ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Glucose B. Braun:B. Braun Medical SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principe actif: Glucose.
Excipient: Aqua ad iniectabilia.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

1000 ml de solution contiennent:

Glucose

5%

10%

20%

40%

Glucose

g

50

100

200

400

(≈ Glucose monohydrate)

g

(55)

(110)

(220)

(440)

Aqua ad iniectabilia q.s. ad

ml

1000

1000

1000

1000

pH

3,5–6,5

3,5–6,5

3,5–6,5

3,5–6,5

Osmolarité théor.

mOsm/l

278

555

1110

2220

Valeur

kJ/l

837

1670

3350

6700

énergétique

kcal/l

200

400

800

1600

Indications/Possibilités d’emploi

Glucose 5%, Glucose 10%
Couverture partielle des besoins en hydrate de carbone, apport d’eau; hypersalémie, états hypoglycémiques; vecteur pour solutions d’électrolytes ou de médicaments compatibles.
Glucose 20%, Glucose 40%
Apport d’hydrates de carbone, états hypoglycémiques, apport d’énergie lors d’alimentation parentérale.

Posologie/Mode d’emploi

Les solutions de glucose sont administrées par voie intraveineuse. Le glucose 5% et le glucose 10% peuvent être administrés par voie veineuse périphérique.
Les solutions de glucose 20% et 40% doivent être administrées par un cathéter veineux central à cause de leur haute osmolarité.
Il faut adapter le dosage individuellement d’après les besoins du patient et en fonction du métabolisme. La quantité à perfuser ne doit pas dépasser 500 mg de glucose/kg de poids corporel/h. La dose journalière maximale est de 6 g de glucose/kg de poids corporel.
Recommandations de dosages spécifiques
Population pédiatrique
L’efficacité et la sécurité d’emploi du Glucose B. Braun n’a pas été étudiée de manière spécifique. Le débit et le volume de perfusion dépendent de l’âge, du poids, du statut clinique général du patient tout comme son état hypoglycémique en fonction du taux de sucre sanguin individuel. Ils doivent être déterminés par un médecin expérimenté dans la thérapie par perfusion pour les enfants.
Lors de l'administration de la solution, il faut tenir compte de l'apport journalier total de liquide, mais aussi de la quantité de liquide recommandée pour l'âge et le poids corporel correspondants (voir aussi "Mises en garde / Précautions").
Patients âgés : Il n'est pas nécessaire d'ajuster la dose en fonction de l'âge. Toutefois, toute restriction de la fonction rénale ou hépatique doit être prise en compte.
Fonction hépatique et rénale limitée : Aucune donnée spécifique n'est disponible sur la pharmacocinétique du glucose dans l'insuffisance hépatique ou rénale. Les patients atteints d'insuffisance rénale doivent être traités avec une attention particulière.

Contre-indications

Toutes les solutions
Hyperglycémie, déshydratation hypotonique, états d’hyperhydratation, hypokaliémie, acidoses.
Solutions hyperosmolaires (20–40%), contre-indications supplémentaires
Anurie, hémorragies au niveau du cerveau ou de la moelle épinière, patients souffrant de delirium tremens avec déshydratation simultanée.

