ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Varivax®:MSD Merck Sharp & Dohme AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Posologie/Mode d’emploi

Posologie
Enfants de moins de 9 mois
Varivax ne devrait pas être administré aux enfants de moins de 9 mois.
Enfants de 9 à 12 mois
Dans les cas où la vaccination est initiée entre 9 et 12 mois, une deuxième dose de 0,5 ml est nécessaire et doit être administrée avec au moins 3 mois d'intervalle après la première dose (voir rubrique Pharmacodynamique).
Enfants de 12 mois à 12 ans
Les enfants âgés de 12 mois à 12 ans reçoivent deux doses de 0,5 ml pour assurer une protection optimale contre la varicelle (voir rubrique Pharmacodynamique). Un intervalle d'au moins un mois doit être respecté entre la première et la deuxième dose de Varivax. Au cours des études cliniques, les intervalles entre les doses allaient d'1 mois à 6 ans (voir rubrique Pharmacodynamique).
Les sujets de 12 mois révolus jusqu'à 13 ans révolus présentant une infection à VIH asymptomatique (CDC Classe 1) et avec un pourcentage âge-dépendant de lymphocytes T CD4+ ≥25% doivent recevoir 2 doses de 0,5 ml à 12 semaines d'intervalle.
Personnes de 13 ans et plus
Les adolescents de 13 ans révolus et plus et les adultes reçoivent deux doses de 0,5 ml à intervalle de 4 à 8 semaines. Si l'administration de la première dose remonte à plus de 8 semaines, la deuxième dose doit être administrée dès que possible. Il est possible qu'une partie des personnes vaccinées ne soient suffisamment protégées qu'après la deuxième dose.
Certaines données établissent qu'un effet protecteur peut subsister jusqu'à 9 ans après la vaccination (voir rubrique Pharmacodynamique). Toutefois au stade actuel, il est encore impossible de se prononcer la nécessité d'effectuer des vaccinations de rappel.
Lorsque Varivax doit être administré à des patients séronégatifs avant un traitement immunodépresseur, p.ex. en vue d'une transplantation d'organe ou en phase de rémission d'une affection maligne, il convient de choisir soigneusement la date de vaccination en tenant compte de l'intervalle de temps qui sépare la seconde dose de vaccin du début de l'effet protecteur maximal (voir rubriques Contre-indications, Mises en garde et précautions et Pharmacodynamique).
Personnes âgées
Aucune donnée n'est disponible concernant l'effet protecteur ou la réponse immunitaire après l'administration de Varivax à des personnes séronégatives de plus de 65 ans.
Mode d'emploi
Le vaccin doit être reconstitué exclusivement avec l'eau pour préparations injectables contenue dans la seringue préremplie fournie dans l'emballage.
Pour ce faire, l'eau pour préparations injectables contenue dans la seringue préremplie est transférée en totalité dans le flacon contenant la poudre et mélangée minutieusement en agitant avec précaution. Après dissolution, le contenu total du flacon est aspiré dans la même seringue.
Le vaccin est administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée.
Chez les enfants, adolescents et adultes, le vaccin est injecté dans la région du deltoïde (face externe du haut du bras), chez les enfants en bas âge dans la région antérolatérale de la cuisse.
Le vaccin doit être administré par voie sous-cutanée chez les patients présentant une thrombocytopénie ou un trouble de la coagulation.
Ne pas injecter par voie intraveineuse ou intradermique.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home