ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Nifedipin-Mepha 20 retard, Depotabs®:Mepha Pharma AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Nifédipine.
Excipients
Cellulose microcristalline, lactose, talc, silice colloïdale anhydre, acide stéarique, croscarmellose sodique, stéarate de magnésium, dioxyde de titane, oxyde de fer jaune E172, oxyde de fer rouge E172, hydroxypropylméthylcellulose, macrogol 6000.

Indications/Possibilités d’emploi

Angine de poitrine chronique et stable (angor d'effort).
Traitement de l'hypertension artérielle.

Posologie/Mode d’emploi

Le traitement sera le plus possible instauré de façon individuelle en fonction de la gravité de l'affection et de la réponse au traitement. Sauf prescription contraire du médecin, les directives de posologie suivantes sont valables pour l'adulte:
Cardiopathie coronarienne, hypertension artérielle
La posologie recommandée dans l'angine de poitrine chronique stable (angor d'effort) et dans l'hypertension artérielle est de 2 × 1 Depotabs Nifedipin-Mepha 20 retard (2 × 20 mg) par jour. Si nécessaire, la posologie peut être augmentée selon les besoins individuels à 2 × 2 Depotabs Nifedipin-Mepha 20 retard (2 × 40 mg). En fonction du tableau clinique, la dose recommandée sera atteinte progressivement.
Mode d'emploi
En général, les Depotabs s'avalent avec un peu de liquide. Il faut éviter d'utiliser du jus de pamplemousse (voir également «Interactions»). Ils peuvent être pris pendant ou en dehors des repas. Les Depotabs ne doivent en aucun cas être mâchés ou fractionnés.
L'intervalle recommandé entre deux prises de Nifedipin-Mepha 20 retard est de 12 heures; il ne devrait pas être inférieur à 4 heures.
Instructions posologiques particulières
Les patients atteints d'insuffisance hépatique légère, modérée ou sévère doivent être surveillés étroitement; le cas échéant, une réduction de la dose peut être nécessaire.
La pharmacocinétique de la nifédipine n'a pas été examinée chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère. Par conséquent, la nifédipine sera utilisée avec précaution chez ces patients.
La pharmacocinétique de Nifedipin-Mepha 20 retard est modifiée chez les patients âgés par rapport aux malades plus jeunes. C'est pourquoi la dose d'entretien doit être ajustée le cas échéant.
Les patients avec une pathologie cérébrovasculaire sévère seront traités par une dose faible. L'emploi et la sécurité des Depotabs Nifedipin-Mepha 20 retard chez l'enfant et l'adolescent n'ont fait l'objet d'aucune étude à ce jour.

Contre-indications

Hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients conformément à la composition.
Nifedipin-Mepha est contre-indiqué pendant les 20 premières semaines de grossesse et pendant toute la durée de l'allaitement (voir «Grossesse, Allaitement»).
Ne pas administrer Nifedipin-Mepha 20 retard en cas de choc cardio-vasculaire.
Angine de poitrine instable.
Infarctus aigu du myocarde (pendant les premières 4 semaines).
La nifédipine ne doit pas être administrée en association à la rifampicine, car l'induction enzymatique résultant empêcherait d'obtenir des concentrations plasmatiques de nifédipine suffisantes.

