ch.oddb.org
 
Analyses | Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Floxyfral® junior 50 mg/Floxyfral® 100 mg:Mylan Pharma GmbH
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principe actif
Maléate de fluvoxamine.
Excipients
Excipiens pro compresso obducto.

Forme galénique et quantité de principe actif par unité

Comprimés pelliculés blancs, sécables à 50 mg et 100 mg de maléate de fluvoxamine.

Indications/Possibilités d’emploi

Dépressions légères, modérées et sévères d'origine variée, ainsi que prophylaxie des rechutes et des récidives chez l'adulte. Traitement des troubles obsessionnels compulsifs chez l'adulte et l'enfant dès 8 ans.

Posologie/Mode d’emploi

Floxyfral est indiqué aussi bien comme traitement initial que comme traitement au long cours ou comme traitement de prévention des rechutes et des récidives.
Les comprimés pelliculés doivent être avalés entiers (sans être croqués) avec un peu de liquide.
Si nécessaire, les comprimés pelliculés de 50 mg et 100 mg pourvus d'une rainure de fraction peuvent être divisés en deux.
L'instauration progressive du traitement durant 3 à 7 jours peut augmenter la tolérance ainsi que l'observance.
La dose initiale recommandée est de 50 mg chez l'adulte et de 25 mg chez l'enfant.
Lors de l'arrêt du traitement, une diminution progressive de la posologie est recommandée, p.ex. en diminuant de façon hebdomadaire la dose journalière de 50 mg, respectivement de 25 mg chez l'enfant (voir «Mises en garde et précautions»).
Posologie usuelle
Dépressions
Adultes: la posologie efficace journalière se situe entre 100 mg et 300 mg au maximum. La dose devrait être augmentée progressivement jusqu'à obtention d'une dose efficace. La posologie minimale efficace est de 100 mg par jour, en une prise, administrée de préférence le soir. Les doses supérieures à 150 mg peuvent être réparties sur 2 prises, de préférence une le matin et l'autre le soir.
Selon les recommandations de l'OMS, un traitement antidépresseur doit être poursuivi pendant au moins 6 mois après la rémission. Cela s'applique aussi au traitement par Floxyfral.
La posologie de Floxyfral à raison de la dose efficace lors du traitement de la phase aiguë ou d'une dose de 100 mg une fois par jour peut être recommandée pour la prévention des rechutes et des récidives.
Troubles obsessionnels compulsifs
Chez l'adulte: la posologie efficace journalière se situe entre 100 mg et 300 mg au maximum. La dose devrait être augmentée progressivement jusqu'à obtention de la dose efficace. La dose minimale efficace est de 100 mg par jour, en une seule prise, administrée de préférence le soir. Les doses supérieures à 150 mg peuvent être réparties sur plusieurs prises, de préférence le matin et le soir. Pour assurer l'efficacité du traitement, la posologie doit être adaptée aux besoins individuels des patients.
Chez l'enfant dès 8 ans: le traitement devrait être instauré avec une dose de 25 mg/jour en une seule prise à prendre le soir au coucher. Selon la réponse clinique, cette dose peut être lentement augmentée par paliers hebdomadaires de 25 mg/jour, c'est-à-dire que la dose journalière augmentera chaque semaine de 25 mg. Chez les enfants entre 8 et 12 ans, la dose maximale est de 150 mg/jour. Chez les enfants de plus de 12 ans, la dose maximale est de 200 mg/jour. Si la dose journalière est supérieure à 50 mg, elle doit être administrée en 2 prises. Si, suite à la division des comprimés pelliculés, les 2 doses devaient être inégales, la dose la plus élevée devrait être administrée le soir au coucher.
Si aucune amélioration ne se manifeste dans les 10 semaines, la poursuite du traitement par Floxyfral devrait être reconsidérée. Les troubles obsessionnels compulsifs constituent une pathologie chronique. Bien que l'on ignore encore combien de temps un traitement par Floxyfral doit être poursuivi, il est utile de continuer le traitement plus de 10 semaines chez les patients répondeurs. La posologie doit être soigneusement adaptée de manière individuelle afin d'atteindre la dose efficace la plus faible possible. La nécessité du traitement doit être réévaluée périodiquement.
Symptômes de sevrage observés après l'arrêt d'un traitement par la fluvoxamine
Un arrêt soudain du traitement doit être évité. Pour arrêter un traitement par la fluvoxamine, la dose doit être réduite progressivement sur une période d'au moins une à deux semaines afin de réduire le risque de symptômes de sevrage (cf. «Mises en garde et précautions» et «Effets indésirables»). Si des symptômes insupportables se manifestent après une réduction de la dose ou après un arrêt du traitement, on pourra envisager une reprise du traitement à la dernière dose prescrite. Ensuite, le médecin pourra continuer à réduire la dose par plus petites étapes qu'auparavant.
Instructions spéciales pour la posologie
Insuffisance hépatique et rénale
Chez les patients souffrant d'insuffisance hépatique ou rénale, débuter le traitement par de faibles doses de Floxyfral et exercer une surveillance attentive.
Patients âgés
Rien n'indique que les patients âgés, après l'administration de doses normales, montrent une réponse clinique fondamentalement différente de celle des patients plus jeunes. Toutefois, une augmentation de la posologie se fera plus lentement chez la personne âgée et tout ajustement posologique s'effectuera en général toujours avec prudence.

