ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Latanoprost-Mepha:Mepha Pharma AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Latanoprost
Excipients
Chlorure de benzalkonium 0,2 mg/ml, dihydrogénophosphate de sodium monohydraté et monohydrogénophosphate de sodium anhydre (contient 6,34 mg/ml de phosphate), chlorure de sodium, eau purifiée.

Indications/Possibilités d’emploi

Pour réduire la pression intraoculaire chez les patients atteints de glaucome à angle ouvert ou de pression intraoculaire élevée (hypertension oculaire).

Posologie/Mode d’emploi

Administration chez l'adulte (y compris chez le patient âgé):
Une goutte par jour dans l'oeil atteint. On obtient un effet optimal lorsque Latanoprost-Mepha est administré le soir. L'instillation de Latanoprost-Mepha se limitera à une fois par jour, car une fréquence d'administration supérieure diminue l'effet hypotenseur sur la pression intraoculaire.
En cas d'oubli d'une instillation du médicament, le traitement pourra être poursuivi normalement par l'instillation suivante.
Les lentilles de contact seront retirées avant l'instillation du collyre et remises au plus tôt 15 minutes après (voir «Mises en garde et précautions»).
Traitement associé
Des études pivot ont montré que le latanoprost est efficace en monothérapie, et que le latanoprost est efficace en association avec des antagonistes des récepteurs bêta-adrénergiques (timolol). En outre, des études de courte durée indiquent que le latanoprost a une action additive lorsqu'il est associé à des agonistes adrénergiques (dipivéfrine) et à des inhibiteurs de l'anhydrase carbonique oraux (acétazolamide) et une action au moins partiellement additive lorsqu'il est associé à des agonistes cholinergiques (pilocarpine).
En cas d'association à un autre collyre, les instillations des deux collyres devront être espacées d'au moins cinq minutes.
Administration chez les enfants
Le collyre Latanoprost-Mepha peut être dosé de la même manière chez l'enfant que chez l'adulte. Aucune donnée n'est disponible pour les prématurés (âge gestationnel inférieur à 36 semaines). Les données disponibles pour le groupe d'âge inférieur à un an (quatre patients) sont très limitées (voir «Propriétés/Effets»).
Pour réduire une possible absorption systémique, il est recommandé, comme pour d'autres collyres, de comprimer le sac lacrymal (occlusion ponctuelle) en dessous du canthus interne pendant une minute. Ceci doit être effectué immédiatement après chaque instillation.

Contre-indications

Hypersensibilité au latanoprost ou à l'un des excipients (voir «Composition»).

