ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Dukoral:Medius AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Une dose de suspension vaccinale (3 ml) contient:
- Au total, 1.25x1011 bactéries des souches suivantes:

V. cholerae O1 Inaba, biotype classique (inactivé à la chaleur)

31.25x109 bactéries*

V. cholerae O1 Inaba, biotype El Tor (inactivé par le formol)

31.25x109 bactéries*

V. cholerae O1 Ogawa, biotype classique (inactivé à la chaleur)

31.25x109 bactéries*

V. cholerae O1 Ogawa, biotype classique (inactivé par le formol)

31.25x109 bactéries*

-Sous-unité B de la toxine cholérique recombinante (rCTB) 1 mg
(produite dans V. cholerae O1 Inaba, souche biotype classique 213).
*nombre de bactéries avant l'inactivation
Excipients
Suspension: monohydrate de phosphate monobasique de sodium, phosphate disodique à deux molécules d'eau, chlorure de sodium, eau pour injection.
Granulés effervescents (un sachet contient 5,6 g): bicarbonate de sodium, acide citrique, carbonate de sodium (anhydre), saccharinate de sodium, citrate de sodium, arôme de framboise.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Suspension et granulés effervescents pour la préparation d'une suspension buvable.
Le vaccin, une suspension blanchâtre, est contenu dans un flacon. Les granulés effervescents sont blancs et contenus dans un sachet.

Indications/Possibilités d’emploi

Dukoral est indiqué pour l'immunisation active contre la maladie causée par Vibrio cholerae sérogroupe O1 chez les adultes et les enfants à partir de 2 ans qui voyagent ou effectuent un séjour prolongé dans des régions où la maladie est endémique / épidémique.
Dukoral est aussi indiqué pour l'immunisation active des adultes et des enfants à partir de 2 ans contre la diarrhée des voyageurs provoquée par l'Escherichia coli entérotoxinogène (ECET) produisant une entérotoxine thermolabile (LT), préalablement à des voyages dans des régions endémiques à haut risque.
Dukoral doit être utilisé conformément aux recommandations officielles en tenant compte de la variabilité épidémiologique et du risque de contracter une maladie dans différentes régions géographiques et en différentes conditions de voyage.
Dukoral ne doit pas remplacer les mesures d'hygiène préventives habituelles. Des mesures de réhydratation doivent être prises en cas de diarrhée.

Posologie/Mode d’emploi

Posologie
Vaccin destiné à l'administration orale. Avant l'ingestion, la suspension vaccinale doit être mélangée à la solution de bicarbonate de sodium selon la description ci-dessous.
Primo-vaccination
Choléra et ECET
Le schéma standard de primo-vaccination avec Dukoral contre le choléra et l'Escherichia coli entérotoxinogène (ECET) comprend 2 doses pour les adultes et les enfants à partir de 2 ans. Les doses doivent être administrées à au moins une semaine d'intervalle.
L'immunisation doit être terminée au moins 1 semaine avant l'exposition éventuelle au V. cholerae O1 et à l'ECET produisant LT.
Rappel
Pour que la protection soit continue, une dose de rappel unique est recommandée après 3 mois. Un rappel vaccinal plus tardif, jusqu'à 5 ans après la primo-vaccination, protégera pendant trois mois contre le choléra et l'ECET.
Le vaccin ne confère pas une protection totale; il est donc important d'observer les mesures d'hygiène habituelles pour prévenir le choléra et les diarrhées à ECET.
Mode d'emploi
Le bicarbonate de sodium est présenté sous forme de granulés effervescents qui doivent être dissous dans un verre d'eau froide (environ 150 ml). La suspension vaccinale doit être mélangée à la solution de bicarbonate de sodium et bue dans les 2 heures qui suivent. Il ne faut rien manger, ni boire, 1 heure avant et après la vaccination. On évitera également la prise orale d'autres médicaments une heure avant et une heure après l'administration de Dukoral.
Enfants âgés de 2 à 6 ans: jeter la moitié de la solution de bicarbonate de sodium et mélanger la quantité restante (environ 75 ml) au contenu intégral du flacon vaccinal.

Contre-indications

Hypersensibilité aux principes actifs, à l'un des excipients selon la composition ou au formaldéhyde.
L'administration de Dukoral doit être différée chez les personnes présentant une affection gastro-intestinale aiguë ou une maladie fébrile aiguë.