Contre-indications

·Hypersensibilité à la fluvoxamine ou à l'un des excipients.
·Association à un inhibiteur de la MAO ou à la tizanidine (voir «Interactions»).
·En cas de passage d'un inhibiteur de la MAO à Floxyfral,
·respecter un intervalle de 2 semaines pour les inhibiteurs irréversibles de la MAO
·respecter un intervalle d'un jour pour les inhibiteurs réversibles de la MAO comme le moclobémide ou le linézolide.
·En cas de passage de Floxyfral à un inhibiteur de la MAO, respecter un délai d'attente d'une semaine.
·Floxyfral ne doit pas être utilisé en association avec du rameltéon ou de l'agomélatine (voir «Interactions»).

Mises en garde et précautions

Suicide/idées suicidaires ou détérioration clinique:
La dépression est associée à un risque accru d'idées suicidaires, d'auto-agression et de suicide (événements de type suicidaire). Ce risque accru persiste jusqu'à l'apparition d'une rémission significative. L'amélioration clinique ne se manifestant pas forcément déjà pendant les premières semaines de traitement, les patients devront être surveillés étroitement jusqu'à la survenue de cette amélioration.
Jusqu'à présent, l'expérience clinique montre que le risque de suicide peut augmenter en début de traitement.
Les troubles obsessionnels compulsifs pour lesquels la fluvoxamine est prescrite peuvent également être associés à un risque accru d'événements de type suicidaire. De plus, ces troubles peuvent être associés à une dépression (épisode dépressif majeur).
C'est pouquoi les mêmes précautions doivent être observées lors du traitement des troubles obsessionnels compulsifs que lors du traitement des dépressions.
Les patients ayant des antécédents de comportement suicidaire ou ayant exprimé des idées suicidaires significatives avant le début du traitement présentent un risque plus élevé de développer des idées suicidaires ou un comportement suicidaire. Ils doivent donc faire l'objet d'une surveillance particulièrement attentive pendant le traitement.
Une surveillance étroite des patients, et en particulier de ceux à haut risque, devra accompagner le traitement médicamenteux, particulièrement au début du traitement et lors des modifications posologiques.
Les patients (et leur entourage) doivent être avertis de la nécessité de surveiller toute aggravation clinique, l'apparition d'idées ou de comportements suicidaires et toute modification inhabituelle du comportement et de prendre immédiatement un avis médical si de tels symptômes surviennent.
Principalement au début du traitement, il convient de prescrire le médicament dans le conditionnement adéquat le plus petit afin de réduire le risque d'une mise en danger de soi.
Enfants et adolescents
Floxyfral ne doit pas être utilisé pour traiter l'enfant et l'adolescent de moins de 18 ans, à l'exception des patients atteints de troubles obsessionnels compulsifs (TOC). L'utilisation de Floxyfral dans la dépression chez l'enfant et l'adolescent n'est pas recommandée, l'expérience clinique dans ce domaine étant insuffisante. Dans des études cliniques, un comportement de type suicidaire (tentatives de suicide et idées suicidaires) et une hostilité (principalement agressivité, comportement oppositionnel et colère) ont été observés plus fréquemment chez l'enfant et l'adolescent sous antidépresseurs que sous placebo. Si, en cas de nécessité clinique, la décision de traiter était néanmoins prise, le patient devrait faire l'objet d'une surveillance attentive pour détecter la survenue de symptômes suicidaires.
On ne dispose par ailleurs pas de données de sécurité à long terme chez l'enfant et l'adolescent relatives à la croissance, la maturation, et au développement cognitif et comportemental.
Jeunes adultes (18 à 24 ans)
Une méta-analyse d'études cliniques contrôlées contre placebo sur l'utilisation d'antidépresseurs chez l'adulte présentant des troubles psychiatriques a montré une augmentation du risque de comportement suicidaire chez les patients de moins de 25 ans traités par antidépresseurs par rapport à ceux recevant un placebo.
Patients âgés
Rien n'indique que les patients âgés, après l'administration de doses normales, montrent une réponse clinique fondamentalement différente de celle des patients plus jeunes. Toutefois, une augmentation de la posologie se fera plus lentement chez la personne âgée et tout ajustement posologique s'effectuera en général toujours avec prudence.
Akathisie/agitation psychomotrice
L'utilisation de fluvoxamine a été associée à l'apparition d'akathisie, caractérisée par une agitation perçue comme déplaisante ou pénible et par le besoin de bouger, souvent associée à une incapacité à rester assis ou debout tranquille. Ces symptômes apparaissent surtout pendant les premières semaines de traitement. Une augmentation de la dose peut être néfaste pour les patients présentant ces symptômes.
Système rénal et hépatique
Chez les patients souffrant d'insuffisance hépatique ou rénale sévère, débuter le traitement à faibles doses et sous étroite surveillance. Dans de rares cas, une élévation des enzymes hépatiques a été constatée au cours du traitement par Floxyfral, suivie le plus souvent d'une symptomatologie clinique. Dans un tel cas, interrompre le traitement.
Système nerveux
Floxyfral pouvant dans de rares cas déclencher des crises épileptiques, une prudence particulière est recommandée lors du traitement de patients épileptiques ou présentant des antécédents d'épilepsie. La fluvoxamine ne doit pas être administrée à des patients dont l'épilepsie est instable. Les patients dont l'épilepsie est contrôlée doivent être surveillés attentivement.
