter une hypertension artérielle pulmonaire est contre-indiquée. La posologie du tadalafil doit être adaptée lorsqu'il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire en association à Prezista/ritonavir. Les patients qui ont reçu Prezista/ritonavir pendant au moins une semaine doivent recevoir une dose initiale de tadalafil de 20 mg 1× par jour, à augmenter à 40 mg 1× par jour selon la tolérance du patient. Lorsqu'un traitement par Prezista/ritonavir est instauré chez des patients sous tadalafil, le tadalafil doit être arrêté au moins 24 heures auparavant et son emploi doit être évité pendant la phase initiale du traitement par Prezista/ritonavir. Le tadalafil peut être repris à raison de 20 mg 1× par jour, à augmenter à 40 mg 1× par jour selon la tolérance individuelle du patient, au plus tôt une semaine après le début du traitement par Prezista/ritonavir.
  • +La dose efficace et bien tolérée du sildénafil associé à Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire n'a pas encore été établie. Le risque d'événements indésirables associés au sildénafil (incluant troubles visuels, hypotension, érection prolongée et syncope) est plus élevé. Pour cette raison, l'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de sildénafil pour traiter une hypertension artérielle pulmonaire est contre-indiquée. La posologie du tadalafil doit être adaptée lorsqu'il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire en association à Prezista/ritonavir. Les patients qui ont reçu Prezista/ritonavir pendant au moins une semaine doivent recevoir une dose initiale de tadalafil de 20 mg 1× par jour, à augmenter à 40 mg 1× par jour selon la tolérance du patient. Lorsqu'un traitement par Prezista/ritonavir est instauré chez des patients sous tadalafil, le tadalafil doit être arrêté au moins 24 heures auparavant et son emploi doit être évité pendant la phase initiale du traitement par Prezista/ritonavir. Le tadalafil peut être repris à raison de 20 mg 1× par jour, à augmenter à 40 mg 1× par jour selon la tolérance individuelle du patient, au plus tôt une semaine après le début du traitement par Prezista/ritonavir. L'administration concomitante de tadalafil pour le traitement de l'hypertension artérielle pulmonaire et de Prezista/cobicistat n'est pas recommandée.
  • -Cobicistat
  • -Prezista doit être prescrit en association avec un potentialisateur pharmacocinétique tel que le cobicistat ou le ritonavir à faible dose. La prise de 150 mg de cobicistat avec 800 mg de darunavir une fois par jour agit sur la pharmacocinétique du darunavir de la même manière que le ritonavir.
  • +Prezista doit être prescrit en association avec un potentialisateur pharmacocinétique tel que le cobicistat ou le ritonavir à faible dose. La prise de 150 mg de cobicistat avec 800 mg de darunavir une fois par jour augmente l'exposition systémique au darunavir de la même manière qu'avec le ritonavir. Prezista ne doit pas être utilisé en association avec d'autres médicaments antirétroviraux nécessitant également une potentialisation pharmacocinétique avec le ritonavir ou le cobicistat, car il n'existe pas de recommandations posologiques pour de telles associations. Les associations Prezista/ritonavir ou Prezista/cobicistat ne doivent pas être utilisées en même temps que des médicaments contenant du ritonavir ou du cobicistat ou conjointement à des schémas thérapeutiques impliquant du ritonavir ou du cobicistat.
  • -Buspirone, clorazépate, diazépam, estazolam, flurazépam, midazolam, triazolam, zoldipem
  • -L'administration concomitante de Prezista/ritonavir avec l'un de ces sédatifs/hypnotiques peut augmenter la concentration de ces sédatifs/hypnotiques (inhibition du CYP3A). Une surveillance clinique est recommandée en cas de co-administration de Prezista/ritonavir et de l'un de ces sédatifs/hypnotiques, et une plus faible dose de sédatifs/hypnotiques doit être envisagée. L'administration parentérale concomitante de midazolam impose une surveillance clinique étroite et il convient d'assurer une prise en charge médicale en cas de dépression respiratoire et/ou de sédation prolongée. Une réduction de la dose doit être envisagée pour le midazolam parentéral, en particulier si plus d'une dose unique de midazolam est administrée. L'administration concomitante de Prezista/ritonavir avec le midazolam ou le par voie orale ou avec le triazolam est contre-indiquée.