Mises en garde et précautions

Dans des études d'innocuité et d'immunogénicité, Dukoral a été administré à des enfants âgés entre 1 et 2 ans, mais l'efficacité protectrice n'a pas été étudiée dans ce groupe d'âge. Il n'est donc pas conseillé d'administrer Dukoral à des enfants de moins de 2 ans.
On ne possède que des données très limitées sur l'efficacité protectrice du vaccin chez les personnes de 65 ans et plus.
On ne dispose pas de données cliniques sur l'efficacité protectrice de Dukoral contre le choléra ou l'ECET après l'administration de doses de rappel.
Dukoral confère une protection spécifique contre le Vibrio cholerae de sérogroupe O1. L'immunisation ne protège pas contre le V. cholerae de sérogroupe O139, ni contre les autres espèces de vibrions.
Dukoral confère une protection spécifique contre l'Escherichia coli entérotoxinogène (ECET) produisant une entérotoxine thermolabile (LT). L'immunisation ne protège pas contre les Escherichia coli entérotoxiques ne produisant que la toxine thermostable (ST), ni contre la diarrhée des voyageurs provoquée par d'autres organismes.
Les données disponibles sur l'immunogénicité et l'innocuité du vaccin sont limitées chez les sujets infectés par le VIH. L'efficacité protectrice du vaccin n'a pas été étudiée. L'immunisation de personnes infectées par le VIH pourrait entraîner des augmentations passagères de la charge virale.
Dukoral pourrait ne pas induire de titres protecteurs en anticorps chez les personnes infectées par le VIH qui sont à un stade avancé de la maladie.
Du formaldéhyde est utilisé au cours du processus de fabrication. Des quantités infimes de ce produit pouvant être présentes dans le produit final, la prudence s'impose chez les personnes ayant une hypersensibilité connue au formaldéhyde.
Dukoral contient environ 1,1 g de sodium par dose. Il convient d'en prendre compte pour les personnes suivant un régime pauvre en sel.

Interactions

Le vaccin est instable en milieu acide. L'ingestion d'aliments et/ou de boissons augmente la production d'acide dans l'estomac et peut ainsi diminuer l'efficacité du vaccin. C'est pourquoi il faut s'abstenir de manger et de boire une heure avant et une heure après l'administration du vaccin.
L'administration orale d'autres vaccins et de médicaments dans l'heure qui précède et qui suit la vaccination doit également être évitée.
Les résultats préliminaires d'une étude clinique comprenant un nombre limité de participants montrent que l'administration concomitante d'un vaccin vivant oral typhoïdique (entérocapsules) n'interfère pas avec la production d'anticorps induite par Dukoral. La réponse immunitaire au vaccin typhoïdique vivant n'a pas été étudiée dans le cadre de cette étude. De même, l'administration concomitante d'un vaccin contre la fièvre jaune et de Dukoral n'interfère pas avec la réponse immunitaire induite par le vaccin contre la fièvre jaune. Les réponses immunitaires induites par Dukoral n'ont pas été étudiées dans ce cas. Il n'existe aucune autre étude clinique portant sur l'administration concomitante de Dukoral avec d'autres vaccins / médicaments, y compris le vaccin poliomyélitique oral et les antipaludiques.

Grossesse, allaitement

Il n'existe pas de données sur la toxicité de la reproduction chez l'animal. Le vaccin pourra être administré aux femmes enceintes ou qui allaitent après une évaluation soigneuse du bénéfice/risque.
Lors d'une campagne de vaccination massive menée à Zanzibar chez 23'921 personnes vaccinées par Dukoral, les femmes enceintes ont été éliminées de l'étude à la sélection. Cependant, au cours de l'étude, 196 femmes avec des grossesses ont été observées qui avaient reçu au moins une dose de Dukoral. Il n'y avait pas de signe statistiquement significatif d'un effet nocif de l'exposition au Dukoral pendant la grossesse. Toutefois, l'étude de Zanzibar n'avait pas une puissance statistique suffisante pour un examen systématique de l'influence du Dukoral sur le déroulement de la grossesse.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Des effets du vaccin sur l'aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines sont improbables.