Interrompre la fluvoxamine (comme tous les médicaments de la classe des ISRS) en cas de survenue de crises d'épilepsie ou d'augmentation de leur fréquence (voir «Effets indésirables»).
Un syndrome sérotoninergique ou des événements évoquant un syndrome malin des neuroleptiques ont été observés dans de rares cas sous Floxyfral, principalement en cas d'association à d'autres médicaments sérotoninergiques et/ou neuroleptiques. Comme ces syndromes peuvent engager le pronostic vital, un traitement par Floxyfral doit être interrompu lors de l'apparition d'un tel événement (complexe de symptômes regroupant hyperthermie, rigidité, myoclonie, instabilité végétative avec risque de fluctuations rapides des signes vitaux, modifications de la conscience comme confusion, irritabilité, agitation extrême progressant jusqu'au délire et au coma) et un traitement symptomatique supportif doit être instauré.
Métabolisme et troubles de la nutrition
Comme sous d'autres ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine), des cas d'hyponatrémie ont été rapportés dans de rares cas, qui se sont normalisés après l'arrêt de Floxyfral. Certains cas étaient vraisemblablement dus au syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique (SIADH). La plupart des cas rapportés concernaient des personnes âgées.
Le contrôle de la glycémie peut être perturbé (p.ex. hyperglycémie, hypoglycémie, tolérance abaissée au glucose), principalement dans les premières phases du traitement. Si Floxyfral est utilisé chez des patients ayant des antécédents connus de diabète, une adaptation des médicaments antidiabétiques peut s'avérer nécessaire.
Les nausées, parfois accompagnées de vomissements, sont l'effet indésirable le plus fréquemment observé sous Floxyfral. Ces effets indésirables diminuent au cours des deux premières semaines de traitement.
La prudence est de rigueur chez les patients qui sont des métaboliseurs lents et chez les patients prenant concomitamment des médicaments inhibiteurs du CYP2D6 (voir «Interactions»).
Au sujet d'un traitement concomitant par des substrats du CYP1A2: voir «Interactions».
Troubles oculaires
On a rapporté des cas de mydriase en rapport avec des ISRS tels que la fluvoxamine. La prudence est donc de rigueur lors d'une prescription de fluvoxamine à des patients présentant une hypertension oculaire ou un risque de glaucome aigu à angle fermé.
Système hématologique
Des données existent concernant des saignements cutanés tels qu'ecchymoses et purpura ou d'autres manifestations hémorragiques telles qu'hémorragies gastro-intestinales ou hémorragies gynécologiques sous traitement par ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine). La prudence est recommandée chez les patients recevant concomitamment des médicaments influençant la fonction plaquettaire (p.ex. antipsychotiques atypiques, phénothiazines, la plupart des antidépresseurs tricycliques, acide acétylsalicylique, anti-inflammatoires non stéroïdiens) ainsi que chez ceux sous traitement anticoagulant oral, chez ceux ayant des antécédents de troubles hémorragiques ou une prédisposition (p.ex. thrombopénie, coagulopathies).
Inhibition du CYP2C19
Le clopidogrel étant partiellement métabolisé par voie du CYP2C19 en son métabolite actif, l'utilisation de fluvoxamine – qui inhibe l'activité de cette enzyme – est susceptible de réduire la concentration sanguine de ce métabolite actif du clopidogrel. La signification clinique de cette interaction est incertaine. Par mesure de précaution, la co-administration de fluvoxamine et de clopidogrel doit être déconseillée (voir «Interactions»).
Troubles de la fonction cardiaque
Floxyfral peut diminuer de façon non significative la fréquence cardiaque (2 à 6 battements/minute).
Électroconvulsivothérapie (ECT)
On ne dispose que d'une expérience limitée concernant l'utilisation concomitante de fluvoxamine et de l'ECT; la prudence s'impose donc.
Symptômes de sevrage
Bien que les données précliniques et cliniques disponibles ne suggèrent pas une dépendance, il est possible que des symptômes de sevrage apparaissent après un arrêt abrupt de l'administration de fluvoxamine. Les symptômes les plus fréquemment rapportés englobent des vertiges, des troubles sensoriels (y compris paresthésies, troubles visuels et sensation de décharge électrique), des troubles du sommeil (y compris insomnie et rêves intenses), une agitation, une irritabilité, des états confusionnels, une instabilité émotionnelle, des céphalées, des nausées et/ou vomissements, des diarrhées, des sueurs, des palpitations, des tremblements et de l'anxiété. Ces symptômes sont normalement d'intensité légère à modérée, avec auto-limitation. Ils peuvent cependant être sévères et/ou persistants chez certains patients. Ils se manifestent normalement au cours des premiers jours suivant l'arrêt du traitement. Il est donc recommandé d'arrêter l'administration de fluvoxamine progressivement, en fonction des besoins du patient (voir «Posologie/Mode d'emploi»).
Manie et hypomanie
La fluvoxamine doit être utilisée avec précaution chez les patients ayant des antécédents de manie/hypomanie. Chez tous les patients passant à une phase maniaque, l'administration de fluvoxamine (comme celle de tous les médicaments de la classe des ISRS) doit être arrêtée.

