ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Ibuprofen N Helvepharm:Helvepharm AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Effets indésirables

Les effets secondaires les plus fréquemment observés avec les anti-rhumatismaux non stéroïdiens affectent l'appareil digestif. Des ulcères gastro-duodénaux, des perforations ou des hémorragies, parfois mortels, peuvent survenir, en particulier chez les patients âgés (voir «Mises en garde et précautions»). Des nausées, vomissements, diarrhées, flatulences, constipations, troubles de la digestion (dyspepsie), douleurs abdominales, selles noires, hématémèses, stomatites ulcéreuses, aggravations de la colite et de la maladie de Crohn (voir «Mises en garde et précautions») ont été rapportés après utilisation. Des cas de gastrite ont été observés, plus rarement. De rares cas de perforation gastro-intestinale ont été rapportés après utilisation d'ibuprofène.
Une aggravation des inflammations cutanées liées aux infections (p.ex. apparition d'une fasciite nécrosante) a été décrite lors de l'utilisation concomitante d'AINS. Dans des cas exceptionnels, des infections cutanées sévères et des complications au niveau des parties molles peuvent survenir au cours d'infections dues au virus de la varicelle. Par conséquent, le patient doit consulter immédiatement un médecin si des signes d'infection apparaissent ou si une telle infection s'aggrave pendant l'utilisation d'ibuprofène.
Des études cliniques indiquent que l'utilisation d'ibuprofène, en particulier à une dose élevée (2400 mg par jour), peut être liée à une légère augmentation du risque d'événements thrombotiques artériels (p.ex. infarctus du myocarde et accident vasculaire cérébral) (voir «Mises en garde et précautions»).
Les effets indésirables suivants ont été observés avec l'ibuprofène. Les indications de fréquence correspondent aux conventions suivantes: «très fréquents» (≥1/10), «fréquents» (≥1/100, <1/10), «occasionnels» (≥1/1000, <1/100), «rares» (≥1/10'000, <1/1000), «très rares» (<1/10'000), «fréquence inconnue» (la fréquence exacte ne peut pas être estimée):
Infections et infestations
Occasionnel: Rhinite.
Rare: Méningite aseptique.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Rarement: altérations de la formule sanguine telles que leucopénie, agranulocytose, thrombocytopénie, neutropénie, anémie aplastique, anémie hémolytique (décrite dans l'information destinée aux patients comme «angine, forte fièvre, tuméfaction des ganglions lymphatiques de la région du cou»).
Affections du système immunitaire
Occasionnel: Hypersensibilité.
Rarement: Réaction anaphylactique, lupus érythémateux, anémie hémolytique auto-immune.
Affections psychiatriques
Occasionnel: Insomnie, anxiété.
Rare: Dépressions, états confusionnels.
Très rare: états psychotiques.
Affections du système nerveux
Fréquent: effets secondaires sur le système nerveux central tels que limitation de la capacité de réaction (principalement en association avec l'alcool), céphalées, vertiges.
Rarement: paresthésies, somnolence.
Affections oculaires
Occasionnel: troubles visuels. Les troubles visuels sont généralement réversibles à l'arrêt du traitement.
Rarement: amblyopie toxique, névrite optique, neuropathie optique toxique.
Affections fonctionnelles de l'oreille et du labyrinthe
Occasionnel: bourdonnements d'oreille, troubles auditifs, vertige.
Affections cardiaques
Très rare: Défaillance cardiaque, infarctus du myocarde.
Affections vasculaires
Très rare: Hypertension.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Occasionnel: Asthme, bronchospasme, dyspnée, risque d'oedème pulmonaire aigu chez les patients présentant une insuffisance cardiaque.
Affections gastro-intestinales
Fréquent: troubles digestifs, diarrhée, nausées, vomissements, constipation, douleurs abdominales, ballonnements, selles goudronneuses, hématémèse, hémorragies gastro-intestinales.
Rarement: gastrite, ulcérations gastro-intestinales, stomatite ulcéreuse, perforations gastro-intestinales.
Très rare: pancréatite.
Fréquence inconnue: Exacerbation d'une colite ou d'une maladie de Crohn.
Affections hépatobiliaires
Rarement: Hépatite, ictère, troubles de la fonction hépatique.
Très rare: défaillance hépatique.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquent: Exanthème.
Rare: Urticaire, prurit, purpura, angiœdème, photosensibilité.
Très rare: Réactions d'hypersensibilité sévères, p.ex. érythème polymorphe et réactions cutanées bulleuses, p.ex. syndrome de Stevens-Johnson et nécrolyse épidermique toxique (syndrome de Lyell).
Affections des reins et des voies urinaires
Rarement: Néphrotoxicité sous formes diverses tels que nécrose papillaire des reins, néphrite interstitielle et troubles de la fonction rénale avec formation d'oedèmes et jusque à l'insuffisance rénale.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Occasionnel: Fatigue.
Rare: Oedèmes.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home