Mises en garde et précautions

La prudence est de rigueur en cas de tension artérielle très basse (hypotension grave: pression systolique inférieure à 90 mmHg), en cas d'insuffisance cardiaque manifeste et de sténose aortique sévère.
Les patients atteints d'insuffisance hépatique légère, modérée ou sévère doivent être surveillés étroitement; le cas échéant, une réduction de la dose peut être nécessaire. La pharmacocinétique de la nifédipine n'a pas été examinée chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère (voir «Posologie/Mode d'emploi» et «Pharmacocinétique/Elimination»). Par conséquent, la nifédipine sera utilisée avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère.
La nifédipine est métabolisée par le CYP3A4. Les médicaments connus pour inhiber ou induire ce système enzymatique peuvent donc inhiber l'absorption ou l'élimination de la nifédipine.
Lors de l'administration simultanée de nifédipine et d'inhibiteurs du CYP3A4, une élévation des concentrations plasmatiques de la nifédipine et ainsi une accentuation de son effet ne peuvent pas être exclues. Sont concernés entre autres:
·macrolides p.ex. érythromycine,
·inhibiteurs de la protéase comme par ex. amprénavir, indinavir, nelfinavir, ritonavir ou saquinavir,
·antifongiques du type azolé comme par ex. itraconazole ou fluconazole,
·les antidépresseurs fluoxétine et néfazodone,
·quinupristine/dalfopristine,
·acide valproïque,
·cimétidine,
·cisapride.
Lors de l'administration simultanée de ces principes actifs et de nifédipine, la pression artérielle doit être surveillée. Une réduction de la dose de nifédipine doit être envisagée.
La prudence est recommandée chez les patients dialysés souffrant d'hypertension maligne et d'hypovolémie, car la vasodilatation peut provoquer une chute tensionnelle marquée.
Prendre en considération lors du traitement de patients diabétiques, que des cas rares d'hyperglycémie ont été observés sous traitement par nifédipine
Dans des cas isolés de fécondation in vitro, les inhibiteurs calciques tels que la nifédipine ont été mis en relation avec des modifications biochimiques réversibles du segment céphalique des spermatozoïdes, pouvant éventuellement être à l'origine d'une insuffisance fonctionnelle des spermatozoïdes. Lorsque des tentatives répétées de fécondation in vitro sont restées à plusieurs reprises sans succès chez les hommes, et qu'aucune autre explication ne puisse être trouvée, les inhibiteurs calciques comme la nifédipine peuvent être considérés comme une cause possible de l'échec.
Nifedipin-Mepha 20 retard contient du lactose. Les patients présentant une intolérance au galactose, un déficit en lactase Lapp ou un syndrome de malabsorption glucose/galactose ne doivent donc pas prendre Nifedipin-Mepha 20 retard.
Enfants et adolescents
L'emploi et la sécurité des Depotabs Nifedipin-Mepha 20 retard chez l'enfant et l'adolescent n'ont fait l'objet d'aucune étude à ce jour.

