ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur TechneScan PYP:b.e.imaging.ag
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Natrii pyrophosphas decahydricus
Excipients
Stannosi chloridum dihydricum, acidum hydrochloridum (37 %), natrii hydroxidum
Le lyophilisat du produit contient 4.12 mg de sodium par flacon-ampoule. Le produit contient 4.23 mg/ml de sodium après la reconstitution avec 6 ml d’une solution de chlorure de sodium.
Spécifications du produit radiomarqué
Solution aqueuse, stérile, exempte d´endotoxines, claire, incolore pour administration intraveineuse.

pH:

6.0 – 7.0

99m Tc-PYP
immédiatement après marquage:

≥ 95 %

99m Tc-PYP
8 heures après marquage:

≥ 90 %

99m TcO4‾ + 99mTc(OH)2:

≤ 5 %

Stabilité:

8 heures à 2 - 8 °C

Indications/possibilités d’emploi

Produit de radiodiagnostic
99mTc- PYP marqué "in vitro"
·Scintigraphie du myocarde pour la détection d'un infarctus du myocarde récent, ne datant pas de plus de 12 heures
Érythrocytes marqués "in-vivo" au 99mTc-PYP
·Mise en évidence des cavités cardiaques par scintigraphie
·Scintigraphies fonctionnelles du cœur (par ex. examens de "premier passage" et "steady state")
·Détection de sources d'hémorragies du tractus digestif

Posologie/Mode d’emploi

En l'absence de preuves relatives à l'efficacité et à la sécurité de TechneScan PYP chez les jeunes et les enfants, l'administration de cette préparation à des patients de cette tranche d'âge n’est pas recommandée.
Les recommandations posologiques suivantes conviennent à des patients adultes ayant un poids corporel moyen de 70 kg:
Posologie pour examens avec 99mTc- PYP marqué "in vitro"
Le contenu d'un flacon de TechneScan PYP est destiné à l'examen de plusieurs patients. Dans certaines conditions particulières, on peut aussi administrer à un seul patient tout un flacon dont le contenu est marqué avec une activité adéquate.
·Scintigraphie du myocarde: 400 - 600 MBq à injecter lentement pendant 10 à 20 secondes par voie intraveineuse. La scintigraphie cardiaque de l'infarctus est effectuée 1 - 1.5 heures après l'injection.
Posologie pour étude des érythrocytes marqués "in vivo"
Pour cet examen, on administre d'abord le TechneScan PYP (non marqué) reconstitué dans une solution de chlorure de sodium physiologique, puis environ 30 minutes plus tard, on injecte lentement par voie intraveineuse l'activité de 99mTc-pertechnétate souhaitée par une seconde canule.
Dose recommandée: TechneScan PYP
A un patient de 70 kg il convient d’administrer 2ml de la solution TechneScan PYP reconstitué dans 6 ml (sans marquage) (= 1/3 du contenue du flacon après le marquage "in vivo").
·Scintigraphie du myocarde: 600 - 750 MBq 99mTc-pertechnétate. La scintigraphie du myocarde est effectuée 20 à 40 minutes après administration de l'activité 99mTc.
·Détection d'une source d'hémorragie du tractus digestif: 90 - 400 MBq 99mTc-pertechnétate. La scintigraphie est effectuée 10 à 100 minutes après administration de l'activité.
Lors de la scintigraphie du pool sanguin, TechneScan PYP devrait être injecté par ponction veineuse
directe. L'utilisation de cathéters héparinés est à déconseiller.
Afin de diminuer la dose d’irradiation autant que possible pour la vessie et les organes du bassin ainsi
que l'interférence de fond due à la vessie, il convient de recommander au patient – en tenant compte
de la fonction cardio-vasculaire et néphrétique – de boire abondamment avant et après
l’administration du produit, et de vider la vessie aussi souvent que possible. Il doit en outre respecter
les mesures de précautions concernant l’élimination de ses excrétions. On peut envisager de répéter
l'examen avec le TechneScan PYP 48 heures au plus tôt (8 demi-vies de 99mTc) après la première
administration de la préparation.
Expositions aux rayonnements
Selon la publication de la CIPR 128 (2015)
Dose estimée absorbée: 99mTc-PYP (µGy/MBq)

