ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Omed® antacid Sandoz:Sandoz Pharmaceuticals AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Pharmacocinétique

Absorption
Oméprazole ne résiste pas à l'acidité et est donc administré oralement sous forme de capsules contenant des pellets gastro-résistants.
Dans l'intestin grêle, l'oméprazole est d'ordinaire absorbé en 3–6 heures.
La biodisponibilité systémique d'une dose unique per os est d'environ 40%; elle s'élève à 65% après administration quotidienne répétée.
La prise concomitante d'aliments est sans influence sur la biodisponibilité.
Distribution
Le taux de liaison de l'oméprazole aux protéines plasmatiques est d'environ 95%. Le volume de distribution est d'environ 0,3 l/kg chez les volontaires sains. Des valeurs semblables ont été mesurées chez les patients insuffisants rénaux. Chez les patients âgés ou souffrant de dysfonctionnement hépatique, le volume de distribution est légèrement diminué.
Métabolisme
L'oméprazole est métabolisé essentiellement au niveau du foie, où il est entièrement transformé par la voie enzymatique du cytochrome P450. La majeure partie est métabolisée par des isoformes spécifiques et polymorphes du CYP2C19 (S-méphénytoïne hydroxylase). Celles-ci sont responsables de la formation de l'hydroxy-oméprazole, métabolite principal dans le plasma. Le reste du métabolisme dépend de l'isoenzyme spécifique CYP3A4, responsable de la formation de sulfone d'oméprazole.
Etant donné que l'oméprazole provoque une inhibition compétitive du CYP2C19, il existe un risque d'interaction métabolique entre l'oméprazole et les autres substances qui sont métabolisées par le CYP2C19 (voir aussi le paragraphe «Interactions»). Ce risque est accru chez les «métaboliseurs lents» CYP2C19 («polymorphisme de la méphénytoïne», environ 3% des Caucasiens). L'oméprazole n'a pas le potentiel d'inhiber le métabolisme des autres substrats du CYP3A4 en raison de sa faible affinité pour le CYP3A4.
Les paramètres mentionnés ci-dessous reflètent essentiellement la pharmacocinétique chez des personnes dont l'enzyme CYP2C19 est fonctionnelle (métaboliseurs rapides).
Aucun des métabolites de l'oméprazole n'exerce un effet sur la sécrétion acide.
Élimination
La clairance plasmatique totale après l'administration d'une dose unique est de 30 à 40 l/h. La demi-vie d'élimination plasmatique de l'oméprazole est généralement inférieure à une heure aussi bien après une dose unique qu'après des doses quotidiennes répétées. L'aire sous la courbe de la concentration plasmatique (AUC) augmente après des administrations répétées d'oméprazole. Cette augmentation est dose-dépendante et résulte en une relation dose – aire sous la courbe (AUC) non linéaire après administrations répétées. Cette dépendance du temps et de la dose est due à une diminution du métabolisme de premier passage et de la clairance systémique probablement causée par inhibition de l'enzyme CYP2C19 par l'oméprazole et/ou ses métabolites sulfonés. L'oméprazole est entièrement éliminé du plasma, sans entraîner d'accumulation dans le cadre d'une utilisation normale.
80% d'une dose administrée par voie orale est éliminée sous forme de métabolite par les urines, le reste l'étant par la voie biliaire et les fèces.
Cinétique pour certains groupes de patients
Environ 3% de la population caucasienne et environ 15 à 20% de la population asiatique ne possèdent pas d'enzyme CYP2C19 fonctionnelle et sont appelés des métaboliseurs lents. Chez ces individus, le métabolisme de l'oméprazole est catalysé essentiellement par le CYP3A4. Après l'administration quotidienne répétée de 20 mg d'oméprazole, l'AUC moyenne chez les métaboliseurs lents était 5 à 10 fois supérieure à celle observée chez les métaboliseurs rapides. Les concentrations plasmatiques maximales étaient en moyenne 3 à 5 fois supérieures. L'importance clinique de cette exposition accrue est inconnue, mais il existe des indices suggérant que les métaboliseurs lents sont exposés à un risque accru d'effets indésirables en raison de leur exposition à l'oméprazole plus élevée.
Troubles de la fonction hépatique
La biodisponibilité et le temps de demi-vie plasmatique de l'oméprazole sont augmentés chez les patients présentant des troubles de la fonction hépatique, mais cela n'entraîne pas d'accumulation de l'oméprazole avec une dose journalière unique de 20 mg.
Troubles de la fonction rénale
La biodisponibilité systémique n'est pas modifiée chez les patients atteints d'insuffisance rénale.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home