ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Infanrix DTPa-IPV+Hib:GlaxoSmithKline AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs:
Toxoïde diphtérique; toxoïde tétanique; toxoïde coquelucheux (PT); hémagglutinine filamenteuse (HAF) de B. pertussis; pertactine (PRN) de B. pertussis; virus poliomyélitique inactivé de type 1 (Mahoney); virus poliomyélitique inactivé de type 2 (MEF-1); virus poliomyélitique inactivé de type 3 (Saukett); polysaccharide capsulaire de Hib, purifié et lié par covalence au toxoïde tétanique (PRP-T).
Excipients:
Dans le composant DTPa-IPV: aluminium (sous forme d'hydroxyde d'aluminium), chlorure de sodium, milieu M199, eau pour préparations injectables.
Traces de polysorbate 80, formaldéhyde, sulfate de néomycine, sulfate de polymyxine-B.
Dans le composant Hib: lactose.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Substance sèche et suspension injectable.
Après reconstitution, une dose de vaccin (0,5 ml) contient les immunogènes suivants:
Toxoïde diphtérique: au moins 30 UI.
Toxoïde tétanique: au moins 40 UI.
Antigènes coquelucheux1:
·toxoïde coquelucheux (PT): 25 µg;
·hémagglutinine filamenteuse (HAF): 25 µg;
·pertactine (PRN): 8 µg.
Virus poliomyélitique de type 1 (Mahoney)2: 40 unités antigène D.
Virus poliomyélitique de type 2 (MEF-1)2: 8 unités antigène D.
Virus poliomyélitique de type 3 (Saukett)2: 32 unités antigène D.
Polysaccharide capsulaire purifié de Hib, 10 µg, lié par covalence à environ 25 µg de toxoïde tétanique (PRP-T).
1 Adsorbés sur hydroxyde d’aluminium, correspondant à 0,5 mg Al.
2 Multiplié dans des cellules VERO.

Indications/Possibilités d’emploi

Infanrix DTPa-IPV+Hib est indiqué pour l'immunisation active contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la poliomyélite et l'Haemophilus influenzae de type b chez les enfants à partir de 2 mois.
Infanrix DTPa-IPV+Hib convient également pour la 4e dose (vaccination de rappel = booster) chez les enfants à partir de 12 mois qui ont reçu au préalable l'immunisation de base avec un vaccin DTP, polio et Hib.
Infanrix DTPa-IPV+Hib ne protège ni contre les maladies causées par d'autres types d'Haemophilus qu'Haemophilus influenzae, ni contre les méningites provoquées par d'autres organismes.
Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être administré selon les recommandations officielles de vaccination.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie usuelle
La dose recommandée de 0,5 ml doit être administrée en totalité.
Primovaccination
Elle se compose de trois vaccinations à des intervalles de 2 mois.
1e dose à l'âge de 2 mois.
2e dose à l'âge de 4 mois.
3e dose à l'âge de 6 mois.
Vaccination de rappel (booster)
La 4e dose est administrée au cours de la 2e année de vie (de préférence entre 15 et 18 mois).
Mode d'emploi correct
Infanrix DTPa-IPV+Hib est à injecter par voie intramusculaire profonde dans la partie antérolatérale de la cuisse.
Les vaccinations successives sont à effectuer de préférence dans le membre opposé.
Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être administré avec prudence aux enfants présentant un trouble léger de la coagulation sanguine, car un saignement peut survenir chez ces personnes suite à une injection intramusculaire. Une pression constante (sans frotter) doit être exercée au site d'injection pendant au moins 2 minutes. Les enfants souffrant d'un trouble de la coagulation sanguine nécessitant un traitement par substitution, par ex. l'hémophilie, doivent recevoir la vaccination par voie intramusculaire en même temps ou juste après la substitution avec le facteur de coagulation correspondant. Les thrombocytopénies graves ≤50000/µL représentent une contre-indication pour les vaccinations intramusculaires. Dans ces cas, Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être administré par voie sous-cutanée.
Les composantes DTPa-IPV et Hib du vaccin contenues dans l'emballage sont prévues pour être mélangées et ensuite administrées dans une seringue (voir la rubrique «Remarques particulières»).
Remarques
Si d'autres vaccins injectables sont administrés en même temps, il faut choisir pour ceux-ci des sites d'injection séparés (controlatéraux) (voir «Interactions»).