Organe cible

Adultes

15 ans

10 ans

5 ans

1 an

Surrénales

2.10

2.60

3.80

5.80

11.00

Surface osseuse

34.00

15.00

23.00

38.00

82.00

Cerveau

1.70

2.00

2.80

4.20

5.90

Seins

0.69

0.86

1.30

2.10

4.00

Paroi de la vésicule biliaire

1.40

1.80

3.30

4.30

6.50

Tractus gastro-intestinal

Paroi stomacale

1.20

1.40

2.40

3.60

6.40

Paroi de l’intestin grêle

2.20

2.80

4.30

6.10

9.30

Paroi du côlon

2.70

3.40

5.20

7.20

10.00

(Paroi du colonôlon supérieur)

1.90

2.40

3.80

5.70

8.70

(Paroi du côlon inférieure)

3.80

4.70

7.10

9.20

13.00

Paroi cardiaque

1.20

1.50

2.20

3.30

5.90

Reins

7.20

8.70

12.00

18.00

31.00

Foie

1.20

1.60

2.40

3.60

6.40

Poumons

1.20

1.60

2.30

3.50

6.70

Muscles

1.80

2.20

3.30

4.70

7.70

Œsophage

1.00

1.30

1.90

2.90

5.10

Ovaires

3.60

4.50

6.50

8.60

12.00

Pancréas

1.60

2.00

3.00

4.50

7.90

Moelle osseuses

5.90

5.40

8.80

17.00

36.00

Peau

0.99

1.30

1.90

3.00

5.30

Rate

1.40

1.80

2.70

4.40

7.70

Testicules

2.40

3.30

5.40

7.50

10.00

Thymus

1.00

1.30

1.90

2.90

5.10

Thyroïde

1.30

1.50

2.20

3.40

5.40

Paroi de la vessie

47.00

59.00

87.00

110.00

130.00

Utérus

6.20

7.50

11.00

14.00

18.00

Autres organes

1.90

2.30

3.40

5.00

7.70

Dose efficace
(µSv/MBq)

4.90

5.70

8.60

12.00

18.00

La dose de radiation réelle à la suite de l’administration de 600 MBq de PYP (99mTc) par voie intraveineuse est donc de 2.9 mSv chez un adulte de 70 kg.
Dose estimée absorbée: érythrocytes marqués au 99mTc (µGy/MBq)

Organe cible

Adultes

15 ans

10 ans

5 ans

1 an

Surrénales

9.9

12.0

20.0

30.0

56.0

Surface osseuse

7.4

12.0

19.0

36.0

74.0

Cerveau

3.6

4.6

7.5

12.0

22.0

Seins

3.5

4.1

7.0

11.0

19.0

Paroi de la vésicule biliaire

6.5

8.1

13.0

20.0

30.0

Tractus gastro-intestinal

Paroi stomacale

4.6

5.9

9.7

14.0

25.0

Paroi de l’intestin grêle

3.9

4.9

7.8

12.0

21.0

Paroi du côlon

3.7

4.8

7.5

12.0

20.0

(Paroi di côlon supérieur)

4.0

5.1

8.0

13.0

22.0

(Paroi du côlon inférieure)

3.4

4.4

6.9

10.0

18.0

Paroi cardiaque

23.0

29.0

43.0

66.0

110.0

Reins

18.0

22.0

36.0

57.0

110.0

Foie

13.0

17.0

26.0

40.0

72.0

Poumons

18.0

22.0

35.0

56.0

110.0

Muscles

3.3

4.0

6.1

9.4

17.0

Œsophage

6.1

7.0

9.8

15.0

23.0

Ovaires

3.7

4.8

7.0

11.0

19.0

Pancréas

6.6

8.1

13.0

19.0

33.0

Moelle osseuses

6.1

7.6

12.0

20.0

37.0

Peau

2.0

2.4

3.8

6.2

12.0

Rate

14.0

17.0

27.0

43.0

81.0

Testicules

2.3

3.0

4.4

6.9

13.0

Thymus

6.1

7.0

9.8

15.0

23.0

Thyroïde

5.7

7.1

12.0

19.0

36.0

Paroi de la vessie

8.5

11.00

14.00

17.00

31.00

Utérus

3.9

4.9

7.4

11.0

19.0

Autres organes

3.5

4.5

7.3

13.0

23.0

Dose efficace
(µSv/MBq)