Mises en garde et précautions

Modifications de la pigmentation de l'iris
Latanoprost-Mepha peut accentuer progressivement la couleur des pigments bruns dans l'iris. La modification de la couleur de l'iris est due à une augmentation de la teneur en mélanine des mélanocytes du stroma de l'iris et non à une augmentation du nombre de mélanocytes. Généralement, la pigmentation brune entourant la pupille s'étend de façon concentrique vers la périphérie dans les yeux concernés, et l'iris peut devenir, totalement ou partiellement, brun plus foncé. La modification de couleur de l'iris est généralement faible et n'est souvent pas décelable cliniquement. L'augmentation de la pigmentation de l'iris dans un oeil ou dans les deux yeux a principalement été observée chez des patients ayant un iris de plusieurs couleurs au début de l'étude, c'est-à-dire marron et une autre couleur. On a constaté une augmentation de la pigmentation de l'iris chez plus de deux tiers de ces patients. Les naevi et éphélides présents sur l'iris n'ont pas été modifiés par le traitement. Aucune accumulation de pigments dans le trabéculum ou dans l'angle de la chambre antérieure n'a été observée jusqu'ici lors des essais cliniques.
Une étude clinique a investigué la pigmentation de l'iris pendant cinq ans sans mettre en évidence de conséquences négatives découlant d'une augmentation de cette pigmentation, même lorsque l'administration de latanoprost s'est poursuivie. Ces résultats correspondent à l'expérience accumulée dans le cadre de l'observation post-marketing depuis 1996. En outre, la réduction de la pression intraoculaire était similaire chez tous les patients, en présence ou non d'une augmentation de la pigmentation de l'iris. Le traitement par latanoprost peut donc également se poursuivre chez les patients présentant une augmentation de la pigmentation de l'iris. Un suivi régulier de ces patients s'impose et la décision d'interrompre ou non le traitement doit reposer sur la situation clinique du patient.
Le début du changement de couleur de l'iris survient en général au cours de la première année de traitement, rarement également durant la deuxième et la troisième année, mais il n'est jamais apparu après la quatrième année de traitement. Le taux de progression de la pigmentation de l'iris diminue avec le temps et s'avère stable après cinq ans. Les effets d'une pigmentation de l'iris accentuée n'ont pas été étudiés au-delà de cinq ans. Dans les études cliniques, une poursuite de l'augmentation de la pigmentation brune de l'iris après l'arrêt du traitement n'a pas été observée, mais les modifications de couleur qui en découlent peuvent être définitives.
Le traitement d'un seul oeil peut avoir pour conséquence une hétérochromie.
Modifications palpébrales et des cils
Un assombrissement de l'épiderme palpébral de certains patients traités par le latanoprost a été rapporté; cet effet peut être réversible.
Le latanoprost peut entraîner une modification progressive des cils et du duvet sur la paupière de l'oeil traité; parmi ces changements se trouvent des cils plus longs et plus épais, une pigmentation des cils, un nombre accru de cils ou de duvet sur la paupière et des cils mal orientés. Les modifications des cils sont réversibles à l'arrêt du traitement.
Glaucome
L'expérience est limitée concernant l'emploi de latanoprost dans les glaucomes d'origine inflammatoires, les glaucomes néovasculaires, les glaucomes à angle fermé ou congénitaux. Seule une expérience limitée existe concernant le glaucome à angle ouvert de l'oeil pseudophaque ou le glaucome pigmentaire.
Le latanoprost a un effet faible ou inexistant sur la pupille, mais aucune expérience n'est actuellement disponible avec Latanoprost-Mepha dans le cas de crises aiguës de glaucome à angle fermé. En conséquence, Latanoprost-Mepha sera utilisé uniquement avec prudence dans ces situations jusqu'à ce que l'expérience soit suffisante.
Opérations de la cataracte
Seules des données limitées sont disponibles sur l'emploi de latanoprost en phase périopératoire d'opérations de la cataracte. Latanoprost-Mepha sera utilisé avec prudence chez ces patients.
Oedème maculaire
L'apparition d'oedèmes maculaires, y compris cystoïdes, a été observée sous traitement au latanoprost. Il s'agissait principalement de patients aphaques, de patients pseudophaques présentant une rupture capsulaire de la chambre postérieure ou de patients ayant des facteurs de risque d'oedème maculaire connus (révélés notamment par une angiographie en fluorescence réalisée au sortir d'une opération de la cataracte). Latanoprost-Mepha sera utilisé avec prudence chez ces patients.
Kératite herpétique
L'utilisation de Latanoprost-Mepha doit être prudente chez les patients ayant des antécédents de kératite herpétique. Éviter d'utiliser Latanoprost-Mepha en cas de kératite active à Herpès simplex et chez les patients ayant des antécédents de kératites chroniques récidivantes à Herpès simplex, notamment en rapport avec des analogues des prostaglandines.
Patients asthmatiques: voir «Effets indésirables».
Le chlorure de benzalkonium est connu pour provoquer une irritation des yeux, des symptômes du syndrome de l'oeil sec et peut affecter le film lacrymal et la surface de la cornée.
Recommandations pour les porteurs de lentilles de contact
Latanoprost-Mepha contient du chlorure de benzalkonium, susceptible de colorer en brun les lentilles de contact. Les lentilles de contact seront retirées avant l'instillation du collyre et remises au plus tôt 15 minutes plus tard.
En pédiatrie
Les données sur l'efficacité et la tolérance sont très limitées pour le groupe d'âge inférieur à un an (quatre patients) (voir «Propriétés/Effets»). Aucune donnée n'est disponible pour les prématurés (âge gestationnel inférieur à 36 semaines).
Pour les enfants âgés de 0 à moins de trois ans qui souffrent essentiellement de glaucome congénital primitif (PCG), le traitement chirurgical (p.ex. trabéculotomie/goniotomie) reste le traitement de première intention.
La tolérance à long terme n'a pas encore été établie chez l'enfant.
Excipients
Ce médicament contient 0,2 mg de chlorure de benzalkonium par ml.
Ce médicament contient 6,34 mg de phosphate par ml.