Contre-indications

Infanrix DTPa-IPV+Hib ne doit pas être utilisé chez les enfants présentant une hypersensibilité connue à l'un des composants du vaccin ni chez les enfants ayant présenté des signes d'hypersensibilité après une administration antérieure d'un vaccin contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche, la polio ou l'Haemophilus influenzae de type b.
Infanrix DTPa-IPV+Hib contient des traces de néomycine, polymyxine et polysorbate 80. Le vaccin est contre-indiqué chez les personnes présentant une hypersensibilité connue à l'une de ces substances.
Il ne faudra pas non plus effectuer une vaccination avec Infanrix DTPa-IPV+Hib si, dans l'anamnèse de vaccination, une encéphalopathie d'origine inconnue est apparue dans la semaine suivant la vaccination avec un vaccin contre la coqueluche.
Comme pour les autres vaccins, la vaccination avec Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être différée chez les personnes souffrant d'une maladie fébrile grave à un stade aigu. Une légère infection ne représente toutefois pas de contre-indication.

Mises en garde et précautions

Infanrix DTPa-IPV+Hib ne doit jamais être injecté par voie intraveineuse!
Selon la 'bonne pratique clinique', il est recommandé de faire précéder la vaccination d'un contrôle de l'anamnèse (essentiellement en ce qui concerne des vaccinations antérieures et des effets secondaires potentiels) et de l'état de santé général.
En présence des symptômes suivants, en rapport temporel avec une vaccination DTP, l'administration de doses supplémentaires contenant des composants de la coqueluche devra être soigneusement examinée. Dans certaines circonstances, p.ex. une incidence élevée de toux coquelucheuse, les bénéfices potentiels de la vaccination peuvent l'emporter sur les risques éventuels, surtout si ces incidents ne sont pas associés à une séquelle permanente.
Ces incidents ont été considérés jusqu'ici comme des contre-indications au DTPw, mais sont désormais classés au chapitre «Mises en garde et précautions»:
·température ≥40,0 °C dans les 48 heures, qui ne peut être attribuée à une autre cause;
·collapsus ou état de choc (épisodes d'hypotonie-hyporéactivité) dans les 48 heures suivant la vaccination;
·pleurs persistants, inconsolables, durant plus de 3 heures et survenant dans les 48 heures suivant la vaccination;
·convulsions avec ou sans fièvre, survenant dans les 3 jours suivant la vaccination.
Comme pour toute vaccination, le rapport bénéfice/risque de réaliser une vaccination par Infanrix DTPa-IPV+Hib ou de la reporter chez un nourrisson ou un enfant souffrant d'une maladie neurologique sévère, qu'elle soit nouvelle ou évolutive, doit être évalué avec soin.
Des convulsions fébriles survenues par le passé, des crises convulsives ou une mort subite du nourrisson (SIDS) dans l'anamnèse familiale ne représentent pas une contre-indication à la vaccination avec Infanrix DTPa-IPV+Hib.
Chez les enfants sous traitement immunosuppresseur (corticostéroïdes, chimiothérapie antimitotique, etc.), la vaccination avec Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être différée jusqu'à la fin du traitement.
Une infection à VIH ne représente pas une contre-indication à la vaccination avec Infanrix DTPa-IPV+Hib. Une réponse immunitaire adéquate peut ne pas être obtenue chez ces patients après vaccination avec DTPa-IPV+Hib.
Une réponse immunitaire adéquate peut faire défaut chez les patients sous traitement immunosuppresseur ou chez ceux présentant un déficit immunitaire.
Comme pour tous les vaccins injectables, un traitement médical approprié doit toujours être à disposition dans le cas d'une réaction anaphylactique secondaire à la vaccination.
Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être utilisé avec prudence chez des enfants présentant une thrombocytopénie ou un trouble de la coagulation sanguine, car une hémorragie peut survenir chez ces enfants à la suite d'une injection intramusculaire.
Après l'administration de vaccins Hib, l'élimination d'antigènes de polysaccharide capsulaire dans les urines a été décrite. La mise en évidence de l'antigène au bout de 1 à 2 semaines après la vaccination ne peut avoir aucune valeur diagnostique quant à une maladie à Hib.
Le risque potentiel d'apnée et la nécessité d'une surveillance respiratoire pendant 48-72 h doivent être pris en considération lors de la primovaccination des grands prématurés (nés avant la 28ème semaine de grossesse). Ceci s'applique en particulier aux prématurés qui ont des antécédents de signes d'immaturité respiratoire. En raison du bénéfice élevé de la vaccination chez ces nourrissons, celle-ci ne doit pas être suspendue ou reportée.
Une syncope (évanouissement) peut survenir après toute vaccination, voire même avant, comme réaction psychogène à l'injection. Il est important que des mesures soient mises en place afin d'éviter des blessures en cas d'évanouissement.

