ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Mirena®:Bayer (Schweiz) AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Pharmacocinétique

Absorption
Le lévonorgestrel est libéré localement dans la cavité utérine. La libération débute immédiatement après l'insertion de Mirena. Le taux estimé de libération in vivo à divers moments après l'insertion est indiqué dans le tableau ci-dessous.

Moment

Taux estimé de libération in-vivo

À l'insertion

20 µg/24 h

1 an après l'insertion

18 µg/24 h

5 ans après l'insertion

10 µg/24 h

Moyenne sur 5 ans

15 µg/24 h

Le lévonorgestrel libéré par le SIU est absorbé par l'endomètre.
Le lévonorgestrel est décelable dans le sérum une heure après l'insertion du SIU. La concentration sérique maximale est atteinte dans les deux semaines qui suivent l'insertion. Les concentrations sériques sont soumises à de fortes variations interindividuelles. Aux jours 0 à 30 après l'insertion de Mirena, les concentrations sériques moyennes s'élèvent à 128±47 pg/ml. Par la suite, les concentrations sériques suivantes ont été mesurées chez les femmes en âge de procréer et dont le poids corporel est supérieur à 55 kg (la valeur indiquée est la médiane, entre parenthèses les percentiles de 25% à 75%):
Après 6 mois: 206 pg/ml (151-264 pg/ml)
Après 12 mois: 194 pg/ml (146-266 pg/ml)
Après 60 mois: 131 pg/ml (113-161 pg/ml)
Les taux sériques à l'état d'équilibre (steady state) sont ainsi nettement plus bas que ceux observés avec d'autres utilisations établies du lévonorgestrel et, de ce fait, les effets systémiques du progestatif sont minimes.
Le poids corporel et la concentration sérique en SHBG influencent la concentration systémique du lévonorgestrel. Un faible poids corporel et/ou des concentrations élevées en SHBG entraînent une augmentation de la concentration de lévonorgestrel. Chez les femmes en âge de procréer et dont le poids corporel est faible (37 à 55 kg), la concentration moyenne de lévonorgestrel est augmentée de 35 à 50%.
Chez les utilisatrices postménopausées qui recevaient en plus un traitement de substitution œstrogénique non oral, les concentrations sériques de lévonorgestrel suivantes ont été mesurées (la valeur indiquée est la médiane, entre parenthèses les percentiles de 25% à 75%):
Après 12 mois: 257 pg/ml (186-326 pg/ml)
Après 60 mois: 149 pg/ml (122-180 pg/ml)
Chez les femmes postménopausées qui recevaient en plus un traitement de substitution œstrogénique oral, la médiane de la concentration sérique de lévonorgestrel après 12 mois était augmentée en raison de l'induction de la globuline se liant aux hormones sexuelles (SHBG), passant à 478 pg/ml (percentiles de 25% à 75%: 341-655 pg/ml)
Distribution
Environ 64% du lévonorgestrel sont liés de manière spécifique à la SHBG, env. 35% sont liés de manière non spécifique à l'albumine; seulement moins de 2% de la concentration sérique totale sont présents sous forme de stéroïde libre. La distribution relative dépend de la concentration sérique en SHBG. Après l'insertion de Mirena, la concentration en SHBG a diminué au cours du premier mois d'env. 20-30%, elle est restée relativement stable pendant la première année et a légèrement diminué par la suite.
Le volume de distribution est de 106 litres.
Environ 0.1% de la dose de lévonorgestrel prise par la mère peut passer dans le lait maternel.
Métabolisme
Le lévonorgestrel est essentiellement métabolisé dans le foie. Les principales voies de dégradation métaboliques sont la réduction du groupe Δ4-3 oxo et les hydroxylations en position 2α, 1β et 16β, suivies de la conjugaison. Le CYP3A4 est la principale enzyme impliquée dans le métabolisme oxydatif du lévonorgestrel; cependant, le métabolisme oxydatif ne semble jouer qu'un rôle secondaire par rapport à la réduction et la conjugaison.
Les métabolites du lévonorgestrel n'ont qu'une activité pharmacologique faible, voire nulle.
Élimination
La clearance métabolique du lévonorgestrel dans le sérum est d'environ 1.0 ml/min/kg. Les métabolites sont éliminés par les fèces et l'urine dans un rapport 1:1. La demi-vie d'élimination est d'environ un jour. Le lévonorgestrel non transformé n'est éliminé que sous forme de traces.
Cinétique pour certains groupes de patients
Il n'existe aucune donnée relative à la pharmacocinétique chez les adolescentes ou les utilisatrices de >65 ans, ainsi que chez les femmes présentant une insuffisance hépatique ou rénale.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home