ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Dacin®:Lipomed AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsAfficher la Heatmapimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Composition

Principes actifs
Dacarbazinum
Excipients
Acidum citricum monohydricum, Mannitolum

Indications/Possibilités d’emploi

Mélanome métastatique malin. Sarcome des tissus mous et maladie de Hodgkin, en combinaison avec d'autres agents de chimiothérapie.

Posologie/Mode d’emploi

Dacin ne doit être administré que sous la surveillance d'un médecin qualifié ayant de l'expérience en chimiothérapie.
Posologie usuelle
Mélanome malin
La posologie de la dacarbazine est de 200-250 mg/m2 de surface corporelle par jour pendant 5 jours toutes les 3 semaines. Comme alternative, 2,0-4,5 mg/kg/jour peuvent être administrés pendant 10 jours toutes les 4 semaines, ou 850 mg/m2 de surface corporelle (en perfusion intraveineuse) le jour 1 toutes les 3 semaines.
Maladie de Hodgkin
La posologie de la dacarbazine est de 375 mg/m2 de surface corporelle le jour 1 tous les 15 jours, en association avec la doxorubicine, la bléomycine et la vinblastine (schéma ABVD).
Sarcome des tissus mous
La posologie de la dacarbazine est de 250 mg/m2 de surface corporelle/jour pendant 5 jours toutes les 3 semaines, en association avec la doxorubicine (schéma ADIC).
Durée du traitement
Le médecin traitant doit décider de la durée individuelle du traitement pour chaque patient en tenant compte du type et de l'état d'avancement de la maladie sous-jacente, du traitement d'association administré, de la réponse et des effets indésirables de la dacarbazine. Dans le traitement de la maladie de Hodgkin à un stade avancé, 6 cycles du schéma ABVD sont habituellement recommandés.
Ajustement de la posologie du fait d’effets indésirables / d’interactions
Ajustement de la posologie en cas d'hématotoxicité
L'hématotoxicité peut obliger à suspendre temporairement ou à arrêter le traitement par Dacin (voir «Mises en garde et précautions»).
Instructions posologiques particulières
Patients présentant des troubles de la fonction hépatique
Une diminution de la dose n'est généralement pas nécessaire chez les patients présentant une insuffisance hépatique légère à modérée. Chez les patients à la fois insuffisants rénaux et insuffisants hépatiques, la durée d'élimination de la dacarbazine est prolongée. Aucune recommandation validée sur la diminution des doses ne peut toutefois être faite actuellement.
Patients présentant des troubles de la fonction rénale
Une diminution de la dose n'est généralement pas nécessaire chez les patients présentant une insuffisance rénale légère à modérée. Chez les patients à la fois insuffisants rénaux et insuffisants hépatiques, la durée d'élimination de la dacarbazine est prolongée. Aucune recommandation validée sur la diminution des doses ne peut toutefois être faite actuellement.
Patients âgés
L'expérience concernant les sujets âgés étant limitée, aucune recommandation spéciale concernant la posologie chez ces patients ne peut être faite.
Enfants et adolescents
La tolérance et l’efficacité de Dacin n’ont pas été testées chez l’enfant et l’adolescent.
Mode d’administration
Dacin est administré par voie intraveineuse durant une minute après reconstitution ou par perfusion intraveineuse pendant 15 à 30 minutes après dilution supplémentaire. Pour la préparation et l'administration des solutions, voir «Remarques particulières / Remarques concernant la manipulation».

Contre-indications

• hypersensibilité au principe actif ou à l'un des excipients selon la composition
• insuffisance rénale ou insuffisance hépatique sévère
• leucopénie, thrombopénie.
• grossesse, allaitement

Mises en garde et précautions

Dacin est hématotoxique et l'hématotoxicité peut être cumulative dans le cas d'un traitement de longue durée. L'atteinte de la fonction hématopoïétique concerne essentiellement les leucocytes et les plaquettes. Le nadir survient à environ 21-25 jours. Les leucopénies et les thrombopénies peuvent être suffisamment sévères pour entraîner le décès. Le traitement par Dacin impose une surveillance hématologique attentive. Une suspension temporaire ou un arrêt définitif du traitement par Dacin peuvent être nécessaires.
Les enzymes hépatiques, le volume du foie et la créatinine doivent être régulièrement contrôlés pendant le traitement par Dacin. Des complications sévères telles que la nécrose des cellules hépatiques et des maladies veino-occlusives (VOD) ont été observées. L'apparition de symptômes de perturbation de la fonction hépatique ou de la fonction rénale impose l'arrêt immédiat du traitement. En cas de survenue d'une VOD, la poursuite du traitement par Dacin est contre-indiquée.
En raison de l'immunosuppression, les vaccins administrés pendant un traitement avec Dacin peuvent être inopérants. Les vaccins vivants sont déconseillés en raison du risque d'infection.
L'extravasation peut provoquer des lésions des tissus et de fortes douleurs.
Il est recommandé aux hommes de prendre des mesures contraceptives pendant la durée du traitement et au cours des 6 mois suivant la fin du traitement.

