ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Prick-test Solutions:Bencard AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principe actif: extrait allergénique (pollen, acariens, moisissure, épithèles animales, aliments).
Solutions allergéniques disponibles: voir chapitre «Emballages».
Excipients
Tous: Phénol 0,5% (P/V), chlorure de sodium, glycérol, eau pour préparations injectables.
Spécifique à l’allergène: monohydrogénophosphate de sodium 12H2O, dihydrogénophosphate de sodium 2H2O, dihydrogénophosphate de potassium.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Solution aqueuse (extrait allergénique) à usage cutané. Déclaration du contenu allergénique d’origine ainsi que de sa concentration en % P/V, en DU ou DU ODC, selon l’étiquette du flacon (DU = Diagnostic Units, ODC = Optimal Diagnostic Concentration).
La couleur des solutions prick-test varie en fonction du matériau brut. Ainsi, les extraits de pollen sont jaunâtres tandis que les extraits de moisissure sont bruns.

Indications/Possibilités d’emploi

Les solutions prick-test permettent d’établir le diagnostic d’une sensibilisation spécifique du type IgE par test cutané (prick-test). Toutefois, une anamnèse allergologique est indispensable pour assurer le diagnostic d’une allergie, et, en cas de doute un dépistage diagnostic in vitro de IgE spécifique est nécessaire également.

Posologie/Mode d’emploi

Solutions à usage cutané lors d’un diagnostic d’allergie (prick-test cutané).
Mode d’emploi
On teste sur la face antérieure de l’avant-bras ou sur le dos. Il est possible de tester plusieurs allergènes simultanément.
Après nettoiement de la peau de la zone testée à l’aide d’eau, d’alcool ou d’autres produits semblables, attendre la normalisation de la circulation sanguine cutanée avant de faire le test (environ 2 min).
Déposer une goutte de chaque extrait allergénique à tester sur la peau en les espaçant d’au moins 2 cm. La peau est piquée au travers de la goutte à la verticale à l’aide d’une lancette sans provoquer de saignement, ou dans le cas du prick-test modifié, en piquant de biais et en soulevant légèrement la peau. Ne pas piquer à l’emplacement d’un vaisseau sanguin. Tout saignement doit être évité. Utiliser une nouvelle lancette stérile pour chaque nouvelle solution/goutte allergénique.
Chaque point de test (correspondant à chaque solution allergénique) doit être labellisé directement sur la peau avant ledit test, afin d’être identifiable. Les gouttes des différentes solutions allergéniques ne doivent pas entrer en contact les unes avec les autres. Toute solution allergénique en excès doit être tamponnée précautionneusement à l’aide d’une compresse. Toute contamination des différentes solutions allergéniques est absolument à éviter.
Afin de vérifier la réactivité de la peau, un test sur le solvant de l’extrait allergénique (contrôle négatif) ainsi qu’un test sur une solution à l’histamine (0,1%) (contrôle positif) sont effectués dans chaque série de tests.
Le contrôle positif produit normalement une papule prurigineuse d’un diamètre approximatif de 3 cm avec érythème.
Appréciation des résultats
La réaction cutanée est lue après environ 15 min. En cas de réaction positive, le prick-test produit une papule centrale entourée d’un érythème et accompagnée de démangeaisons.
Le diamètre de la papule et la taille de l’érythème sont indicatifs du degré de sensibilisation allergique. L’évaluation est toujours faite en comparaison avec les contrôles (positif et négatif).
Evaluation:
0 pas de papule, pas d’érythème (correspondant au contrôle négatif).
+ pas de papule ou papule très petite (inférieure à la papule du contrôle positif), érythème jusqu’à 3 mm de diamètre.
++ papule jusqu’à 3 mm de diamètre (correspondant à la papule du contrôle positif) avec érythème associé.
+++ papule 3–5 mm de diamètre (plus grande que la papule du contrôle positif) avec érythème.
++++ toute réaction plus forte, éventuellement accompagnée de pseudopodes.
En cas de réaction cutanée avec le contrôle négatif, le prick-test ne peut pas être interprété définitivement pour cause de réactivité accrue. Il est alors nécessaire de répéter le prick-test ultérieurement ou d’effectuer un test in vitro pour allergène spécifique.

