ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Trulicity® stylo prérempli:Eli Lilly (Suisse) SA
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Interactions

Le dulaglutide retarde la vidange gastrique et peut avoir de ce fait une influence sur l'absorption des médicaments administrés par voie orale. Cela doit notamment être pris en compte lorsque des médicaments dont la fenêtre thérapeutique est étroite sont administrés en même temps que le dulaglutide car une libération accrue due à un temps de séjour gastrique prolongé peut augmenter légèrement l'exposition à ces médicaments.
Effet de Trulicity sur d'autres médicaments
Paracétamol
Après une première dose de 1 et 3 mg de dulaglutide, la Cmax du paracétamol a été réduite respectivement de 36 et 50 %; le tmax médian a été plus long (de respectivement 3 et 4 heures). Après la co-administration avec une dose allant jusqu'à 3 mg de dulaglutide à l'état d'équilibre (steady-state), aucune différence statistiquement significative de l'AUC(0-24), de la Cmax ou du tmax du paracétamol n'a été observée. Aucun ajustement de la dose de paracétamol n'est donc nécessaire lorsqu'il est administré avec le dulaglutide.
Atorvastatine
La co-administration (à jeun) de dulaglutide 1,5 mg et d'atorvastatine a réduit la Cmax et l'AUC(0-∞) de l'atorvastatine et de son principal métabolite l'ohydroxyatorvastatine, jusqu'à 70 % et 21 % . Le t1/2 moyen de l'atorvastatine et de l'ohydroxyatorvastatine a été prolongé respectivement de 17 % et 41 % après l'administration de dulaglutide. Ces observations ne sont pas considérées comme significatives d'un point de vue clinique. Aucun ajustement de la dose d'atorvastatine n'est donc nécessaire lorsqu'elle est administrée avec le dulaglutide.
Digoxine
Après la co-administration (à jeun) de digoxine à l'état d'équilibre (steady-state) avec 2 doses consécutives de dulaglutide 1,5 mg, l'exposition globale (AUCτ) et le tmax de la digoxine sont restés inchangés alors que la Cmax a diminué jusqu'à 22 %. Ces changements ne devraient pas avoir de conséquences cliniques. Aucun ajustement de la dose de digoxine n'est donc nécessaire lorsqu'elle est administrée avec le dulaglutide.
Antihypertenseurs
La co-administration (à jeun) de plusieurs doses de dulaglutide 1,5 mg avec du lisinopril à l'état d'équilibre n'a donné lieu à aucun changement cliniquement significatif de l'AUC ou de la Cmax du lisinopril. Un retard statistiquement significatif du tmax du lisinopril d'environ 1 heure a été observé au jour 3 et au jour 24 de l'étude. L'administration concomitante d'une dose unique de dulaglutide 1,5 mg avec le métoprolol a donné lieu à une augmentation de l'AUC et de la Cmax du métoprolol respectivement de 19 % et 32 %. Bien que le tmax du métoprolol ait été retardé d'une heure, ce changement n'était pas statistiquement significatif. Les changements n'ont pas été considérés comme cliniquement significatifs; aucun ajustement de la dose de lisinopril ou de métoprolol n'est donc nécessaire lorsqu'ils sont administrés avec le dulaglutide.
Warfarine
Après co-administration de dulaglutide (1,5 mg) et d'une dose unique de 10 mg de warfarine, l'exposition des isomères S et R de la warfarine et la Cmax de la R-warfarine n'ont pas été modifiées; la Cmax de la S- warfarine a diminué de 22 %. Le tmax de la S-warfarine a été retardé de 4 heures et le tmax de la R-warfarine de 6 heures. Ces changements ne sont pas considérés comme significatifs d'un point de vue clinique. Aucun ajustement de la dose de warfarine n'est donc nécessaire lorsqu'elle est administrée avec le dulaglutide. Il n'a pas été réalisé d'études d'interaction avec la phenprocoumone et l'acénocoumarol.
Contraceptifs oraux
La co-administration de dulaglutide (1,5 mg) avec un contraceptif oral (norgestimate 0,18 mg/éthinylestradiol 0,025 mg) n'a pas affecté l'AUC globale de la norelgestromine et de l'éthinylestradiol. Des réductions statistiquement significatives de la Cmax de 26 % et 13 % et des retards du tmax de 2 heures et 0,3 heures ont été observées respectivement pour la norelgestromine et l'éthinylestradiol. Ces observations ne sont pas considérées comme significatives d'un point de vue clinique. Aucun ajustement de la dose de contraceptif oral n'est donc nécessaire lorsqu'il est administré avec le dulaglutide.
Metformine
Après co-administration de plusieurs doses de dulaglutide 1,5 mg avec de la metformine (formulation à libération immédiate) à l'état d'équilibre (steady-state), l'AUCτ de la metformine a augmenté jusqu'à 15 % et la Cmax a diminué jusqu'à 12 %, sans changement du tmax. Ces changements correspondent au retard de la vidange gastrique provoqué par le dulaglutide et restent compris dans la variabilité pharmacocinétique de la metformine; ils ne sont donc pas considérés comme significatifs d'un point de vue clinique. Aucun ajustement de la dose de la metformine à libération immédiate n'est donc nécessaire lorsqu'elle est administrée avec le dulaglutide.
Sitagliptine
L'exposition à la sitagliptine n'a pas été affectée par l'administration concomitante d'une dose unique de dulaglutide 1,5 mg. Après l'administration concomitante de 2 doses consécutives de dulaglutide 1,5 mg, l'AUC(0-τ) et la Cmax de la sitagliptine ont diminué respectivement d'environ 7,4 % et 23,1 %. Le tmax de la sitagliptine a été allongé d'environ 0,5 heure après l'administration concomitante de dulaglutide par rapport à l'administration de sitagliptine seule.
La sitagliptine peut produire une inhibition allant jusqu'à 80 % de la DPP-4 sur une période de 24 heures. L'administration concomitante de dulaglutide 1,5 mg et de sitagliptine a entraîné des augmentations respectives de l'AUC(0-τ) et de la Cmax du dulaglutide d'environ 38 % et 27 %; le tmax médian a été allongé d'environ 24 heures. Par conséquent, le dulaglutide présente un niveau de protection élevé contre l'inactivation par la DPP-4 (voir «Efficacité clinique»).
Effet d'autres médicaments sur Trulicity
Immunoglobulines administrées par voie intraveineuse
L'effet de l'administration intraveineuse d'immunoglobulines sur la pharmacocinétique et la pharmacodynamique du dulaglutide n'a pas été étudié. On ne peut donc pas exclure une réduction de la durée de l'effet du dulaglutide lors de l'administration intraveineuse concomitante d'immunoglobulines.

2022 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home