Interactions

Inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO)
À cause du risque de syndrome sérotoninergique, Floxyfral ne doit pas être utilisé en association avec un inhibiteur de la MAO, y compris le linézolide (voir «Contre-indications»).
Effets de la fluvoxamine sur le métabolisme oxydatif d'autres médicaments
La fluvoxamine peut inhiber le métabolisme d'autres médicaments qui sont métabolisés par certaines isoenzymes du cytochrome P450 (CYP). Une forte inhibition a été démontrée dans des études in vitro et in vivo pour les isoenzymes CYP1A2 et CYP2C19. Les isoenzymes CYP2C9, CYP2D6 et CYP3A4 sont inhibées dans une moindre mesure. Lors d'une utilisation en association avec la fluvoxamine, le principe actif ou le métabolite actif des médicaments métabolisés essentiellement par ces isoenzymes peut donc atteindre des concentrations plasmatiques plus élevées. L'utilisation de ces médicaments en association avec la fluvoxamine doit être commencée aux plus faibles posologies thérapeutiques ou être ajustée en conséquence. Les concentrations plasmatiques, les effets thérapeutiques et les effets indésirables des médicaments utilisés concomitamment doivent être surveillés et la dose doit être réduite, si nécessaire. Cette précaution est particulièrement importante avec les médicaments présentant une marge thérapeutique étroite.
Les concentrations plasmatiques du principe actif ou du métabolite actif des prodrogues activées comme le clopidogrel par les isoenzymes susmentionnées du cytochrome P450 (CYP) peuvent être réduites lors d'une utilisation en association avec la fluvoxamine. La co-administration de clopidogrel et de fluvoxamine doit être déconseillée par mesure de précaution.
Rameltéon
Lors d'une administration de comprimés pelliculés de fluvoxamine à raison de 100 mg 2 fois par jour pendant 3 jours avant l'administration concomitante d'une dose unique de 16 mg de rameltéon et de comprimés pelliculés de fluvoxamine, l'ASC du rameltéon augmente environ 190 fois et sa Cmax augmente environ 70 fois par comparaison avec l'administration de rameltéon seul (voir «Contre-indications»).
Médicaments présentant une marge thérapeutique étroite
L'utilisation concomitante de fluvoxamine et de médicaments présentant une marge thérapeutique étroite (p.ex. tacrine, théophylline, méthadone, mexilétine, phénytoïne, carbamazépine, ciclosporine) doit être surveillée attentivement si ces médicaments sont métabolisés exclusivement par une ou plusieurs isoenzymes CYP inhibées par la fluvoxamine.
Il est recommandé d'ajuster la posologie, si nécessaire.
Antidépresseurs tricycliques et neuroleptiques
Une augmentation des taux plasmatiques auparavant stables des antidépresseurs tricycliques (p.ex. clomipramine, imipramine, amitriptyline) et des neuroleptiques (p.ex. clozapine, olanzapine, quétiapine), qui sont principalement métabolisés par le cytochrome P450 1A2, a été rapportée lorsqu'ils étaient administrés concomitamment avec Floxyfral. Une réduction de la posologie de ces médicaments doit être envisagée si un traitement par Floxyfral est instauré.
Benzodiazépines
Lors d'une utilisation en association avec la fluvoxamine, une augmentation de la concentration plasmatique des benzodiazépines soumises à un métabolisme oxydatif (p.ex. triazolam, midazolam, bromazépam, brotizolam, alprazolam et diazépam) est probable. La dose de ces benzodiazépines doit par conséquent être réduite pendant la co-administration de fluvoxamine.
Cas de concentrations plasmatiques accrues
La concentration plasmatique de ropinirole peut être élevée en cas d'utilisation concomitante de Floxyfral et par conséquent augmente le risque d'un surdosage. Une surveillance et une réduction de la posologie de ropinirole pendant le traitement concomitant et après l'arrêt de Floxyfral peuvent être nécessaires.
Les concentrations plasmatiques de propranolol étant accrues en présence de fluvoxamine, une réduction de la dose de propranolol peut devenir nécessaire.
L'administration concomitante de fluvoxamine et de tizanidine, un inhibiteur puissant du CYP1A2 chez l'être humain, est contre-indiquée (voir «Contre-indications»). Une augmentation de l'ASC de la tizanidine de 33 fois a été observée sous fluvoxamine, pouvant provoquer une baisse persistante et cliniquement significative de la pression artérielle, accompagnée de somnolence, d'obnubilation et d'une diminution des facultés psychomotrices.
En tant qu'inhibiteur puissant du CYP1A2 et inhibiteur modéré du CYP2C9, la fluvoxamine inhibe nettement le métabolisme de l'agomélatine. Cela entraîne une exposition 60 fois (12 à 412 fois) plus élevée à l'agomélatine. Une utilisation concomitante de fluvoxamine et d'agomélatine est donc contre-indiquée.
