ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Teveten® plus:Mylan Pharma GmbH
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Interactions

Interactions avec la combinaison
Double inhibition du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA)
Les données d'études cliniques ont montré qu'une double inhibition du système rénine-angiotensine-aldostérone (SRAA) par une co-administration d'IEC, d'ARA-II ou d'aliskirène est associée à un taux accru d'effets indésirables tels qu'hypotension, syncope, hyperkaliémie et insuffisance rénale (y compris insuffisance rénale aiguë) en comparaison avec une monothérapie agissant sur le SRAA (voir «Contre-indications» et «Mises en garde et précautions»).
Lithium:
Une augmentation réversible de la concentration sérique de lithium et de la toxicité du lithium a été observée lors de l'administration concomitante de lithium et d'inhibiteurs de l'ECA, d'antagonistes des récepteurs de l'angiotensine II ou de thiazides. Les thiazides réduisant la clairance rénale du lithium, la toxicité du lithium peut être augmentée après l'utilisation de Teveten plus. Une surveillance étroite de la concentration sérique de lithium est donc recommandée en cas d'utilisation concomitante.
Baclofène:
Les effets antihypertenseurs peuvent être renforcés.
Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris inhibiteurs sélectifs de la cyclo-oxygénase 2 (anti-COX2):
Comme pour les IEC, une co-administration d'ARA-II et d'AINS (y compris inhibiteurs sélectifs de la COX2, acide acétylsalicylique et autres AINS non sélectifs) peut accroître le risque de détérioration de la fonction rénale (pouvant éventuellement aller jusqu'à l'insuffisance rénale aiguë) et d'hyperkaliémie, surtout dans le cas d'une insuffisance rénale préexistante. La prudence est de rigueur lors d'une telle association, en particulier chez les patients âgés. Il faut assurer une hydratation adéquate des patients et une surveillance de la fonction rénale après le début de la co-médication et à intervalles réguliers par la suite doit être envisagée.
L'utilisation concomitante d'un ARA-II (par ex. Teveten plus) et d'un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) – y compris inhibiteur sélectif de la COX2, acide acétylsalicylique ou autre AINS non sélectif – peut entraîner une atténuation de la baisse de la tension artérielle.
Amifostine:
Les effets antihypertenseurs de Teveten plus peuvent être renforcés.
Autres antihypertenseurs:
L'effet hypotenseur de Teveten plus peut être renforcé par la prise simultanée d'autres antihypertenseurs.
Alcool, barbituriques, anesthésiques ou antidépresseurs:
Une hypotension orthostatique accrue peut être éventuellement observée.
Interactions avec l'éprosartan
Les tests in vitro ont montré que l'éprosartan n'exerce pas d'effet inhibiteur sur les isoenzymes CYP 1A, 2A6, 2C9/8, 2C19, 2D6, 2E et 3A du cytochrome humain P450.
Médicaments influençant le taux sanguin de potassium
Les expériences enregistrées avec d'autres médicaments agissant sur le système rénine-angiotensine-aldostérone ont montré que l'administration simultanée de diurétiques d'épargne potassique, de préparations contenant du potassium, de substituts de sel contenant du potassium ou d'autres médicaments susceptibles d'augmenter le taux de potassium (par ex. héparine, IEC) risque d'entraîner une augmentation du potassium sérique. Si un médicament agissant sur le taux de potassium doit être prescrit en association avec Teveten plus, il est recommandé de contrôler fréquemment le taux plasmatique de potassium (voir «Mises en garde et précautions»).
Interactions avec l'hydrochlorothiazide
Médicaments influençant la kaliémie:
L'hydrochlorothiazide peut causer des pertes de potassium. Cet effet peut être renforcé lors d'une co-administration d'autres médicaments associés à des pertes de potassium ou à une hypokaliémie (par ex. autres diurétiques kaliurétiques, laxatifs, corticostéroïdes, ACTH, amphotéricine, carbénoxolone, pénicilline G sodique ou dérivés de l'acide salicylique). De telles associations ne sont donc pas recommandées (voir «Mises en garde et précautions»).
Sels de potassium et vitamine D:
L'hydrochlorothiazide peut causer une augmentation de la réabsorption tubulaire de calcium entraînant une hypercalcémie. Si des préparations de calcium ou des médicaments épargneurs de calcium (par ex. avec un traitement par la vitamine D) doivent être prescrits, les taux sériques de calcium doivent être surveillés soigneusement et la dose de calcium doit être ajustée en conséquence.
Résines chélatrices des acides biliaires (cholestyramine et colestipol):
L'absorption de l'hydrochlorothiazide est réduite par la présence de résines échangeuses d'anions telles que la cholestyramine et le colestipol. Ceci peut affaiblir son efficacité pharmacologique. Des doses uniques de cholestyramine ou de colestipol se lient à l'hydrochlorothiazide et réduisent son absorption gastro-intestinale à 85 et 43%.
L'interaction peut cependant être fortement atténuée par une administration séquentielle, c'est-à-dire en respectant un écart d'au moins 4 heures avant ou de 4 à 6 h après la prise de la résine chélatrice.