Interactions

Infanrix DTPa-IPV+Hib peut être administré conjointement avec le vaccin contre l'hépatite B.
Bien que des données portant sur l'administration concomitante de DTPa-IPV+Hib et d'autres vaccins ne sont pas encore disponibles, il est généralement admis que le vaccin combiné DTPa-IPV+Hib peut être utilisé en même temps que d'autres vaccins injectables.
Si d'autres vaccins injectables sont administrés en même temps, il faut choisir pour ceux-ci des sites d'injection séparés (controlatéraux).
Une réponse immunitaire adéquate peut faire défaut chez les patients sous traitement immunosuppresseur ou chez ceux présentant un déficit immunitaire.

Grossesse/Allaitement

Infanrix DTPa-IPV+Hib n'étant pas prévu pour l'utilisation chez les adultes, on ne dispose d'aucune donnée sur la sécurité du vaccin pendant la grossesse et l'allaitement.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Sans objet.

Effets indésirables

Etudes cliniques
Le profil de sécurité repose sur les données de plus de 3'500 personnes.
Comme avec les vaccins DTPa et les vaccins combinés contenant la composante DTPa, une incidence supérieure de réactions locales et de fièvre a été observée après la vaccination de rappel avec Infanrix DTPa-IPV+Hib en comparaison avec la primovaccination.
Les fréquences sont indiquées comme suit: «très fréquent» (≥1/10), «fréquent» (<1/10, ≥1/100), «occasionnel» (<1/100, ≥1/1000), «rare» (<1/1000, ≥1/10'000), «très rare» (<1/10'000).
Infections et infestations
Occasionnels: infections des voies respiratoires supérieures.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Occasionnels: lymphadénopathie.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Très fréquents: perte d'appétit (12,4% après la primovaccination, 20,9% après la vaccination de rappel).
Affections psychiatriques
Très fréquents: Irritabilité (30,3% après la primovaccination, 30,5% après la vaccination de rappel), cris inhabituels (15,4% après la primovaccination, 23,0% après la vaccination de rappel), agitation (27,3% après la primovaccination, 26,0% après la vaccination de rappel).
Affections du système nerveux
Très fréquents: somnolence (18,0% après la primovaccination, 16,5% après la vaccination de rappel).
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Occasionnels: toux, bronchite, rhinorrhée.
Affections gastro-intestinales
Fréquents: diarrhées, vomissements.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Occasionnels: éruption cutanée, urticaire.
Rares: prurit, dermatite.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Très fréquents: réactions au site d'injection telles que douleurs (15,2% après la primovaccination, 36,8% après la vaccination de rappel), rougeur (29,9% après la primovaccination, 48,1% après la vaccination de rappel), gonflement local au site d'injection (<50 mm; 20,8% après la primovaccination, 36,1% après la vaccination de rappel), fièvre (≥38,0 °C; 13,0% après la primovaccination, 21,7% après la vaccination de rappel).
Fréquents: réactions au site d'injection incluant induration, gonflement local au site d'injection (>50 mm)1.
Occasionnels: fièvre2 (>39,5 °C), fatigue, gonflement diffus au niveau du membre ayant reçu l'injection, s'étendant parfois jusqu'à l'articulation la plus proche1.
Surveillance post-commercialisation
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Apnée3 (voir «Mises en garde et précautions» au sujet de l'apnée chez les grands prématurés [nés avant la fin de la 28ème semaine de la grossesse]).
Affections hématologiques et du système lymphatique
Thrombocytopénie4.
Affection du système immunitaire
Réactions allergiques (incluant réactions anaphylactiques3 et anaphylactoïdes).
Affections du système nerveux
Convulsions (avec ou sans fièvre), collapsus ou états ressemblant à un choc (épisodes d'hypotonie-hyporéactivité).
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Œdème angioneurotique3.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Gonflement de toute l'extrémité ayant reçu l'injection1, vésicules au site d'injection3.
1 Chez les enfants qui ont reçu une primovaccination avec un vaccin anticoquelucheux acellulaire, la probabilité de développer des réactions avec gonflement est plus élevée que chez les enfants qui ont reçu une primovaccination avec un vaccin à germes entiers. Ces réactions régressent en l'espace de 4 jours en moyenne.
2 Fréquent après la vaccination de rappel.
3 Rapporté après administration de vaccins de GlaxoSmithKline contenant la composante DTPa.
4 Rapportée après administration de vaccins D et T.