Interactions

Des rapports font cas d'une élévation paradoxale de la pression intraoculaire après l'administration concomitante de deux analogues de la prostaglandine. En conséquence, l'utilisation de deux prostaglandines ou plus, de deux analogues de la prostaglandine ou plus ou de deux dérivés de la prostaglandine ou plus n'est pas recommandée.
Des études cliniques ont montré que l'effet hypotenseur du latanoprost sur la pression intraoculaire était renforcé par les antagonistes des récepteurs bêta-adrénergiques (timolol), les agonistes adrénergiques (dipivéfrine), les inhibiteurs de l'anhydrase carbonique (acétazolamide), et au moins partiellement renforcé par les agonistes cholinergiques (pilocarpine). Des études d'interactions avec d'autres médicaments n'ont pas été réalisées.
En pédiatrie
Des études d'interactions n'ont été réalisées que chez l'adulte.

Grossesse/Allaitement

On ne dispose d'aucune étude appropriée et correctement contrôlée chez la femme enceinte. Par conséquent, Latanoprost-Mepha ne sera pas utilisé au cours de la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue.
Le latanoprost ainsi que ses métabolites peuvent passer dans le lait maternel. Par conséquent, Latanoprost-Mepha sera utilisé uniquement avec prudence chez la femme qui allaite.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

L'instillation d'un collyre dans l'oeil peut provoquer une vision floue passagère. Il est recommandé aux patients de ne pas conduire et de ne pas utiliser de machines jusqu'à la disparition de cette gêne.

Effets indésirables

Les effets indésirables suivant ont été observés sous traitement par le latanoprost (très fréquent (≥1/10), fréquent (<1/10, ≥1/100), occasionnel (<1/100, ≥1/1000), rare (<1/1000, ≥10'000), très rare (<1/10'000) et inconnu (la fréquence ne peut pas être estimée à partir des données disponibles)):
Infections et infestations
Inconnu: Kératite herpétique.
Affections du système nerveux
Occasionnel: Céphalées, vertige.
Affections oculaires
Fréquent: irritations oculaires (sensation de brûlure, démangeaisons, prurit, piqûre et sensation de corps étranger), hyperémie oculaire, hyperpigmentation de l'iris (voir «Mises en garde et précautions»), conjonctivite, blépharite, modifications des cils et du duvet sur la paupière (augmentation de la longueur, de l'épaisseur, de la pigmentation et du nombre de cils), douleurs oculaires.
Occasionnel: photophobie, kératite, oedème maculaire y compris oedème maculaire cystoïde (voir «Mises en garde et précautions»), uvéite, oedème palpébral.
Rare: oedème cornéen, iritis.
Inconnu: trichiasis, kératite ponctuée, vision floue, pseudo-pemphigoïde de la conjonctive, érosion de la cornée, modifications périorbitaires et palpébrales se traduisant par un approfondissement du sillon palpébral, kyste de l'iris.
Affections cardiaques
Occasionnel: angine de poitrine, palpitations.
Inconnu: angor instable.
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Occasionnel: dyspnée, asthme.
Inconnu: aggravation d'un asthme, crises d'asthme aiguës.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Occasionnel: rash.
Rare: prurit.
Inconnu: assombrissement de la peau des paupières, réactions cutanées localisées sur les paupières.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Occasionnel: arthralgie, myalgie.
Troubles généraux
Occasionnel: douleurs thoraciques.
Effets secondaires en lien avec l'utilisation de collyres contenant des phosphates
Quelques rares cas de calcification cornéenne ont été signalés en association avec l'utilisation de gouttes contenant des phosphates chez certains patients présentant de graves lésions de la cornée.
En pédiatrie
Dans deux études cliniques à court terme (≤12 semaines) menées chez 93 enfants (respectivement 25 et 68 enfants), le profil de sécurité a été similaire à celui de l'adulte. Aucun nouvel effet indésirable n'a été observé. Les profils de sécurité à court terme ont également été comparables dans les différents sous-groupes pédiatriques (voir «Propriétés/Effets»). Les effets indésirables observés plus fréquemment chez les enfants que chez les adultes étaient: rhinopharyngite et fièvre.
L'annonce d'effets secondaires présumés après l'autorisation est d'une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d'effet secondaire nouveau ou grave via le portail d'annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