Interactions

Il n'y a pas d'études sur les interactions avec d'autres médicaments. La toxicité, en particulier l'hématotoxicité, peut être amplifiée par l'utilisation simultanée de Dacin et d'autres médicaments anticancéreux. L'utilisation de médicaments éventuellement hépatotoxiques et la consommation d'alcool pendant le traitement avec Dacin sont contre-indiquées.

Grossesse, Allaitement

Grossesse
Des études chez l'animal ont mis en évidence une mutagénicité, une tératogénicité et une carcinogénicité de la dacarbazine. On peut donc penser que le risque tératogène est augmenté également chez l'homme. Il n'existe pas d'étude contrôlée chez l'humain. Dacin ne doit pas être administré pendant la grossesse. Il est impératif que les femmes en âge de procréer évitent une grossesse pendant le traitement avec Dacin et utilisent une méthode contraceptive efficace.
Allaitement
On ignore si la dacarbazine passe dans le lait maternel. Les femmes ne doivent pas allaiter pendant le traitement avec Dacin.

Effet sur l’aptitude à la conduite et l’utilisation de machines

Aucune étude n’a été effectuée sur l’effet de la dacarbazine sur l’aptitude à la conduite ou l’utilisation de machines. En raison des effets indésirables de Dacin, tels que nausées et vomissements, la prudence s'impose aux conducteurs de véhicules et aux utilisateurs de machines.

Effets indésirables

Très fréquent: ≥1/10
Fréquent: <1/10, ≥1/100
Peu fréquent: <1/100, ≥1/1000
Rarement: <1/1000, ≥1/10‘000
Très rarement: < 1/10.000
L'effet indésirable le plus grave de Dacin est la dépression de la moelle osseuse, accompagnée de leucopénie et de thrombopénie ainsi que d'une anémie légère. Les effets indésirables les plus fréquents sont l'anorexie, les nausées et les vomissements (>90 % des patients) ; ils surviennent surtout au début du traitement. Les vomissements peuvent durer de 1 à 12 heures.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Fréquents: leucopénie, thrombopénie, anémie
Affections du système immunitaire
Très rare: anaphylaxie
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Très fréquents: anorexie (>90 %)
Affections du système nerveux
Rares: paresthésies faciales, céphalées, convulsions
Affections oculaires
Peu fréquent: vision trouble
Affections vasculaires
Peu fréquent: rougeurs
Affections gastro-intestinales
Très fréquents: nausées (>90 %), vomissements (>90 %)
Rares: diarrhée
Affections hépatobiliaires
Rares: troubles de la fonction hépatique
Très rares: nécrose des cellules hépatiques, maladie veino-occlusive hépatique
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Rares: alopécie, exanthème maculopapuleux, urticaire, hyperpigmentation
Affections musculo-squelettiques et du tissu conjonctif
Peu fréquent: douleurs musculaires
Affections du rein et des voies urinaires
Rares: troubles de la fonction rénale, augmentation de la créatinine
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Fièvre (jusqu'à 39 °C), sensation de malaise, syndrome pseudo-grippal. Douleurs au point d'injection; lésions des tissus et fortes douleurs en cas d'extravasation.L’annonce d’effets secondaires présumés après l’autorisation est d’une grande importance. Elle permet un suivi continu du rapport bénéfice-risque du médicament. Les professionnels de santé sont tenus de déclarer toute suspicion d’effet secondaire nouveau ou grave via le portail d’annonce en ligne ElViS (Electronic Vigilance System). Vous trouverez des informations à ce sujet sur www.swissmedic.ch.

Surdosage

En cas de surdosage, on doit s'attendre à une dépression sévère de la moelle osseuse. Les leucocytes et les plaquettes peuvent tomber à un minimum au bout de 4 semaines. Il n'existe pas d'antidote spécifique à la dacarbazine. La plus grande prudence s'impose donc pour chaque application, afin d'éviter un surdosage.

Propriétés/Effets

Code ATC
L01AX04
Mécanisme d’action
La dacarbazine est un antinéoplasique dérivé d'imidazole-carboxamide (diméthyltriazène-imidazole-carboxamide, DTIC). C'est un promédicament dont l'effet est induit par le métabolite actif monométhyltriazène-imidazole-carboxamide (MTIC).
Pharmacodynamique
Le MTIC inhibe la synthèse de l'ADN indépendamment du cycle cellulaire. L'alkylation et l'interaction avec les groupes SH contribuent à l'effet cytostatique.
Efficacité clinique
Pas de données particulières.

