ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Rapifen®:Piramal Critical Care Limited, London, Zweigniederlassung Rüschlikon
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Posologie/Mode d’emploi

Individualiser la posologie en tenant compte des facteurs suivants: âge, poids, condition physique, maladies sous-jacentes, prise concomitante d'autres médicaments, méthode d'anesthésie utilisée, type d'opération et durée de l'intervention.
Afin de prévenir une bradycardie, une faible dose d'un anticholinergique peut être administrée par voie intraveineuse (i.v.) juste avant l'induction de l'anesthésie.
1. Interventions de courte durée et utilisation en ambulatoire
Rapifen à doses faibles est approprié pour les interventions ou les manipulations brèves, ainsi que chez les patients ambulatoires – mais à condition de disposer d'installations de surveillance cardio-pulmonaire.
Pour induire l'anesthésie lors d'opérations d'une durée inférieure à 10 min, l'injection d'un bolus i.v. de 7-15 µg/kg de poids corporel (PC) (1-2 ml/70 kg de PC) est généralement suffisante. Si l'intervention dure plus de 10 min, de nouvelles doses de 7–15 µg/kg de PC (1-2 ml/70 kg de PC) doivent être administrées toutes les 10–15 min ou selon les besoins.
Des appareils d'assistance respiratoire doivent dans tous les cas être disponibles. Dans la plupart des cas, il est possible de maintenir la respiration spontanée lors d'une injection lente d'une dose inférieure ou égale à 7 µg/kg de PC (1 ml/70 kg de PC). Avec cette méthode, les doses ultérieures recommandées sont alors de 3,5 µg/kg de PC (0,5 ml/70 kg de PC).
La nausée postopératoire est relativement brève et est généralement facile à contrôler par les méthodes usuelles.
2. Interventions chirurgicales de durée moyenne
La dose du bolus i.v. initial peut être déterminée en fonction de la durée présumée de l'opération selon le schéma suivant:

Durée de l'intervention
(min)

Dose de Rapifen injectée en bolus i.v.

µg/kg

ml/70 kg

10–30

20–40

3–6

30–60

40–80

6–12

>60

80–150

12–20

Si l'intervention dure plus de 60 min ou si elle est très douloureuse, l'analgésie sera maintenue de la manière suivante:
·soit par bolus fractionnés de 15 µg/kg de PC (2 ml/70 kg de PC) de Rapifen
·soit par perfusion continue de 1 µg/kg/min (0,14 ml/70 kg de PC/min).
Afin de prévenir une dépression respiratoire postopératoire, la dernière dose de Rapifen doit être administrée 10 min avant la fin de l'intervention.
Les phases opératoires très douloureuses peuvent être facilement surmontées par l'administration de doses plus faibles de Rapifen ou par une augmentation temporaire de la vitesse de perfusion.
La dose d'entretien doit être plus élevée si Rapifen est utilisé sans adjonction de N2O/O2, d'un anesthésique halogéné ou d'un hypnotique.
3. Interventions chirurgicales de plus longue durée
Rapifen peut être utilisé comme composante analgésique de l'anesthésie lors d'opérations prolongées, en particulier lorsqu'une extubation rapide est indiquée. Une dose d'entretien i.v. individualisée, ainsi que le réglage de la vitesse de perfusion en fonction des stimuli chirurgicaux et des réactions cliniques du patient permettent de maintenir une analgésie optimale et des conditions autonomes stables.
4. Induction de l'anesthésie
Lorsque la relaxation musculaire est adéquate, l'injection i.v. d'un bolus ≥120 µg/kg de PC de Rapifen (17 ml/70 kg de PC) induit une inconscience et une analgésie, tout en préservant la bonne stabilité cardiovasculaire.
Posologies spéciales
La dose initiale doit être réduite chez les patients âgés (>65 ans) et affaiblis.
L'effet de la dose initiale devrait être pris en compte pour déterminer les doses ultérieures. Chez les patients âgés (>65 ans), les patients affaiblis ainsi que chez les patients souffrant d'une insuffisance hépatique, il est recommandé de réduire la dose en conséquence, afin d'éviter une accumulation lors d'injections répétées ou d'une perfusion continue. Une dose plus faible est également indiquée en cas d'hypothyroïdie. En revanche, il n'est pas nécessaire d'ajuster la posologie en cas d'insuffisance rénale.
Enfants et adolescents
Jusqu'à présent, l'utilisation et la sécurité de Rapifen solution injectable n'ont pas été assez testées chez les enfants et adolescents.

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home