Lors d'une administration de Floxyfral en association avec la warfarine pendant 2 semaines, les concentrations plasmatiques de warfarine ont significativement augmenté et les temps de prothrombine ont été plus longs. Il est donc nécessaire de surveiller les temps de prothrombine chez les patients recevant des anticoagulants en association avec Floxyfral. La dose de l'anticoagulant doit être ajustée au besoin.
Inhibiteurs du CYP2D6
La fluvoxamine est partiellement métabolisée par l'isoenzyme CYP2D6 pour laquelle un défaut génétique est connu. C'est pourquoi la prudence est recommandée lors de l'administration concomitante de fluvoxamine et de médicaments inhibant le CYP2D6 (p.ex. quinidine).
La fluvoxamine ne possède qu'un effet inhibiteur négligeable sur le CYP2D6 et ne semble influencer ni le métabolisme non oxydatif ni l'élimination rénale.
Cas d'effets indésirables accrus
Des cas isolés de cardiotoxicité ont été rapportés lors d'une utilisation concomitante de fluvoxamine et de thioridazine.
Il est probable que la concentration plasmatique de caféine augmente dans le cadre d'un traitement concomitant par la fluvoxamine. Les patients qui consomment de grandes quantités de boissons contenant de la caféine doivent donc restreindre cette consommation pendant un traitement par la fluvoxamine. L'apparition éventuelle d'effets indésirables de la caféine (p.ex. tremblements, palpitations, nausées, agitation, insomnie) doit être surveillée.
Glucuronidation
Floxyfral n'influence pas la concentration plasmatique de la digoxine.
Excrétion rénale
Floxyfral n'influence pas la concentration plasmatique de l'aténolol.
Interactions pharmacodynamiques
Floxyfral a été utilisé en association au lithium dans le traitement de dépressions sévères réfractaires à la thérapie. Toutefois, le lithium (et probablement le tryptophane) accroît les effets sérotoninergiques de Floxyfral. C'est pourquoi cette association doit être utilisée avec précaution.
Les effets sérotoninergiques peuvent aussi être accrus lorsque Floxyfral est associé à d'autres substances sérotoninergiques (p.ex. clomipramine, triptans, ISRS, venlafaxine, mirtazapine, néfazodone, buspirone); une telle association peut, dans de rares cas, déclencher un syndrome sérotoninergique (voir «Mises en garde et précautions»).
La prudence est recommandée chez les patients recevant concomitamment des médicaments influençant la fonction plaquettaire (p.ex. antipsychotiques atypiques, phénothiazines, la plupart des antidépresseurs tricycliques, anti-inflammatoires non stéroïdiens), ainsi que chez ceux ayant des antécédents de troubles hémorragiques.
Comme pour d'autres médicaments psychotropes, les patients doivent éviter la consommation d'alcool pendant un traitement par Floxyfral.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Une étude épidémiologique a établi un rapport entre l'utilisation d'un inhibiteur sélectif de la recapture de la sérotonine (ISRS) après les 20 premières semaines de grossesse et un risque accru d'hypertension pulmonaire persistante chez le nouveau-né. D'après la communication à ce sujet, le risque absolu chez les femmes ayant pris un ISRS dans une phase avancée de la grossesse était d'environ 6 à 12 cas sur 1000 femmes, par rapport à 1 à 2 cas sur 1000 femmes dans la population générale.
Des indices d'une embryotoxicité accrue ont été trouvés dans les études sur la reproduction chez l'animal (voir les données précliniques). On ne dispose pas d'études cliniques contrôlées auprès de femmes enceintes.
La fluvoxamine ne doit être utilisé chez les femmes en âge de procréer qu'en cas d'indication absolue et en utilisant un moyen de contraception fiable. La fluvoxamine ne doit pas être utilisée pendant la grossesse, sauf en cas de nécessité absolue.
Suite à la prise de Floxyfral ou d'autres inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine en fin de grossesse, les symptômes de sevrage suivants sont apparus chez les nouveau-nés: troubles de l'alimentation et du sommeil, difficultés respiratoires, cyanose, crises convulsives, fluctuations de la température corporelle, hypoglycémie, tremblements, tonus musculaire anormal, léthargie, somnolence, hyperréflexie, vomissements, irritabilité anormale et pleurs incessants.
Allaitement
La fluvoxamine, passe en faibles quantités dans le lait maternel. La fluvoxamine ne doit donc pas être utilisée par les femmes qui allaitent.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Une dose de fluvoxamine allant jusqu'à 150 mg administrée à des volontaires sains n'affecte pas les performances psychomotrices nécessaires à la conduite de véhicules ou au maniement de machines. Cependant, comme une somnolence a été rapportée sous traitement par fluvoxamine, la prudence est recommandée chez les personnes désireuses de conduire un véhicule ou d'utiliser des machines jusqu'à ce que la réaction individuelle au médicament soit connue.
La consommation concomitante d'alcool et/ou la prise concomitante d'autres médicaments (voir «Interactions») peut conduire à une diminution supplémentaire de l'aptitude à réagir et de la psychomotricité.