Effets indésirables

Effets indésirables notés dans le cadre d'études cliniques
L'innocuité de Dukoral a été évaluée chez les adultes et les enfants de plus de deux ans dans le cadre d'études cliniques menées dans des pays endémiques et non-endémiques pour le choléra et l'Escherichia coli entérotoxinogène (ECET) produisant une entérotoxine thermolabile (LT). Plus de 94'000 doses de Dukoral ont été administrées au cours de ces essais cliniques. L'évaluation de l'innocuité dans les différentes études pouvait varier au niveau du mode de surveillance, de la définition des symptômes et de la période de suivi. Dans la majorité des études, les effets indésirables ont été répertoriés par une surveillance passive. Les effets indésirables les plus souvent signalés, tels que des symptômes gastro-intestinaux y compris douleurs abdominales, diarrhée, selles liquides, nausées et vomissements, sont survenus à la même fréquence dans les groupes ayant reçu le vaccin et le placebo.
Classification de la fréquence: très fréquents (>1/10), fréquents (>1/100, <1/10), occasionnels (>1/1'000, <1/100), rares (>1/10'000, <1/1'000), très rares (<1/10'000).
Perturbations du métabolisme et de la nutrition
Rares: absence d'appétit ou peu d'appétit
Très rares: déshydration
Maladies du système nerveux
Occasionnels: maux de tête
Rares: vertiges
Très rares: somnolence, insomnie, perte de connaissance, diminution du goût
Maladies des voies respiratoires, de la cage thoracique et du médiastin
Rares: symptômes respiratoires (y compris rhinite et toux)
Maladies du tractus gastro-intestinal
Occasionnels: diarrhée, crampes d'estomac, douleurs abdominales, gargouillements de l'estomac/du ventre (gaz), troubles intestinaux
Rares: nausées, vomissements
Très rares: dyspepsie, maux de gorge
Maladies de la peau et du tissu sous-cutané
Très rares: éruption cutanée, transpiration
Maladies de la musculature squelettique, des tissus conjonctifs et des os
Très rares: arthralgie
Maladies et problèmes généraux au point d'application
Rares: fièvre, malaises
Très rares: épuisement, frissons
Effets indésirables observés après la commercialisation
Après la commercialisation (post-marketing), les effets indésirables suivants ont été observés après la distribution d'environ 1'000'000 doses du vaccin:
Infections et maladies parasitaires
Gastro-entérite
Maladies du sang et du système sanguin et lymphatique
Lymphadénite
Maladies du système nerveux
Paresthésie
Maladies vasculaires
Hypertension
Maladies des voies respiratoires, de la cage thoracique et du médiastin
Dyspnée, augmentation des crachats
Maladies du tractus gastro-intestinal
Flatulences
Maladies de la peau et du tissu sous-cutané
Urticaire, angio-œdème, prurit
Maladies et problèmes généraux au point d'application
Douleurs, syndromes de refroidissement, asthénie, frissons

Surdosage

Les données relatives au surdosage sont extrêmement limitées. Les effets indésirables rapportés correspondent à ceux observés suite à la prise des doses recommandées.