  • +Buspirone, clorazépate, diazépam, estazolam, flurazépam, midazolam, triazolam, zolpidem
  • +L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat avec l'un de ces sédatifs/hypnotiques peut augmenter la concentration de ces sédatifs/hypnotiques (inhibition du CYP3A). L'administration concomitante de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat avec du midazolam administré par voie orale ou avec du triazolam est contre-indiquée. L'administration parentérale concomitante de midazolam impose une surveillance clinique étroite et il convient d'assurer une prise en charge médicale en cas de dépression respiratoire et/ou de sédation prolongée. Une réduction de la dose doit être envisagée pour le midazolam parentéral, en particulier si plus d'une dose unique de midazolam est administrée. Une surveillance clinique est recommandée en cas de co-administration de Prezista/ritonavir ou de Prezista/cobicistat et de l'un de ces sédatifs/hypnotiques, et une réduction de la dose de ces sédatifs/hypnotiques doit être envisagée.
  • -Sertaline 1,01 (0,89–1,14) 0,98 (0,84–1,14) 0,94 (0,76–1,16)
  • +Sertraline 1,01 (0,89–1,14) 0,98 (0,84–1,14) 0,94 (0,76–1,16)
  • -Sertaline 0,56 (0,49–0,63) 0,51 (0,46–0,58) 0,51 (0,45–0,57)
  • +Sertraline 0,56 (0,49–0,63) 0,51 (0,46–0,58) 0,51 (0,45–0,57)
  • -Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
  • +Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif
  • -Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
  • +Affections musculosquelettiques et du tissu conjonctif
  • -L'analyse de la sécurité chez les enfants et les adolescents est basée sur les données de sécurité de deux études de phase ll: DELPHI, une analyse de 24 semaines au cours de laquelle 80 patients pédiatriques traités préalablement par un antirétroviral, âgés de 6 à <18 ans, atteints d'une infection au VIH-1 et ayant un poids corporel d'au moins 20 kg ont reçu des comprimés de Prezista en association à du ritonavir faiblement dosé ainsi que d'autres principes actifs antirétroviraux, et ARIEL, une analyse de 48 semaines au cours de laquelle 21 patients pédiatriques traités préalablement par un antirétroviral, âgés de 3 à <6 ans, atteints d'une infection au VIH-1 et ayant un poids corporel ≥10 kg et <20 kg ont reçu de la suspension orale de Prezista en association à du ritonavir faiblement dosé et d'autres principes actifs antirétroviraux (voir sous «Propriétés/Effets»).
  • +L'analyse de la sécurité chez les enfants et les adolescents est basée sur les données de sécurité de deux études de phase ll: DELPHI, une analyse de 24 semaines au cours de laquelle 80 patients pédiatriques traités préalablement par un antirétroviral, âgés de 6 à <18 ans, atteints d'une infection au VIH-1 et ayant un poids corporel d'au moins 20 kg ont reçu des comprimés pelliculés de Prezista en association à du ritonavir faiblement dosé ainsi que d'autres principes actifs antirétroviraux, et ARIEL, une analyse de 48 semaines au cours de laquelle 21 patients pédiatriques traités préalablement par un antirétroviral, âgés de 3 à <6 ans, atteints d'une infection au VIH-1 et ayant un poids corporel ≥10 kg et <20 kg ont reçu la suspension orale de Prezista en association à du ritonavir faiblement dosé et d'autres principes actifs antirétroviraux (voir sous «Propriétés/Effets»).
