ch.oddb.org
 
Apotheken | Hôpital | Interactions | LiMA | Médecin | Médicaments | Services | T. de l'Autorisation
Information professionnelle sur Respreeza®:CSL Behring AG
Information professionnelle complèteDDDAfficher les changementsimprimé 
Composit.Forme gal.Indic./emploiPosolog./mode d'empl.Contre-Ind.PrécautionsInteract.Grossesse
Apt.conduiteEffets indésir.SurdosagePropriétésPharm.cinét.Donn.précl.RemarquesNum. Swissmedic
PrésentationsTitulaireMise à jour 

Pharmacocinétique

Quatre études cliniques avec Respreeza ont été effectuées sur 89 patients (59 hommes et 30 femmes) pour évaluer l'effet de Respreeza sur le taux sérique de l'inhibiteur de l'alpha1-protéinase. Les patients étaient âgés de 29 à 68 ans (moyenne d'âge 49 ans). À la sélection, les taux sériques d'inhibiteur de l'alpha1-protéinase étaient de 3,2 à 10,1 µM (moyenne 5,6 µM).
Sur la base d'une étude de pharmacocinétique avec 13 hommes et 5 femmes présentant un déficit en inhibiteur de l'alpha1-protéinase, âgés de 36 à 66 ans, les données pharmacocinétiques suivantes ont été relevées (voir Tableau 1):
Tableau 1: paramètres pharmacocinétiques de l'inhibiteur de l'alpha1-protéinase après une dose unitaire de 60 mg/kg PC de Respreeza

Paramètres pharmacocinétiques

Moyenne
(± écart-type)*

Aire sous la courbe (AUC0-∞)

144 (±27) µM x jour

Concentration maximale (Cmax)

44,1 (±10,8) µM

Demi-vie terminale (t½β)

5,1 (±2,4) jours

Clairance totale

603 (±129) ml/jour

Volume de distribution à l'état stationnaire

3,8 (±1,3) l

* n=18 patients
Une analyse pharmacocinétique de population a été effectuée à l'aide de données de 90 patients traités par Respreeza à partir de l'étude RAPID. L'évaluation de la demi-vie moyenne dans la population était de 6,8 jours. Le modèle a montré des concentrations sériques moyennes à l'état d'équilibre (Steady State) de 21,8 µM après une dose de 60 mg/kg/semaine. L'analyse pharmacocinétique de population n'a donné aucune indication sur les effets significatifs de l'âge, du sexe, du poids ou de la concentration de l'inhibiteur de l'alpha1-protéinase endogène dans le sérum à l'inclusion sur la clairance de Respreeza.
Relation pharmacocinétique/pharmacodynamique
Dans une étude clinique contrôlée en double aveugle visant à évaluer la sécurité et l'efficacité biochimique de Respreeza, 44 patients ont été randomisés pour recevoir une dose intraveineuse de 60 mg/kg PC de Respreeza ou un comparateur pendant 10 semaines. Au bout de 10 semaines, les patients dans les deux groupes ont reçu Respreeza pendant encore 14 semaines. Pour compléter l'évaluation de la sécurité on a examiné les patients pendant 24 semaines au total. Les taux sériques résiduels moyens de l'inhibiteur d'alpha1-protéinase à l'état stationnaire (semaine 7-11) des patients traités par Respreeza étaient statistiquement équivalents, dans une plage de ±3 µM, aux taux sériques résiduels des patients traités par la préparation comparative. Des taux sériques résiduels d'inhibiteur de l'alpha1-protéinase supérieurs à 11 µM ont été maintenus dans les deux groupes. La moyenne (± écart-type) du taux sérique résiduel d'inhibiteur de l'alpha1-protéinase à l'état stationnaire était de 17,7 µM (± 2,5 µM) chez les patients traités par Respreeza et de 19,1 µM (±2,2 µM) chez les patients traités par la préparation comparative. La différence entre les groupes Respreeza et préparation comparative n'était pas statistiquement significative.
Un lavage broncho-alvéolaire a été effectué dans un sous-groupe de patients qui avaient été inclus dans cette étude (10 patients traités par Respreeza et 5 traités par la préparation comparative). Les taux d'inhibiteur de l'alpha1-protéinase mesurés dans l'ELF des patients traités par Respreeza n'étaient pas plus bas que chez les patients qui avaient été traités par le produit comparatif, et présentaient une constante augmentation après le traitement.
Le taux ELF de l'inhibiteur de l'alpha1-protéinase endogène et celui d'inhibiteur d'alpha1-protéinase:
Les complexes EN étaient accrus par rapport à la valeur de référence. Dans tous les échantillons des patients, la quantité d'élastase libre était extrêmement faible.
Dans le cadre de la finalisation de l'étude RAPID on a effectué une analyse des taux médians d'inhibiteur de l'alpha1-protéinase atteints et de la diminution de la densité pulmonaire. Cette analyse a montré une relation linéaire inverse entre les taux sériques d'inhibiteur de l'alpha1-protéinase et la diminution annuelle de la densité pulmonaire, mesurée à l'aide d'enregistrements CT ajustés en volume, chez des patients qui avaient reçu une dose intraveineuse de 60 mg/kg PC de Respreeza.

2020 ©ywesee GmbH
Einstellungen | Aide | FAQ | Identification | Contact | Home