ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Venlafaxin retard Helvepharm:Helvepharm AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Il n'existe pas de données suffisantes concernant l'emploi de la venlafaxine chez la femme enceinte.
L'expérimentation animale a montré une toxicité en termes de reproduction (voir «Données précliniques»). Le risque potentiel pour l'être humain n'est pas connu.
Aucun signe d'effet tératogène n'a été mis en évidence en expérimentation animale. Aucune étude contrôlée chez l'être humain n'est disponible.
Pour cette raison Venlafaxin retard Helvepharm ne doit pas être utilisé pendant la grossesse sauf en cas de nécessité absolue.
Comme avec d'autres inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ISRS/IRSN), des symptômes de sevrage peuvent survenir chez le nouveau-né lorsque la venlafaxine est administrée jusqu'à l'accouchement ou arrêtée juste avant. Certains nouveaunés exposés à la venlafaxine tardivement au cours du troisième trimestre de la grossesse ont développé des complications ayant nécessité une alimentation par sonde, une assistance respiratoire ou une hospitalisation prolongée. De telles complications peuvent survenir immédiatement après l'accouchement. Les données épidémiologiques montrent que l'utilisation d'ISRS pendant la grossesse, et notamment en fin de grossesse, peut augmenter le risque d'hypertension pulmonaire persistante chez le nouveau-né (HPPN). Bien que le lien entre l'HPPN et un traitement par des ISRS n'ait été évalué dans aucune étude, ce risque ne peut pas être exclu pour la venlafaxine, étant donné son mécanisme d'action (inhibition de la recapture de la sérotonine).
Si la mère a utilisé des ISRS/IRSN en fin de grossesse, les symptômes suivants peuvent être observés chez les nouveau-nés: irritabilité, tremblements, hypotonie musculaire, troubles respiratoires, convulsions, troubles de la régulation de la température, hypoglycémie, hyperréflexie, vomissements, pleurs persistants, troubles de la succion et du sommeil. Ces symptômes peuvent être soit des signes d'effets sérotoninergiques soit des symptômes d'exposition. Dans la majorité des cas, ces complications sont observées immédiatement ou dans les 24 heures après l'accouchement.
Allaitement
La venlafaxine et son métabolite actif, l'O-déméthylvenlafaxine, sont excrétés dans le lait maternel. Un risque pour l'enfant allaité ne peut pas être exclu. Il ne faut donc pas allaiter pendant le traitement par Venlafaxin retard Helvepharm. La décision de poursuivre/d'arrêter l'allaitement ou de poursuivre/d'arrêter le traitement par Venlafaxin retard Helvepharm doit être prise en tenant compte des avantages de l'allaitement pour l'enfant et du bénéfice du traitement par Venlafaxin retard Helvepharm pour la mère.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home