  • -Les expériences disponibles concernant un surdosage aigu de Prezista/cobicistat ou de Prezista/ritonavir chez l'homme sont limitées. Des doses uniques allant jusqu'à 3200 mg de solution orale de darunavir seule et jusqu'à 1600 mg de la préparation en comprimés de darunavir, pris en association avec le ritonavir ont été administrées à des volontaires sains, sans entraîner de symptômes indésirables.
  • +Les expériences disponibles concernant un surdosage aigu de Prezista/cobicistat ou de Prezista/ritonavir chez l'homme sont limitées. Des doses uniques allant jusqu'à 3200 mg de solution orale de darunavir seule et jusqu'à 1600 mg de la préparation en comprimés pelliculés de darunavir, pris en association avec le ritonavir, ont été administrées à des volontaires sains, sans entraîner de symptômes indésirables.
  • -Les propriétés pharmacocinétiques du darunavir en cas d'administration concomitante de ritonavir ont été déterminées chez des sujets adultes sains et chez des patients infectés par le VIH-1. L'exposition au darunavir était, chez les patients infectés par le VIH-1, supérieure à celle observée chez les sujets sains. L'exposition supérieure au darunavir chez les patients infectés par le VIH-1, comparativement aux sujets sains, devrait s'expliquer par la concentration supérieure de l'alpha-1-glycoprotéine acide (AGA) chez les patients infectés par le VIH-1, ce qui entraîne une liaison plus forte du darunavir à l'AGA plasmatique, et donc une concentration plasmatique plus importante.
  • +Les propriétés pharmacocinétiques du darunavir en cas d'administration concomitante de ritonavir ou de cobicistat ont été déterminées chez des sujets adultes sains et chez des patients infectés par le VIH-1. L'exposition au darunavir était, chez les patients infectés par le VIH-1, supérieure à celle observée chez les sujets sains. L'exposition supérieure au darunavir chez les patients infectés par le VIH-1, comparativement aux sujets sains, devrait s'expliquer par la concentration supérieure de l'alpha-1-glycoprotéine acide (AGA) chez les patients infectés par le VIH-1, ce qui entraîne une liaison plus forte du darunavir à l'AGA plasmatique, et donc une concentration plasmatique plus importante.
  • -Le darunavir a été rapidement absorbé après administration orale. La concentration plasmatique maximale de darunavir est généralement obtenue en 2,5 à 4,0 heures en présence de ritonavir à faible dose.
  • +Le darunavir a été rapidement absorbé après administration orale. En présence de ritonavir ou de cobicistat à faible dose, la concentration plasmatique maximale de darunavir est généralement obtenue en 2,5 à 4,0 heures ou en 3 à 4,5 heures, respectivement.
  • -La biodisponibilité orale absolue d'une dose unique de 600 mg de darunavir administré seul s'élevait à environ 37%; elle a augmenté à environ 82% en présence de 100 mg de ritonavir 2× par jour. L'effet global de potentialisation pharmacocinétique du ritonavir a permis de multiplier par 14 l'exposition systémique au darunavir, quand on a co-administré par voie orale une dose unique de 600 mg de darunavir et une dose de 100 mg de ritonavir 2 fois par jour (voir «Mises en garde et précautions»).
  • +La biodisponibilité orale absolue d'une dose unique de 600 mg de darunavir administré seul s'élevait à environ 37%; elle a augmenté à environ 82% en présence de 100 mg de ritonavir 2× par jour. L'effet global de potentialisation pharmacocinétique du ritonavir a permis de multiplier par 14 l'exposition systémique au darunavir, quand on a co-administré par voie orale une dose unique de 600 mg de darunavir et une dose de 100 mg de ritonavir 2 fois par jour (voir «Mises en garde et précautions»). L'administration une fois par jour de 150 mg de cobicistat avec 800 mg de darunavir augmente l'exposition systémique au darunavir de la même manière qu'avec le ritonavir (voir «Interactions»).