7.0

8.9

14.0

21.0

39.0

La dose de radiation réelle à la suite de l’administration de 750 MBq de pertechnétate (99mTc) de sodium par voie intraveineuse pour le marquage in vivo des érythrocytes est donc de 5.3 mSv chez un adulte de 70 kg.

Contre-indications

·Hypersensibilité avérée au PYP non marqué, au 99mTc-PYP ou à un des autres composants contenu dans la préparation.

Mises en garde et précautions

La teneur en sodium administré au patient peut donc être supérieure à 1 mmol (23 mg) dans certains cas. La teneur varie en fonction du moment de l'injection. Il faut en tenir compte chez des patients qui suivent un régime pauvre en sodium.
En raison du risque de réaction d’hypersensibilité, les mesures (médicaments, objets, personnel) destinées au traitement de ces réactions (adrénaline, antihistaminiques, corticostéroïdes injectables, soutien du système circulatoire, respiration artificielle, réanimation etc.) doivent être à portée de main.

Interactions

Aucune connue à ce jour. Dans le but d'exclure d'éventuelles interactions et les biais qu'elles peuvent introduire dans les résultats d'examens, l'administration d'autres substances pendant un examen avec TechneScan PYP ou dans un intervalle proche est contre-indiquée, à moins que l'objectif de l'examen ne nécessite une telle démarche. Lors de l'évaluation des scintigrammes, il faut dans tous les cas tenir compte des médicaments pris par le patient au moment de l'examen.

Grossesse, Allaitement

Grossesse
Le diagnostic avec des radionucléides pendant la grossesse aboutit également à une exposition fœtale. En ce qui concerne la grossesse, il est de ce fait particulièrement important de limiter le diagnostic avec des radionucléides en donnant la préférence à des méthodes de diagnostic alternatives. Il convient de se limiter à des études où les avantages sont supérieurs au risque pour la mère et le fœtus.
Allaitement
Avant d’administrer des médicaments radioactifs pendant la période de lactation, faut envisager la possibilité d’attendre la fin de la période de lactation avant d’administrer un radionucléide. Au cas où l’application serait jugée nécessaire, il faut interrompre l’allaitement pendant les 12 heures qui suivent l’application de la solution TechneScan PYP. Le lait maternel tiré doit être éliminé.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucune étude correspondante n’a été effectuée. L’état du patient, la maladie fondamentale et les effets indésirables éventuels doivent être considérés.

Effets indésirables

Dans de rares cas, on a observé des réactions anaphylactiques.
L’annonce d’effets secondaires présumés après l’autorisation est d’une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d’effet secondaire nouveau ou grave via le portail d’annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

En respectant les consignes d'utilisation, aucun surdosage n'est à envisager. En cas de surdosage accidentel de 99mTc-PYP ou de 99mTc-pertechnétate, l'élimination devrait si possible être accélérée par une diurèse forcée et en demandant au patient de vider aussi souvent que possible la vessie. En cas d’administration accidentelle d’une dose trop importante de pertechnétate (99mTc) de sodium, l’absorption par la thyroïde, le pancréas et la muqueuse gastrique peut être réduite par l’administration immédiate de perchlorate de sodium.

Propriétés/Effets

Code ATC
V09BA03
Mécanisme d’action
Caractéristiques physiques
Indépendamment de sa liaison à la substance active, le 99mtechnétium se désintègre par transformation isomérique avec une demi-vie de 6.02 heures en 99technétium quasi stable. Le rayonnement gamma nécessaire au diagnostic scintigraphique possède une énergie de 140 keV (89 %).
Pharmacodynamique
Aux activités recommandées pour la scintigraphie et aux quantités administrées, on ne peut s'attendre à aucun effet pharmacodynamique particulier du 99mTc-PYP (marquage in vitro) ou du TechneScan PYP et du 99mTcpertechnétate (marquage in vivo).
Efficacité clinique
Pas applicable.