Interactions

Substances susceptibles d'influencer la nifédipine
La nifédipine est métabolisée par le CYP3A4, localisé dans la muqueuse de l'intestin grêle et le foie. Les médicaments connus pour inhiber ou induire ce système enzymatique peuvent donc (après administration orale) inhiber la résorption ou l'élimination de la nifédipine (voir «Mises en garde et précautions»).
La rifampicine a un puissant effet inducteur du CYP3A4. Lors de la prise simultanée de rifampicine, la résorption de la nifédipine est nettement réduite, et son effet est ainsi atténué. En conséquence, l'administration de nifédipine en association à la rifampicine est contre-indiquée (voir «Contre-indications»).
Lors de l'administration simultanée de nifédipine et des principes actifs suivants, connus pour être des inhibiteurs du CYP3A4, une élévation des concentrations plasmatiques de la nifédipine et ainsi une accentuation de son effet ne peuvent pas être exclues. Lors de l'administration simultanée de l'une de ces préparations et de nifédipine, il faut surveiller la pression artérielle et, le cas échéant, envisager une réduction de la dose de nifédipine (voir «Mises en garde et précautions»):
Macrolides p.ex. érythromycine
Aucune étude d'interaction n'est disponible à ce jour. Certains macrolides inhibent le métabolisme induit par le CYP3A4 d'autres médicaments. C'est pourquoi l'éventualité d'une augmentation de la concentration plasmatique de nifédipine ne peut être exclue lors de l'administration simultanée de ces substances.
L'azithromycine, dont la structure est très similaire à celle des macrolides, n'inhibe pas le CYP3A4.
Inhibiteurs de la protéase comme par ex. amprénavir, indinavir, nelfinavir, ritonavir ou saquinavir
Aucune étude clinique destinée à évaluer des interactions potentielles entre la nifédipine et des inhibiteurs de la protéase n'a été réalisée à ce jour. Les substances appartenant à cette classe sont connues pour inhiber le CYP3A4. En particulier des systèmes in vitro ont montré que certains inhibiteurs de la protéase influencent le métabolisme de la nifédipine via le CYP3A4. Une augmentation substantielle du taux plasmatique de nifédipine ne peut donc pas être exclue, car aussi bien le métabolisme de premier passage que l'élimination sont réduits.
Antifongiques du type azolé comme par ex. itraconazole ou fluconazole
Aucune étude d'interaction n'est disponible avec ces médicaments. Les représentants de cette classe de substances sont des inhibiteurs connus du CYP3A4. Une augmentation de la biodisponibilité de la nifédipine (due à la réduction du métabolisme de premier passage) ne peut donc pas être exclue lors de l'administration simultanée de nifédipine et d'antifongiques du type azolé.
Fluoxétine
Aucune étude clinique n'a été menée pour évaluer une interaction potentielle entre la fluoxétine et la nifédipine. Toutefois, il a été démontré in vitro que la fluoxétine inhibe le métabolisme de la nifédipine via le CYP3A4. Par conséquent, une augmentation du taux plasmatique de nifédipine ne peut être exclue lors de l'administration simultanée des deux médicaments.
Néfazodone
Aucune étude clinique n'a été menée pour évaluer une interaction potentielle entre la néfazodone et la nifédipine. La néfazodone est connue pour inhiber le métabolisme d'autres substances métabolisées par CYP3A4. Par conséquent, une augmentation du taux plasmatique de nifédipine ne peut être exclue lors de l'administration simultanée des deux médicaments.
Quinupristine/dalfopristine
L'administration simultanée de quinupristine/dalfopristine et de nifédipine peut augmenter le taux plasmatique de nifédipine.
Acide valproïque
Aucune étude clinique n'a été menée pour évaluer une interaction potentielle entre la nifédipine et l'acide valproïque. Il a été démontré que l'acide valproïque augmente, en raison d'une inhibition enzymatique, la concentration plasmatique de la nimodipine, un antagoniste calcique doté d'une structure similaire; c'est pourquoi une élévation du taux plasmatique de nifédipine et donc une potentialisation de son effet ne peuvent être exclues.
Cimétidine
En raison de l'inhibition du CYP3A4, la cimétidine augmente la concentration plasmatique de la nifédipine et potentialise ainsi probablement son effet antihypertenseur.
Cisapride
Le cisapride augmente probablement la concentration plasmatique de la nifédipine et potentialise ainsi son effet antihypertenseur.
L'administration simultanée de phénytoïne et de nifédipine diminue la biodisponibilité de la nifédipine, et donc son efficacité. Lorsque les deux médicaments sont utilisés conjointement, surveiller la réaction clinique à la nifédipine et augmenter la dose de nifédipine le cas échéant. De même, une adaptation de la dose de nifédipine au terme d'un traitement par phénytoïne peut s'avérer nécessaire.
L'expérience acquise avec l'inhibiteur calcique nimodipine ne permet pas d'exclure une baisse des concentrations plasmatiques de la nifédipine et ainsi une diminution de son effet lors de son association à la carbamazépine ou au phénobarbital, suite à l'effet inducteur enzymatique de ces deux substances.
Le diltiazem diminue la clairance de la nifédipine. L'association de ces deux substances doit donc être administrée avec prudence et une diminution de la dose de nifédipine peut être prise en considération.
