ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Mephameson solution injectable:Mepha Pharma AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Posologie/Mode d’emploi

L'administration parentérale de glucocorticoïdes doit rester réservée aux situations d'urgence et à celles où un traitement per os est impossible ou non souhaité.
La dexaméthasone est administrée selon une posologie individuelle tenant compte de la gravité et de l'évolution de la maladie, de la réaction du patient ainsi que de la durée probable du traitement. Il convient aussi de déterminer si un traitement quotidien ou un traitement intermittent est approprié. D'éventuelles complications dépendent à la fois de la posologie et de la durée de traitement.
L'effet maximal de la dexaméthasone, comme celui de tous les glucocorticoïdes, ne se manifestant qu'après un certain délai (1 à 2 heures), la préparation ne doit jamais être administrée dans des situations menaçant la vie du patient (p.ex. état de mal asthmatique, oedème cérébral aigu) sans traitement supplémentaire à effet immédiat.
Dès que cette phase aiguë est maîtrisée, une posologie parentérale initiale élevée doit être diminuée progressivement et remplacée par une administration orale.
En cas d'absence d'amélioration au bout de quelques jours, l'administration parentérale de glucocorticoïdes ne doit pas être poursuivie.
Un traitement à long terme ne devrait être entrepris qu'après une évaluation soigneuse des bénéfices par rapport aux risques. Lors de traitement à long terme, l'apparition de signes nécessitant une réduction de la posologie ou une interruption de la médication doit être attentivement surveillée.
Comme toute glucocorticothérapie, le traitement par Mephameson ne doit pas être interrompu soudainement, mais en réduisant la dose journalière lentement et progressivement afin d'éviter une aggravation ou une reprise aiguë de la maladie, une insuffisance corticosurrénalienne aiguë et un syndrome de sevrage de la cortisone.
Dans le cas où Mephameson doit remplacer d'autres glucocorticoïdes, les doses d'équivalence doivent être prises en considération (voir «Propriétés/Effets»).
Posologie usuelle
Administration systémique
En cas de formes aiguës d'oedème cérébral, p.ex. à la suite de lésions crânio-cérébrales, d'hémorragies intracérébrales et d'accidents vasculaires cérébraux: administrer la dose initiale de 50 à 100 mg i.v.; après 2 à 4 jours, 4 à 8 mg i.v. ou i.m. à intervalle de 2 à 4 heures durant 5 à 8 jours.
En cas de formes subaiguës ou chroniques d'oedèmes cérébraux, p.ex. lors de tumeurs cérébrales, d'abcès cérébraux, de méningo-encéphalites et de radiolésions: administrer une dose initiale de 8 à 12 mg i.v.; poursuivre le traitement à raison de 4 mg i.v. ou i.m. à 6 heures d'intervalle.
Pour le traitement initial du choc anaphylactique (après injection initiale d'adrénaline) ainsi que du choc occasionné par des lésions multiples (prophylaxie du poumon de choc ou de l'embolie graisseuse): administrer 50 à 200 mg i.v. Dans les cas graves, soit répéter la dose initiale au bout de 4 à 12 heures, soit administrer 16 à 40 mg i.v. toutes les 6 heures durant 2 à 3 jours.
En cas d'état de mal asthmatique: administrer une dose initiale de 50 à 80 mg i.v.; selon la gravité du cas, répéter la dose initiale 3 à 6 heures plus tard et poursuivre le traitement par 4 mg i.v. par jour et, le cas échéant, passer au traitement par voie orale.
En cas de dermatoses aiguës et d'hémopathies aiguës: administrer une dose initiale de 16 à 50 mg i.v. et poursuivre le traitement par voie orale.
Pour le traitement de l'insuffisance corticosurrénale aiguë (crise d'Addison): initier le traitement avec 8 à 16 mg i.v. (toutefois uniquement lors de traitement concomitant par un minéralocorticoïde).
Pour la prophylaxie et le traitement de vomissements induits par des cytostatiques: administrer une ampoule de 8 mg de Mephameson i.v. la veille du traitement, 8 à 12 mg i.v. au début du traitement, puis 4 mg i.v. toutes les 4 à 6 heures durant au moins 48 heures.
Administration locale
Pour un traitement péri-articulaire et intra-articulaire ou par infiltration locale dans des conditions d'asepsie strictes: injecter 4 ou 8 mg. Lors d'une injection dans une très petite articulation, 2 mg suffisent. En fonction de la gravité de l'affection, le nombre d'infiltrations ou d'injections ne doit pas dépasser 3 à 4 par articulation. L'intervalle entre les injections ne doit pas être inférieur à 3 à 4 semaines.
Traitement à long terme
Un traitement à long terme de plus de 2 semaines peut, en inhibant la libération d'ACTH, conduire à une insuffisance corticosurrénalienne pouvant aller jusqu'à l'atrophie des glandes corticosurrénales. Cette perte de fonction corticosurrénalienne peut durer une année ou plus et constitue un risque de mise en danger de la vie du patient dans des situations de stress et de surmenage.