  • -Lorsque le darunavir est administré sans aliment, sa biodisponibilité relative en présence du ritonavir à faible dose est de 30% inférieure à la biodisponibilité observée lorsqu'il est pris avec des aliments. On doit donc prendre les comprimés de Prezista avec le cobicistat ou le ritonavir et avec des aliments. Le type de nourriture ne modifie pas l'exposition au darunavir.
  • +Lorsque le darunavir est administré sans aliment, sa biodisponibilité relative en présence de ritonavir à faible dose est de 30% inférieure à la biodisponibilité observée lorsqu'il est pris avec des aliments et, en présence de cobicistat, elle est de 40% inférieure à celle observée lorsqu'il est pris avec des aliments. On doit donc prendre les comprimés pelliculés de Prezista avec le cobicistat ou le ritonavir et avec des aliments. Le type de nourriture ne modifie pas l'exposition au darunavir.
  • -Après l'administration d'une dose radiomarquée au C14 de darunavir/ritonavir à 400/100 mg, on a retrouvé environ 79,5% de la dose administrée dans les fèces et 13,9% dans l'urine. Le darunavir inchangé représentait dans les fèces environ 41,2% et dans l'urine environ 7,7% de la dose administrée. La demi-vie d'élimination terminale de l'association darunavir/ritonavir a été approximativement de 15 heures. La clairance intraveineuse du darunavir seul (150 mg) était de 32,8 l/heure, et en association à une faible dose de ritonavir, de 5,9 l/heure.
  • +Après l'administration d'une dose radiomarquée au C14 de darunavir/ritonavir à 400/100 mg, on a retrouvé environ 79,5% de la dose administrée dans les fèces et 13,9% dans l'urine. Le darunavir inchangé représentait dans les fèces environ 41,2% et dans l'urine environ 7,7% de la dose administrée. La demi-vie d'élimination terminale de l'association darunavir/ritonavir a été approximativement de 15 heures et d'environ 11 heures lorsque le darunavir a été associé au cobicistat. La clairance intraveineuse du darunavir seul (150 mg) était de 32,8 l/heure, et en association à une faible dose de ritonavir, de 5,9 l/heure.
  • -La pharmacocinétique du darunavir en association avec le ritonavir chez 74 patients pédiatriques préalablement traités, âgés entre 6 et <18 ans, d'un poids corporel d'au moins 20 kg, a montré que les doses administrées basées sur le poids provoquent une exposition au darunavir qui est comparable à celle des adultes sous Prezista/ritonavir 600/100 mg 2× par jour (voir sous «Posologie/Mode d'emploi»). Les valeurs médianes (fourchette) de l'AUC12 h et de C0 h du darunavir dans cette population pédiatrique étaient de 63670 (33527;115360) ng × h/ml respectivement de 3888 (1836;7821) ng × h/ml.
  • -La pharmacocinétique du darunavir en association avec le ritonavir chez 19 patients pédiatriques préalablement traités, âgés entre 3 et <6 ans et d'un poids corporel d'au moins 10 kg à <20 kg a montré que les doses administrées basées sur le poids provoquent une exposition au darunavir comparable à celle chez les adultes sous Prezista/ritonavir 600/100 mg 2× par jour (voir sous «Posologie/Mode d'emploi»). Les valeurs médianes (intervalle) de l'AUC12 h et de la C0 h du darunavir chez les patients pédiatriques d'un poids corporel de 10 à <15 kg étaient de 62,0 (44,8; 131) µg.h/ml et de 4,126 (2,456; 9,361) ng/ml, et respectivement de 65,8 (56,2; 147) µg.h/ml et de 3,965 (3,046; 10,292) ng/ml chez les patients pédiatriques d'un poids corporel de 15 à <20 kg.