Un surdosage de Latanoprost-Mepha nécessite un traitement symptomatique.
Une irritation oculaire et une hyperémie conjonctivale sont les seuls effets secondaires connus d'un surdosage de Latanoprost-Mepha.
Les informations suivantes peuvent être utiles en cas d'ingestion accidentelle de Latanoprost-Mepha: un flacon contient 125 µg de latanoprost. Plus de 90% du principe actif est métabolisé lors du premier passage hépatique. L'injection intraveineuse de latanoprost chez des volontaires sains à raison de 3 µg par kg n'a entraîné l'apparition d'aucun symptôme, tandis qu'une dose comprise entre 5,5 et 10 µg par kg a provoqué des nausées, des douleurs abdominales, des vertiges, une fatigue, des bouffées de chaleur et des sueurs. Chez le singe, le latanoprost a été injecté par voie intraveineuse à des doses allant jusqu'à 500 µg par kg, sans qu'apparaissent des effets sur le système cardio-vasculaire. L'administration intraveineuse de latanoprost chez le singe a été associée à une bronchoconstriction transitoire. Par contre, aucune bronchoconstriction n'a été observée chez les patients présentant un asthme modéré après l'instillation du latanoprost à une dose égale à sept fois la dose thérapeutique recommandée.

Propriétés/Effets

Code ATC
S01EE01
Mécanisme d'action
Le principe actif, le latanoprost, un analogue de la prostaglandine F2α, est un agoniste sélectif des récepteurs FP aux prostanoïdes qui abaisse la pression intraoculaire en augmentant l'écoulement de l'humeur aqueuse. Des études conduites chez l'animal et chez l'être humain indiquent que le latanoprost agit principalement en accroissant l'écoulement par la voie uvéosclérale. Chez l'être humain, une certaine augmentation de l'écoulement de l'humeur aqueuse par diminution de la résistance trabéculaire a également été décrite.
La diminution de la pression intraoculaire débute chez l'être humain environ 3 à 4 heures après l'administration et atteint son effet maximal après 8 à 12 heures. La réduction de la pression intraoculaire persiste durant au moins 24 heures.
Des études cliniques ont montré que le latanoprost n'a pas d'effet significatif sur la production de l'humeur aqueuse.
Une hyperémie conjonctivale et/ou épisclérale faible à modérée peut apparaître lors d'un traitement local.
Pharmacodynamique
Voir «Mécanisme d'action».
Efficacité clinique
Des études effectuées chez le singe montrent que l'effet du latanoprost sur la circulation sanguine intraoculaire est nul ou négligeable s'il est employé aux doses cliniques. De plus, le latanoprost n'a aucune influence sur la barrière hémato-aqueuse. Après un traitement chronique par du latanoprost chez le singe ayant subi auparavant une extraction du cristallin extracapsulaire, aucune lésion des vaisseaux sanguins rétiniens n'a été mise en évidence par l'angiographie à la fluorescéine.
Chez l'être humain, un traitement de courte durée par le latanoprost n'a pas induit de fuite de la fluorescéine dans le segment postérieur de l'oeil pseudophaque.
Administré aux doses cliniques, le latanoprost n'a été associé à aucun effet significatif sur l'appareil cardio-vasculaire ou respiratoire.
En pédiatrie
L'efficacité du latanoprost chez les patients pédiatriques d'un âge inférieur ou égal à 18 ans a été démontrée dans une étude clinique en double aveugle de douze semaines ayant comparé le latanoprost au timolol chez 107 patients présentant une pression intraoculaire élevée et un glaucome infantile. Les prématurés devaient avoir un âge gestationnel d'au moins 36 semaines. Les patients ont reçu soit le latanoprost à 0.005% une fois par jour soit le timolol à 0.5% (ou en option à 0.25% chez les enfants de moins de 3 ans) deux fois par jour. Le critère d'efficacité principal était la diminution moyenne de la pression intraoculaire à la 12e semaine de l'étude par rapport à la valeur initiale. La diminution moyenne de la pression intraoculaire dans le groupe traité par le latanoprost a été semblable à celle dans le groupe traité par le timolol. Dans tous les groupes d'âge étudiés (de 0 à <3 ans, de 3 à <12 ans et de 12 à 18 ans), la diminution moyenne de la pression intraoculaire à la 12e semaine a été semblable dans le groupe traité par latanoprost et dans le groupe traité par timolol. Les données d'efficacité dans le groupe d'âge de 0 à <3 ans ont été recueillies chez 13 patients traités par le latanoprost et aucune efficacité importante n'a été enregistrée chez les quatre patients ayant représenté le groupe d'âge de 0 à <1 an dans l'étude clinique menée chez les patients pédiatriques. Aucune donnée n'est disponible pour les prématurés d'un âge gestationnel inférieur à 36 semaines.
Dans le groupe d'âge <3 ans, la fréquence des effets indésirables a été un peu plus élevée sous latanoprost que sous timolol (53% vs 41%). En revanche, chez les enfants ≥3 ans, les effets indésirables ont été moins fréquents sous latanoprost que sous timolol (27% sous latanoprost vs 35% sous timolol pour les enfants de 3 à <12 ans, et 32% sous latanoprost vs 52% sous timolol pour les enfants de 12 à 18 ans).
Dans le sous-groupe présentant un glaucome congénital/infantile primitif (PCG), la diminution de la pression intraoculaire dans le groupe traité par le latanoprost a été semblable à celle dans le groupe traité par le timolol. Les résultats observés dans le sous-groupe non-PCG (p.ex. avec un glaucome juvénile à angle ouvert, glaucome aphaque) ont été similaires à ceux du sous-groupe présentant un glaucome congénital/infantile primitif.
Les effets sur la pression intraoculaire sont apparus après la première semaine de traitement et se sont maintenus, comme chez les adultes, pendant les douze semaines de l'étude.
Tableau: Diminution de la pression intraoculaire (mmHg) à la 12e semaine en fonction du groupe de traitement et du diagnostic initial

