ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Rohypnol, Comprimés pelliculés:CPS Cito Pharma Services GmbH
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Posologie/mode d’emploi

La posologie doit être étroitement adaptée à l'âge et à l'état général du patient, d'une part, et à la nature du trouble du sommeil, d'autre part.
D'une manière générale, il est toujours fait appel à la plus faible dose efficace pendant une période aussi courte que possible.
Il est recommandé, si possible, d’instaurer le traitement à raison de 0,5 mg/jour et de n’augmenter la dose qu’en cas d’échec.
Les doses généralement recommandées sont les suivantes:
Adultes: 0,5 - 1 mg/jour.
Patients âgés: 0,5 mg/jour; chez les patients présentant un affaiblissement de l’état général, le traitement doit également être instauré à raison de 0,5 mg/jour.
Enfants et adolescents: Rohypnol doit uniquement être administré à l’adulte (voir sous «Contre-indications»).
Selon la tolérance et le résultat clinique, ces doses peuvent être portées, si nécessaire, à 2 mg/jour chez l’adulte et à 1 mg/jour au maximum chez les patients âgés. Dans la plupart des cas, l’administration d’un somnifère n’est plus nécessaire après quelques jours.
Chez les insuffisants rénaux la dose doit être réduite individuellement.
Les patients atteints d’insuffisance hépatique légère à modérée doivent recevoir une dose réduite.
Chez les insuffisants cardio-respiratoires chroniques (voir « Mises en garde et précautions ») la dose recommandée est de 0,5 mg/jour.
Le médicament doit être pris immédiatement avant le coucher.
Le traitement doit être aussi court que possible (de quelques jours à deux semaines) et ne doit généralement pas dépasser quatre semaines (phase d’arrêt progressif comprise); dans certains cas, il peut toutefois être nécessaire de le prolonger, mais uniquement après réévaluation de la situation et de la cause sous-jacente de l’insomnie.
Au début du traitement, il convient d’informer le patient concernant la durée limitée du traitement et de lui expliquer exactement la diminution progressive de la dose. Par ailleurs, il est important de sensibiliser le patient à la possibilité de phénomènes de rebond, ce qui permet de diminuer la peur face à de tels symptômes s’ils apparaissent lors de l’arrêt du médicament.
Il est recommandé de procéder à un arrêt progressif de Rohypnol, en l’espace de 2 semaines (= composante de la durée du traitement, voir également sous « Mises en garde et précautions »).

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home