Substances que la nifédipine peut influencer
L'effet hypotenseur de la nifédipine peut être potentialisé par l'administration simultanée d'autres antihypertenseurs ainsi que d'antidépresseurs tricycliques.
Surveiller de près un patient traité par nifédipine et bêtabloquants, car une hypotension très marquée peut se produire. Occasionnellement, l'apparition ou l'aggravation d'une insuffisance cardiaque ont été signalées. Après interruption des bêtabloquants, la nifédipine a occasionnellement provoqué une aggravation de la symptomatologie d'angor due à l'interruption brusque du bêtabloquant. Il est donc déconseillé de passer trop rapidement des bêtabloquants à la nifédipine.
La nifédipine peut entraîner une augmentation des taux plasmatiques de la digoxine et de la théophylline, de sorte qu'une surveillance de ces derniers est recommandée.
Lors de l'association avec la quinidine, une baisse des taux plasmatiques de quinidine a été observée de même qu'une augmentation marquée des taux de quinidine à l'arrêt de la nifédipine. En conséquence, s'il est prévu d'administrer de la nifédipine à titre complémentaire, ou d'interrompre un tel traitement, il est recommandé de contrôler le taux de quinidine et d'adapter la dose de quinidine le cas échéant.
L'administration simultanée de tacrolimus et de nifédipine peut conduire à une élévation des taux plasmatiques de tacrolimus, exigeant la réduction des doses de tacrolimus dans des cas isolés. Des dosages plasmatiques réguliers de tacrolimus sont recommandés.
La nifédipine diminue l'excrétion de la vincristine, impliquant une accentuation éventuelle des effets indésirables de la vincristine. En conséquence, une diminution posologique de la vincristine sera prise en considération.
Une élévation des taux de céphalosporines a été observée lors de l'administration simultanée de céphalosporines et de nifédipine.
Interactions avec des aliments
Le jus de pamplemousse inhibe la dégradation oxydative de la nifédipine, de sorte que des taux élevés de nifédipine peuvent apparaître après l'ingestion de jus de pamplemousse. Une accentuation de l'effet hypotenseur peut en être la conséquence. En cas de consommation régulière de jus de pamplemousse, cet effet peut perdurer jusqu'à 3 jours après la dernière prise. En conséquence, la nifédipine ne doit pas être pris en même temps que du jus de pamplemousse.
Autres interactions
Les effets sur la pression sanguine et sur la fréquence cardiaque s'accentuent lors d'une association aux dérivés nitrés.
La nifédipine ne doit pas être administrée en même temps que du sulfate de magnésium par voie intraveineuse, car un blocage neuromusculaire peut survenir (voir également «Grossesse/Allaitement»).
Parce que la nifédipine peut induire une hyperplasie gingivale, l'administration de nifédipine est déconseillée chez les patients qui développent une hyperplasie gingivale sous traitement par ciclosporine.
Substances n'ayant montré aucune influence sur la nifédipine
L'association de la nifédipine et des principes actifs suivants ne modifie pas les propriétés pharmacocinétiques de la nifédipine:
·bénazépril, candésartan, cilexétil, débrisoquine, doxazosine, irbésartan, triamtérène/hydrochlorothiazide, talinolol,
·ajmaline,
·Aspirine,
·oméprazole, pantoprazole, ranitidine,
·orlistat,
·rosiglitazone.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Aucune étude contrôlée n'existe chez l'être humain pendant la grossesse. Des études chez l'animal ont montré des malformations chez le fœtus.
Les données cliniques disponibles ne permettent pas de déduire un risque prénatal spécifique. Une augmentation des cas d'asphyxie périnatale, d'accouchements par césarienne, de naissances prématurées ou de ralentissement de la croissance du fœtus en rapport avec la nifédipine, a certes été rapportée, mais il n'est pas établi clairement si ces effets sont imputables à la maladie de base préexistante ou au traitement de celle-ci ou s'ils sont associés à la nifédipine.
Les données disponibles sont insuffisantes pour exclure un effet indésirable sur l'enfant à naître ou le nouveau-né.
Par conséquent, Nifedipin-Mepha 20 retard
·ne doit pas être utilisé pendant les 20 premières semaines de grossesse,
·peut être utilisé à partir de la 20e semaine de grossesse en cas d'indication absolue, c'est-à-dire après évaluation soigneuse du rapport bénéfice/risque individuel, lorsque d'autres options thérapeutiques ne sont pas indiquées ou se sont avérées inefficaces (voir «Contre-indications»).
En cas d'administration de nifédipine pendant la grossesse, une surveillance de la pression artérielle est indispensable, car une baisse excessive de la pression artérielle pourrait avoir des conséquences indésirables sur la mère et le fœtus. Ce risque est encore majoré lors de l'administration intraveineuse simultanée de sulfate de magnésium (voir également «Interactions»).
Allaitement
La nifédipine passe dans le lait maternel. On ignore jusqu'ici si un effet médicamenteux (pharmacologique) peut apparaître chez le nourrisson. C'est pourquoi Nifedipin-Mepha 20 retard ne doit pas être utilisé chez les femmes qui allaitent (voir «Contre-indications»).