Latanoprost
(n=53)

Timolol
(n=54)

Valeur initiale moyenne (SE)

27.3 (0.75)

27.8 (0.84)

Modification par rapport à la valeur initiale moyenne à la 12e semaine*(SE)

-7.18 (0.81)

-5.72 (0.81)

Valeur de p vs timolol

0.2056

PCG
(n=28)

Non-PCG
(n=25)

PCG
(n=26)

Non-PCG
(n=28)

Valeur initiale moyenne (SE)

26.5 (0.72)

28.2 (1.37)

26.3 (0.95)

29.1 (1.33)

Modification par rapport à la valeur initiale moyenne à la 12e semaine*(SE)

-5.90 (0.98)

-8.66 (1.25)

-5.34 (1.02)

-6.02 (1.18)

Valeur de p vs timolol

0.6957

0.1317

SE = erreur standard
* = estimation ajustée basée sur un modèle d'analyse de la covariance (ANCOVA)

Pharmacocinétique

Absorption
Le latanoprost est un précurseur inactif sous forme d'ester isopropylique, qui est bien absorbé à travers la cornée. Tout le latanoprost qui parvient dans l'humeur aqueuse est hydrolysé lors du passage à travers la cornée, et s'en trouve ainsi activé.
Des études effectuées chez l'être humain indiquent que la concentration maximale dans l'humeur aqueuse est atteinte environ deux heures après application locale.
Distribution
Après application locale, le latanoprost est distribué principalement dans le segment antérieur, dans la conjonctive et dans le tissu palpébral. Seules des quantités infimes parviennent dans le segment postérieur (études chez le singe). L'acide de latanoprost est lié à raison de 87% aux protéines plasmatiques. Le volume de distribution est de 0.16 l/kg.
Métabolisme
Le latanoprost, un précurseur sous forme d'ester isopropylique, est hydrolysé dans la cornée en acide biologiquement actif. L'acide de latanoprost actif atteint la circulation générale et sera principalement métabolisée dans le foie en dérivés 1,2-dinor et 1,2,3,4-tétranor. Ces deux métabolites principaux ne montrent qu'une activité biologique faible à nulle en expérimentation animale.
Élimination
Chez l'être humain, l'acide de latanoprost est rapidement éliminé du plasma. La demi-vie est de 17 minutes. La clairance systémique est d'environ 0,40 l/h × kg. Le latanoprost est éliminé principalement dans l'urine (plus de 80%), et à hauteur de 15% dans les selles.
En pédiatrie
Une étude de pharmacocinétique ouverte visant à étudier la concentration plasmatique d'acide de latanoprost a été réalisée chez 22 adultes et 25 patients pédiatriques (de 0 à <18 ans) présentant une pression intraoculaire élevée et un glaucome. Tous les groupes d'âge ont été traités par une goutte de latanoprost à 0.005% par jour dans chaque oeil pendant au moins deux semaines. L'exposition systémique à l'acide de latanoprost a été environ deux fois plus élevée chez les enfants âgés de 3 à <12 ans et environ six fois plus élevée chez les enfants de moins de 3 ans que chez les adultes. La large marge de sécurité pour la survenue d'effets indésirables systémiques a cependant été maintenue (voir «Surdosage»). Dans tous les groupes d'âge, le temps médian jusqu'à l'obtention de la concentration plasmatique maximale a été de cinq minutes après l'administration. La demi-vie médiane d'élimination plasmatique a été courte (moins de 20 minutes) et semblable chez les patients pédiatriques et chez les patients adultes, n'entraînant pas d'accumulation de l'acide de latanoprost dans la circulation systémique à l'état d'équilibre.