Pharmacocinétique

Après injection i.v., le PYP marqué au 99mTc se dépose de préférence dans le squelette et le muscle cardiaque. 1 - 2 heures après injection, 40 - 50 % de la quantité injectée est intégrée dans le squelette. Environ 10 % de l'activité persiste dans le système vasculaire, tandis que la quantité restante est excrétée via les reins.
Le pyrophosphate non marqué possède une affinité envers les érythrocytes. Si le contenu d'un flacon
de TechneScan PYP – dilué dans une solution de chlorure de sodium physiologique – est injecté 30
minutes avant administration intraveineuse de 99mTcpertechnétate, il reste environ 75 % de l'activité
injectée dans la circulation.
Absorption
Voir les informations sous Pharmacocinétique.
Distribution
Voir les informations sous Pharmacocinétique.
Métabolisme
Pas applicable.
Élimination
Voir les informations sous Pharmacocinétique.
Cinétique pour certains groupes de patients
Par rapport aux os sains, le 99mTc-PYP se dépose de préférence dans les zones avec ostéogenèse accrue. On trouve le 99mTc-PYP dans le muscle cardiaque lésé et ceci surtout dans les zones de tissu musculaire cardiaque nécrotique.

Données précliniques

Autant la toxicité aiguë par voie i.v. chez des rongeurs que chez des non-rongeurs (jusqu'à 100 fois la dose maximale pour le patient), tout comme la toxicité sub-chronique (jusqu'à 10 fois la dose maximale pour le patient), n'ont montré ni intoxication ni signes particuliers à l'autopsie. On ne dispose d'aucune donnée sur le 99mTc-PYP quant à son potentiel mutagène, carcinogène ou toxique pour la reproduction. Les dangers potentiels des rayons ionisants sont toutefois connus.
Le produit n’est pas destiné à être administré de manière fréquente ou régulière.