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Des réactions individuelles variant d'une personne à l'autre peuvent diminuer les facultés de participer activement à la circulation routière ou de manoeuvrer des machines. Ceci est particulièrement valable au début du traitement, lors d'une augmentation de la posologie ou d'un changement de médicament, ainsi qu'en association avec l'alcool.

Effets indésirables

Les effets indésirables suivants ont été observés après l'administration de préparations contenant de la nifédipine chez des patients inclus dans des études en double aveugle, contrôlées contre placebo (mise à jour le 22 février 2006: 2661 patients sous nifédipine et 1486 sous placebo ainsi que les patients de l'étude ACTION: 3825 sous nifédipine et 3840 sous placebo). Pour les effets indésirables «fréquents», la fréquence était toujours inférieure à 3%, à l'exception des oedèmes (9,9%) et des céphalées (3,9%).
Les fréquences sont définies comme suit: fréquent (≥1/100 à <1/10); occasionnel (≥1/1'000 à <1/100); rare (≥1/10'000 à <1/1'000); fréquence inconnue (la fréquence exacte ne peut être estimée essentiellement sur la base des rapports spontanés issus de la surveillance postcommercialisation).
Affections hématologiques et du système lymphatique
Rare: anémie.
Fréquence inconnue: agranulocytose, leucopénie.
Affections du système immunitaire
Occasionnel: réactions allergiques, œdèmes allergiques/œdème de Quincke (y compris œdèmes de Quincke potentiellement mortels dans la région du larynx).
Rare: prurit, urticaire, rash.
Fréquence inconnue: réactions anaphylactiques/anaphylactoïdes.
Affections psychiatriques
Occasionnel: états d'anxiété, troubles du sommeil.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Fréquence inconnue: hyperglycémie.
Affections du système nerveux
Fréquent: céphalée.
Occasionnel: nervosité, vertiges, migraine, obnubilation, tremblements.
Rare: paresthésie, dysesthésie.
Fréquence inconnue: hypesthésie, somnolence.
Affections oculaires
Occasionnel: troubles de la vision.
Fréquence inconnue: douleurs oculaires.
Affections cardiaques
Occasionnel: tachycardie, palpitations.
Fréquence inconnue: crises d'angine de poitrine (ou augmentation de leur fréquence, de leur durée et de leur degré de gravité chez les patients ayant une angine de poitrine préexistante notamment au début du traitement).
Affections vasculaires
Fréquent: œdèmes, vasodilatation.
Occasionnel: hypotension, syncope.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Occasionnel: douleurs thoraciques, épistaxis, congestion nasale.
Rare: douleurs rétrosternales.
Fréquence inconnue: dyspnée.
Affections gastro-intestinales
Fréquent: constipation.
Occasionnel: douleurs pelviennes, nausées, dyspepsie, flatulences, sécheresse buccale.
Rare: hyperplasie gingivale, vomissements.
Fréquence inconnue: insuffisance sphinctérienne.
Affections hépatobiliaires
Occasionnel: augmentation transitoire des enzymes hépatiques.
Fréquence inconnue: ictère.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Occasionnel: érythème.
Fréquence inconnue: nécrolyse épidermique toxique, photosensibilité, réactions allergiques, purpura palpable.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Occasionnel: crampes musculaires, oedèmes articulaires.
Fréquence inconnue: arthralgies, myalgies.
Affections du rein et des voies urinaires
Occasionnel: nycturie, polyurie, dysurie, aggravation temporaire de la fonction rénale.
Affections des organes de reproduction et du sein
Occasionnel: dysfonction érectile.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Fréquent: asthénie, sensation de malaise.
Occasionnel: douleurs non spécifiques, frissons.
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Symptômes
Le surdosage aigu peut être caractérisé par des troubles de la conscience pouvant aller jusqu'au coma, une chute de la pression artérielle, l'absence de pouls en périphérie, des troubles du rythme cardiaque de type tachycarde/bradycarde, une hyperglycémie, une acidose métabolique, une hypoxie, un choc cardiogénique avec œdème pulmonaire.
Mesures thérapeutiques
Si ces symptômes sont reconnus à temps, la première mesure thérapeutique à envisager est un lavage gastrique au charbon, si nécessaire associé à un lavage du grêle, important surtout pour les formes à libération retardée.
Une hémodialyse n'est pas indiquée, car la nifédipine n'est pas dialysable, mais il est possible d'envisager une plasmaphérèse (forte liaison aux protéines, volume de distribution relativement faible).
Les troubles du rythme de type bradycarde peuvent être traités symptomatiquement par des sympathomimétiques bêta, ou par la mise en place transitoire d'un stimulateur cardiaque en cas de bradycardie mettant en jeu le pronostic vital.
L'hypotension résultant du choc cardiogénique et de la vasodilatation artérielle sera traitée par l'administration de calcium (1–2 g de gluconate de calcium en intraveineuse), de dopamine (jusqu'à 25 µg par kg de poids corporel et par minute), de dobutamine (jusqu'à 15 µg par kg de poids corporel et par minute), d'adrénaline ou de noradrénaline. La posologie de ces médicaments sera ajustée uniquement en fonction de l'effet obtenu. La calcémie sera maintenue à la limite supérieure de la norme ou légèrement au-dessus. L'apport additionnel de liquide ou d'un supplément volémique aura lieu avec retenue et sous contrôle des paramètres hémodynamiques en raison de la surcharge cardiaque imminente.