Pharmacocinétique

Absorption
Pas de données particulières.
Distribution
La dacarbazine ne se fixe que faiblement (5 %) aux protéines plasmatiques. Le volume de distribution est de 1,49 l/kg. La dacarbazine traverse la barrière hémato-encéphalique, la concentration dans le liquide céphalorachidien est de 14 % de la concentration plasmatique. Sa demi-vie de distribution après administration par voie intraveineuse est d'environ 19 à 38 minutes.
Métabolisme
La dacarbazine est métabolisée dans le foie par des isoenzymes CYP en monométhyltriazène-imidazole-carboxamide actif (MTIC). Celui-ci subit une dégradation spontanée donnant naissance au métabolite principal inactif appelé amino-imidazole-carboxamide (AIC) (avec formation d'un cation méthyle), présent également comme produit intermédiaire de la biosynthèse de la purine. Les autres métabolites sont l'adénine, l'hypoxanthine, la xanthine et l'acide urique.
Élimination
18 à 63 % d'une dose sont éliminés par les reins par filtration glomérulaire et sécrétion tubulaire, dont environ la moitié sous forme de dacarbazine non transformée. La demi-vie d'élimination est de 5 heures.
Cinétique pour certains groupes de patients
Troubles de la fonction hépatique
Chez les insuffisants hépatiques, la demi-vie d'élimination est allongée.
Troubles de la fonction rénale
Chez les insuffisants rénaux, la demi-vie d'élimination est allongée.
Patients âgés
On dispose de peu de données sur la pharmacocinétique chez les patients âgés.
Enfants et adolescents
On dispose de peu de données sur la pharmacocinétique chez les enfants et les adolescents.

Données précliniques

Génotoxicité
Des études effectuées sur l'animal ont démontré un effet mutagène de la dacarbazine.
Carcinogénicité
Des études effectuées sur l'animal ont démontré un effet carcinogène de la dacarbazine.
Toxicité sur la reproduction
Des études effectuées sur l'animal ont démontré un effet tératogène de la dacarbazine.

Remarques particulières

Incompatibilités
Ce médicament ne doit pas être mélangée avec d'autres médicaments, exceptés ceux mentionnés au point «Remarques concernant la manipulation»
Stabilité
Le médicament ne doit être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l'emballage.
Stabilité après ouverture
La stabilité physico-chimique de la solution injectable reconstituée (voir ci-dessous «Remarques concernant la manipulation») est d'1 heure à 25 °C et de 24 heures à 4 °C, à l'abri de la lumière. La solution ne contenant pas de conservateur, d'un point de vue microbiologique, doit être utilisée immédiatement après sa préparation ; si nécessaire, elle peut être conservée au maximum pendant 24 heures au réfrigérateur (2-8 °C) à l'abri de la lumière. La stabilité physico-chimique de la solution diluée pour perfusion (voir ci-dessous «Remarques concernant la manipulation») est de 30 minutes à 25 °C ou de 8 heures à 4 °C, à l'abri de la lumière. D'un point de vue microbiologique, elle doit cependant être utilisée immédiatement après sa préparation ; si nécessaire, elle peut être conservée au maximum pendant 8 heures au réfrigérateur (2-8 °C) à l'abri de la lumière.
Remarques particulières concernant le stockage
Ne pas conserver au-dessus de 25°C.
Conserver le récipient dans son carton pour le protéger de la lumière.
Conserver hors de portée des enfants.
Remarques concernant la manipulation
Préparation et administration de la solution à injecter/solution pour perfusion
La solution à 200 mg est reconstituée avec 19,7 ml d'eau stérile pour injection. La solution obtenue contient 10 mg/ml de dacarbazine et son pH est compris entre 3,0 et 4,0. Les doses inférieures ou égales à 200 mg/m2 de surface corporelle peuvent être injectées lentement par voie intraveineuse pendant une minute. Pour les doses plus élevées, la solution reconstituée peut être diluée avec 150 à 250 ml de solution de glucose à 5% ou de chlorure de sodium à 0,9% et administrée en perfusion intraveineuse pendant 15 à 30 minutes. Toutes les solutions préparées doivent être protégées de la lumière et l'injection doit être effectuée à l'abri de la lumière (feuille d'aluminium). Une extravasation de Dacin pendant l'administration intraveineuse doit absolument être évitée, car elle peut provoquer des lésions des tissus et des douleurs intenses.
Manipulation des cytostatiques
Pour la manipulation, la préparation de la solution à injecter/solution pour perfusion et l'élimination de Dacin, il convient de respecter toutes les prescriptions concernant les cytostatiques.

Numéro d’autorisation

56384 (Swissmedic)

Présentation

Flacons de 200 mg: 10 (A)

Titulaire de l’autorisation

Lipomed AG
Fabrikmattenweg 4
4144 Arlesheim

Mise à jour de l’information

Novembre 2020

2021 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home