Remarques particulières

Incompatibilités
Aucune incompatibilité n’est connue. Il est toutefois recommandé de ne pas administrer TechneScan PYP en même temps que d’autres médicaments.
Stabilité
Stabilité de la trousse TechneScan PYP non marquée
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.
Stabilité du TechneScan PYP marqué au 99mTc
La préparation marquée peut être conservée dans le flacon d’origine pendant 8 heures après le marquage – ensuite, le produit n’est plus utilisable.
Remarques particulières concernant le stockage
Stockage de la trousse TechneScan PYP non marquée
Le TechneScan PYP non marqué doit être conservé à l'abri de la lumière. Conserver au réfrigérateur (2-8°C).
Stockage du TechneScan PYP marqué au 99mTc
La préparation marquée doit être conservée dans un conteneur de plomb d’épaisseur appropriée. Conserver au réfrigérateur (2-8°C).
Remarques concernant la manipulation
Marquage
Le TechneScan PYP peut être, selon l'objectif diagnostique, marqué de deux manières:
a.Lors du marquage "in vitro", la solution à injecter est produite directement dans le flacon de réaction, puis celui-ci est utilisé pour la scintigraphie du myocarde.
Le contenu d'un flacon de TechneScan PYP est reconstitué à l'aide du 99mTcpertechnétate de sodium en 99mTc-pyrophosphate marqué (99mTc-PYP), qui est le véritable agent diagnostique. Le marquage doit être effectué par du personnel qualifié, dans des conditions aseptiques strictes, sans air et en tenant compte des mesures de radioprotection (travail en conteneur ou derrière un écran de plomb).
b.Lors du marquage "in vivo", il faut d'abord administrer la substance dissoute en NaCl 0.9 % non marquée, puis 30 minutes plus tard, par voie intraveineuse, la solution de 99mTcpertechnétate. L'agent diagnostique marqué au 99mTc est produit dans le pool sanguin seulement et cette technique sert au marquage des érythrocytes.
Consignes de marquage
a) Marquage "in vitro" pour la scintigraphie myocardique:
1.Oter la capsule de protection en plastic du flacon TechneScan PYP, désinfecter le bouchon en caoutchouc avec de l'alcool et mettre le flacon dans un conteneur en plomb.
2.Selon le nombre d'examens prévus, introduire dans le flacon l'activité correspondant à 200 MBq - 4 GBq (selon le nombre de patients examinés) de solution de 99mTc-pertechnétate de sodium de qualité appropriée (cf. « Remarques concernant le marquage », ci-dessous) dans un volume de 1 - 10 ml au moyen d'une seringue à injection stérile et protégée des radiations, sans bulle d'air et sans utiliser de seringue d'évacuation d'air. Ensuite, au moyen de la même seringue, prélever un volume équivalent d’azote afin de supprimer la surpression dans le flacon.
3.Recouvrir le flacon dans le conteneur en plomb par un couvercle en plomb et le retourner plusieurs fois ou le secouer légèrement sur un dispositif prévu à cet usage jusqu'à ce que la substance sèche soit entièrement dissoute.
4.Laisser reposer encore 5 minutes à température ambiante. Après cet intervalle de réaction, le marquage est complet. La préparation est prête pour l’injection i.v.; avant administration il faut déterminer le rendement de marquage (cf. « Contrôle de qualité », ci-dessous).
5.Mesurer la radioactivité de la préparation marquée dans un activimètre adéquat. Remplir l'étiquette de précaution/protocole en indiquant l'activité totale, le volume, la concentration, l’heure et la date de mesure, puis affixer l’étiquette au flacon.
Le produit marqué doit être utilisé en l'espace de 8 heures. Dans ce laps de temps, le produit peut être conservé à 2 - 8 ºC – en tenant compte des mesures de radioprotection.
b) Marquage "in vivo" pour la scintigraphie du pool sanguin:
1.Oter le couvercle de fermeture flip-off du flacon TechneScan PYP et désinfecter le bouchon en caoutchouc avec de l'alcool.
2.Introduire dans le flacon 6 ml de chlorure de sodium physiologique au moyen d'une seringue à injection, sans bulle d'air et sans utiliser de seringue d'évacuation d'air. La solution de chlorure de sodium physiologique choisie doit être stérile et exempte d’endotoxines, elle ne doit contenir ni bactériostatiques ni agents de conservations et elle devrait provenir d'un conteneur en verre (une ampoule) et non de conteneurs en plastique.
3.Ensuite, au moyen de la même seringue, prélever un volume équivalent d’azote afin de supprimer la surpression dans le flacon.
4.Secouer plusieurs fois le flacon légèrement, jusqu'à ce que son contenu soit entièrement dissout.
5.La solution (non radioactive) TechneScan PYP est alors prête pour l’injection i.v. («Technique d’injection», cf. ci-dessous).
6.Environ 30 minutes après injection de la solution TechneScan PYP non marquée, on administre, par une deuxième canule, 600 – 750 MBq de 99mTcpertechnétate de sodium de qualité appropriée (cf. «Remarques concernant le marquage», ci-dessous) par voie intraveineuse dans un volume adéquat («Technique d’injection», cf. ci-dessous).
Technique d'injection de marquage "in vivo" pour scintigraphie du pool sanguin
La solution (non radioactive) TechneScan PYP et la solution de 99mTcpertechnétate de sodium ne doivent en aucun cas être injectées par la même canule. Il faut utiliser deux canules différentes pour cette opération. L'utilisation d'une seule canule, même si celle-ci a été rincée avec une solution de chlorure de sodium physiologique entre deux injections, entraîne un marquage "in vivo" insuffisant (Eur J Nucl Med (1997) 24:448).
Remarques concernant le marquage:
Exigence de qualité pour 99mTc-pertechnétate et NaCl 0.9 %
Pour le marquage, il convient de n'utiliser que des éluats de 99mTc-pertechnétate produits avec des générateurs autorisés en Suisse. Les caractéristiques des éluats doivent correspondre aux exigences de la Ph. Eur., les éluats doivent en particulier ne pas contenir d'oxydants et doivent contenir moins de 5 ppm d'aluminium. Pour garantir un rendement de marquage nécessaire d'au moins 95 %, les éluats ne devraient plus être utilisés 6 heures après élution et l'élution précédente du générateur ne devrait pas remonter à plus de 72 heures.
En cas d'activité trop importante, la solution de 99mTc-PYP peut être diluée au moyen d'une solution de chlorure de sodium physiologique. La solution de chlorure de sodium physiologique choisie doit être stérile et exempte d’endotoxines, elle ne doit contenir ni bactériostatiques ni agents de conservations et elle devrait provenir d'un conteneur en verre (une ampoule) et non de conteneurs en plastique.
Contrôle de qualité
Le contrôle de qualité n'est possible que pour la préparation marquée "in vitro". Le rendement du marquage et la pureté radiochimique sont déterminés à l'aide de la radiochromatographie. Cet examen peut être effectué à l'aide de deux chromatographies sur couche mince (A et B). La première chromatographie est destinée à la détection d'impuretés dues au pertechnétate libre et la seconde à la détection d'impuretés dues au technétium réduit, hydrolysé.
Les deux chromatographies permettent d'obtenir la somme des impuretés et de déterminer le rendement de marquage et la pureté radiochimique de la préparation marquée.
A: Détermination de pertechnétate libre (99m TcO4) par chromatographie sur couche mince
Matériel nécessaire
Cuve à chromatographie
Gel de silice sur fibre de verre – Gelman ITLC-SG
Méthyl éthyl cétone
Seringue à 1 ml avec canule
alisation de la chromatographie