Digitaliques:
Une hypokaliémie ou hypomagnésiémie induite par les thiazidiques peut favoriser les effets potentiellement cardiotoxiques des digitaliques et des antiarythmiques.
Médicaments aux effets influençables par des perturbations du taux sérique de potassium:
Le taux sérique de potassium et l'ECG doivent être contrôlés régulièrement si Teveten plus est utilisé en même temps que des médicaments susceptibles d'être influencés par des fluctuations de la kaliémie (par ex. digitaliques et antiarythmiques). Il en va de même pour les médicaments suivants (dont quelques antiarythmiques) pouvant déclencher des torsades de pointes (tachycardies ventriculaires), l'hypokaliémie étant là un facteur prédisposant:
·Antiarythmiques de classe Ia (par ex. quinidine, hydroquinidine, disopyramide).
·Antiarythmiques de classe III (par ex. amiodarone, sotalol, dofétilide, ibutilide).
·Certains neuroleptiques (par ex. thioridazine, chlorpromazine, lévomépromazine, trifluopérazine, cyamémazine, sulpiride, sultopride, amisulpride, tiapride, pimozide, halopéridol, dropéridol).
·Autres (par ex. bépridil, cisapride, diphémanile, érythromycine i.v., halofantrine, mizolastine, pentamidine, terfénadine, vincamine i.v.).
Myorelaxants non dépolarisants (par ex. tubocurarine):
Les effets des myorelaxants non dépolarisants peuvent être renforcés par l'hydrochlorothiazide.
Anticholinergiques (par ex. atropine, bipéridène):
Biodisponibilité accrue des diurétiques thiazidiques suite à une réduction de la motilité gastro-intestinale et à un ralentissement de la vidange gastrique.
Antidiabétiques (hypoglycémiants oraux et insuline):
Le traitement par diurétiques thiazidiques peut détériorer la tolérance au glucose. Un ajustement posologique des antidiabétiques, y compris de l'insuline, peut s'avérer nécessaire. Un diabète sucré latent peut devenir manifeste au cours d'un traitement par thiazidique (voir aussi «Mises en garde et précautions»).
Metformine:
La metformine doit être utilisée avec prudence parce qu'il existe un risque d'acidose lactique suite à une détérioration éventuelle de la fonction rénale par l'hydrochlorothiazide.
Bêtabloquants et diazoxide:
Les effets hyperglycémiants des bêtabloquants et du diazoxide peuvent être renforcés par les diurétiques thiazidiques.
Catécholamines (par ex. noradrénaline):
Les effets des catécholamines peuvent être diminués.
Médicaments utilisés dans le traitement de la goutte (probénécide, sulfinpyrazone et allopurinol):
Un ajustement de la dose des médicaments uricosuriques peut être nécessaire, étant donné que l'hydrochlorothiazide fait augmenter le taux sérique d'acide urique. La dose de probénécide ou de sulfinpyrazone doit éventuellement être augmentée. L'administration simultanée de diurétiques thiazidiques peut augmenter la fréquence des réactions d'hypersensibilité à l'allopurinol.
Amantadine:
L'administration simultanée de diurétiques thiazidiques peut augmenter le risque d'effets indésirables dus à l'amantadine.
Antinéoplasiques (par ex. cyclophosphamide, méthotrexate):
L'administration simultanée de diurétiques thiazidiques peut diminuer l'excrétion rénale des cytostatiques et renforcer leur toxicité sur la moelle épinière (dépression médullaire).
Tétracyclines:
L'administration concomitante d'une tétracycline et d'un thiazidique accroît le risque d'une augmentation du taux d'urée induite par la tétracycline.
Médicaments faisant baisser le taux sérique de sodium:
L'hyponatriémie due à l'hydrochlorothiazide peut être renforcée par une co-administration de médicaments tels que des antidépresseurs, des neuroleptiques, des antiépileptiques, etc. La prudence est de rigueur lors de l'utilisation prolongée de ces molécules. L'utilisation de ces médicaments exige des contrôles périodiques du taux sérique de sodium.
Antihypertenseurs
Les thiazidiques renforcent les effets d'antihypertenseurs tels que la guanéthidine, la méthyldopa, les bêtabloquants, les vasodilatateurs, les antagonistes calciques ou les IEC.
Anti-inflammatoires non stéroïdiens:
L'administration d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) peut réduire les effets diurétiques, natriurétiques et antihypertenseurs des diurétiques chez certains patients. Dans des cas isolés, on a observé une détérioration de la fonction rénale chez des patients prédisposés.
Ciclosporine:
L'administration simultanée de diurétiques peut augmenter le risque d'hyperuricémie et de complications du type goutte.
Méthyldopa:
La littérature fait rapport de cas d'anémie hémolytique apparaissant lors de l'administration simultanée d'hydrochlorothiazide et de méthyldopa.
Interactions médicamenteuses, analyses de laboratoire
À cause de leurs effets sur le métabolisme du calcium, les diurétiques thiazidiques peuvent influencer les tests concernant les glandes parathyroïdes.
Il n'existe aucune interaction cliniquement significative entre l'hydrochlorothiazide et l'ingestion concomitante de nourriture.

2019 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home