Contre-indications

Le prick-test ne doit pas être effectué en cas de symptômes allergiques aigus, d’état général grave de maladie, d’infection fiévreuse, de réactivité de la peau perturbée (hyperkératose, ichtyose, urticaire factice) ou d’eczéma aigu ou chronique (dermatite atopique) au niveau de la zone testée, dans le cas d’infection secondaire de la peau (germes transmis), de traitement médicamenteux avec bétabloquants (effet d’adrénaline entravé) et inhibiteurs ACE, de grossesse ou d’hypersensibilité à un/plusieurs des excipients.
Pour toute personne souffrant de dermographisme, l’utilisation d’un prick-test n’est pas indiquée.
A noter: toute exposition forte et aiguë aux allergènes (p.ex. pendant la saison des pollens) ou symptômes allergiques intenses et récents peuvent altérer le statut réactionnel.

Mises en garde et précautions

Les solutions prick-test ne sont pas destinées à un test intradermique.
Comme une réaction allergique excessive et, en cas extrême, un choc anaphylactique ne peuvent pas être exclus à la suite d’administration d’extraits allergéniques, des médicaments d’urgence et surtout une seringue d’adrénaline prête à l’emploi doivent être tenus à portée de la main, à tout instant.
Le patient doit rester sous surveillance médicale pendant une durée minimale de 30 min après application des solutions allergéniques. En cas de réactions indésirables survenant durant cette période, la surveillance du patient doit être prolongée jusqu’à la normalisation de son état de santé.

Interactions

Antiallergiques topiques ou systémiques (antihistaminiques, corticostéroïdes en dose élevé) ainsi que d’autres médicaments influençant la réactivité de la peau (antipsychotiques, bloquants H2) peuvent fausser le résultat du test. Ces traitements doivent être suspendus au moins 48 h (en fonction de leur pharmacocinétique) avant la réalisation du prick-test.

Grossesse/Allaitement

On ne dispose ni de datas cliniques sur l’application du prick-test chez la femme enceinte, ni d’indications d’un effet tératogène des extraits allergéniques. Cependant, même si un effet délétère sur le foetus est peu probable, le prick-test ne doit pas être effectué pendant la grossesse, car les changements de sensibilisation et de la réactivité du système immunitaire sont peu prévisibles durant cette période.
L’application du prick-test pendant l’allaitement est possible.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Pas de datas disponibles.

Effets indésirables

Système immunitaire
Les effets secondaires, y compris une réaction allergique accrue ou excessive, sont rares à la suite du prick-test. Ils ne peuvent cependant pas être totalement exclus, même en cas d’application correcte. Pour cette raison, les médicaments indiqués pour traiter de telles conditions doivent être tenus à portée de la main. Le fait que l’effet de l’adrénaline peut être altéré par la prise simultanée de bétabloquants doit être pris en considération.
Chez les patients hypersensibilisés, des réactions allergiques plus fortes peuvent se produire, normalement dans les 20 min qui suivent l’application, comme suit:
·Assez fréquemment, une réaction localisée et excessive à l’emplacement du test (papule de quelques cm).
·Dans de rares cas, une réaction tardive (plusieurs heures après le test) en forme de gonflement localisé diffus. Une telle réaction doit être traitée à l’aide d’antihistaminiques/ médicaments symptomatiques de l’allergie, topiques et/ou oraux.
·Dans de rares cas, une aggravation de la symptomatique allergique propre au patient sous forme de réaction généralisée modérée (démangeaisons oculaires, éternuements, toux), eczéma atopique ou réaction généralisée accrue (respiration sifflante et anhélation, urticaire généralisé, oedème de Quincke).
·En cas de réaction généralisée modérée, traitement à l’aide d’antiallergiques systémiques. En cas de réaction généralisée accrue, poser un accès veineux à temps. Placer un tourniquet proximal à l’emplacement du test, injecter de l’adrénaline en petites doses (0,1–0,2 mg dans un volume approprié) près de l’emplacement du test. Injection intraveineuse d’un antihistaminique ou d’un glucocorticoïde (100 mg de prednisolone ou équivalent). Contrôle du pouls et de la tension artérielle. En cas de bronchospasme, administration d’un bronchodilatateur sous forme d’aérosol doseur et/ou d’injection lente intraveineuse de théophylline (240–480 mg).
·Comme cas extrême et résultante rarissime d’un prick-test, le choc anaphylactique. Les symptômes alarmants typiques en sont: sensation de brûlure, démangeaisons et chaleur sur/sous la langue, dans la gorge et surtout sur la paume des mains et sur la plante les pieds. S’en suit l’état de choc avec cyanose gris-pâle, hypotension, tachycardie, obstruction bronchique, perte de connaissance.
Une telle réaction nécessite une prise en charge intensive et immédiate par administration intraveineuse d’adrénaline, d’antihistaminique et de glucocorticoïde, une substitution volémique et autres mesures de réanimation cardio-pulmonaire accompagnées d’observation continue du pouls et de la tension artérielle. Tout patient ayant subi un choc anaphylactique doit rester sous surveillance pendant 24 h au minimum.

