ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Reyataz®:Bristol-Myers Squibb SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Surdosage

L'expérience d'un surdosage aigu de Reyataz est limitée. Des doses uniques jusqu'à 1200 mg ont été administrées aux volontaires sains sans provoquer des effets indésirables.
Chez un patient infecté par le VIH qui a pris un seul surdosage de 29,2 g de Reyataz (73 fois la dose recommandée de 400 mg), on a observé un bloc bifasciculaire branchial asymptomatique et un allongement de l'intervalle PR. Ces événements étaient spontanément réversibles.
Aux doses augmentées qui ont pour conséquence une exposition importante au médicament peuvent survenir: ictère dû à une hyperbilirubinémie indirecte non conjuguée (sans altérations des valeurs hépatiques) ou un allongement de l'intervalle PR. Voir aussi «Mises en garde et précautions: Hyperbilirubinémie» et «Effets indésirables: Valeurs de laboratoire».
Il n'y a pas d'antidote spécifique en cas de surdosage par Reyataz. Le traitement d'un surdosage comprend des mesures de soutien (y compris la surveillance des fonctions vitales, de l'ECG et de l'état clinique du patient). Le cas échéant, l'élimination d'atazanavir non-absorbé pourrait se faire par vomissements provoqués ou par lavage gastrique. Du charbon actif pourrait également aider à l'élimination de substance non-absorbée. L'atazanavir étant en grande partie métabolisé par le foie et se liant fortement aux protéines, le bénéfice d'une dialyse semble être limité.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home