ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Resyl plus, gouttes:GSK Consumer Healthcare Schweiz AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Contre-indications

·Hypersensibilité à la codéine, aux analgésiques opioïdes, à la guaïfénésine ou à l'un des excipients.
·Enfants et adolescents de moins de 18 ans: en raison du risque de toxicité des opioïdes en cas de métabolisme variable et difficilement prévisible de la codéine en morphine.
·Crise d'asthme, maladie respiratoire obstructive chronique, toux chronique ou persistante p.ex. en cas d'asthme, de tabagisme ou d'emphysème ou en cas de production excessive de mucus, p.ex. syndrome d'hypersécrétion.
·Insuffisance respiratoire ou en présence d'un risque d'insuffisance respiratoire.
·Traitement par les inhibiteurs de la MAO.
·Dépendance aux opiacés.
·Étant donné que la codéine diminue le péristaltisme intestinal et augmente le tonus et la segmentation de l'intestin et qu'elle peut également augmenter la pression dans le côlon, le produit ne doit pas être utilisé en cas de diverticulite et après une intervention viscérale.
·La codéine est contre-indiquée chez les patients connus pour être des métaboliseurs ultra-rapides du CYP2D6:La codéine est transformée en son métabolite actif morphine par les isoenzymes hépatiques CYP2D6, dont il existe plusieurs polymorphismes génétiques. Les patients ayant un phénotype «métaboliseurs ultrarapides du CYP2D6» ont une activité élevée de CYP2D6, de sorte que des taux sériques toxiques de la morphine peuvent se développer même à faible dose. Ces «métaboliseurs ultrarapides» peuvent présenter des symptômes de surdosage, tels que confusion mentale, vertiges, sédation profonde, essoufflement, pupilles contractées, nausées et vomissements, constipation, perte d'appétit. Dans des cas graves, une dépression respiratoire et circulatoire menaçant le pronostic vital peuvent survenir jusqu'à un arrêt respiratoire et cardiaque.Chez les mères allaitantes, qui sont «métaboliseurs ultrarapides de CYP2D6» et qui suivent un traitement à la codéine, il existe un danger important de surdosage et de décès du nouveau-né par une concentration sérique élevée en morphine. En cas de signes de toxicité aux opioïdes, une surveillance étroite du patient est d'une importance considérable.
·La codéine est contre-indiquée chez les femmes allaitantes.

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home