Données précliniques

Les tests de mutation réverse sur bactéries, les tests de lymphome de souris, ainsi que le test du micronoyau chez la souris se sont révélés négatifs avec le latanoprost. Des aberrations chromosomiques ont été observées in vitro sur des lymphocytes humains. Des effets similaires ont été observés avec une prostaglandine naturelle, la prostaglandine F2-alpha, indiquant un effet spécifique de classe. D'autres études de mutagenèse menées chez le rat (sur la synthèse non programmée d'ADN in vitro/in vivo) ont été négatives et montrent que le latanoprost n'a pas d'effet mutagène.
Les études de carcinogenèse chez la souris et le rat ont également été négatives.
Aucun effet du latanoprost sur la fertilité mâle ou femelle n'a été observé lors d'études chez l'animal. Dans l'étude d'embryotoxicité menée chez le rat, aucun effet embryotoxique n'a été montré après administration intraveineuse de latanoprost aux doses de 5, 50 et 250 µg/kg/jour. Toutefois, le latanoprost a induit un effet embryolétal chez le lapin à des doses égales ou supérieures à 5 µg/kg de poids corporel par jour.
La dose de 5 µg/kg de poids corporel par jour (environ 100 fois la dose thérapeutique) a entraîné une toxicité embryofoetale significative, caractérisée par une incidence accrue des résorptions tardives, des avortements, ainsi que par une diminution du poids à la naissance.
Aucun effet tératogène n'a été observé.

Remarques particulières

Incompatibilités
Des études réalisées in vitro ont montré que le mélange de Latanoprost-Mepha avec un collyre contenant du thiomersal provoque une précipitation.
Si le patient doit utiliser ces deux types de collyre, il devra respecter un intervalle d'au moins cinq minutes entre les deux instillations.
Stabilité
Le flacon de Latanoprost-Mepha non ouvert peut être utilisé jusqu'à la date figurant après la mention «EXP» sur l'emballage.
Ne pas utiliser Latanoprost-Mepha pendant plus de 4 semaines suivant l'ouverture du flacon compte-gouttes.
Remarques particulières concernant le stockage
Conserver dans l'emballage d'origine et au réfrigérateur entre 2-8°C. Après ouverture du flacon compte-gouttes, conserver à température ambiante (15-25°C).
Conserver hors de portée des enfants.
Remarques concernant la manipulation
Avant la première utilisation, le capuchon protecteur doit être enlevé.

Numéro d’autorisation

60612 (Swissmedic).

Présentation

Latanoprost-Mepha collyre: 1 x 2,5 ml. [B]
Latanoprost-Mepha collyre: 3 x 2,5 ml. [B]
Latanoprost-Mepha collyre: 6 x 2,5 ml. [B]

Titulaire de l’autorisation

Mepha Pharma AG, Basel.

Mise à jour de l’information

Juin 2016.
Numéro de version interne: 2.2

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home