Effets indésirables

Les effets indésirables observés dans des études cliniques et dans le cadre de la surveillance post-commercialisation aux fréquences indiquées ci-après sont souvent l'expression de la maladie et ne sont pas nécessairement des effets secondaires dus au traitement.
Très fréquents (≥1/10); fréquents (≥1/100, <1/10); occasionnels (≥1/1000, <1/100); rares (≥1/10000, <1/1000); très rares (<1/10000), fréquence inconnue (la fréquence ne peut pas être déterminée sur la base des données issues de la surveillance post-commercialisation), y compris rapports de cas isolés.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Fréquence inconnue: hémorragie anormale, concernant essentiellement la peau et les muqueuses.
Affections endocriniennes
Fréquence inconnue: sécrétion inadaptée d'hormone antidiurétique, hyperprolactinémie.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Fréquents: anorexie.
Fréquence inconnue: hyponatriémie (parfois due à une sécrétion inadaptée d'hormone antidiurétique), prise de poids, perte de poids.
Affections psychiatriques
Occasionnels: hallucinations, confusion, agression.
Rares: manie.
Fréquence inconnue: idées suicidaires, comportement suicidaire (voir «Mises en garde et précautions»).
Affections du système nerveux
Fréquents: agitation, anxiété, obnubilation, insomnie, tremblements, somnolence, nervosité, céphalées.
Occasionnels: ataxie, symptômes extrapyramidaux.
Rares: convulsions.
Fréquence inconnue: syndrome sérotoninergique, événements similaires à un syndrome malin des neuroleptiques, akathisie/agitation psychomotrice, paresthésies, dysgueusie.
Affections oculaires
Fréquence inconnue: glaucome, mydriase.
Affections cardiaques
Fréquents: palpitations, tachycardie.
Affections vasculaires
Occasionnels: (hypotension) orthostatique.
Affections gastro-intestinales
Fréquents: douleurs abdominales, constipation, diarrhée, sécheresse buccale, dyspepsie, nausées, parfois accompagnées de vomissements, surtout au début du traitement.
Fréquence inconnue: hémorragie gastro-intestinale.
Affections hépatobiliaires
Rares: troubles de la fonction hépatique.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquents: hyperhidrose.
Occasionnels: réactions d'hypersensibilité (y compris éruptions cutanées, prurit, angioœdème).
Rares: photosensibilité.
Fréquence inconnue: ecchymose, purpura.
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Occasionnels: arthralgie, myalgie.
Fréquence inconnue: fractures osseuses*.
* Des études épidémiologiques concernant surtout des patients âgés de plus de 50 ans ont mis en évidence un risque accru de fractures osseuses chez les patients prenant un ISRS en association avec un antidépresseur tricyclique. Le mécanisme responsable de ce risque est inconnu.
Affections du rein et des voies urinaires
Fréquence inconnue: troubles mictionnels (y compris rétention urinaire, incontinence, pollakiurie, nycturie et énurésie).
Affections des organes de reproduction et du sein
