ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Locacorten®:Recordati AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Mises en garde et précautions

L’utilisation exceptionnelle de Locacorten à hautes doses, sur de grandes surfaces cutanées ou sous pansement occlusif se fera sous contrôle médical régulier du patient, particulièrement concernant une suppression de la synthèse endogène de corticostéroïdes.
Le risque d’une influence sur l’axe HPA existe principalement chez les petits enfants lors d’une utilisation de longue durée.
Aucune étude spécifique n’a été menée chez l’enfant et l’adolescent (de 2 à 17 ans). L’utilisation de Locacorten n’est donc pas recommandée chez l’enfant et l’adolescent. Si, pour des raisons médicales, un traitement par un produit dermatologique contenant de la flumétasone s’avérait nécessaire chez l’enfant, Locacorten ne doit être appliqué que sur de petites zones (moins de 10 % de la surface corporelle) et sur une période courte (2 semaines maximum, sans utiliser de pansement occlusif et sans l’appliquer dans des zones intertrigineuses). Chez les enfants en bas âge, Locacorten ne devrait être utilisé qu’en cas de nécessité absolue, pendant une durée ne dépassant pas sept jours et à la dose cliniquement efficace la plus faible.
Dans la mesure du possible, une application continue ne devra pas dépasser 2–3 semaines. Les corticostéroïdes d’une efficacité très puissante ou moyenne ne doivent être utilisés sur le visage ou dans la région génitale qu’avec précaution et pas plus longtemps qu’une semaine. Ceci s’applique à tous les groupes d’âge.
Par principe, seuls les corticostéroïdes d’une puissance faible s’appliquent près des yeux (glaucome). En cas d’infections et d’ulcères de la peau, les corticostéroïdes locaux doivent être uniquement utilisés avec une précaution particulière et avec un traitement additionnel de l’infection.
Selon les expériences rassemblées jusqu’ici, l’absorption percutanée de Locacorten n’est pas décelable, de sorte que des effets indésirables systémiques, tels qu’une influence clinique importante sur la fonction corticosurrénalienne ne sont guère escomptés, pour autant que le produit soit utilisé conformément aux recommandations.
Selon les considérations médicales de principe, ce risque devrait être malgré tout examiné, tout particulièrement lors d’une utilisation en pédiatrie, car toute utilisation prolongée de corticostéroïdes locaux peut entraîner une suppression surrénalienne et un syndrome de Cushing.
Une application sous pansement occlusif devrait être limitée dans le temps et réservée aux dermatoses peu étendues.
Le traitement du psoriasis par des corticostéroïdes topiques peut être associé à des rechutes en cas d’arrêt brutal du traitement (effet de rebond), au développement d’une tolérance et au déclenchement d’un psoriasis pustuleux généralisé. Si ce médicament est utilisé pour traiter le psoriasis, il est par conséquent important de surveiller étroitement le patient.
Les corticostéroïdes peuvent masquer les symptômes d’une réaction allergique cutanée à l’un des composants de la préparation. Le patient doit être instruit de n’utiliser la préparation que pour le traitement de son affection cutanée actuelle et de ne pas transmettre le médicament à des tiers.
Troubles de la vision
Des troubles de la vision peuvent se déclencher en cas d’utilisation systémique et topique de corticostéroïdes. Si un patient se présente avec des symptômes tels qu’une vision trouble ou d’autres troubles de la vision, qui comprennent, entre autres, la cataracte, le glaucome ou des maladies rares comme, par exemple, la choriorétinopathie séreuse centrale (CRSC) et qui ont été signalés après utilisation de corticostéroïdes systémiques ou topiques, une consultation ophtalmologique doit être prévue afin d’évaluer les causes possibles de ce trouble.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home