Surdosage

L’éventualité d’un surdosage est exclue lors d’un prick-test correctement effectué. Des réactions allergiques accrues sont possibles en cas d’administration intradermique accidentelle et nécessitent un traitement approprié (voir chapitre «Effets indésirables»).

Propriétés/Effets

Code ATC: V01AA
Tests d’allergie.
Chez le patient spécifiquement sensibilisé, les solutions prick-test provoquent une réaction allergique locale en forme de papule avec érythème à l’emplacement de l’application. Cette réaction urticante est indicative d’une réaction allergique immédiate du type IgE déclenchée en cas de sensibilisation par la liaison de l’antigène en question à des anticorps IgE spécifiques cellulaires. Ces anticorps, en revanche, mènent à la libération de différentes substances médiatrices (entre autres histamines) qui provoquent les réactions de la peau. La taille de la papule et l’étendue de la rougeur servent d’indicateurs pour le degré de la sensibilisation.

Pharmacocinétique

Aucunes données ne sont disponibles.

Données précliniques

Pas de données pertinentes connues.

Remarques particulières

Incompatibilités
Il n’existe pas d’études sur la compatibilité. Les solutions de test ne doivent pas être mélangées à d’autres médicaments.
Influence sur d’autres méthodes diagnostiques
Aucune influence n’est connue.
Stabilité
Les solutions prick-test sont stables pendant 3 ans (Expiry voir étiquette du flacon) à l’exception des solutions suivantes: moisissures (1100, 1300): 2 ans.
Remarques particulières concernant le stockage
Conserver au réfrigérateur entre 2–8 °C, ne pas congeler.
Remarques concernant le maniement
Si le capuchon est vissé trop loin, ceci peut mener à l’écoulement de contenu.

Numéro d’autorisation

60727, 60730, 60736, 60739, 60743, 60744, 60747, 60749, 60752, 60755, 60756, 60758, 60763, 60765, 60767, 60770, 60771, 60773, 60779, 60780, 60789, 60791, 60792, 60794, 60818, 60829, 60832, 60833 (Swissmedic).

Présentation

Flacons en verre, avec pipette compte-gouttes, contenant chacun 2 ml de solution pour prick-test. [A]
Vous trouverez ci-après les solutions pour prick-tests disponibles chez Bencard pour les bilans allergologiques:
Pollen:
Graminées: 4100 B2 mélange de graminées (12 graminées), 4110 fléole des prés, 4904 chiendent, 4961 seigle
Arbres: 4201 aulne, 4202 frêne, 4203 hêtre, 4204 bouleau, 4205 orme, 4207 noisetier, 4209 chêne, 4210 platane, 4212 saule, 4944 peuplier
Graines: 4006 ortie, 4007 plantain, 4503 chénopode, 4601 armoise, 4602 arroche, 4957 ambroisie.
Acariens:
2800 Dermatophagoides farinae, 2801 Dermatophagoides pteronyssinus
Moisissures:
1100 Alternaria alternata, 1300 Cladosporium cladosporioides.
Épithélium animal (poils, squames):
3203 cheval, 3204 chat, 3205 chien, 3301 lapin, 3507 cochon d'Inde, 3508 hamster doré.
Aliments:
Céréales: 6184 farine de blé, 6354 farine de seigle
Lait, œufs: 5201 œufs (entier), 5202 lait de vache.
Poissons: 5601 cabillaud.
Fruits à coque: 6128 noisette.
Solutions de contrôle:
1908 contrôle négatif (solution avec excipients), 6370 contrôle positif (dichlorhydrate d'histamine à 0,1%).

Titulaire de l’autorisation

Bencard AG, 8606 Greifensee ZH.

Mise à jour de l’information

Juin 2017.

2018 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home