Surdosage

Des cas de surdosage ont été rapportés pendant la phase post-commercialisation. Les effets indésirables, si rapportés suite à un surdosage, étaient similaires à ceux observés suite à l'administration de la dose recommandée d'Infanrix DTPa-IPV+Hib (voir «Effets indésirables»).

Propriétés/Effets

Code ATC: J07CA06 (vaccin bactérien et viral combiné)
Infanrix DTPa-IPV+Hib contient le toxoïde diphtérique, le toxoïde tétanique et trois antigènes purifiés de Bordetella pertussis [toxoïde coquelucheux (PT), hémagglutinine filamenteuse (HAF) et pertactine (PRN), protéine membranaire externe d'un poids moléculaire de 69 kilodaltons (kDa)], adsorbés sur de l'hydroxyde d'aluminium. Il contient également trois types du virus poliomyélitique inactivé (type 1: Mahoney; type 2: MEF-1; type 3: Saukett) et un polysaccharide capsulaire de phosphate de polyribosyl-ribitol purifié (PRP) de la bactérie Haemophilus influenzae de type b, lié de manière covalente au toxoïde tétanique.
Les toxines diphtérique et tétanique sont obtenues à partir de cultures de Corynebacterium diphtheriae et de Clostridium tetani. Les toxines sont ensuite détoxifiées et purifiées. Les composants acellulaires du vaccin contre la coqueluche sont obtenus à partir de bactéries Bordetella pertussis, à partir desquelles les antigènes PT, HAF et PRN sont extraits, purifiés et irréversiblement détoxifiés.
Les trois types du virus poliomyélitique sont cultivés dans une ligne continue de cellules VERO, purifiés au formaldéhyde et inactivés.
Les toxoïdes diphtérique et tétanique et les composants du vaccin acellulaire contre la coqueluche sont adsorbés sur de l'hydroxyde d'aluminium. Le vaccin fini est mis en suspension dans une solution de NaCl.
Le polysaccharide de Hib est obtenu à partir de la souche 20'752 de la bactérie Haemophilus influenzae de type b et lié au toxoïde tétanique. Après la purification, le conjugué est lyophilisé avec du lactose comme stabilisateur.
Infanrix DTPa-IPV+Hib satisfait aux dispositions de l'OMS pour la fabrication de produits biologiques, de vaccins conjugués de Hib, de vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite inactivée.
Le vaccin Hib lyophilisé est destiné à la reconstitution avec le vaccin DTPa-IPV en suspension pour l'injection intramusculaire.
Effet protecteur d'Infanrix DTPa:
La réponse immunitaire aux antigènes coquelucheux après une administration d'Infanrix DTPa-IPV+Hib étant équivalente à celle obtenue avec Infanrix DTPa, on peut supposer que les effets protecteurs des deux vaccins sont également équivalents.
L'effet protecteur de la primovaccination par Infanrix DTPa contre la coqueluche typique (d'après la définition de l'OMS: toux paroxysmale ≥21 jours et mise en évidence de l'agent pathogène en cultures ou dans le sérum) a été examiné jusqu'au moment du rappel dans une étude prospective sur les contacts en milieu familial réalisée en Allemagne. D'après les données de contacts secondaires dans des ménages où il y avait eu un cas typique de coqueluche, l'effet protecteur d'Infanrix DTPa a été estimé à 88,7%.
La protection contre les formes légères de la maladie, confirmées en laboratoire et définies comme «toux de tout type persistant plus de 14 jours» (>14 jours) était de 73%; elle était de 67% pour les formes définies comme «toux persistant plus de 7 jours» (>7 jours).
L'effet protecteur a été démontré dans une deuxième étude réalisée en Italie (sponsorisée par le NIH, National Institute of Health, Etats-Unis, vaccination au cours des 2e, 4e et 6e mois de vie). Une efficacité du vaccin de 84% a été constatée. En élargissant la définition de la coqueluche en ce qui concerne le type et la durée de la toux, l'efficacité calculée d'Infanrix DTPa est de 71% contre une toux persistant plus de 7 jours et de 73% contre une toux persistant plus de 14 jours.
Les données obtenues dans les études cliniques sont résumées dans le tableau ci-dessous:
Proportion des enfants présentant des titres d'anticorps supérieurs à la valeur seuil après la primovaccination par Infanrix DTPa-IPV+Hib:

