ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Céfuroxime Axapharm:Axapharm AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Propriétés/Effets

Code ATC: J01DC02
Mécanisme daction
Le céfuroxime-axétil (ester de 1-acétoxyéthyl de céfuroxime) est une céphalosporine semi-synthétique de deuxième génération à usage oral. Le céfuroxime-axétil, une pro-drogue, est transformé dans le corps en céfuroxime, métabolite actif exerçant une activité bactéricide par inhibition de la synthèse de la paroi cellulaire. Céfuroxime Axapharm est stable en présence de la plupart des βlactamases; il agit in vitro sur les germes suivants:
La prévalence des résistances acquises varie selon les régions géographiques et fluctue dans le temps; elle peut être très élevée chez certaines espèces. Il est utile de disposer d’informations sur les résistances présentes dans la région considérée, surtout lorsqu’il s’agit de traiter des infections sérieuses.
Sensibilité des germes à la céfuroxime in vitro
* L’efficacité clinique contre la céfuroxime a été démontrée dans des études cliniques.
+ Toutes les bactéries Staphylococcus spp. résistantes à la méthicilline sont résistantes au céfuroxime.
Germes généralement sensibles
Germes aérobies à Gram positif
Streptococcus pyogenes* (et autres streptocoques β-hémolytiques)
Staphylococcus aureus* (isolats sensibles à la méthicilline) +
Staphylocoques à coagulase négative (isolats sensibles à la méthicilline)
Germes aérobies à Gram négatif
Haemophilus influenzae (y compris souches résistantes à l’ampicilline)*
Haemophilus parainfluenzae*
Moraxella catarrhalis*
Spirochètes
Borrelia burgdorferi*
Espèces pouvant constituer un problème en cas de résistance acquise.
Germes aérobies à Gram positif
Streptococcus pneumoniae*
Germes aérobies à Gram négatif
Citrobacter spp. sans C. freundii
Enterobacter spp. sans E. aerogenes et E. cloacae
Escherichia coli*
Klebsiella spp., y compris K. pneumoniae*
Proteus mirabilis
Proteus spp. sans P. penneri et P. vulgaris
Providencia spp.
Germes anaérobies à Gram positif
Clostridium spp. sans C. difficile
Peptostreptococcus spp.
Propionibacterium spp.
Germes anaérobies à Gram négatif
Bacteroides spp. sans B. fragilis
Fusobacterium spp.
Espèces résistantes demblée
Germes aérobies à Gram positif
Enterococcus spp., y compris E. faecalis et E. faecium
Listeria monocytogenes
Germes aérobies à Gram négatif
Acinetobacter spp.
Burkholderia cepacia
Campylobacter spp.
Citrobacter freundii
Enterobacter aerogenes
Enterobacter cloacae
Morganella morganii
Proteus penneri
Proteus vulgaris
Pseudomonas spp., y compris P. aeruginosa
Serratia spp.
Stenotrophomonas maltophilia
Germes anaérobies à Gram positif
Clostridium difficile
Germes anaérobies à Gram négatif
Bacteroides fragilis
Autres micro-organismes
Chlamydia species
Mycoplasma species
Legionella species
En présence d’une infection causée par des germes moyennement sensibles, la pratique d’un test de sensibilité est recommandée afin d’exclure une éventuelle résistance.
Concentrations critiques de la céfuroxime axétil
Les valeurs critiques des concentrations minimales inhibitrices (CMI) établies par l’European Committee on Antimicrobial Susceptibility Testing (EUCAST) sont les suivantes:

Micro-organisme

Valeurs critiques de sensibilité (mg/l)

-

S

R

Entérobactéries1, 2

≤8

>8

Staphylococcus spp.

-3

-3

Streptococcus des groupes A, B, C et G

-4

-4

Streptococcus pneumoniae

≤0.25

>0.5

Moraxella catarrhalis

≤0.125

>4

Haemophilus influenzae

≤0.125

>1

Valeurs critiques non reliées à une espèce1

IE5

IE5

1 Les valeurs critiques des céphalosporines pour les entérobactéries permettront de détecter tout mécanisme de résistance clinique important (y compris les BLSE et les enzymes AmpC à médiation plasmidique). Certaines souches produisant des bêta-lactamases sont sensibles ou de sensibilité intermédiaire aux céphalosporines de 3ème ou 4ème génération à ces valeurs critiques et doivent être rapportées comme trouvées, c’est-à-dire que la présence ou l’absence d’une BLSE n’influence pas en soi la catégorisation de la sensibilité. Dans de nombreux cas, la détection et la caractérisation d’une BLSE sont recommandées ou obligatoires, à des fins de contrôle des infections.
2 Infections urinaires non compliquées (cystites) uniquement (voir «Indications/Possibilités d’emploi»).
3 La sensibilité des staphylocoques aux céphalosporines est déduite de la sensibilité à la méticilline, excepté pour la ceftazidime, le céfixime et le ceftibutène, pour lesquels il n’existe pas de valeurs critiques et qu’il convient de ne pas utiliser pour des infections à staphylocoques.
4 La sensibilité aux bêta-lactamines des streptocoques bêta-hémolytiques des groupes A, B, C et G est déduite de la sensibilité à la pénicilline.
5 Preuve insuffisante (insufficient evidence IE) que l’espèce en question soit une bonne cible pour un traitement avec ce médicament. Une concentration minimale inhibitrice (CMI) avec commentaire mais sans catégorie S ou R associée peut être rapportée.
S = sensible, R = résistant
Une activité additive ou synergique a été observée in vitro lorsque la céfuroxime est mise en présence d’une série d’antibiotiques bactéricides, en particulier les aminosides.
Un antagonisme a rarement été observé avec la céfoxitine, l’imipénem et le chloramphénicol. La signification clinique de ces résultats in vitro n’est pas connue.
Comme pour d’autres pénicillines et céphalosporines, une résistance croisée peut apparaître avec des antibiotiques de la même famille.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home