Propriétés/Effets

Code ATC
C08CA05
Mécanisme d'action
La nifédipine, le principe actif de Nifedipin-Mepha 20 retard, est un antagoniste du calcium de la classe des 1,4-dihydropyridines.
Les inhibiteurs calciques bloquent l'influx des ions de calcium dans la cellule par les canaux calciques lents. La nifédipine agit principalement au niveau des cellules de la musculature lisse des artères coronaires et au niveau des vaisseaux résistifs périphériques. Cet effet induit une vasodilatation.
A des doses thérapeutiques, la nifédipine n'a pratiquement aucun effet direct sur le myocarde. L'effet de la nifédipine sur le cœur se résume à une dilatation des grosses artères coronaires par l'abaissement du tonus musculaire, ce qui permet une amélioration de l'irrigation sanguine.
La résistance périphérique diminue. Au début d'un traitement par un inhibiteur calcique, une augmentation réflexe de la fréquence cardiaque et du débit cardiaque est possible. Toutefois, cette élévation n'est pas suffisamment marquée pour compenser la vasodilatation. L'augmentation initiale du débit cardiaque retourne à ses valeurs premières lors d'un traitement par nifédipine au long cours. Chez l'hypertendu, une baisse particulièrement nette de la pression sanguine peut s'observer après l'administration de nifédipine.
La nifédipine a les propriétés suivantes:
·amélioration de l'apport d'oxygène au myocarde tout en diminuant ses besoins en oxygène,
·effet antiangineux après administration par voie orale,
·abaissement de la résistance périphérique par le biais d'une dilatation des vaisseaux sanguins,
effet antihypertenseur après l'administration par voie orale.
Pharmacodynamique
Aucune information.
Efficacité clinique
Voir Mécanisme d'action.

