ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Flammazine:Alliance Pharmaceuticals GmbH, Düsseldorf, Zweigniederlassung Uster
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principe actif: Sulfadiazine argentique.
Excipients: Alcool cétylique, propylène glycol (E1520), monostéarate, polysorbate 60 (E435), polysorbate 80 (E433), paraffine liquide, eau distillée.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Crème stérile et hydrophile (H/E), blanche à blanc cassé.
1 g de crème contient 10 mg de sulfadiazine argentique.

Indications/possibilités d’emploi

Prophylaxie et traitement des plaies infectées; traitement des infections cutanées, escarres de décubitus, ulcères de jambes et brûlures de tous les degrés.
En automédication (tube de 20 g), les indications sont les suivantes: petites brûlures de premier degré, petites infections cutanées et petites plaies infectées.

Posologie/mode d’emploi

Adultes
Flammazine est appliqué une fois par jour dans des conditions stériles en une couche de 2 à 3 mm directement sur la plaie; si nécessaire, elle peut être recouverte d’un pansement stérile perméable à l’air. Les restes de crème et les tissus nécrosés qui auraient pu apparaître sont retirés au préalable.
La durée d’utilisation dépend de la maladie de base et est généralement de 10 à 14 jours.
En cas de recours à un emballage hospitalier (500 g), chaque emballage de Flammazine doit être utilisé par un seul patient en raison du risque de transmission de germes. Il est recommandé d’extraire la crème avec un accessoire adapté (p. ex. une spatule). À la fin du traitement, les restes de crème d’un emballage hospitalier entamé ne doivent plus être utilisés.
Flammazine ne tache ni les vêtements ni les draps.
Instructions spéciales pour la posologie
Enfants et adolescents: La sécurité et l’efficacité de Flammazine n’ont pas été étudiées chez les enfants et les adolescents. Flammazine est contre-indiqué chez le prématuré et le nouveau-né jusqu’à l’âge de 2 mois (voir «Mises en garde et précautions»).
Patients âgés: On ne dispose pas de données spécifiques concernant les patients ≥ 65 ans. Toutefois, un ajustement posologique en fonction de l’âge n’est vraisemblablement pas nécessaire.
Patients insuffisants hépatiques ou rénaux: On ne dispose pas de données spécifiques concernant les patients présentant une insuffisance hépatique ou rénale. Flammazine doit être utilisé uniquement avec prudence chez ces patients (voir «Mises en garde et précautions»). Toutefois, un ajustement posologique n’est vraisemblablement pas nécessaire en raison de l’utilisation topique du médicament.

Contre-indications

-Ne pas utiliser chez le prématuré et le nouveau-né jusqu’à l’âge de 2 mois (voir «Mises en garde et précautions»).
-Ne pas utiliser au troisième trimestre de la grossesse (voir «Mises en garde et précautions»).
-Hypersensibilité à la sulfadiazine argentique ou à l’un des constituants de la crème selon la composition.

