ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Budenofalk® 3 mg:Vifor SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Mises en garde et précautions

La prudence est recommandée en présence d'une tuberculose latente ou d'une réaction tuberculinique positive, cette maladie pouvant être activée par une corticothérapie; de tels patients doivent recevoir des tuberculostatiques à titre prophylactique s'ils sont traités à long terme par des stéroïdes.
Le traitement par Budenofalk 3 mg peut conduire à des taux systémiques de stéroïdes plus bas que ceux obtenus avec des corticostéroïdes conventionnels par voie orale. Le passage d'un autre traitement par stéroïdes peut provoquer des symptômes comme ceux observés lors de changements des taux systémiques de stéroïdes.
La prudence est recommandée chez les patients avec hypertension, diabète sucré, ostéoporose, ulcère gastro-intestinal, glaucome, cataracte; diabète et glaucome dans l'anamnèse familiale.
Un traitement par Budenofalk 3 mg ne semble pas indiqué chez les patients avec crises sévères de la maladie de Crohn ainsi que lorsque le système gastro-intestinal proximal ou le côlon distal sont atteints.
Parce que Budenofalk 3 mg déploie une action locale, aucun effet ne peut être attendu en cas de symptômes extra-intestinaux de la maladie (affectant p.ex. la peau, les yeux ou les articulations).
Infections
La suppression des réactions inflammatoires et du système immunitaire augmente le risque d'infection ainsi que leur degré de sévérité. Le tableau clinique peut souvent être atypique et des infections sévères comme septicémie ou tuberculose peuvent être masquées, et atteindre un stade avancé avant d'être reconnues.
Varicelle
La varicelle doit être spécialement surveillée, car cette maladie normalement sans danger peut avoir des conséquences fatales chez les patients immunodéprimés. Les patients sans antécédents de varicelle doivent éviter tout contact avec des patients atteints de varicelle ou de Herpès zoster et doivent immédiatement consulter le médecin en cas d'exposition.
Chez l'enfant, les parents doivent être informés de ces mesures à observer. Une vaccination passive avec des immunoglobulines contre Varicella Zoster (VZIG) est nécessaire chez les patients exposés, non immunisés s'ils prennent des corticostéroïdes par voie systémique ou en ont pris dans les 3 mois précédents; l'administration doit avoir lieu dans les 10 jours suivant l'exposition à la varicelle. Si le diagnostic de la varicelle est confirmé, un traitement immédiat par un spécialiste est obligatoire. L'administration des corticostéroïdes ne doit pas être interrompue et la dose doit éventuellement être augmentée.
Vaccins vivants
Les vaccins vivants ne doivent pas être administrés aux personnes ayant une réponse immunitaire insuffisante. La réaction des anticorps à d'autres vaccins peut être atténuée. Les corticostéroïdes peuvent supprimer l'axe hypophyso-surrénalien et réduire une réponse au stress.
En cas d'opération ou d'autres facteurs de stress, une administration supplémentaire de corticostéroïdes systémiques est recommandée.
Chez les patients avec troubles de la fonction hépatique, les taux sanguins de glucocorticoïdes peuvent être accrus.
L'administration simultanée de kétoconazole ou d'autres inhibiteurs puissants du CYP3A4 doit être évitée (voir «Interactions»).
Amibiase
Les corticostéroïdes peuvent réactiver une amibiase latente. Il est donc recommandé d'exclure toute amibiase latente ou active avant d'instaurer une corticothérapie chez tous les patients ayant séjourné sous les tropiques, ou qui présentent une diarrhée d'étiologie inconnue.
Salicylés
La prudence est également recommandée lors d'un traitement concomitant et de longue durée par salicylés, en raison du risque accru d'ulcères et d'hémorragies gastro-intestinaux, pouvant aller jusqu'à la perforation. Dans ce cas, toute diminution de la dose du glucocorticoïde doit être entreprise prudemment compte tenu du risque d'intoxication aux salicylés.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home