Occasionnels: impuissance, troubles de la libido, éjaculation anormale (retardée).
Rares: galactorrhée.
Fréquence inconnue: anorgasmie, troubles du cycle menstruel (p.ex. aménorrhée, hypoménorrhée, métrorragie et ménorragie), hémorragies gynécologiques.
Troubles généraux
Fréquents: asthénie, malaise.
Fréquence inconnue: symptômes de sevrage, y compris manifestations de sevrage chez le nouveau-né.
Symptômes de sevrage
L'arrêt de l'administration de fluvoxamine provoque souvent des symptômes de sevrage (surtout dans le cas d'un arrêt abrupt). Il est donc recommandé de réduire progressivement la dose de fluvoxamine jusqu'à l'arrêt complet lorsque le traitement n'est plus indiqué (voir «Mises en garde et précautions»).

Surdosage

Symptômes
Les symptômes les plus fréquents comprennent des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements et diarrhée), de la somnolence et une obnubilation. Des anomalies cardiaques (tachycardie, bradycardie, hypotension), des troubles de la fonction hépatique, des convulsions et un coma ont été également signalés.
Plus de 300 cas de surdosage avec la fluvoxamine, seule ou en association à d'autres substances, ont été rapportés.
Le surdosage le plus élevé signalé était de 12 g. Le patient concerné s'est complètement rétabli.
Des complications sévères ont parfois été observées lors de surdosages de fluvoxamine en association à d'autres substances. 4 cas mortels ont été rapportés dans lesquels vraisemblablement seule la fluvoxamine était impliquée.
Traitement
Il n'existe pas d'antidote spécifique à la fluvoxamine. En cas de surdosage, pratiquer immédiatement un lavage d'estomac et instaurer un traitement symptomatique. L'administration répétée de charbon actif est également recommandée. En raison de l'important volume de distribution de la fluvoxamine, il est improbable qu'une diurèse forcée ou une dialyse soit bénéfique.

Propriétés/Effets

Code ATC: N06AB08
Floxyfral est un antidépresseur destiné au traitement d'épisodes dépressifs légers, modérés et sévères d'origine variée chez l'adulte, ainsi qu'au traitement des troubles obsessionnels compulsifs chez l'adulte et l'enfant dès 8 ans.
Son mécanisme d'action repose sur l'inhibition sélective de la recapture de la sérotonine au niveau des neurones cérébraux. Il n'interfère que de façon minime avec les mécanismes noradrénergiques. De même, la capacité de Floxyfral à se lier aux récepteurs αadrénergiques, βadrénergiques, histaminergiques, cholinergiques, dopaminergiques et sérotoninergiques est négligeable.
La fluvoxamine présente une grande affinité aux récepteurs sigma 1, dont elle est un agoniste aux doses thérapeutiques.
Les études réalisées chez des patients âgés n'ont montré aucune différence concernant la sécurité et l'efficacité par rapport à celles conduites dans les autres tranches d'âge.
Floxyfral ne présente ni une activité stimulante ni une activité sédative. En général, il ne diminue pas les capacités psychomotrices et est dénué d'effets anticholinergiques.