Propriétés/Effets

Code ATC: J07A E01
Mécanisme d'action
Le vaccin contient les bactéries V. cholerae O1 entières inactivées ainsi que la sous-unité B non toxique de la toxine cholérique recombinante (rTCB). Les souches bactériennes des sérotypes Inaba et Ogawa et des biotypes El Tor et Classique sont incluses dans le vaccin. Dukoral est pris oralement avec une solution-tampon de bicarbonate qui protège les antigènes des acides gastriques. Le vaccin agit en induisant la formation d'anticorps contre les constituants bactériens et la TCB. Les anticorps intestinaux antitoxiniques empêchent la toxine cholérique et l'entérotoxine thermolabile de l'ECET d'adhérer à la muqueuse intestinale, prévenant de ce fait les symptômes diarrhéiques provoqués par ces toxines.
La toxine thermolabile (LT) de l'Escherichia coli entérotoxinogène (ECET) est similaire au TCB sur le plan structural, fonctionnel et immunologique. Il s'ensuit une réaction immunologique croisée.
Efficacité contre le choléra
L'efficacité contre le choléra a été évaluée dans trois études cliniques randomisées en double aveugle et contrôlées par placebo, menées au Bangladesh et au Pérou (régions où la maladie est respectivement endémique et non-endémique).
Dans le cadre de l'étude sur le terrain menée au Bangladesh, l'efficacité protectrice de Dukoral dans la population globale était de 85% dans les six premiers mois d'observation après le traitement. La durée de protection vaccinale différait selon l'âge et durait 6 mois chez les enfants et 2 ans chez les adultes. Une analyse exploratoire a indiqué que, chez les adultes, deux doses vaccinales semblaient aussi efficaces que trois doses.
Dans le cadre de la deuxième étude menée au Pérou chez des recrues de l'armée, l'efficacité protectrice contre le choléra à court terme après 2 doses du vaccin était de 85%. La troisième étude, également réalisée sur le terrain au Pérou, n'a pas pu démontrer d'efficacité protectrice contre le choléra au cours de la première année en raison du nombre insuffisant de cas de maladie. Après administration d'une dose de rappel 10 à 12 mois après la primo-vaccination, l'efficacité protectrice au cours de la deuxième année était de 60,5%.
L'efficacité protectrice de Dukoral contre le choléra après administration de nouvelles doses de rappel n'a pas été étudiée.
Efficacité contre l'ECET (LT)
L'efficacité protectrice de Dukoral contre la diarrhée des voyageurs à ECET est de 60%. Dans une population où l'ECET sévit à l'état endémique, l'efficacité protectrice était de 67%; elle était de 86% dans une population où la gravité de la maladie ECET est importante. L'efficacité protectrice contre la diarrhée des voyageurs varie en fonction de la prévalence de l'ECET. Des différences considérables sont observées entre les différentes saisons et régions géographiques. L'efficacité protectrice contre la diarrhée des voyageurs peut dès lors varier de 0% à 60%.
L'efficacité protectrice de Dukoral contre l'ECET après administration de nouvelles doses de rappel n'a pas été étudiée.
Immunogénicité
À ce jour, on na pas identifié de corrélations immunologiques permettant de déterminer les mécanismes de protection contre le choléra après administration d'un vaccin oral. Il est probable que les anticorps sécrétoires de la classe IgA produits localement dans l'intestin contribuent à une immunité protectrice.
Le vaccin a induit une production d'anticorps antitoxiniques dans l'intestin chez 70 à 100% des sujets vaccinés. Des anticorps vibriocides sériques contre les éléments bactériens ont été observés chez 35 à 55% des sujets vaccinés et des anticorps antitoxiniques chez 78 à 87% des sujets vaccinés. Une dose de rappel a induit une réaction anamnestique indiquant une mémoire immunitaire. Cette mémoire immunitaire a pu être démontrée même 5 ans après la primo-vaccination chez des volontaires suédois.

Pharmacocinétique

Pas applicable

Données précliniques

Aucun test de sécurité préclinique avec le vaccin n'a été réalisé.

Remarques particulières

Incompatibilités
Dukoral ne doit être mélangé qu'avec les granulés effervescents fournis à cet effet, dissous dans de l'eau.
Stabilité
3 ans. Ne pas utiliser le vaccin au-delà de la date de péremption figurant sur l'emballage.
Après dissolution des granulés effervescents dans l'eau et le vaccin en suspension ajouté, le mélange doit être bu dans les 2 heures.
Remarques concernant le stockage
Conserver entre +2 °C - +8 °C (au réfrigérateur). Ne pas congeler.
Remarques concernant la manipulation
Les granulés effervescents doivent être dissous dans environ 150 ml d'eau froide. La suspension vaccinale doit ensuite être ajoutée à la solution de bicarbonate de sodium et bien mélangée pour obtenir une solution incolore légèrement opalescente.
Enfants âgés de 2 à 6 ans: la moitié de la solution de bicarbonate de sodium est jetée et la quantité restante (environ 75 ml) est mélangée au contenu entier du flacon vaccinal.
Tout produit non utilisé ou déchet doit être éliminé conformément à la réglementation nationale en vigueur.

Numéro d’autorisation

00704 (Swissmedic)

Présentation

La suspension vaccinale est présentée dans un flacon de 3 ml (verre de type I) muni d'un bouchon de caoutchouc et d'un capuchon à vis.
Les granulés effervescents sont présentés dans des sachets-doses de 5,6 g munis d'une couche interne de polyester/polyéthylène basse densité et d'une couche externe d'aluminium/polyéthylène basse densité.
Chaque dose du vaccin est fournie avec un sachet-dose de granulés effervescents.
Présentations: 1x1 dose, 2x1 dose (B)

Titulaire de l’autorisation

Medius AG, 4132 Muttenz

Mise à jour de l’information

Juin 2015

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home