ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur XGEVA®:Amgen Switzerland AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Effets indésirables

La sécurité du denosumab a été étudiée chez:
·5 931 patients présentant une tumeur maligne avancée avec participation osseuse dans des études cliniques.
·304 patients présentant une tumeur à cellules géantes de l'os dans des études cliniques à un bras évaluant l'efficacité et la sécurité de XGEVA (deux études cliniques de phase II).
Classification des effets indésirables: très fréquents (≥1/10), fréquents (≥1/100 à <1/10), occasionnels (≥1/1'000 à <1/100), rares (≥1/10'000 à <1/1'000) et très rares (<1/10'000), après la mise sur le marché: données non chiffrées.
Infections et infestations
Occasionnels: cellulite bactérienne.
Tumeurs bénignes, malignes et non précisées (incl. kystes et polypes)
Fréquents: second cancer primitif (voir «Description de certains effets indésirables»).
Affections du système immunitaire
Rares: réactions d'hypersensibilité.
Après la mise sur le marché: hypersensibilité, y compris réactions anaphylactiques.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Fréquents: hypocalcémie, hypophosphatémie.
Occasionnels: hypercalcémie après la fin du traitement chez des patients atteints de tumeurs à cellules géantes de l'os.
Rares: hypercalcémie après la fin du traitement chez des patients dont la croissance du squelette n'est pas terminée.
Après la mise sur le marché: cas d'hypocalcémie symptomatique sévère, dont certains ayant une issue fatale.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Très fréquents: dyspnée (20,0%).
Affections gastro-intestinales
Très fréquents: diarrhée (20,1%).
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquents: sudation excessive, alopécie.
Occasionnels: éruption médicamenteuse lichénoïde (p.ex. réaction de type lichen plan).
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Très fréquents: douleurs musculosquelettiques (61,0%), y compris des cas sévères.
Fréquents: ostéonécrose de la mâchoire.
Occasionnels: fracture atypique du fémur.
Rares: fractures vertébrales multiples après l'arrêt du traitement.
Description de certains effets indésirables
Fractures atypiques du fémur
Dans le programme d'études cliniques, des fractures atypiques du fémur ont été rapportées occasionnellement chez des patients traités par XGEVA. Le risque augmentait avec la durée du traitement. Les événements sont survenus au cours du traitement et jusqu'au 9e mois après la fin du traitement (voir «Mises en garde et précautions»).
Second cancer primitif
Au cours des quatre essais cliniques de phase III contrôlés contre comparateur actif, et menés en double aveugle chez des patients présentant une affection maligne avancée avec atteinte osseuse, des cas de second cancer primitifs ont été rapportés chez 1,5% (54 sur 3691) des patients traités par XGEVA (exposition médiane de 13,8 mois; extrêmes: 1,0-51,7) et 0,9% (33 sur 3688) des patients traités par l'acide zolédronique (exposition médiane de 12,9 mois; extrêmes: 1,0-50,8).
L'incidence cumulée des cas de second cancer primitif à un an était respectivement de 1,1% pour le denosumab et de 0,6% pour l'acide zolédronique.
Aucun profil particulier de type de cancer ou de groupe de cancer relié au traitement n'a été mis en évidence.
Population pédiatrique
Au cours de la surveillance post-commercialisation, des cas d'hypercalcémie cliniquement significative après la fin du traitement ont été rapportés chez des patients pédiatriques dont la croissance du squelette n'était pas terminée et qui avaient reçu XGEVA pour des tumeurs à cellules géantes de l'os ou des indications non autorisées (voir «Mises en garde et précautions»).
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home