Pharmacocinétique

Absorption
Après administration orale, la fluvoxamine est entièrement résorbée. Lors des essais pratiqués chez des volontaires sains, les pics plasmatiques et l'ASC s'élèvent proportionnellement à la dose administrée après prise unique de 25 mg, 50 mg et 100 mg de Floxyfral. À des doses plus élevées, jusqu'à 300 mg/jour, la pharmacocinétique s'est avérée non linéaire chez des volontaires sains. La pharmacocinétique n'est pas linéaire chez les enfants, également à des doses entre 25 et 150 mg/jour. Après une prise unique de 100 mg de Floxyfral, les concentrations plasmatiques maximales de 15-63 ng/ml sont atteintes au bout de 3–8 heures. De même, chez ces sujets, la prise d'aliments n'a eu aucune influence sur l'absorption de la fluvoxamine. La biodisponibilité moyenne absolue s'élève à 53%, suite à l'effet de premier passage.
Distribution
L'état d'équilibre (steady-state) est généralement atteint au bout de 10–14 jours. Les tests in vitro ont mis en évidence une liaison de 80% de la fluvoxamine aux protéines plasmatiques humaines. Le volume de distribution chez l'être humain s'élève à 25 l/kg.
Métabolisme
La fluvoxamine est en majeure partie métabolisée dans le foie, essentiellement par déméthylation oxydative, en 9 métabolites au moins, qui sont éliminés par les reins. Les 2 métabolites principaux ne possèdent aucune activité pharmacologique significative.
La fluvoxamine est un inhibiteur puissant des isoenzymes CYP1A2 et CYP2C19. Une inhibition modérée a été observée pour CYP2C9, CYP2D6 et CYP3A4.
Elimination
Plus de 90% d'une dose marquée radioactivement, administrée oralement, sont retrouvés au bout de 48 heures dans l'urine. La demi-vie biologique est de 13–15 heures après une prise unique et atteint 17-22 heures après une prise répétée. La valeur Qo est de 0,9.
Cinétique pour certains groupes de patients
Le profil pharmacocinétique chez les sujets âgés ne diffère guère de celui des autres groupes d'âge.
Suite à un défaut génétique, une diminution de l'activité de l'isoenzyme P4502D6 du cytochrome P450 s'observe chez environ 3 à 10% de la population saine. Ces personnes sont désignées comme étant des «métaboliseurs lents» de substances telles que p.ex. la débrisoquine, le dextrométorphane et les antidépresseurs tricycliques. De nombreuses substances, parmi lesquelles la fluvoxamine et d'autres inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, sont métabolisées par cette isoenzyme; c'est pourquoi les propriétés pharmacologiques et les parts relatives des métabolites sont modifiées chez les «métaboliseurs lents».
Les concentrations plasmatiques de fluvoxamine à l'état d'équilibre étaient deux fois plus élevées chez les enfants (âgés de 6 à 11 ans) que chez les adolescents (âgés de 12 à 17 ans). Les concentrations chez l'adulte ne diffèrent pas fondamentalement de celles des sujets jeunes.

Données précliniques

Carcinogénicité et mutagénicité
Rien n'indique un effet cancérogène ou mutagène de la fluvoxamine.
Fertilité et toxicité de reproduction
Des études de reproduction sur des rats ont montré que la fluvoxamine perturbe la fertilité chez les mâles et les femelles (réduction du comportement d'accouplement, nombre réduit de spermatozoïdes, poids accru des ovaires et fertilité réduite).
Des effets embryotoxiques ont été observés chez le rat (augmentation de la mortalité embryo-fœtale, poids réduit des fœtus, ossification retardée et nombre accru d'anomalies oculaires [plissement de la rétine]). On a également observé un taux accru de mortalité périnatale chez les jeunes dans les études prénatales et postnatales. Les effets ont été observés lors d'une exposition deux fois supérieure à celle entraînée par les doses thérapeutiques humaines.
Dépendance physique et psychologique
Le potentiel de la fluvoxamine sur le développement d'un abus, les effets de tolérance et de dépendance psychique a été étudié dans un modèle sur les primates non humains. Aucun phénomène de dépendance n'a été observé.

Remarques particulières

Stabilité
Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.
Remarques concernant le stockage
Conserver à température ambiante (15 à 25 °C), à l'abri de la lumière.
Conserver les médicaments hors de portée des enfants!

Numéro d’autorisation

44603 (Swissmedic).

Présentation

Floxyfral junior 50 mg (comprimés pelliculés sécables)
30 et 100 comprimés pelliculés (B)
Floxyfral 100 mg (comprimés pelliculés sécables)
30 et 60 comprimés pelliculés (B)

Titulaire de l’autorisation

Mylan Pharma GmbH, 6312 Steinhausen

Mise à jour de l’information

Novembre 2017.

2019 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home