Mises en garde et précautions

L’utilisation de Flammazine n’est pas recommandée en cas d’hypersensibilité connue aux sulfamides. Si Flammazine est néanmoins utilisé, une surveillance régulière de la numération des leucocytes est nécessaire.
En cas d’application à long terme et sur de grandes surfaces cutanées, une absorption systémique est possible.
La sulfadiazine argentique peut s’accumuler dans l’organisme dans des situations particulières (p. ex. dans le cadre d’une polymédication en présence de brûlures sévères). Flammazine doit donc être utilisé seulement après évaluation soigneuse du rapport bénéfice/risque individuel et uniquement avec une prudence particulière dans les cas suivants:
-Insuffisance rénale sévère
-Troubles sévères de la fonction hépatique ou hépatite aiguë
-Déficit en glucose 6-phosphate déshydrogénase connu ou suspecté
-Porphyrie aiguë
-Anomalies de l’hémoglobine (p. ex. Hb Cologne et Hb Zurich)
-Modifications pathologiques de la formule sanguine indiquant une leucopénie
-Antécédents d’érythème multiforme
-Acétyleur lent
En particulier en cas (de suspicion) de déficit en glucose 6-phosphate déshydrogénase, la formule sanguine doit faire l’objet d’un suivi attentif en raison du risque d’hémolyse.
Lors d’études cliniques effectuées avec la sulfadiazine argentique, on a observé une leucopénie (surtout une neutropénie) chez 0,4 % des patients qui s’est normalisée dans la plupart des cas, malgré la poursuite du traitement. Un lien de cause à effet entre l’apparition de la leucopénie et le traitement par Flammazine n’est pas clairement établi. En cas d’apparition de symptômes indiquant une leucopénie, il convient de contrôler la numération des leucocytes.
En cas d’application sur de grandes surfaces cutanées, en particulier si les brûlures sont sévères, les urines doivent être contrôlées à la recherche d’une éventuelle cristallurie.
Les sulfamides peuvent provoquer un ictère nucléaire. Flammazine est donc contre-indiqué chez le prématuré et le nouveau-né jusqu’à l’âge de 2 mois et au troisième trimestre de la grossesse.
La prudence est également de rigueur en cas de troubles de la fonction thyroïdienne et d’hypersensibilité connue aux sulfonylurées ou aux diurétiques de type sulfamide.
Des cas de réactions cutanées mettant la vie en danger (syndrome de Stevens-Johnson (SSJ) et nécrolyse épidermique toxique (NET)) ont été rapportés en lien avec l’utilisation de Flammazine. Les patients doivent être informés des symptômes potentiels de ces effets indésirables sévères et faire l’objet d’une surveillance étroite afin de détecter toute réaction cutanée. Le risque de survenue de SSJ ou de NET est maximal dans les premières semaines de traitement. La détection d’indices d’un SSJ ou d’une NET (p. ex. une réaction cutanée progressive évolutive, souvent accompagnée de vésicules ou de lésions des muqueuses associées) impose l’arrêt immédiat du traitement par Flammazine. Si des indices d’un SSJ ou d’une NET sont détectés (p. ex. une réaction cutanée progressive évolutive, souvent accompagnée de vésicules ou de lésions des muqueuses associées), l’arrêt immédiat du traitement par Flammazine s’impose le traitement par Flammazine doit être immédiatement arrêté. La survenue d’un SSJ ou d’une NET au cours de l’utilisation de Flammazine interdit toute administration ultérieure de ce médicament au patient concerné.
Sous l’action des rayons UV, une coloration grise de la peau provoquée par un dépôt d’argent (argyrose) peut apparaître. Il faut donc renoncer à une forte exposition aux UV (bains de soleil, solarium) et les parties du corps traitées par Flammazine doivent être protégées des rayons solaires et autres rayons UV (p. ex. par le port de vêtements adéquats).
Flammazine contient de l’alcool cétylique et du propylène glycol qui peuvent provoquer des irritations cutanées locales et des réactions cutanées allergiques (p. ex. dermatite de contact).

Interactions

Interactions pharmacocinétiques
La sulfadiazine est un inhibiteur du CYP2C9; des interactions avec les substrats du CYP2C9 sont donc possibles.
La sulfadiazine étant un sulfamide qui est absorbé dans une certaine mesure lors de l’utilisation de Flammazine, les autres interactions potentielles des sulfamides doivent être théoriquement prises en compte. Ceci est valable en particulier en cas de déplacement d’une liaison aux protéines plasmatiques. Une potentialisation de l’effet de la sulfadiazine (p. ex. induite par les salicylates, l’indométacine, la phénylbutazone), mais aussi un renforcement des effets souhaités et indésirables d’autres médicaments (p. ex. anticoagulants, méthotrexate, sulfonylurées, thiopental) peuvent se produire.
Interactions pharmacodynamiques
Si l’on recourt simultanément à l’utilisation locale d’enzymes protéolytiques, il importe de tenir compte du fait que la composante argent peut inactiver ces substances.
Les sulfamides tels que la sulfadiazine inhibent la prolifération des salmonelles, ce qui peut avoir pour conséquence une diminution de la réaction immunitaire en cas d’administration d’un vaccin vivant contre la typhoïde. Un intervalle de trois jours doit donc être respecté entre l’utilisation de Flammazine et une vaccination orale contre la typhoïde avec un vaccin vivant atténué.

