ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Ritaline®/-SR/-LA:Novartis Pharma Schweiz AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Pharmacocinétique

Absorption
Comprimés
Après administration orale d'un comprimé de Ritaline, la substance active (chlorhydrate de méthylphénidate) est absorbée rapidement et presque complètement. En raison d'un important effet de premier passage, la biodisponibilité absolue s'élève à 22 ± 8% pour l'énantiomère D et à 5 ± 3% pour l'énantiomère L. La prise concomitante de nourriture n'a aucun effet important sur le taux d'absorption.
Des concentrations plasmatiques maximales d'environ 40 nmol/l (11 ng/ml) sont atteintes en moyenne au bout de 2 h. Cependant, les variations inter- et intra-individuelles des concentrations plasmatiques maximales sont importantes. Les surfaces sous les courbes de concentration plasmatique (AUC) et les concentrations plasmatiques maximales (Cmax) sont proportionnelles à la dose administrée. Il n'y a pas de corrélation entre la concentration plasmatique maximale et l'effet pharmacologique.
Comprimés à libération prolongée SR
À jeun, l'absorption est plus lente de 37% comparée à celle à partir des comprimés conventionnels, ce qui conduit à une fluctuation moindre de la concentration plasmatique. La Cmax est réduite de 40% et elle est décalée dans le temps (elle est atteinte après 3 h), par contre, l'AUC est identique.
Après un repas à haute teneur en graisses, l'AUC ainsi que la Cmax augmentent de manière significative (25, resp. 27%) alors que la vitesse d'absorption reste la même (Cmax/AUC). De plus, le temps d'atteinte de la concentration plasmatique maximale (tmax) est légèrement inférieure (tmax moyenne: 2.5 h).
Capsules LA
Après administration orale de Ritaline LA (capsules de hydrochlorure de méthylphénidate avec libération modifiée de la substance active pour administration orale 1×/j) à des enfants avec diagnostic de TDAH ainsi qu'à des adultes, le méthylphénidate est rapidement absorbé et présente une courbe bimodale de concentration plasmatique (i.e. deux pics séparés par une période de 4 h env.). Chez les enfants et les adultes, la biodisponibilité relative de Ritaline LA administré 1x/j est comparable à celle d'une dose globale équivalente administrée sous forme de deux doses par jour séparées de Ritaline ou de comprimés de méthylphénidate.
Les fluctuations entre les pics et les creux de concentration plasmatique de méthylphénidate sont moindres avec Ritaline LA qu'avec les comprimés de Ritaline administrés 2×/j.
Influence de la nourriture absorbée de manière concomitante: Ritaline LA peut être pris indépendamment des repas. La biodisponibilité n'a montré aucune différence significative lorsque Ritaline LA est pris avec un petit déjeuner avec haute teneur en graisses ou avec de la purée de pommes et lorsque Ritaline LA est pris à jeun. Aucun indice de diminution de la concentration suite à l'administration en même temps que la nourriture n'a été observé.
Pour les patients ne pouvant pas avaler les capsules, l'administration peut se faire en répartissant le contenu de la capsule sur de la nourriture molle, comme de la purée de pommes (voir «Posologie/Mode d'emploi»).
Distribution
Dans le sang, le méthylphénidate et ses métabolites se répartissent entre le plasma (57%) et les érythrocytes (43%). Le taux de liaison aux protéines du méthylphénidate et de ses métabolites est faible (10–33%). Le volume de distribution apparent est de 2.65 ± 1.11 l/kg pour le d-MPH et de 1.80 ± 0.91 l/kg pour le l-MPH.
L'excrétion de méthylphénidate dans le lait maternel a été constatée dans deux rapports de cas au cours desquels la dose relative calculée chez l'enfant était ≤0.2% de la dose maternelle ajustée selon le poids. Aucun effet indésirable n'a été mis en évidence chez les deux nourrissons (âgés de 6 resp. 11 mois).
Métabolisme
La biotransformation du méthylphénidate par la carboxylestérase CES1A1 est rapide et extensive. Les concentrations plasmatiques maximales du métabolite principal désestérifié, l'acide alphaphényl-2pipéridineacétique (forme acide de Ritaline), sont atteintes environ 2 h après administration de méthylphénidate et sont 30–50× plus élevées que celles de la substance inchangée. La demi-vie d'élimination de l'acide alphaphényl-2pipéridine-acétique est environ deux fois supérieure à celle du méthylphénidate et la clairance systémique moyenne est de 0.17 l/h/kg. Les métabolites hydroxylés, par exemple l'hydroxyméthylphénidate ou l'acide hydroxyritalinique, ne sont décelables qu'en faibles quantités. L'activité thérapeutique semble due essentiellement à la substance inchangée.
Élimination
La demi-vie d'élimination plasmatique moyenne du méthylphénidate est de 2 h et la clairance systémique s'élève à 0.40 ± 0.12 l/h/kg pour le d-MPH et à 0.73 ± 0.28 l/h/kg pour le l-MPH. Après administration par voie orale, 78–97% de la dose sont excrétés dans les urines et 1–3% dans les fèces sous forme de métabolites, ceci en l'espace de 48 à 96 h. Le méthylphénidate inchangé ne se retrouve qu'en faibles quantités dans les urines (< 1%). La majeure partie d'une dose (60–86%) est excrétée dans les urines sous forme d'acide alphaphényl-2pipéridine-acétique.
La demi-vie d'élimination et l'élimination rénale cumulée de l'acide alphaphényl-2pipéridineacétique ne diffère pas de manière significative de celle des comprimés à libération prolongée SR.
Cinétique pour certains groupes de patients
Troubles de la fonction rénale
Des données relatives à l'élimination chez des patients avec une fonction rénale normale laissent supposer que l'excrétion rénale du méthylphénidate inchangé n'est pratiquement pas diminuée lors d'insuffisance rénale. L'excrétion rénale du métabolite acide alphaphényl-2pipéridineacétique peut toutefois être réduite.
Enfants hyperactifs
La pharmacocinétique du méthylphénidate chez les enfants hyperactifs (6 à 13 ans) ne montre aucune différence en comparaison avec celle d'adultes sains.

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home