Direction du processus:

ascendante

Durée du processus:

environ 5 min

Le pertechnétate libre (99mTcO4‾) se déplace avec le solvant; le 99mTc- PYP marqué, ainsi que le 99mtechnétium (99mTc(OH)2) réduit et hydrolysé restent au point de départ.
Procédure de chromatographie A
1.Recouvrir le fond de la cuve pour chromatographie de 1 cm de solvant méthyl éthyl cétone; refermer le récipient et laisser reposer pendant 15 minutes pour que la vapeur de solvant puisse s'étaler régulièrement.
2.Marquer la bande ITLC-SG avec un crayon de papier 3 cm à partir de l'extrémité inférieure, refaire une marque avec un marqueur à encre 15 cm au-dessus de cette ligne. Le trait de crayon de papier indique l'endroit où il faut appliquer le liquide à analyser. Le trait marqué à l'encre disparaît lorsque le solvant a atteint la ligne marquée en couleur et indique que la chromatographie doit être arrêtée.
3.Refaire une autre marque au crayon de papier (= l'endroit où il faudra couper à Rf = 0.4) 6 cm au-dessus de la première ligne au crayon de papier.
4.Appliquer sur la première marque au crayon de papier (= ligne d'application) 5 - 10 µl de la solution prête à injecter au moyen d'une seringue de 1 ml et d'une canule. Placer immédiatement la bande dans la cuve pour chromatographie pour ne pas laisser sécher le point et refermer la cuve aussitôt. Aucun endroit de la bande ne doit entrer en contact avec la paroi de la cuve pour chromatographie. Remarque: 5 - 10 µl de liquide doivent donner un point d'un diamètre de 7 - 10 mm. Des volumes d'échantillons inférieurs donneraient des valeurs pas fiables concernant la pureté radiochimique.
5.Dès que le solvant a atteint le trait d'encre, retirer la bande de la cuve pour chromatographie et la laisser sécher.
6.Couper la bande au niveau de l'emplacement marqué au crayon de papier et mesurer la radioactivité des parties au moyen d'un appareil de mesures adapté. Les deux parties devraient être rapidement mesurées et ce, si possible, dans des conditions identiques. On peut aussi envisager d'évaluer la totalité de la bande à l'aide d'un scanner à couche mince.
Calcul

Valeurs Rf:

Pertechnétate libre (99mTcO4ˉ):