Grossesse, allaitement

Grossesse
ll n’existe aucune étude clinique contrôlée menée auprès de femmes enceintes. Des études effectuées avec de fortes doses chez l’animal ont suggéré une éventuelle toxicité de reproduction (voir «Données précliniques»). Le risque potentiel pour l’être humain est inconnu.
Les sulfamides tels que la sulfadiazine traversent le placenta. Étant donné que les sulfamides augmentent le risque d’ictère nucléaire, Flammazine ne doit pas être utilisé au troisième trimestre de la grossesse (voir «Contre-indications»). Le médicament peut être utilisé lors du premier et du deuxième trimestre de la grossesse uniquement si les bénéfices thérapeutiques dépassent les risques éventuels.
Allaitement
On ignore si la sulfadiazine passe dans le lait maternel. On ne dispose pas d’expérimentation animale à ce sujet. D’autres sulfamides passent en faible quantité dans le lait maternel. Flammazine doit donc être utilisé pendant l’allaitement uniquement après évaluation soigneuse du rapport bénéfice/risque.
Les nouveau-nés présentant une hyperbilirubinémie ou un déficit en glucose 6-phosphate déshydrogénase ne doivent pas être allaités pendant l’utilisation de Flammazine (voir «Mises en garde et précautions»).

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucune étude correspondante n’a été effectuée. Sur la base des expériences, une altération de l’aptitude à la conduite ou à l’utilisation de machines n’est pas à craindre en cas d’administration topique.

Effets indésirables

Les effets indésirables observés lors de l’utilisation de Flammazine dans le cadre des études cliniques et de la surveillance du marché sont indiqués par classes de systèmes d’organes MEDdra.
Les fréquences des effets indésirables sont définies comme suit:
Très fréquents: ≥ 1/10
Fréquents: ≥ 1/100 à < 1/10
Occasionnels: ≥ 1/1 000 à < 1/100
Rares: ≥ 1/10 000 à < 1/1 000
Très rares: < 1/10 000
Fréquence indéterminée: se basant principalement sur les rapports spontanés issus de la surveillance du marché, la fréquence exacte ne peut être estimée
Affections hématologiques et du système lymphatique
Occasionnels: leucopénie
Fréquence indéterminée: méthémoglobinémie
Affections du système immunitaire
Fréquence indéterminée: réactions d’hypersensibilité
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Occasionnels: exanthème, coloration de la peau
Très rares: syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique (voir «Mises en garde et précautions»)
Fréquence indéterminée: prurit, dermatite, eczéma
Troubles généraux et anomalies au site d’administration
Occasionnels: sensation de brûlure au site d’application, douleurs au site d’application
En cas d’application sur de grandes surfaces cutanées et en présence de brûlures sévères ou de forte inflammation cutanée, des effets indésirables connus des sulfamides administrés par voie orale, tels que la sulfadiazine, ne peuvent être totalement exclus. Ces effets indésirables comprennent notamment des modifications de la formule sanguine (anémie hémolytique, anémie aplastique, thrombopénie, agranulocytose), une hypoglycémie, une hépatite, des nécroses hépatocellulaires, des exanthèmes urticariens, une cristallurie et une néphrite interstitielle.
Les sulfamides peuvent provoquer un ictère nucléaire (voir «Mises en garde et précautions» et «Grossesse/allaitement»).