Anticorps
(valeur seuil)

3-5 mois
N = 86
(1 étude)
%

1,5-3,5-6 mois
N = 62
(1 étude)
%

2-3-4 mois
N = 337
(3 études)
%

2-4-6 mois
N = 624
(6 études)
%

3-4-5 mois
N = 127
(2 études)
%

3-4,5-6 mois
N = 198
(1 étude)
%

Anti-diphtérie (0,1 UI/ml)*

94,1

100

98,8

99,3

94,4

99,5

Anti-tétanos (0,1 UI/ml)*

100**

100

99,7

99,8

99,2

100

Anti-PT (5 EL.U/ml)

99,5**

100

99,4

100

98,4

100

Anti-HAF (5 EL.U/ml)

99,7**

100

100

100

100

100

Anti-PRN (5 EL.U/ml)

99,0**

100

100

100

100

100

Anti-polio type 1 (dilution au 1/8)*

93,0

ND

99,1

99,5

100

100

Anti-polio type 2 (dilution au 1/8)*

95,3

ND

95,7

99,0

99,2

100

Anti-polio type 3 (dilution au 1/8)*

98,8

ND

100

100

99,2

99,4

Anti-PRP (Hib) (0,15 µg/ml)*

83,7

100

98,5

98,5

100

98,4

Anti-PRP (Hib) (1,0 µg/ml)

51,2

87,1

68,5

76,0

97,6

81,2

* Valeur seuil généralement reconnue, indiquant un effet protecteur.
** Résultats après deux doses pour les études dans lesquelles le vaccin DTPa-HepB-IPV+Hib (Infanrix hexa) avait été administré selon un schéma 3, 5 et 11 mois.
ND = non déterminé.
Proportion des enfants présentant des titres d'anticorps supérieurs à la valeur seuil après la vaccination de rappel (booster) par Infanrix DTPa-IPV+Hib:

Anticorps
(valeur seuil)

Vaccination de rappel à l'âge de 11/12 mois, après une vaccination de base à 3 et 5 mois.
N = 184 (1 étude)
%

Vaccination de rappel dans la 2e année de vie, après une vaccination de base en 3 doses.
N = 1'326 (9 études)
%

Anti-diphtérie (0,1 UI/ml)*

100

99,8

Anti-tétanos (0,1 UI/ml)*

99,9**

99,9

Anti-PT (5 EL.U/ml)

99,9**

99,7

Anti-HAF (5 EL.U/ml)

99,9**

100

Anti-PRN (5 EL.U/ml)

99,5**

99,9

Anti-polio type 1 (dilution au 1/8)*

99,4

99,9

Anti-polio type 2 (dilution au 1/8)*

100

100

Anti-polio type 3 (dilution au 1/8)*

99,4

99,9

Anti-PRP (Hib) (0,15 µg/ml)*

100

100

Anti-PRP (Hib) (1,0 µg/ml)

