ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Collypan® Yeux irrités:Verfora SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs: Tetryzolini hydrochloridum, Zinci sulfas, Digitalis purpurea folium tinctura, Hamamelidis aqua, Euphrasiae herba tinctura.
Excipients: Excip. ad collyr. tamponat.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

1 ml de solution contient: Tetryzolini hydrochloridum 0,1 mg, corresp. Tetryzolinum 85 µg; Zinci sulfas 0,2 mg, corresp. Zincum 45 µg; Digitalis purpurea folium tinctura ethanol. 22 mg (DER natif: 1:9,3–9,9/DER 1:20; agent d'extraction: Ethanolum 70% V/V); Hamamelidis aqua 20 mg; Euphrasiae herba tinctura ethanol. 1,6 mg (DER natif: 1:4–5/DER 1:10; agent d'extraction: Ethanolum 70% V/V).

Indications/Possibilités d’emploi

Traitement symptomatique des irritations hyperémiques ou inflammatoires non bactériennes des yeux (même d'origine allergique, p.ex. rhume des foins), conjonctivite, rougeur, démangeaisons, picotements et larmoiement. Fatigue oculaire lors d'efforts visuels prolongés (p.ex. lecture, télévision, travail à l'ordinateur, lumière insuffisante, conduite automobile). Séjour prolongé en atmosphère viciée (fumée).

Posologie/Mode d’emploi

Adultes
En général, instiller 1 à 2 gouttes 2 à 3 fois/jour dans chaque oeil dès l'apparition des signes de fatigue ou d'irritation.
L'utilisation et la sécurité de Collypan Yeux irrités chez les enfants et les adolescents n'ont à ce jour pas été démontrées.

Contre-indications

Hypersensibilité à un ou plusieurs constituants du collyre.
Glaucome.
Irritation de l'oeil due à une infection bactérienne ou à un corps étranger.
Ne pas administrer aux enfants de moins de 2 ans.

Mises en garde et précautions

La prudence s'impose chez les enfants et adolescents, les personnes âgées et les patients souffrant d'anévrismes, d'hypertension et/ou de cardiopathies coronariennes, ainsi qu'en présence d'un diabète de type I et lors d'hyperthyroïdie.
Arrêter le traitement avec Collypan Yeux irrités si des douleurs oculaires ou des troubles de la vue se manifestent.
En présence d'une infection, d'un corps étranger ou d'une irritation d'origine mécanique, chimique ou thermique, d'autres mesures thérapeutiques sont nécessaires. Cela vaut également pour tous les cas où le traitement par Collypan Yeux irrités n'a pas produit d'amélioration en l'espace de 72 h. Le patient doit alors consulter un ophtalmologue.
Remarques à l'intention des porteurs de lentilles: en cas d'irritation oculaire, le port de lentilles de contact est par principe déconseillé.

Interactions

En administration systémique, l'effet des amines sympathomimétiques est potentialisé par les inhibiteurs de la monoamine oxydase ou les antidépresseurs tricycliques. En utilisation topique, toutefois, les restrictions habituelles à l'emploi de sympathomimétiques chez les patients prenant des antidépresseurs tricycliques ou des inhibiteurs de la MAO ne s'imposent en général pas si la posologie recommandée est respectée. Une certaine prudence est néanmoins de mise et une surveillance plus étroite de ces patients pourra être nécessaire.
L'administration systémique de guanéthidine ou de préparations analogues peut potentialiser la mydriase induite par les amines sympathomimétiques et provoquer une hypertension.

Grossesse/Allaitement

Des études chez la femme ou chez l'animal ne sont pas disponibles: Collypan Yeux irrités ne devrait pas être employé pendant la grossesse, sauf en cas d'extrême nécessité.
La résorption systémique des principes actifs et leur passage dans le lait maternel ne sont pas étudiés. En conséquence, Collypan Yeux irrités ne doit pas être utilisé pendant l'allaitement.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Des phénomènes de vision floue ou d'éblouissement peuvent entraver l'aptitude à la conduite automobile et à l'utilisation de machines. Les patients doivent donc s'abstenir de conduire ou de manier des machines tant que la gêne visuelle n'aura pas disparu.