Surdosage

Lors d’un traitement à long terme avec des doses élevées de sulfadiazine argentique, des taux sériques d’argent accrus peuvent apparaître. Ceux-ci se normalisent à nouveau après arrêt du traitement.
Les symptômes éventuels d’un surdosage peuvent être de type neurologique, rénal, hépatique, respiratoire, gastro-intestinal et hématologique. En outre, une coloration bleu-grisâtre de la peau et des yeux (argyrose) peut être observée.
Chez deux grands brûlés qui ont été traités avec des doses exceptionnellement élevées (jusqu’à 10 kg de crème Flammazine par jour), une osmolarité sérique sensiblement élevée a été décrite.
Pour le traitement d’un surdosage, l’utilisation de toutes les substances contenant de l’argent doit être interrompue. Le cas, échéant, la numération sanguine et la fonction rénale doivent être surveillées.
Il n’existe pas d’antidote spécifique. Un traitement est instauré, le cas échéant, en prenant les mesures de soutien habituelles. La sulfadiazine est facilement dialysable aussi bien par hémodialyse que par dialyse péritonéale.

Propriétés/Effets

Classe pharmacothérapeutique: Sulfamides
Code ATC: D06BA01
La sulfadiazine argentique agit contre des germes de type gram-positif, gram-négatif (y compris les germes Pseudomonas aeruginosa, Enterobacter species, Klebsiella pneumoniae et staphylococcus aureus), de même que contre les levures (Candida albicans). Son mécanisme d’action exact n’est pas connu.
Flammazine associe l’effet bactéricide de l’argent à l’effet bactériostatique de la sulfadiazine.
Même lors d’une application de Flammazine sur de grandes surfaces cutanées, le bilan électrolytique n’est pas ou peu influencé.

Pharmacocinétique

Absorption
Au contact de l’exsudat de la plaie, la sulfadiazine argentique se dissocie lentement en sulfadiazine et en argent. Moins de 10 % de la sulfadiazine est résorbée; les taux maximaux de l’argent résorbé se situent en dessous de 1 % du contenu en argent de la crème.
Des concentrations plasmatiques de sulfadiazine de 10–20 µg/ml ont été déterminées dans le cadre des études; lors de traitement de plus grandes surfaces cutanées, des taux plus élevés peuvent néanmoins être atteints.
Distribution
L’argent est distribué dans différents tissus tels que le foie, les reins et le cerveau.
La sulfadiazine se lie aux protéines.
Comme d’autres sulfamides, la sulfadiazine passe la barrière placentaire.
Métabolisme
La sulfadiazine est acétylée dans le foie et oxydée avec la participation de l’iso-enzyme CYP2C9.
Élimination
La sulfadiazine et l’argent sont principalement éliminés par les reins.

Données précliniques

Toxicité générale
Des études toxicologiques chez les rats, les cochons d’Inde et les lapins n’ont pas démontré d’effets systémiques en usage dermal et sous-cutané. L’application à long terme de la sulfadiazine argentique peut provoquer un dépôt d’argent (argyrie) dans les organes.
Reproduction
Des études tératologiques avec la sulfadiazine argentique chez les rats et les lapins n’ont pas montré d’effets potentiels tératogènes.
Des études anciennes avec la sulfadiazine chez les rats et les lapins ont montré l’apparition de palatoschisis (fissure du palais). La sulfadiazine passe dans le placenta et peut être détectée dans le sang fœtal.
Le risque potentiel pour l’être humain est inconnu.

Remarques particulières

Influence sur les méthodes de diagnostic
Aucune connue.
Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient. La durée de conservation après ouverture est de 2 semaines une fois le tube entamé. Flammazine ne doit plus être utilisé même avant expiration de la date de péremption, si son aspect n’est plus homogène ou en cas de modifications de la couleur de la crème (qui devient rose, noire ou argentée).
Remarques concernant le stockage
Conserver à température ambiante (15-25°).
Conserver les médicaments hors de portée des enfants.
Précautions particulières d’élimination
Pas d’exigences particulières

Numéro d’autorisation

38607 (Swissmedic)

Présentation

Flammazine crème 20 g. (C)
Flammazine crème 50 g. (B)
Flammazine crème 500 g (emballage hospitalier). (B)

Titulaire de l’autorisation

Alliance Pharmaceuticals GmbH, Düsseldorf, Zweigniederlassung Uster, 8610 Uster.

Mise à jour de l’information

Juin 2018

2019 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home