96,7

99,2

* Valeur seuil généralement reconnue, indiquant un effet protecteur.
** Résultats après trois doses pour les études dans lesquelles le vaccin DTPa-HepB-IPV+Hib (Infanrix hexa) avait été administré selon un schéma 3, 5 et 11 mois.
L'efficacité du composant Hib (en association avec DTPa, DTPa-IPV ou DTPa-HepB-IPV) a été étudiée dans une grande étude de surveillance post-commercialisation en Allemagne. Sur une période de 4 ans et demi, l'efficacité des vaccins DTPa+Hib ou DTPa-IPV+Hib était de 96,7% après une primovaccination complète et de 98,5% après la vaccination de rappel (indépendamment de la primovaccination). Sur une période de 7 ans, l'efficacité des composants Hib de deux vaccins hexavalents était de 89,6% après une primovaccination complète et de 100% après une primovaccination complète avec rappel (indépendamment du vaccin Hib utilisé pour la primovaccination).
D'après une analyse de sensibilité conservative, si tous les cas d'infections à Haemophilus étaient inclus, y compris ceux pour lesquels un typage n'était pas connu ou n'avait pas été réalisé, l'effet protecteur s'élevait à 74,7% (IC à 95% 19,4%-94,6%) dans un groupe qui ne comprenait que des personnes pas complètement immunisées, c'est-à-dire un groupe ayant reçu la dose pendant la 2ème année, mais pas complètement immunisé. L'efficacité estimée du vaccin sous cette hypothèse était de 89,8% (IC à 95% 77,1%-95,4%) après une primovaccination complète et de 98,2% (IC à 95% 87,2%-99,7%) après une primovaccination complète avec rappel.

Pharmacocinétique

Une évaluation des propriétés pharmacocinétiques n'est pas requise pour les vaccins.

Données précliniques

Les résultats d'études précliniques habituelles portant sur la sécurité d'emploi, la toxicité spécifique et la compatibilité des composants n'indiquent aucun risque particulier pour l'homme.

Remarques particulières

Incompatibilités:
Infanrix DTPa-IPV+Hib ne doit pas être mélangé avec d'autres vaccins dans la même seringue.
Stabilité:
Infanrix DTPa-IPV+Hib ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l'emballage.
La durée de conservation est de 36 mois à partir de la fabrication, quand Infanrix DTPa-IPV+Hib est conservé au réfrigérateur à une température de +2 °C à +8 °C.
Remarques concernant le stockage:
Conserver au réfrigérateur (+2 °C - +8 °C), à l'abri de la lumière dans l'emballage d'origine et hors de portée des enfants. Ne pas congeler!
Si le vaccin avec le composant DTPa-IPV a malgré tout été congelé, il doit être jeté. Le vaccin Hib lyophilisé n'est pas altéré par la congélation.
Remarques concernant la manipulation:
Les composantes DTPa-IPV et Hib du vaccin contenues dans l'emballage sont prévues pour être mélangées et ensuite administrées dans une seringue.
La poudre de Hib, la suspension DTPa-IPV et le vaccin reconstitué doivent être examinés visuellement avant administration pour détecter d'éventuelles particules étrangères et/ou altérations de l'aspect. Si des modifications sont observées, le vaccin est à jeter.
Le récipient contenant le vaccin DTPa-IPV en suspension est à agiter avant utilisation, car la substance active peut former un sédiment blanc pendant le stockage.
Reconstitution du vaccin:
La substance sèche de Hib en flacon de verre doit être entièrement diluée avec tout le vaccin DTPa-IPV de la seringue préremplie. Le vaccin doit être bien agité afin d'obtenir une suspension homogène; celle-ci acquiert un aspect légèrement trouble. L'efficacité du vaccin n'est toutefois aucunement influencée par cet aspect trouble. Pour éviter des agrégations, le vaccin dilué doit être encore une fois bien agité avant l'emploi.
Infanrix DTPa-IPV+Hib doit être utilisé immédiatement après sa dissolution.

Numéro d’autorisation

00619 (Swissmedic).

Présentation

Emballage avec 1 seringue préremplie de vaccin DTPa-IPV en suspension et 1 flacon-ampoule de vaccin Hib sous forme de substance sèche. 2 aiguilles sont incluses séparément. [B]
Emballage avec 10 seringues préremplies de vaccin DTPa-IPV en suspension et 10 flacons-ampoules de vaccin Hib sous forme de substance sèche. 20 aiguilles sont incluses séparément. [B]

Titulaire de l’autorisation

GlaxoSmithKline AG, 3053 Münchenbuchsee.

Mise à jour de l’information

Octobre 2017.

2018 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home