Mises en garde et précautions

Une administration de glucose à haute concentration doit commencer de manière progressive. Un apport trop rapide et trop élevé en glucose peut entraîner une hyperglycémie et éventuellement un coma hyperosmolaire. Les patients souffrant d'un trouble de l'utilisation du glucose, par exemple les patients atteints de diabète sucré latent ou manifeste ou les patients présentant un métabolisme post-agression, sont particulièrement à risque.
De plus, une augmentation du lactate sérique est possible avec un dosage élevé, surtout si l'apport en oxygène est insuffisant.
En cas d’arrêt brusque de perfusion de glucose, à haute dose ou à vitesse de perfusion élevée, des hypoglycémies réactives sont à craindre. On peut éviter celles-ci en arrêtant progressivement et lentement la perfusion.
L'équilibre hydrique et électrolytique, l'équilibre acido-basique et la glycémie doivent être surveillés très attentivement. Ceci est particulièrement vrai chez les patients présentant un syndrome de sécrétion d'HAD inadéquat (SIADH) ou une comédication avec des antagonistes de la vasopressine en raison d'un risque accru d'hyponatrémie. Les enfants devraient également être surveillés de près (voir ci-dessous).
La surveillance du sodium sérique est également particulièrement importante pour l'apport de solutions hypotoniques. Le glucose à 40 % peut devenir hypotonique après l'application en raison du métabolisme du glucose.
Observer une prudence particulière en cas d’insuffisance cardiaque et/ou rénale.
Application chez les diabétiques ou les patients présentant une altération du métabolisme du glucose (p. ex. postopératoire ou post-traumatique, hypoxie ou une défaillance d’organe)
Si la tolérance au glucose est réduite, une hyperglycémie et des pertes rénales de glucose peuvent survenir. Cependant, on peut généralement éviter ce problème en réduisant la dose et/ou en administrant de l'insuline.
Une perfusion trop rapide d’une solution de glucose hyperosmotique peut entraîner une hyperglycémie. L’état de conscience du patient doit être surveillé.
Enfants et adolescents
La dose, le débit de perfusion et la durée du traitement dépendent de l'âge et du poids corporel ainsi que des maladies de base et des maladies concomitantes et devraient être déterminés par un médecin expérimenté dans la thérapie par perfusion pour enfants et adolescents.
Effets indésirables dus aux changements de la glycémie dans la population pédiatrique
Les nouveau-nés, en particulier les prématurés ayant un faible poids à la naissance, présentent un risque accru d'hypoglycémie ou d'hyperglycémie. Lors de l'application d'une solution intraveineuse de glucose, une surveillance étroite de la glycémie est donc nécessaire pour éviter d'éventuelles complications d'hypo- ou d'hyperglycémie. L'hypoglycémie peut entraîner des convulsions prolongées, le coma et des lésions cérébrales chez les nouveau-nés. L'hyperglycémie a été associée à des saignements ventriculaires dans le cerveau, à une rétinopathie prématurée, à une demande accrue en oxygène, à une dysplasie broncho-pulmonaire, à des infections bactériennes et mycotiques et à une entérocolite nécrotique, parfois mortelle.
Effets indésirables de l'hyponatrémie sur la population pédiatrique
Chez les enfants, le risque d'hyponatrémie hypervolémique est accru, avec la complication possible d'une encéphalopathie hyponatrémique. C'est une urgence médicale qui peut être mortelle. Les symptômes de l'hyponatrémie hypervolémique comprennent les maux de tête, les nausées, la léthargie, les convulsions, l'œdème cérébral et le coma. Les concentrations d'électrolytes chez les enfants doivent donc être étroitement surveillées.
Une correction trop rapide de l'hyponatrémie hypervolémique est associée au risque de complications neurologiques graves.

Interactions

Les diurétiques de l’anse et les thiazides affectent la tolérance au glucose. Les contraceptifs hormonaux peuvent provoquer la même chose.

Grossesse/Allaitement

Des études contrôlées chez la femme enceinte ou chez l’animal ne sont pas disponibles. La prudence est de mise en cas d’emploi pendant la grossesse.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Non pertinent.

Effets indésirables

Maladies générales et douleurs sur le site d'administration
Fréquence non déterminée : Phlébite, thrombose locale (particulièrement en cas de perfusion périphérique de solutions hyperosmolaires
Les autres effets indésirables sont habituellement le résultat d'un surdosage (voir "Surdosage").

Surdosage

Symptômes d’un surdosage
Selon le volume perfusé et la concentration en glucose de la solution, le surdosage peut causer les symptômes suivants : hyperglycémie, hypervolémie, augmentation du lactate, hyperventilation, hypertriglycémie induite par les glucides, stéatose.
En cas de surdosage de glucose à 5 % ou de glucose à 10 %, une hyperhydratation peut également survenir.
Un surdosage d’une solution hyperosmolaire (Glucose 20% ou Glucose 40%) peut entraîner, en cas de perfusion trop rapide, une glycosurie, une déshydratation et un coma hyperosmolaire.
Thérapie d’un surdosage
Il faut réduire le dosage ou interrompre immédiatement la perfusion quand apparaissent des symptômes de surdosage. La suite du traitement dépend de la gravité des symptômes.
Hypervolémie, hyperhydratation: diurèse forcée au moyen d’un diurétique adéquat (p.ex. furosémide).
Hyperglycémie: injection d’insuline (attention: possibilité d’une hypoglycémie secondaire).
Etats hyperosmolaires, déshydratation: mesures appropriées en fonction des bilans hydrique et électrolytique, de la glycémie et de l’équilibre acido-basique du patient;
Réduction de la dose : remplacement partiel par un autre apport calorique (p.ex. graisses) pour soulager le métabolisme des hydrates de carbone.