  • +La pharmacocinétique du darunavir en association avec le ritonavir chez 74 patients pédiatriques préalablement traités, âgés entre 6 et <18 ans, d'un poids corporel d'au moins 20 kg, a montré que les doses administrées basées sur le poids provoquent une exposition au darunavir qui est comparable à celle des adultes sous Prezista/ritonavir 600/100 mg 2× par jour (voir sous «Posologie/Mode d'emploi»). Les valeurs médianes (intervalle) de l'AUC12h et de C0h du darunavir dans cette population pédiatrique étaient de 63 670 (33 527;115 360) ng · h/ml respectivement de 3888 (1836;7821) ng · h/ml.
  • +La pharmacocinétique du darunavir en association avec le ritonavir chez 19 patients pédiatriques préalablement traités, âgés entre 3 et <6 ans et d'un poids corporel d'au moins 10 kg à <20 kg a montré que les doses administrées basées sur le poids provoquent une exposition au darunavir comparable à celle chez les adultes sous Prezista/ritonavir 600/100 mg 2× par jour (voir sous «Posologie/Mode d'emploi»). Les valeurs médianes (intervalle) de l'AUC12h et de la C0h du darunavir chez les patients pédiatriques d'un poids corporel de 10 à <15 kg étaient de 62,0 (44,8; 131) µg·h/ml et de 4,126 (2,456; 9,361) ng/ml, et respectivement de 65,8 (56,2; 147) µg·h/ml et de 3,965 (3,046; 10,292) ng/ml chez les patients pédiatriques d'un poids corporel de 15 à <20 kg.
  • -Les résultats d'une étude de bilan massique avec une dose radiomarquée au C14 de darunavir/ritonavir ont montré qu'environ 7,7% de la dose de darunavir administrée sont excrétés dans l'urine sous forme inchangée. Comme le darunavir et le ritonavir sont fortement liés aux protéines plasmatiques, il est peu probable qu'ils seraient éliminés de façon significative par hémodialyse ou par dialyse péritonéale. Une analyse pharmacocinétique de population a indiqué que la pharmacocinétique du darunavir n'était pas significativement modifiée chez les insuffisants rénaux modérés, infectés par le VIH (CrCl entre 30 et 60 ml/min, n= 20). Pour les patients atteints d'une insuffisance rénale sévère ou de néphropathie au stade terminal, infectés par le VIH-1, on ne dispose d'aucune donnée concernant la pharmacocinétique (voir «Contre-indications», «Posologie/Mode d'emploi» et «Mises en garde et précautions»).
  • +Les résultats d'une étude de bilan massique avec une dose radiomarquée au C14 de darunavir/ritonavir ont montré qu'environ 7,7% de la dose de darunavir administrée sont excrétés dans l'urine sous forme inchangée. Comme le darunavir et le ritonavir sont fortement liés aux protéines plasmatiques, il est peu probable qu'ils seraient éliminés de façon significative par hémodialyse ou par dialyse péritonéale. Une analyse pharmacocinétique de population a indiqué que la pharmacocinétique du darunavir n'était pas significativement modifiée chez les insuffisants rénaux modérés, infectés par le VIH (ClCr entre 30 et 60 ml/min, n= 20). Pour les patients atteints d'une insuffisance rénale sévère ou de néphropathie au stade terminal, infectés par le VIH-1, on ne dispose d'aucune donnée concernant la pharmacocinétique (voir «Contre-indications», «Posologie/Mode d'emploi» et «Mises en garde et précautions»).
  • -Grossesse
  • +Grossesse et post-partum
  • -AUC12h, ng.h/ml 38950 ± 10010 43700 ± 16400 55300 ± 27020
  • +AUC12h, ng·h/ml 38950 ± 10010 43700 ± 16400 55300 ± 27020
  • -AUC12h, ng.h/ml 61303 ± 16232 60439 ± 14052 94529 ± 28572
  • +AUC12h, ng·h/ml 61303 ± 16232 60439 ± 14052 94529 ± 28572
  • -Prezista comprimés: à conserver à 15–30 °C et hors de portée des enfants.
  • +Prezista comprimés pelliculés: à conserver à 15–30 °C et hors de portée des enfants.
  • -Juin 2018.
  • +Juillet 2018.
2024 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home