Pharmacocinétique

Absorption
La résorption de la nifédipine est pratiquement complète (90%). Elle s'effectue tout le long du tube digestif avec une prédilection pour la partie proximale du jéjunum.
Avec le comprimé retard, les concentrations plasmatiques deviennent mesurables 30–60 min après l'administration; la concentration maximale est atteinte après 1–3 heures. Un effet thérapeutique du comprimé retard peut être attendu sur une période de 12 heures en moyenne.
La biodisponibilité absolue est d'environ 45–56% pour le comprimé.
Après une prise orale à jeun, le principe actif nifédipine est rapidement et presque totalement absorbé. La nifédipine est soumise à un effet de premier passage dans le foie, de sorte que la biodisponibilité systémique de la nifédipine administrée oralement s'élève à 50–70%.
Le jus de pamplemousse augmente la biodisponibilité de la nifédipine par inhibition du métabolisme de premier passage.
Distribution
Absence d'accumulation de la substance active. Le taux de liaison aux protéines est d'environ 95%.
Métabolisme
La nifédipine est presque complètement métabolisée dans l'organisme.
La nifédipine est métabolisée par le CYP3A4, localisé dans la muqueuse de l'intestin grêle et le foie. Les médicaments connus pour inhiber ou induire ce système enzymatique peuvent donc (après administration orale) inhiber la résorption ou l'élimination de la nifédipine.
Élimination
Lors de l'élimination, moins de 0.1% de la dose se retrouvent sous forme inchangée dans l'urine. 85–95% de la dose sont éliminés par voie rénale sous forme de métabolites, le reste également sous forme de métabolites par les selles. Les métabolites sont pharmacologiquement inactifs.
En raison de l'absorption retardée, la demi-vie d'élimination est de 6–11 heures.
Dans une étude au cours de laquelle la pharmacocinétique de la nifédipine chez les patients atteints d'insuffisance hépatique légère (Child-Pugh A) ou modérée (Child-Pugh B) a été comparée avec celle de patients présentant une fonction hépatique normale, la clairance de la nifédipine administrée par voie orale était diminuée en moyenne de 48% (Child-Pugh A) et de 72% (Child-Pugh B). En conséquence, l'ASC et la Cmax de la nifédipine ont augmenté de 93% et 64% (Child-Pugh A), resp. de 253% et de 171% (Child-Pugh B) en moyenne par comparaison avec les patients présentant une fonction hépatique normale. La pharmacocinétique de la nifédipine n'a pas été examinée chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère (voir «Mises en garde et précautions»).

Données précliniques

Toxicité aiguë
La toxicité aiguë a été évaluée chez plusieurs espèces animales. Aucune sensibilité particulière n'a été mise en évidence.
Toxicité chronique
Les études menées chez le rat et le chien n'ont montré aucun effet toxique particulier de la nifédipine.
Potentiel mutagène et cancérogène
Comme les études de mutagénicité menées in vivo et in vitro ont toutes été négatives, un effet mutagène chez l'être humain peut être exclu de manière suffisamment sûre.
Une étude de longue durée (2 ans) menée chez le rat n'a montré aucun signe d'effet oncogène de la nifédipine.
Toxicité sur la reproduction
Les études expérimentales menées chez trois espèces animales (rats, lapin, souris) ont montré des signes d'effets tératogènes (anomalies digitales, malformations des extrémités, fentes palatines, anomalies cardio-vasculaires).
Les anomalies digitales sont probablement dues à une irrigation utérine insuffisante; elles sont survenues cependant aussi chez des animaux, qui avaient reçu la nifédipine après l'organogenèse.
L'administration de nifédipine a provoqué divers effets de toxicité embryonnaire, placentaire et foetale, y compris des foetus estropiés chez les rats, les souris et les lapins, des volumes placentaires réduits et des villosités choriales sous-développées chez les singes, une mortalité embryonnaire et foetale chez les rats, les souris et les lapins ainsi qu'un allongement de la gestation et une réduction des taux de survie des nouveaux-nés de rats (les autres espèces animales n'ont pas fait l'objet de telles études). Toutes les doses induisant dans les expérimentations des effets tératogènes, embryotoxiques et foetotoxiques, se sont avérées toxiques également pour les mères.

Remarques particulières

Influence sur les méthodes de diagnostic
La nifédipine peut donner des valeurs faussement augmentées de l'acide vanillylmandélique mesuré dans l'urine par spectrophotométrie. Toutefois, le dosage par HPLC n'est pas influencé.
Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.
Remarques particulières concernant le stockage
Le principe actif, la nifédipine, est sensible à la lumière. Bien que la pellicule métallique de la plaquette le protège de la lumière, ce médicament ne devrait pas être exposé à la lumière directe du soleil.
Conserver au sec et à température ambiante (15-25 °C). Protéger de la lumière. Conserver hors de portée des enfants.

Numéro d’autorisation

52896 (Swissmedic).

Présentation

Nifedipin-Mepha 20 retard: emballages de 30 et 100 Depotabs. [B]

Titulaire de l’autorisation

Mepha Pharma AG, Basel.

Mise à jour de l’information

Septembre 2016.
Numéro de version interne: 4.2

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home