Effets indésirables

Les effets indésirables sont indiqués ci-dessous par classes de systèmes d'organes selon la terminologie MedDRA. Les fréquences sont définies de la manière suivante: Très fréquents (≥1/10), fréquents (≥1/100, <1/10), occasionnels (≥1/1000, <1/100), rares (≥1/10000, <1/1000), très rares (<1/10000).
Affections du système immunitaire
Très rares: réactions d'hypersensibilité.
Affections du système nerveux
Rares (chez les patients sensibles lors de l'absorption par inadvertance ou d'un surdosage): effets systémiques sympathomimétiques (p.ex. palpitations, tremblements, hypertension, sueurs, céphalées, sensation de faiblesse et nausées).
Affections oculaires
Occasionnels: sensation de brûlure et sécheresse conjonctivales.
Rares: vision floue, irritation conjonctivale, mydriase.
Très rares: conjonctivite allergique, élévation de la pression intraoculaire.
En cas d'emploi excessif du médicament: aggravation de la rougeur de l'oeil (hyperémie réactionnelle).
Affections cardiaques
Très rares (chez les patients sensibles lors de l'absorption par inadvertance ou d'un surdosage): palpitations.
Affections vasculaires
Très rares (chez les patients sensibles lors de l'absorption par inadvertance ou d'un surdosage): céphalées, hypertension.
Affections gastro-intestinales
Très rares (chez les patients sensibles lors de l'absorption par inadvertance ou d'un surdosage): nausées.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Très rares: dermatite allergique.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Très rares (chez les patients sensibles lors de l'absorption par inadvertance ou d'un surdosage): tremblements.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Rares: légère sensation de brûlure passagère après l'instillation du collyre.

Surdosage

Symptômes
La prise par inadvertance de Collypan Yeux irrités par voie orale peut entraîner une dépression du SNC accompagnée d'un abaissement de la température corporelle, une bradycardie, des sueurs, une somnolence ou un coma, en particulier chez les enfants. L'hypertension peut être neutralisée par une hypotension réactionnelle.
Traitement: symptomatique

Propriétés/Effets

Code ATC: S01GA52
Mécanisme d'action
Les gouttes oculaires Collypan Yeux irrités développent une double action: décongestive et anti-inflammatoire sur la conjonctive et les paupières; reposante et calmante sur la musculature oculaire.

Pharmacocinétique

La pharmacocinétique de Collypan Yeux irrités après application locale oculaire n'a pas été étudiée.
De petites quantités de chlorhydrate de tétryzoline peuvent être absorbées après application locale.

Données précliniques

Il n'y a pas de données précliniques pertinentes pour l'application.

Remarques particulières

Les gouttes oculaires Collypan Yeux irrités sont de teinte légèrement jaunâtre.
Stabilité
L'utilisation des collyres sans conservant requiert des précautions.
Monodoses: une nouvelle monodose doit être utilisée lors de chaque instillation.
Flacon multidoses: il doit être immédiatement refermé après l'application et ne pas être utilisé plus d'un mois après sa première ouverture.
Consulter la date de péremption figurant sur l'emballage.
Remarques concernant le stockage
Hors de portée des enfants, à température ambiante (15–25 °C).
Remarques concernant la manipulation
Eviter tout contact de l'embout applicateur du flacon ou de la fiole avec les yeux, les cils, les doigts, etc.

Numéro d’autorisation

32938 (Swissmedic).

Présentation

Collypan Yeux irrités collyre UD 20× 0,5 ml. (C)
Collypan Yeux irrités collyre 10 ml. (C)

Titulaire de l’autorisation

VERFORA SA, 1752 Villars-sur-Glâne.

Mise à jour de l’information

Décembre 2015.

2018 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home