ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Alimta®:Eli Lilly (Suisse) SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Posologie/Mode d’emploi

Alimta doit être administré uniquement par des médecins qualifiés pour l'utilisation d'agents antinéoplasiques.
Pour la préparation de la poudre pour solution à diluer pour perfusion, Alimta, se référer à «Remarques particulières, Remarques concernant la manipulation».
Alimta en monothérapie:
Chez les patients traités pour un carcinome pulmonaire non à petites cellules et qui ont reçu une chimiothérapie antérieure, la posologie recommandée d'Alimta est de 500 mg/m2, en perfusion intraveineuse de 10 minutes, le premier jour de chaque cycle de 21 jours.
Prémédication/comédication par acide folique, vitamine B12 et corticostéroïdes
Afin de réduire la toxicité d'Alimta, les patients doivent prendre par voie orale de l'acide folique ou une association polyvitaminique contenant de l'acide folique (350 à 1000 microgrammes) quotidiennement: 5 à 7 doses d'acide folique doivent être prises au cours des 7 jours qui précèdent la première perfusion d'Alimta, et les patients doivent continuer cette supplémentation pendant toute la durée du traitement et pendant 21 jours après la dernière perfusion d'Alimta. Les patients doivent également recevoir une injection intramusculaire de vitamine B12 (1000 microgrammes) dans la semaine précédant la première dose d'Alimta, puis une fois tous les trois cycles, le jour de l'administration d'Alimta.
Afin de réduire la fréquence et la sévérité des réactions cutanées, une corticothérapie devra être administrée la veille, le jour même et le lendemain de l'administration d'Alimta. On administrera 4 mg de dexaméthasone, deux fois par jour, ou un équivalent de cette dose (voir «Mises en garde et précautions»).
Surveillance
Avant chaque administration d'Alimta, une numération-formule sanguine complète (NFS) avec formule différentielle et mesure du taux de plaquettes doit être réalisée. Avant le début de chaque cycle de chimiothérapie, le nombre absolu de polynucléaires neutrophiles (PNN) doit être supérieur ou égal à 1500 cellules/mm3 et le nombre de plaquettes supérieur ou égal à 100'000 cellules/mm3.
On pratiquera des examens sanguins réguliers pour contrôler les fonctions rénale et hépatique (voir «Instructions spéciales pour la posologie»); la clairance de la créatinine doit être supérieure ou égale à 45 ml/min.
Ajustement de la posologie du fait d'effets indésirables/d'interactions
Avant le début d'un nouveau cycle, les ajustements de dose s'appuieront sur la numération-formule sanguine au nadir et sur la toxicité non hématologique observées au cours du cycle précédent. Le traitement devra être éventuellement différé et la dose réduite comme suit:

Adaptation des doses d'Alimta (en monothérapie ou en association) et de cisplatine
– Toxicité hématologique

Au nadir: PNN <500/mm3 et plaquettes ≥50'000/mm3

75% de la dose précédente (Alimta et le cisplatine).

Au nadir: plaquettes ≤50'000/mm3 quel que soit le taux de PNN

75% de la dose précédente (Alimta et le cisplatine).

Au nadir: plaquettes <50'000/mm3 avec saignements quelque soit le taux de PNN

50% de la dose précédente (Alimta et le cisplatine).

Adaptation des doses d'Alimta (en monothérapie ou en association) et de cisplatine
– Toxicité non-hématologique sauf neurotoxicité

Dose d'Alimta

Dose de cisplatine

Toute toxicité de grade 3 ou 4 sauf mucite et diarrhée

75% de la dose précédente

75% de la dose précédente

Toute diarrhée nécessitant une hospitalisation (quel que soit le grade) ou diarrhée de grade 3 ou 4

75% de la dose précédente

75% de la dose précédente

Mucite de grade 3 ou 4

50% de la dose précédente

100% de la dose précédente

Le traitement avec Alimta ne pourra être repris que lorsque le patient aura atteint une valeur inférieure ou égale à celle d'avant traitement.

Adaptation des doses d'Alimta (en monothérapie ou en association) et de cisplatine –
Neurotoxicité

CTC

Dose d'Alimta

Dose de cisplatine

Grade 0–1

100% de la dose précédente

100% de la dose précédente

Grade 2

100% de la dose précédente

50% de la dose précédente

Le traitement par Alimta doit être interrompu si le patient présente une toxicité hématologique ou non-hématologique de grade 3 ou 4 après 2 réductions de dose, ou immédiatement si une neurotoxicité de grade 3 ou 4 est observée.
Traitement associé
Alimta en association avec le cisplatine:
La posologie recommandée d'Alimta est de 500 mg/m2, en perfusion intraveineuse de 10 minutes, le premier jour de chaque cycle de 21 jours. La posologie recommandée de cisplatine est de 75 mg/m2 en perfusion intraveineuse de 2 heures, environ 30 minutes après la fin de la perfusion d'Alimta, le premier jour de chaque cycle de 21 jours. Les patients doivent recevoir une hydratation appropriée avant et/ou après la perfusion de cisplatine, selon la pratique usuelle générale. Se référer à l'information professionnelle du cisplatine pour des recommandations posologiques spécifiques.
Instructions posologiques particulières
Patients présentant des troubles de la fonction hépatique
On n'administrera Alimta qu'avec précaution aux patients présentant des taux élevés de transaminases et de bilirubine. Alimta est contre-indiqué chez les patients présentant une insuffisance hépatique modérée à sévère.
Patients présentant des troubles de la fonction rénale
Le pémétrexed est essentiellement éliminé sous forme inchangée par voie rénale. Dans les études cliniques, des ajustements de doses autres que celles préconisées pour l'ensemble des patients n'ont pas été nécessaires chez les patients dont la clairance de la créatinine était ≥45 ml/min. Chez les patients ayant une clairance de la créatinine <45 ml/min, les données sur l'utilisation du pémétrexed sont limitées; l'utilisation d'Alimta n'est donc pas recommandée chez ces patients (voir «Contre-indications»).
Patients âgés
Au cours des essais cliniques, il n'a pas été mis en évidence de risque plus élevé d'effets indésirables chez les patients de 65 ans et plus comparativement aux patients de moins de 65 ans. Des réductions de doses autres que celles recommandées pour l'ensemble des patients ne sont pas nécessaires.
Enfants et adolescents
Alimta n'est pas recommandé chez les patients de moins de 18 ans, son efficacité et son innocuité n'ayant pas été établies dans cette population.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home