Propriétés/Effets

Code ATC: B05BA03, hydrate de carbone
Les solutions de Glucose B. Braun sont des solutions stériles et apyrogènes de glucose dans de l’eau, destinées á l’administration parentérale de calories et de liquides.

Pharmacocinétique

Distribution
Intra- ou extracellulaire.
Métabolisme
Le glucose administré par voie intraveineuse, se transforme soit en glycogène, soit subit une dégradation glycolytique en pyruvate et lactate. Dans des conditions anaérobies, le pyruvate est entièrement oxydé en dioxyde de carbone et en eau. Le glucose sert aussi à maintenir le taux de glycémie et à assurer la biosynthèse de constituants importants du corps.
Elimination
Les produits finaux de l’oxydation complète du glucose sont éliminés principalement par l’intermédiaire des poumons (dioxyde de carbone) et des reins (eau). L’élimination du glucose par voie rénale tel quel, est possible en dehors de situations métaboliques pathologiques (par exemple diabète sucré, métabolisme post-agression) mais n’est pas importante du point de vue quantitatif.
Pouvoir calorique: 4 kcal/g.
Eau d’oxydation: 0,6 ml/g.
Cinétique existant dans des situations cliniques particulières
Une tolérance réduite au glucose peut occasionner une hyperglycémie et des pertes de glucose par voie rénale. Ces phénomènes peuvent cependant, en règle générale, être évités par une réduction de la dose ou par l’administration d’insuline.

Données précliniques

Aucune donnée.

Remarques particulières

Incompatibilités
Les solutions de glucose ne doivent pas être mélangées à des produits sanguins. Le sang et le glucose ne doivent pas être perfusés par le même dispositif de perfusion.
Conservation
Conserver à température ambiante (15–25 °C) et dans l’emballage original jusqu’à la date de péremption imprimée sur l’étiquette avec la mention «Exp.».
Remarques concernant la manipulation
N’employer que des emballages intacts et des solutions limpides.
Les solutions de glucose 5% et de glucose 10% peuvent être utilisées comme véhicule et sont compatibles avec les ampoules B. Braun suivantes (1 ampoule additive pour 500 ml de solution vectrice): hydrochlorure d’arginine, dopamine, glucose 50%, chlorure de potassium, lactate de potassium, phosphate de potassium avec acétate de potassium, chlorure de magnésium, bicarbonate de sodium, chlorure de sodium.
Si le glucose 5% ou le glucose 10% est utilisé comme solution vectrice pour un médicament, il faut contrôler ou tester la compatibilité avant de procéder à la perfusion.
Il faut perfuser la solution immédiatement après mélange.

Numéro d’autorisation

29550 (Swissmedic).

Présentation

Glucose B. Braun 5% Mini-Plasco connect 20 × 10 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Miniflac 20 × 50 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Miniflac 20 × 100 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecoflac plus 10 × 250 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecoflac plus 10 × 500 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecoflac plus 10 × 1000 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% flac-amp 20 × 50 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecobag 20 × 100 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecobag 20 × 250 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecobag 20 × 500 ml. (B)
Glucose B. Braun 5% Ecobag 10 × 1000 ml. (B)
Glucose B. Braun 10% Ecoflac plus 10 × 250 ml. (B)
Glucose B. Braun 10% Ecoflac plus 10 × 500 ml. (B)
Glucose B. Braun 10% Ecoflac plus 10 × 1000 ml. (B)
Glucose B. Braun 10% flac-amp 20 × 100 ml. (B)
Glucose B. Braun 20% Ecoflac plus 10 × 500 ml. (B)
Glucose B. Braun 20% Ecoflac plus 10 × 1000 ml. (B)
Glucose B. Braun 40% Ecoflac plus 10 × 500 ml. (B)

Titulaire de l’autorisation

B. Braun Medical AG, Sempach.

Mise à jour de l’information

Novembre 2018.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home