Rf = 0.9 - 1.0

  99m Tc-PYP:

Rf = 0.0

Téchnetium réduit, hydrolysé (99mTc(OH)2):

Rf = 0.0

On calcule la proportion de pertechnétate libre (99mTcO4‾) au moyen de la formule suivante:

% 99mTcO4‾ =

Activité de l’extrémité supérieure de la bande x 100

Activité de l’ensemble de la bande

B: Détermination de technétium réduit et hydrolysé (99mTc(OH)2) par chromatographie sur couche
mince
Matériel nécessaire
Cuve à chromatographie
Gel de silice sur fibre de verre – Gelman ITLC-SG
Acétate de sodium 13.6 % (m/V)
Seringue à 1 ml avec canule
alisation de la chromatographie

Direction du processus:

ascendante

Durée du processus:

environ 5 min

Le 99mTc-PYP marqué, ainsi que pertechnétate libre (99mTcO4‾) se déplacent avec le solvant ; le 99mtechnétium (99mTc(OH)2) réduit et hydrolysé reste au point de départ.
Procédure de chromatographie B
1.Recouvrir le fond de la cuve pour chromatographie de 1 cm de solvant acétate de sodium 13.6 %; refermer le récipient et laisser reposer pendant 15 minutes pour que la vapeur de solvant puisse s'étaler régulièrement.
Pour la suite (points 2. - 6.), voir les consignes relatives à la «Procédure de chromatographie A».
Calcul

Valeurs Rf:

Téchnetium réduit, hydrolysé (99mTc(OH)2):

Rf = 0.0

Pertechnétate libre (99mTcO4ˉ):

Rf = 0.9 – 1.0

99m Tc-PYP:

Rf = 0.9 - 1.0

On calcule la proportion de technétium réduit, hydrolysé (99mTc(OH)2) au moyen de la formule suivante:

% 99mTc(OH)2 =

Activité de l’extrémité inférieure de la bande x 100

Activité de l’ensemble de la bande

sultat
La somme de la part du pertechnétate libre (99mTcO4‾) et du technétium réduit, hydrolysé (99mTc(OH)2) peut atteindre au maximum 5 % de l'activité totale. Cela entraîne un rendement de marquage d'au moins 95 % pour le 99mTc-PYP.
Il ne faut pas utiliser des préparations dont le rendement de marquage est inférieur à 95 %.
Dispositions légales
Eliminations des déchets
La radioactivité excrétée par les patients nécessite des mesures de précautions adéquates, afin d'éviter toute contamination.
Les étiquettes caractéristiques doivent être enlevées avant élimination des déchets. L'élimination doit avoir lieu conformément aux prescriptions nationales en vigueur. Les flacons périmés (non entamés) de TechneScan PYP au contenu lyophilisé ne sont pas radioactifs et peuvent être jetés avec les déchets de laboratoire normaux.
Pour les prescriptions et recommandations concernant la conservation, l'utilisation et l'élimination du générateur ayant servi de source de production de la solution à injecter de 99mTc-pertechnétate de sodium en vue du marquage de TechneScan PYP, veuillez vous référer aux informations spécialisées accompagnant le générateur.
Mises en garde de radioprotection
L'utilisation de substances radioactives chez l'être humain est réglée en Suisse par l'Ordonnance fédérale sur la protection des radiations. De même, l'utilisation de produits radiopharmaceutiques n'est autorisée que par des personnes disposant d'une autorisation délivrée par l'Office fédéral de la santé.
La manipulation de substances radioactives et l'élimination de déchets radioactifs doivent respecter les dispositions de protection de cette ordonnance. Toute irradiation inutile des patients et du personnel doit être évitée.

Numéro d’autorisation

49639 (Swissmedic)

Présentation

Une boite en carton contient 5 flacons de TechneScan PYP.
Les flacons de verre (Type I, Ph. Eur.) sont fermés par un bouchon de caoutchouc en bromure de butyle et protégés par un couvercle de fermeture flip-off. (A)

Titulaire de l’autorisation

b.e.imaging SA, Schwyz

Mise à jour de l’information

Août 2020

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home