Le trouble de la réaction au stress sous glucocorticothérapie à long terme exige une adaptation des doses de corticoïdes aux conditions de stress. Pour cela, l'hydrocortisone i.v. est habituellement utilisée:
·En cas de maladies générales: doubler ou éventuellement tripler la dernière dose de Mephameson.
·En cas d'interventions légères: administrer 100 mg d'hydrocortisone i.v. de plus avant l'intervention.
·En cas d'interventions d'importance moyenne: administrer en plus 100 mg d'hydrocortisone par voie i.v. avant l'opération et, ensuite, 100 mg d'hydrocortisone toutes les 6 heures durant 24 heures.
·En cas d'interventions chirurgicales importantes: administrer en plus 100 mg d'hydrocortisone avant le début de l'opération et, ensuite, toutes les 6 heures durant au moins 72 heures. Poursuivre le traitement en fonction de l'évolution.
Enfants et adolescents
Pédiatrie
La posologie doit être ajustée en fonction de la gravité de la maladie et de la réponse au traitement plutôt qu'en fonction de l'âge, du poids ou de la taille de l'enfant.
Chez les enfants en bas âge et les enfants âgés de 0 à 11 ans, des doses plus faibles que celles administrées aux adultes sont généralement suffisantes. En cas de réponse suffisante du patient, la dose de dexaméthasone doit être réduite par petits paliers à la dose la plus faible possible et le traitement interrompu aussitôt que possible.
Administration i.v.
·Oedème cérébral déclenché p.ex. par:
·tumeur cérébrale:administrer une dose initiale de 0.5 à 1 mg/kg, puis 0.25 à 0.5 mg/kg par jour en 4 fois.
·intervention neurochirurgicale:administrer 1 mg/kg en phase préopératoire, puis 0.2 mg/kg toutes les 4 heures pendant 24 heures.
·encéphalite/méningite:administrer 0.15 mg/kg toutes les 6 heures durant 4 jours, ou 0.4 mg/kg toutes les 12 heures durant 2 jours, en commençant avant la première antibiothérapie.
·Choc anaphylactique (après injection initiale d'adrénaline):Dose initiale: 7.5 à 15 mg chez les nourrissons, 4.5 mg/kg chez les enfants plus âgés; 2e jour: réduire la dose à la moitié de la dose initiale; 3e jour: réduire la dose à un quart de la dose initiale.
·Choc polytraumatique (prophylaxie du poumon de choc et de l'embolie graisseuse):Dose initiale: 7.5 à 15 mg chez les nourrissons, 4.5 mg/kg chez les enfants plus âgés; 2e jour: réduire la dose à la moitié de la dose initiale; 3e jour: réduire la dose à un quart de la dose initiale.
·État de mal asthmatique:Dose initiale: 7.5 à 15 mg en bolus, puis 0.15 à 0.3 mg/kg par jour.
·Poussées aiguës de dermatoses sévères (p.ex. oedème de Quincke, pemphigus vulgaire, eczémas non contrôlables, sarcoïdose cutanée):Posologie selon la gravité: dose élevée de 0.3 à 0.45 mg/kg par jour; dose moyenne de 0.15 mg/kg par jour; dose d'entretien de 0.04 mg/kg par jour.
·Hémopathies aiguës (p.ex. anémie hémolytique aiguë):Selon la gravité de la maladie: 6.5 à 40 mg/m² de surface corporelle pendant 4 à 5 jours tous les 28 jours.
·Insuffisance corticosurrénalienne primaire et secondaire aiguë (si l'hydrocortisone n'est pas disponible; toutefois uniquement lors de traitement concomitant par un minéralocorticoïde):Dose initiale: 7.5 à 15 mg chez les nourrissons, 4.5 mg/kg chez les enfants plus âgés; puis passer à l'hydrocortisone.
·Prophylaxie et traitement de vomissements induits par des cytostatiques:8 mg/m² de surface corporelle environ 30 min. avant la chimiothérapie, puis 16 mg/m² en 2 à 4 doses partielles distribuées dans la journée.
Mode d'administration
Mephameson hautement dosé (ampoules à 50 mg) est le plus souvent injecté lentement (pendant 2 à 3 minutes) par voie intraveineuse. En cas d'injection trop rapide, des épisodes bénins de picotements désagréables ou de paresthésies pouvant durer jusqu'à 3 minutes peuvent survenir. Une administration par voie intramusculaire est aussi possible. Mephameson faiblement dosé (ampoules de 4 et 8 mg) est injecté par voie intraveineuse, intramusculaire, intra-articulaire ou par infiltration locale.
Les infiltrations locales et les injections intra-articulaires doivent être effectuées dans des conditions d'asepsie rigoureuses. La peau doit être préparée en vue de l'opération (rasage éventuel, dégraissage, alcool, badigeonnage à l'iode). Eviter les injections dans les tendons.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home